Louis XVII n’est pas mort au Temple (I) dixit Martin de Gallardon. Pontmain pour le retour du roi.

Avant propos.

L’archange Raphaël apparaît en effet à un laboureur de Gallardon (28320), Martin tel Jeanne d’Arc et l’ envoie auprès de Louis XVIII , puis vers Charles X pour rappeler l’usurpation des droits de Louis XVII.

Consciences épiscopales en exil (1789 -1814) à travers la correspondance de Mgr de la F. Cerf Histoire. Bernard de Brye . P. 317.

http://books.google.fr/books?id=vD5goYeYmP4C&pg=PA317&lpg=PA317&dq=L’archange+Raphaël+apparaît+en+effet+un+laboureur+de+Gallardon,++Martin+tel&source=bl&ots=4Ae-jGDGwY&sig=QYArkdpWVNDlNzLn1MILrtOfEiw&hl=fr&sa=X&ei=9gp6U9jgG6Wx0AXxtYC4CA&ved=0CDAQ6AEwAA#v=onepage&q=L’archange%20Raphaël%20apparaît%20en%20effet%20un%20laboureur%20de%20Gallardon%2C%20%20Martin%20tel&f=false

 ******

  Mais…, c’est de lui-même ( du roi Charles X) que vient la réponse par son comportement incroyable, qui envoie M. de la Rochejaquelein dans la nuit du 31 juillet au 1er août 1830, juste avant son abdication, pour prendre conseil auprès du laboureur Martin de Gallardon de ce qu’il doit faire dans l’intérêt de la France…!
    Rappelons ce qu’en dit, pages 40 et 41, Nöelle Destremeau dans son livre : Martin le Visionnaire et  Marie-Caroline duchesse de Berry régente de France – NEL Paris 2002 :
    Nous voici en 1830 ; un fait inouï, presqu’invraisemblable se passe : en trois jours, la monarchie est  en grand péril, Paris se bat et Charles X part au château de Rambouillet avec sa famille. Cependant le roi dispose de 12 000 soldats fidèles avec des canons, qui peuvent résister aux bandes  indisciplinées. De plus, la province ne bouge pas. Les maréchaux demandent les ordres au roi mais Charles X hésite et n’ordonne rien.

   Le roi a reconnu, semble-t-il le châtiment de Dieu, il songe aux prédictions de Martin aux malheurs prédits à la France, à la mort de son fils Berry : Martin, dont  Charles X connaît fort bien les avertissements, n’a pas été écouté, le trône n’a pas été rendu au fils de Louis XVI qui est vivant… Alors le roi envoie Monsieur de la Rochejaquelein auprès du laboureur  Martin, entre le 31 juillet et le 3 août 1830, fait ahurissant mais incontestable : un officier envoyé par le roi demande au paysan ce que Charles X doit faire, Charles X, un dévot de la monarchie, Charles X convaincu que la légitimité règne en sa personne !

    La Rochejaquelein part en pleine nuit, suivi de deux écuyers, on galope, à francs étriers, vers Gallardon et ce n’est pas sans peine que l’aide de camp trouve la ferme de Martin vers deux heures du matin. Il frappe longuement. Enfin, le bonhomme en chemise et pieds nus, ouvre sa porte et  reste sur le seuil, en haut de trois marches, une lanterne à la main ! 

  – Monsieur Thomas Martin, au nom du Roi. »
  – Ne prenez pas la peine de vous expliquer », dit Martin, « l’archange m’a averti qu’on viendrait me consulter : j’ai la réponse »
   Monsieur de la Rochejaquelein reste à cheval et Martin sur son perron.
– Je vous écoute, Martin. »
Et voici la réponse du paysan : 
   « – Dites au roi qu’il sait bien la raison de tous ces malheurs. A présent, il ne peut rien faire quand bien même il aurait 200 000 hommes de troupe ; il ne réussirait qu’à faire couler beaucoup de sang. Il faut qu’il parte en exil, il y mourra sans avoir revu la France ainsi que son fils, le duc d’Angoulême. Henri son petit fils ne sera jamais roi. »
 
   Quant à Henri, Comte de Chambord, il sera effectivement beaucoup plus prudent. Il ne montera pas sur le trône. Cette sage décision, il semble qu’il la prendra après les visites de Maximin, le voyant de La Salette. 
 
