UNE NOUVELLE PISTE POUR LES PROVIDENTIALISTES : UNE BRANCHE AINEE, OUBLIEE MAIS LEGITIME, DES BOURBONS

Louis Charles by Madame Vigée-Lebrun

Louis Charles by Madame Vigée-Lebrun (Photo credit: Wikipedia)

Nos amis du CRIL17 * ont demandé à votre serviteur qui étaient les Dujols et quelle était la Branche Ainée oubliée mais Légitime des Bourbons. Pourquoi et quelle est cette branche secrète et perdue des Bourbons et quel rapport avec le futur Grand Monarque                                   * http://cril17.org/

-Certaines de ces prophéties le disent descendant de la Cape (c’est-à-dire des Capétiens), d’autres plus récentes déclarent qu’il descendra de Louis XVII . D’autres encore ne parlent que d’un Roi caché connu que de Dieu seul, a écrit Yves-Marie Bercé dans son livre Le Roi caché * (Fayard).                                                                               * http://www.chire.fr/A-108830-le-roi-cache–sauveurs-et-imposteurs–mythes-politiques-populaires-dans-l-europe-moderne.aspx

Rappelons que notre Charte de Fontevrault entend rassembler des Royalistes de toutes tendance par la devise Fidélité-Unité Royale: Fidélité au Prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons, Survivance de Louis XVII ou Grand Monarque encore inconnu de tous) et Unité autour du principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.

Elle s’en remet entièrement à la Providence pour la désignation du futur Roi de France.

Le Royalisme Providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m’empêche pas de m’intéresser à l’histoire connue – et celle plus cachée- de mon pays (Alain Texier, Docteur en droit, Président fondateur de la Charte de Fontevrault).

Selon Claude Dabos, cité par Jean-Christian Petitfils dans son livre Le masque de fer (Perrin), le Surintendant Nicolas Fouquet aurait reçut un “secret extraordinaire” du peintre Nicolas Poussin: l’existence à Rennes-Le-Chateau, près de Carcassonne, d’un Ordre de Chevalerie secret protégeant une branche Ainée, oubliée mais Légitime, de la Maison de Bourbon dont le chef aurait le droit de régner à la place de Louis XIV, faisant ce dernier un “usurpateur malgré lui”!

Il semble que la conjuration de Roux de Marsilly* ait eu pour but de faire tomber Louis XIV et de le subsitituer par l’Ainé des Bourbons, dont la branche avait été oubliée et qui vivait à l‘étranger, en Italie. Une branche secrète et perdue, mais Légitime, des Bourbons!  http://www.executedtoday.com/2010/06/22/1669-roux-de-marsilly-employer-of-the-man-in-the-iron-mask/

Ceci permettrait de comprendre pourquoi Fouquet a disposé à partir de 1656 de “ressources presque illimitées”, jusqu’à ce que le jeune Roi Soleil mette fin au chantage de l’indélicat Surintendant qui, trop sur de lui, commençait imprudemment à taper dans le Trésor Royal, ce qui donna enfin l’excuse au jeune Monarque de le faire tomber pour péculat, détournement de fond et abus de biens sociaux.

Man_in_the_Iron_MasqueQuand à l’Ainé des Bourbons, il sera capturé et jeté en prison, un masque sur le visage

Sachez que l’hypothèse d’une branche Ainée, oubliée mais Légitime, des Bourbons -les Bourbons-Busset sont les ainés des bourbon mais ne sont pas Légitimes– branche secrète et perdue postulée par la tradition prophétique, n’est pas aussi absurde que çà: au XIX° siècle fut retrouvé en Inde une descendance oubliée du Connétable de Bourbon, descendance dont la branche viendrait avant même celle de Louis XVII, dans l’optique Survivantiste où ce dernier aurait survécu et aurait eu une descendance jusqu’à nos jours.

