Petitesses et limites de la justice républicaine.

« Saint-Louis rendait la justice sous un chêne, la république la rend comme un gland. » André Santini, maître en humour politique aurait pu dire cela.

Car, mon Dieu, où en sommes-nous !

Après l’affaire pour le moins glauque des écoutes téléphoniques dont serait victime ce pauvre ancien président de la république – l’homme à plaindre par excellence au pays des cinq millions de chômeurs et des neuf millions de Français vivant en dessous du seuil de pauvreté – après le braquage d’une bijouterie (pardon, d’un joaillier) place Vendôme sous les yeux des policiers qui gardent le ministère de la Justice, après les non-lieux sans nombre accordés aux puissants de notre pays à la suite de plusieurs mois, sinon d’années, d’instructions et de milliers de pages de dossiers – il est vrai que nos magistrats n’ont rien de mieux à faire dans la nation la plus sûre d’Europe -, après le scandale du surpeuplement et de l’état de nos prisons – quand la Suède, elle, démolit des centres de détentions fautes de criminels -, après la fortune – d’un montant égal à celle de Nicolas Fouquet au jour de son arrestation – accordée par je ne sais plus quelle « commission arbitrale » à Bernard Tapie, l’homme le plus honnête du monde, après les remises en liberté de malfaiteurs que la police, avec ses pauvres moyens, avait péniblement réussi à mettre hors d’état de nuire et les innombrables récidives qui en résultent … Après, après, après, faut-il prendre d’autres exemples, au risque d’encombrer le présent site ?

La cruelle réalité crève les yeux : la justice française n’existe plus. Depuis plus de quarante ans gangrenée par l’obsession des droits de la défense des délinquants au détriment de la protection et du respect des victimes, elle a maintenant atteint le point de faillite absolue. La présidente du syndicat de la magistrature est accusée – qu’on se rassure après deux ans d’instruction et deux mètres de haut de dossier, elle bénéficiera elle aussi d’un non-lieu – d’avoir, sur son « mur des cons », épinglé deux pères de jeunes filles assassinées qui auraient, par leurs réclamations, importuné nos magistrats. Là, nous avons atteint le fond du fond : que la Justice républicaine se désintéresse complètement des victimes, nous le savions déjà, qu’elle se mette maintenant à les brocarder, et bien sûr en toute impunité, cela dépasse l’entendement.

Saint-Louis, relève toi, ils sont devenus fous !

Henri de Villehardin

http://www.vexilla-galliae.fr/actualites/politique/749-saint-louis-releve-toi-ils-sont-devenus-fous

Et aussi:

23/03/2014 . Réflexions sur l’indépendance des juges . D’où vient la légitimité du juge ?                                                                                                                                               http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2014/03/23/reflexions-sur-l-independance-des-juges-5329523.html

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Légitimiste, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s