    Xavier de Roche, dans son livre Louis XVII : du passé à l’avenir, l’explicite très bien :

     « Maximin rend deux fois visite au comte de Chambord à Frohsdorf en 1865 et en 1873 : Tout en manifestant sa confiance, souvent exprimée, en un retour final de la Monarchie, il déclare à  « l’ancien Duc de Bordeaux : “Je suis venu vous dire qu’il ne fallait pas entreprendre de devenir « Roi de France, que cela ne se peut pas et vous savez pourquoi”.
 
  « Le Comte de Chambord confia à son secrétaire le Comte Henri de Vanssay : “Maintenant, j’ai la   certitude que mon cousin Louis XVII existe. Je ne monterai donc pas sur le Trône de France. Mais Dieu veut que nous gardions le secret. C’est Lui Seul qui se réserve de rétablir la Royauté”.
 
  Le Comte de Chambord précisera sa pensée le 25 janvier 1872, par un nouveau manifeste, dans
lequel il proclame entre autre :
« […] Je n’arbore pas un nouveau drapeau, je maintiens celui de la France. […]
« […] Rien n’ébranlera mes résolutions, rien ne lassera ma patience, et personne, sous aucun prétexte, n’obtiendra de moi que je consente à devenir le roi légitime de la Révolution. »
 
    Dans cette proclamation, il suit parfaitement l’enseignement politique de Jeanne d’Arc et reconnaît aussitôt le Christ Roi de France comme Suzerain…  Et il le prouvera en actes : Il sait bien qu’il ne peut être en vérité que Régent et que sa Régence, à lui, serait rejetée en cette période si troublée spirituellement et politiquement.
 
    Et finalement, ce qui l’aidera à sortir, fors l’honneur, des négociations de restauration en cours d’une monarchie qui devait, semble-t-il , être constitutionnelle avec toutes les compromissions qu’elle aurait imposées, c’est l’objet si cher au cœur de Jeanne, son étendard : le drapeau blanc !
 
     Huit mois avant la mort du Comte de Chambord, quand Mélanie Calvet, la voyante de La Salette, devint Sœur Marie de la Croix, elle écrivit le 29 janvier 1883 au Chanoine de Brandt : “Dans ce moment, la France ne veut plus de Roi… Quand le moment sera venu, Dieu trouvera le Roi à donner à la France humiliée...”. Mélanie complète le 29 avril 1884 : “Dieu nous donnera un Roi et un Roi auquel on ne pense pas“.

http://www.pontmain-pourleretourduroi.com/livret-de-la-supplique/

 

Advertisements

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Blogs et sites providentialistes, Limites de la république and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Louis XVII n’est pas mort au Temple (I) dixit Martin de Gallardon. Pontmain pour le retour du roi.

  1. Irène Pincemaille says:

    Oui et à nouveau merci pour ces textes !
    Un général chevauchant à bride abattue en pleine nuit, en rase campagne pour DEMANDER Á UN PAYSAN CE QUE DOIT FAIRE UN ROI !!! Hé oui ! du jamais vu depuis Sainte Jeanne d’Arc !!!
    Et le roi ne tergiversa nullement : IL SAVAIT !
    Prédire, en 1830, que non seulement Charles X ne reviendrait pas, mais que ni son fils ni son petit-fils ne règneraient !!! le plus doué des diplomates n’aurait pu imaginer chose semblable ! Évidemment, puisque l’information venait de DIEU LUI-MÊME !!!
    Amitiés à tous.

  2. -Louis XVII, figure Christique de la Révolution: tout le monde le dit mort, mais personne n’a retrouvé son corps (Princesse Amélie de Bourbon-Parme, LE SACRE DE LOUIS XVII, NRF – Gallimards, p.69) !

    Mais est-ce bien le coeur de Louis XVII qui a été inhumé, le 8 Juin 2004 dans la rypte de Saint-Denis, avec l’accord du Ministère de la culture et en présence de tous les membres officiels de l’Auguste Maison de Bourbon? Ne serait-ce pas plutôt celui du Dauphin Louis-Jospeh, frère aîné de Louis XVII, mort le 8 Juin 1789? Des personnalités comme le professeur Jean Tulard de l’Institut, ou l’historien Alain Decaux, ne l’excluent pas.