Par la révélation faite à Nicolas Fouquet d’une branche secrète et perdu des Bourbons, nous sommes entrainés dans la partie la plus hasardeuse de cette singulière étude: Rennes-le-Château, l’Abbé Saunière, la Compagnie du Saint-Sacrement, le Prieuré de Sion, le message crypté de Poussin dans sa fameuse toile des Bergers d’Arcadie -ET IN ARCADIA EGO, anagramme de IO TEGO ARCANA DEI!- et on comprend où L’Enigme Sacré et le Da Vinci Code ont puisé leur inspiration.

C’est pourquoi votre serviteur s’en tiendra le plus possible aux faits et aux citations.

Associé aux auteurs britanniques Richard Leigh et Henry Lincoln, le néo-zélandais Michael Baigent a émit l’hypothèse d’un complot contre le trône de France depuis des siècles dans deux ouvrages (parus en 1982 et en 1987) au retentissement mondial : L’énigme sacrée et Le message.

Si on laisse de côtés leurs élucubrations sur un possible mariage entre Jésus et Marie Magdeleine à l‘origine de l‘ascendance Davidique des Rois de France Mérovingiens, faisant fi de la Légitimité des Carolingiens comme du Miracle Capétien, hérésie blasphématoire qu’ils évacueront dans le second livre en expliquant que les Rois de France Mérovingiens, Carolingien et Capétiens descendent de Saint-Jacques Apôtre et Parent de N.S. -théorie qui a inspiré au Marquis de La Franquerie son livre Ascendance Davidique des Rois de France *(Editions de Chiré)- on apprend que le Connétable de Bourbon, dont la mère était Claire de Gonzague, dépossédé de toutes ses terres par Français I°, aurait mis à l’abri chez sa soeur Renée, devenue par mariage Duchesse de Lorraine, son dernier et plus précieux bien: son fils François-Henri-Louis-Nicolas de Bourbon.

* http://effondrements.wordpress.com/2012/09/19/les-3-secrets-et-la-descendance-davidique-de-jesus-et-des-rois-de-france/

La théorie de votre serviteur est que le beau-frère et ami du Connétable de Bourbon, Antoine Duc souverain de Lorraine, aurait avec le consentement de son épouse accepté de faire passer son neveu pour un bâtard eut d’une cuisinière: Nicolas de Sion-Vaudémont! A noter que le Connétable de Bourbon possédait parmi ses apanages une Seigneurie de La Croix au sein de son Comté du Beaujolais, ainsi que le titre de Duc de Mercoeur.

Dans le premier ouvrage, celui en odeur de souffre, les trois anglo-saxons décrivent cependant un complot héréditaire vérifiable historiquement contre les derniers Valois et les premiers Bourbons, conjuration dirigée depuis la Lorraine et l’Italie, depuis la Conjuration d‘Amboise à la Fronde, en passant par la tentative d‘enlèvement du jeune Louis XIII au Château d’Eu: les conjurés seraient issus de plusieurs générations de Lorraine, Guise, Longueville, La Tour d’Auvergne, Turenne, Gonzague, Estes, tous apparentés au Connétable de Bourbon et à sa descendance oubliée mais Légitime, et ils arborent tous la Croix de Lorraine comme signe de ralliement! Le sommet est atteint avec le complot de Roux de Marcilly -une conjuration menée depuis l’Italie et avec l’aide de l’Angleterre- et l’affaire du Masque de Fer, qui en est la réponse Royale.

Le mythe du Masque de Fer commence avec un registre de la Bastille découvert lors des émeutes du 14 Juillet 1789:

Prisonnier N° 64389000: l’homme au masque de fer.

Qui était cet homme au Masque de Fer?

Nom biographique: l’Ainé des Bourbons.

Nom d’adoption: James de La Cloche.

Nom de code: Comte Hercole Mattiolli (un nom de famille qu’on trouve à Parme comme à Mantoue).

