Rappel à Dieu du duc de Suarez, ancien Premier Ministre Espagnol (1976-1981) le 24 mars 2014

Né le 25 septembre 1932 à Cebreros, dans le centre de l’Espagne, père de cinq enfants et fils d’un républicain, d’origine modeste, ce diplômé en droit fut d’abord, sous le régime franquiste, gouverneur de la province de Ségovie, dans le centre de l’Espagne, et directeur général de la radio et télévision publique (1969-1973). En 1975, il est nommé secrétaire adjoint du «Mouvement», un groupe d’inspiration fasciste auquel appartenaient le parti et le syndicat uniques du régime. A la mort de Francisco Franco, le 20 novembre 1975, son dauphin désigné, le roi Juan Carlos, prend les rênes du pays. Moins d’un an plus tard, en juillet 1976, ce dernier nomme Adolfo Suarez à la tête du gouvernement. Il a alors moins de 44 ans.

«Ils s’entendaient merveilleusement bien, de par leur projet politique, leur âge et leur façon d’être», expliquera la reine Sofia à sa biographe, Pilar Urbano. Son mandat fut ratifié dans les urnes aux premières élections démocratiques organisées après la dictature, le 15 juin 1977, auxquelles il se présentait en tant que chef de file du parti centriste Union du Centre Démocratique (UCD).

C’est sous son gouvernement que sont ensuite adoptées les principales réformes ayant permis à l’Espagne de passer de la dictature à la démocratie: légalisation de tous les partis, y compris autorisation controversée du Parti communiste, en avril 1977, amnistie des prisonniers politiques et rédaction, puis approbation par référendum, le 6 décembre 1978, de la Constitution. «La Constitution ne réglera pas nos problèmes, mais nous serons tous les protagonistes de notre Histoire», disait-il alors.

Collane eines Ritters vom Orden vom Goldenen VliesNommé duc de Suarez par le roi, qui lui a également décerné la Toison d’or, la plus haute distinction espagnole, en 2008,

Adolfo Suarez a passé les dernières années de sa vie à l’écart du monde, souffrant de la maladie d’Alzheimer depuis les années 2000. «Mon père ne se souvient plus qu’il a été chef du gouvernement», avait déclaré son fils Adolfo -ils portent le même prénom-, en 2005, reconnaissant pour la première fois publiquement sa maladie.

http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/23/01003-20140323ARTFIG00099-espagne-la-mort-d-adolfo-suarez-premier-chef-de-gouvernement-de-la-democratie.php

et encore :

http://www.noblesseetroyautes.com/2014/03/les-souverains-espagnols-et-linfante-elena-se-recueillent-devant-la-depouille-du-duc-de-suarez/#more-82833

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Société traditionnelle, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s