Le GRIPP présente « Que faire pour sauver la France »

imgres

Le GRIPP a pris l’initiative de publier un document intitulé « Que faire pour sauver la France ? » (accessible sur le site « The Book Edition * »). Notre ambition est qu’il devienne la référence pour tous les royalistes qui veulent réellement mener le combat pour instaurer la royauté en France. C’est pourquoi nous l’avons sous-titré « le Manifeste des royalistes ».

* http://www.thebookedition.com/que-faire-pour-sauver-la-france–gripp-p-102058.html

Avant de le publier, nous l’avons proposé aux deux principales organisations royalistes françaises : l’Alliance Royale et l’Action Française. L’une et l’autre ont refusé. Voici, d’après nous, quelles en sont les raisons.

L’Alliance Royale a choisi comme stratégie de centrer sa propagande sur la nature du changement institutionnel nécessaire. Dans sa pratique militante, elle a le tort de tout miser sur les élections, même si elle prétend ne pas être électoraliste. L’Action Française a le mérite de publier très régulièrement des communiqués de presse qui présentent son analyse de la politique française et internationale. Elle situe ainsi principalement son combat au niveau de la propagande. Elle a aussi le mérite de s’impliquer dans les luttes pour la défense de la famille, au sein de la mouvance « la manif pour tous » et, récemment, en appelant à un rassemblement pour dénoncer l’agression occidentale contre la Syrie

Mais l’Action Française axe son action internationale dans la dénonciation de « l’impérialisme » et non du mondialisme. On en reste, semble-t-il, à l’analyse de Lénine, quand il écrivait son livre « L’impérialisme, stade suprême du capitalisme ». C’est simplement un siècle de retard.

Nous voyons donc que ces deux organisations présentent deux faiblesses : la non dénonciation du mondialisme au niveau de la propagande et l’inexistence d’une stratégie de pénétration des secteurs-clé de la société..

Pour nous, combattre le mondialisme doit se faire à deux niveaux : celui de la propagande et celui de l’agitation. Au niveau de la propagande, les royalistes doivent combattre l’idéologie mondialiste qui a pour objectif de détruire les Etats afin d’instaurer un gouvernement mondial. En Europe, celle-ci se manifeste par la mise en place de l’Union Européenne et, par voie de conséquence, de l’euro. Au niveau mondial, son fer de lance politique est l’OTAN et son fer de lance économique l’OMC. Tous les chiffres montrent que l’euro coule l’économie européenne, ce qui sert les intérêts des Etats-Unis. Les royalistes doivent donc appeler à sortir de l’Union Européenne, de l’euro et de l’OTAN.

Etant donné l’existence étendue de réseaux mondialistes, vouloir construire une autre Europe, tant sur le plan politique que sur le plan économique est une utopie. L’Europe à construire ne peut donc être qu’une union des pays sur le plan spirituel. Les royalistes doivent donc se battre pour le retour à une Europe chrétienne, dans le respect de la souveraineté des Etats.

Au niveau de l’agitation, les royalistes doivent concentrer leurs efforts dans trois directions : l’entreprise, l’école et la famille. Ils participent déjà aux actions de défense de la famille. A eux d’aider le mouvement à se focaliser sur un nombre restreint d’objectifs bien choisis, capables de renforcer l’unité du mouvement. Sur le terrain de l’école, les royalistes doivent développer une agitation en faveur de l’école libre, qui a l’adhésion de 80% des parents, comme on l’a vue en 1984, où plus d’un million de parents étaient descendus dans la rue. Cet objectif aurait pu être atteint si la lutte n’avait été dévoyée par les évêques catholiques français. Quant au terrain de l’entreprise, les royalistes doivent intervenir dans les grandes organisations syndicales pour orienter les luttes contre la mondialisation, ce qui correspond à ce que ressentent la plupart des syndiqués.

Ce n’est donc qu’en identifiant des objectifs clairs que le combat des royalistes peut aboutir à la victoire.

NDLRB. Nous  rappelons  que la Charte de Fontevrault  s’interdit toute  critique à l’égard des mouvements royalistes quels qu’ils soient puisqu’elle  ignore  que est  celui que le  choix de Dieu s’agissant de  qui sera Son Lieutenant en terre de France promouvera de facto. Et ce d’autant plus qu’il n’est pas exclu que  ce  choix n’en promeuve aucun…                                                                                                                             Ceci pour  vous dire  que tout en respectant  les analyses du GRIPP, elle n’en partage pas les condamnations.

                                                  Alain  TEXIER

 

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Légitimiste, Blogs et Sites royalistes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le GRIPP présente « Que faire pour sauver la France »

  1. Ping : Ciel ! Les royalistes vont-ils s’agripper au Jour de Colère 2014 ? « Le fou du Roi Louis XVII

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s