Nom de prisonnier: Eustache Dauger ou Danger.

Pour Marcel Pagnol, ces 4 personnages n’en sont qu’un.

Prisonnier d’Etat, enfermé sur ordre du Roi Soleil au donjon de Pignerol, dans la citadelle d’Exil puis dans celle de l’île de Sainte-Marguerite, au large de Cannes, mort à la bastille en 1703: nul n’avait le droit de l’approcher ni de lui parler, hormis son geôlier, et personne ne connaissait le motif de sa détention ni son identité, et si à Sainte-Marguerite, il était autorisé à sortir de sa cellule pour aller à la messe ou pour se promener -privilège unique- dans l’île, ce devait être accompagné de mousquetaires et le visage voilé par le masque de fer qui terrorisait les enfants de l’île et impressionnait les rares pécheurs qui s’y trouvaient.

Depuis plus de trois cents ans, le mystère du Masque de Fer fascine et l’on prête à ce prisonnier pas moins de cinquante visages possibles. Un frère jumeau de Louis XIV, c’est la thèse la plus soutenue, celle qui alimenta le plus de romans ou de films. Là où la théorie du jumeau s’effondre, c’est que la naissance de Louis XIV se passa en public, comme toute naissance Royale: la substitution d’un jumeau de trop est alors impossible.

POURQUOI PAS UN COUSIN AINE ALORS?

Henri IV, à la mort de l’ultime Valois Henri III, aurait-il été par erreur été Sacré alors qu’il existait, certes à l’étranger, un autre Bourbon ainé ayant le droit de recevoir le Sacre avant lui? Le fils, puis le petit-fils de ce Roi Perdu sont-ils venus réclamer leur Légitimité à chaque génération et, chaque fois déboutés, ont-ils mené une série de complots et de conjurations? Une hypothétique branche ainée, oubliée mais Légitime, perdue et secrète, venant juste avant celle des Bourbons des Indes, peut fournir une solution à l’énigme du Masque de Fer.

Henri IV, à la mort de l’ultime Valois Henri III, aurait-il été par erreur été Sacré alors qu’il existait, certes à l’étranger, un autre Bourbon ainé ayant le droit de recevoir le Sacre avant lui? Le fils, puis le petit-fils de ce Roi Perdu sont-ils venus réclamer leur Légitimité à chaque génération et, chaque fois déboutés, ont-ils mené une série de complots et de conjurations? Une hypothétique branche ainée, oubliée mais Légitime, perdue et secrète, venant juste avant celle des Bourbons des Indes, peut fournir une solution à l’énigme du Masque de Fer.

Pour les italiens, le Masque de Fer était le vrai Roi de France…

Selon les confidences de Madame de Borie, lors de ses promenades masquées sur l’ile de Lérins, le Masque de Fer, alors âgé de 40 ans, serait tombé amoureux de la fille de son geôlier, Isabelle-Marthe Baillis de Saint-Mars de la Bruyère de La Croix, à peine âgée de 16 ans et dont le frère deviendra l’ancêtre des actuels La Croix de Castries: les La Croix de Castries ne descendent donc pas du Masque de Fer, mais le futur Grand Monarque Henri de la Croix pourrait avoir, lui, du sang des La Croix de Castries !

Louis XIV, qui n’était aucunement le monstre dépeint par Voltaire, aurait eut pitié et permis au Masque de Fer d’être substitué par un mendiant acceptant d’aller à sa place à la bastille et d’y être traité là-bas… comme un Roi! Ce pour lui permettre de s’enfuir avec sa belle et convoler en justes noces. Une seule condition: l’exil hors du Royaume

Un fils serait né de leur union Légitime, Louis, et une fille donnée en mariage à un officier corse ancêtre grâce à elle d’un général fameux! Ce Louis, après s’être assuré une descendance, serait venu à l’âge adulte réclamer sa Légitimité à l’époque du Régent. Ce dernier l’aurait reçut secrètement et lui aurait donné une charge d’Amiral, dans l’attente d’un Sacre promis qui ne viendra jamais. Lorsqu’en pleine mer, l’Amiral apprend le Sacre du petit Louis XV, et qu’il a reçut le titre de Prince de Valois comme dédommagement, il entre en grande fureur et comprenant qu’il a été floué: il deviendra un redoutable corsaire qui s‘en prendra à la marine de Louis XV!

Le Grand amiral de Valois avait confié son fils à un serviteur de confiance, un certain Antonin Guyot Dujol, qui avait un fils du même âge: à partir de là, la descendance des Dujol sera prise pour celle de l’Amiral de Valois et de cette souche incertaine sortiront l’Abbé Félix de Valois et un facteur à Saint-Chamas, qui tentera de faire modifier son état civil de Dujol à Valois. Débouté, il soutiendra sa cause dans un pamphlet incendiaire: Valois contre Bourbons

QU’EN EST-IL DEVENU DE LA VERITABLE DESCENFANCE ROYALE?

A L’HEURE ACTUELLE, NOUS NE LE SAVONS PAS

A noter que l’intrigante ayant voulu compromettre Marie-Antoinette dans l’affaire du Collier était une certaine Comtesse Jeanne de La Motte-Valois.

Marie Julie Jahenny * semblait dire que le Grand Monarque descendrait par son père de la branche Ainée de Saint-Louis -c’est la branche aînèe des Bourbons- et par sa mère de la branche coupée des Lys, ce qui nous apporte à un Louis XVII évadé du Temple!* http://www.marie-julie-jahenny.fr/

Un mariage  secret, de nos jours, entre le descendant Salique du Connétable de Bourbon comme du Masque de Fer et une des soeurs du descendant Salique d’un Louis XVII évadé du Temple, et donc à travers lui de… Louis XIV? Et le fruit de cette union secrète mais Légitime serait le Grand Monarque attendu?

C’est une pure hypothèse, mais qu’on se le dise: cela correspondrait à l’espérance Providentialistes.

Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A lire:

-Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln, L’énigme sacrée (Pygmalion)

Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln, Le message (Pygmalion)

-M. de Surville, Le Masque de Fer a-t-il été fatal au trône de France?ou les misères d’une dynastie de 1703 à 1883, Paris, 1884.

-Jean-Christian Petitfils, Le masque de fer (Perrin)

-R. de Warren et A, de Lestrange, Les prétendants au trône de France (Editions de L‘Herne)

-Yves-Marie Bercé, Le Roi caché (Fayard).

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour UNE NOUVELLE PISTE POUR LES PROVIDENTIALISTES : UNE BRANCHE AINEE, OUBLIEE MAIS LEGITIME, DES BOURBONS

  1. Irène Pincemaille dit :

    L’ennui, si j’ose dire, c’est Sainte Marguerite -Marie à qui NOTRE SEIGNEUR a parlé du « FILS AÎNÉ DE MON SACRÉ-COEUR » à propos de LOUIS XIV !!! ce qui, je pense, coupe court nettement à l' »Ultra-Légitimité » : saint Dagobert II-Sigebert IV, Rennes-le-Château, tombeau d’Arques, Nicolas Poussin, Templiers, prieuré de Sion, « Énigme Sacrée », « Message », « Da Vinci Code », etc… Et comme on peut supposer que NOTRE SEIGNEUR SAIT CE QU’IL DIT ET DE QUOI IL RETOURNE, on peut sûrement clore ici le débat ! – sans oublier Sainte Jeanne d’Arc confirmant à Charles VII sa légitimité, d’où exeunt Dagobert II-Sigebert IV mais aussi Jean 1er le Posthume ! même s’il y eut, évidemment, des mystères dans pas mal de familles princières.
    Ne me tenez pas grief de ma franchise peut-être un peu abrupte (et humoristique !) et recevez tous mes salutations les plus courtoises.

  2. Chère Madame Pincemaile,

    pour Sainte-Marguerite-Marie, vous avez mille-fois raison. Il est possible que cette branche ainée lorraine des Bourbons, oubliée mais Légitme, ayant trempé dans l’assasinat d’Henri III, le choix de Dieu l’ait abandonné pour se poser sur la branche cadette incranée par Henri IV, le choix Divin se manfesant par l’apparition de Saint-Michel Archange auprès du Bon Roi Henri IV (fraichement Sacré à Chartre) lors de la Messe d’entrée à Paris à Notre Dame. Dieu voulait peut-être la consécration de Louis XIII à Marie et la Naissance Miraculueers de Louis XIV. Et puis, Louis XIV avait déjà reçut le Sacre de Reims lorsque son cousin fut capturé et masqué.
    Aujourd’hui, s’il y a eu un hypothétique mariage secret -de nos jours!- entre le decendant salique du masque de Fer et une petite-fille du petite fils du vrai Louis XVII évadé du Temple, mariage combiné par un Ordre secret ayant son siège à Rennes-le-Chateau, ce mariage repaicifierait les branches de la maison de Bourbon en vue d’un plan secret dont eul Dieu a le secret: c’est ce que semble dire Marie-Julie Jahenny, mais c’est seulement une hypothèse…

  3. Chère Madame Pincemaille,

    je ne vous tiens grief de rien, sachant votre bonne foi. P. Si la branche ainée lorraino-italienne des Bourbons, oubliée mais Légitime, a trempé dans l’assassinat d’Henri III, le choix de Dieu aurait pu, c’est pure conjecture, se déplacer de la branche ainée des Bourbon-La Croix vers la branche cadette des Bourbons-Vendôme, incarné par le Bon Henri IV. Le choix Divin sera marqué par l’apparition à la messe à Notre-Dame de l’Archange Saint-Michel auprès d’un Henri IV fraichement sacré. Dieu voulait peut être la conversion du Vert Galant, la consécration de Louis XIII à Marie et la consécration d’un Louis XIV de Naissance Miraculeuse au Sacré-Coeur.

    Cette dernière consécration n’ayant pas eu lieu, si Dieu veut ajourd’hui replacer Son choix sur le véritable Ainé des Bourbons, Henri de La Croix, il y a là peut-être un secret qui nous échappe. La seule chose que nous avons c’est que personne ne pourra dire du Grand Monarque « c‘est moi qui l’ai fait! »… y a-t-il eu un mariage secret entre le descendant direct du Connétable de Bourbon et du Masque de Fer et une petite-fille du petit-fils du vrai Louis XVII évadé du Temple? c’est ce que semble dire Marie-Julie Jahenny. On verra bien…

  4. Ping : La Charte de Fontevrault et nous … « CRIL17

  5. je tiens à préciser pour tous les lecteurs de notre blog:
    Notre Charte de Fontevrault entend rassembler des Royalistes de toute tendance sous le double mot d’ordre Fidélité-Unité Royale: Fidélité au Prince qu’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons, Survivance de Louis XVII, futur Grand Monarque encore inconnu du tous) et Unité autour du principe Royal pour qui le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.
    Soutenue par sa Flotte Providentialiste, notre Charte de Fontevrault conçoit la Royauté autant une fidélité qu’une impérieuse nécessité nationale: avant d’être Légitimistes, Orléanistes, Survivantistes ou Providentialistes, nous sommes ROYALISTES!
    Si c’est Dieu qui chois les Rois, toute querelle dynastique est inutile: et la maison Capétienne a suffisamment servi la France durant ces derniers 1000 ans pour nous Royalistes, nous portions respect, sympathie et affection à tous les descendants actuels de nos Rois: aujourd’hui, les Bourbons…
    PRIONS POUR NOS PRINCES!
    Et Marie-Julie Jahenny a dit que le vrai Roi de France devait rester caché jusqu’à sa Restauration car, si on savait où il se trouve, les francs-maçons, des agents de la république ou même certains prétendants tenteraient de le faire disparaître…
    En attendant, rien n’interdit aux Royalistes de lui aplanir les chemins.
    Charles Maurras a démontré scientifiquement la supériorité de la Monarchie sur toute autre forme de gouvernement. En France, il s’est placé au point de vue profane d’une physique du pouvoir. Le Marquis André Le sage de La Franquerie, quand à lui, s’est attaché à définir la royauté à l’aune et selon l’esprit de la tradition.
    Où Maurras et les néo-monarchistes cherchent à convaincre, le Marquis de La Franquerie, à l’ombre de Joseph de Maîstre, entend faire voir et convertir : Son Royalisme est mystique.
    Le premier réclame à l’expérience historique, le second interroge l’anthropologie religieuse et l’exemplarité du Sacré-Coeur de Jésus, le Christ-Roi.
    Là, la raison des faits, ici la permanence en l’archétype royal, partout, depuis toujours et d’en haut.
    LE XVIII° SIÈCLE ET L’OFFENSIVE NOMINALISTE ONT CONSOMMÉ LE DIVORCE ENTRE FOI ET RAISON. MAIS AU SERVICE D’UNE MÊME CAUSE -ICI LA ROYAUTÉ- ET SELON QUE LE MOMENT SOIT DE FOI OU DE RAISON, IL REVIENT AU ROYALISTE DE PORTER EN AVANT LA FOI OU LA RAISON ET DE PARLER LE LANGAGE COMMUN D‘UNE FRANCE VOULUE CHRÉTIENNE DÈS LES ORIGINES.
    Amitiés Fontevristes !

    Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  6. olivier dit :

    Connaissez vous la piste argentine de Louis XVII? SI c’est vrai Louis XVII n’aurait qu’une descendance féminine.

  7. olivier dit :

    Il y a un truc qui me chiffone, le Grand Monarque serait appelé Henri V, cela contredit au moins le règne de Henri IV, non?
    Pour le comte de Chambord cela peut passer puisqu’il aurait pu être un bâtard, si le premier mariage de son père était valide.
    Pour la piste argentine, c’est ce livre: Jacques Soppelsa, Louis XVII : la piste argentine , Paris, A2C Médias, coll.. C’est un ex ambasadeur au près de l’Argetine.

    Cordialmement.

  8. Merci pour la référence bibliographique. En revanche, je ne comprends pas comment la titulature du grand Monarque (Henri V) contredirait le règne d’ Henri IV étant donné que « V » vient bien après » IV »… Non?

    • olivier dit :

      Justement, s’il est le cinquième Henri, le quatrième est donc légitime. Or vous pensez que le Grand Monarque, Henri V descend d’une branche aînée de Bourbon, passant avant celle de Henri IV. Celui-ci devrait être vu comme un antiroi.

  9. Merci, je n’avais pas vu les choses comme celà.

  10. Irène Pincemaille dit :

    Intéressants échanges, Messieurs, auxquels je vais ajouter une modeste contribution :
    J’ai évoqué, supra, Ste Marguerite-Marie et le discours du Sacré-Coeur ; il existe une autre révélation, moins connue mais allant dans le même sens : il ne s’agit plus, ici, de Louis XIV ou d’Henri IV, mais de … Louis XI : alors que celui-ci n’était encore que Dauphin, il séjourna longtemps en Dauphiné, justement, et avait pour maitresse Mme Marguerite de Sassenage, issue d’une des plus grandes familles du pays. Il en eut 3 filles légitimées, l’une d’elles, nommée Marie fut l’ancêtre de Marie-Adélaïde de Savoie, mère de Louis XV. Or, au moment de sa mort, Louis XI fut assisté par St François de Paule qui lui fit la révélation suivante : « Un grand monarque qui viendra un jour sauver le Royaume de France, sera issu de votre semence sacrée » ! (source : travaux généalogiques de Mr. Xavier de Roche).
    Voilà qui, je pense, coupe court aux hypothèses fort imaginatives ci-dessus !
    Pour la légitimité de nos rois depuis le XVème siècle, nous avons donc Sainte Jeanne d’Arc, Saint François de Paule et Sainte Marguerite-Marie !!! Ça quand-même pas mal ! et si cette dynastie Valois-Bourbon n’avait pas été; elle-même, légitime, on voit mal pourquoi le Ciel se serait ainsi évertué à affirmer cette légitimité et sa descendance !!!
    Je connais assez bien l’histoire de Rennes-le Château (« tarte à la crème » des ésotéristes de tous poils) et de l' »ultra-légitimité » Saint Dagobert II, les Cathares, les Templiers etc… etc…, mais au vu des déclarations ci-dessus, comment un Sigebert IV errant dans les grottes de Rhaedae pourrait-il un jour en sortir pour venir sauver la France !!! (parallèle purement littéraire avec Frédéric Barberousse, lui aussi enfermé dans une grotte d’où il sortira à la fin des temps, quand les 2 corbeaux de garde lui en donneront le signal – ou encore le Roi Arthur sortant du Lac où Escalibur fut immergée – etc… ) fort belles légendes, mais l’Histoire, c’est autre chose.
    Amitiés à tous.
    Je vous présente mes salutations les plus amicales.

  11. olivier dit :

    J’ai fais mes recherches sur la descendance de Louis XI. Sur Marie, elle n’a pas eu de descendances officielles, son fils Jean est mort à bas âge.
    Par contre, sa fille Anne a eu une fille Suzanne, épouse du Conétable de Bourbon, Charles III, dont descendrait la branche aînée, celles des Indes.
    L’héritier ne s’appelle pas Henri mais Balthasar. Le prénom Henri veut dire « prospérité dans le foyer ou nation », le futur roi pourrait nous apporter cela. Le prénom n’a pas d’importance qui sait.

    Question théologique, le culte du Sacré-Coeur n’est-il pas du nestorianisme puisque nous séparons la nature Divine et Humaine?

    Cordialement.

    • Olivier Valette dit :

      Pardonnez-moi, cher Olivier. Permettez à un autre Olivier de préciser qu’il n’y a aucune séparation des deux natures de l’unique personne du Verbe incarné dans le culte que nous rendons au Sacré-Coeur de Jésus. Il s’agit du coeur humain de la Personne divine du Fils Incarnée. Il nous renvoie à l’humanité sacrée du Christ, Humanité par laquelle la Divinité opère par une parfaite union des volontés la rédemption du genre humain. Mais la personne à laquelle ce coeur appartient est divine : c’est le Fils éternel, le Verbe dont parle saint Jean dans son prologue. Il n’y a donc aucune séparation 🙂

      • Olivier Valette dit :

        C’est comme un focus sur l’Humanité du Christ, mais le Christ est Dieu, seconde personne de la Sainte Trinité, assumant la nature humaine qu’il est venu sauver et sanctifier.

        Bien à vous.

        Vive le Roy !

  12. J’ai pris bonne note de vos remarques d’ordre généalogique

    Merci, par ailleurs, de m’avoir appris un mot et un concept : le « nestorianisme »
    http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/nestorianisme/73128
    S’agissant du culte que nous rendons au Sacré-Coeur, je n’en suis pas l »auteur (LOL) :–>

  13. olivier dit :

    J’ai continué mes recherches, et bien le Balthasar n’est pas la branche aînée mais cadette, l’aînée serait en Australine. A moins qu’elle soit éteinte depuis ce temps.

  14. Ping : La question Louis XVII toujours présente dans l’actualité de la galaxie royaliste « CRIL17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s