    En fait le manuscrit de Trieste démontre la probale survivance de Louis XVII au delà de la date boutoir que les révisionistes révolutionnaires nous donnent constamment: 15 Aout 1795. Le jeune Roi de France n’est pas mort au Temple. Et un enfant du même age, chargé de le substituer, a été martyrisé à sa place. Si l’enfant-Roi a bien été évadé de l’enfer du Temple, le mérite en incombe à l’Ordre Souverain de Malte, à tous les Princes de Sang de France -Même ceux qui pensaient qu’il n’étaient pas le fils de Louis XVI jusqu’à la révélation de Martin de Galardon!- les Rois d’Espagne, les Empereurs d’Autriche, les Aristocrates Français, ceux d’Ecosse, d’Irlande et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont fait face à leur resposabilités et permi que l’Enfant-Roi fut mis à l’abrit à l’étranger. On ne peut que remercier leurs descendants actuels.

    Ou se trouve cette descendance?

    Il y a trois hypothèses:

    1. Naundorff était Louis XVII et les descendants de Naundorff sont les descendants de Louis XVII.

    2. Naundorff n’était pas Louis XVII: le futur Grand Monarque est le descendant Salique de Louis XVII mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés.

    3. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des Bourbons-Montpensier-de-Valois-et-de-La Croix, lignée oubliée mais Légitime, dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin de la permanance de la Légitimité: on ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance.

    Un vrai Providentialiste ne se pose pas la question, les prophéties sont claires: quand tout semblera perdu, N.S. Jésus Christ chargera à Son heure -ET PAS AVANT!- Sa Très Sainte Mère de nous révéler Son Lieutenant tenu miraculseuement en réserve pour la régénération future de la France, Lieutenant qui mènerait en attendant une vie retirée et pénitante.

    Hervé J. VOLTO, CJA

  3. Magnificent goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you are just extremely magnificent. I actually like what you’ve acquired here, certainly like what you are saying and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still take care of to keep it sensible. I can not wait to read much more from you. This is actually a great site.

  4. Louis Chiren says:

    Le 19 mars 2016

    Bonne saint Joseph à tous et toutes.
    Merci, c’est un article hautement important pour nous qui sommes dans l’attente de celui que Dieu réserve pour la France.
    Nous sommes en plein dans les événements annoncés par Marie-Julie Jahenny dont les prédictions situaient la France attaquée et envahis par des hordes barbares et sanguinaires.

    La 19 mars 1878

    Saint Joseph disait à Marie-Julie:
    “Malgré les malédictions qui lui sont réservées (à la France) mon fils accordera le don de protection à plusieurs familles qui se sont comportées charitablement dans la foi et la reconnaissance de la divine grâce; elles seront protégées mais en fuyant, elles devront faire comme moi lorsque j’ai fui en Egypte…la Bretagne sera l’Egypte.”

    1er juin 1877

    “…il y a longtemps que les usurpateurs ont caché un feu violet, un feu à demi découvert, sous les murs de la grande ville de Paris…Là où les premiers et les derniers rois ont insultés la Sainte Eglise et son chef, l’ont dépouillée, là il y aura un rude assaut dans ce palais…Pour avoir un roi comme celui que je vous réserve, il faut de nouveaux murs. Ce roi en rentrant en France fera comme une nouvelle bâtisse d’une religion fortifiée de lois violées et renouvelées.”

    “Pour abriter ce grand homme, cet homme de foi qui porte sur son cœur la décoration de son honneur et de sa foi, il faudra une nouvelle couverture au palais royal. Celui-là étendra davantage la dévotion de mon Sacré cœur et de ma Croix. Il sera un des illustres propagateur de mes œuvres, c’est à dire qu’il consacrera la France entièrement au Sacré cœur.”

    “Ô Henri, mon serviteur ne vois-tu pas la voile de mon amour qui vogue vers les régions lointaines. Cette voile se forme comme un pavillon ! Tu marcheras sous cette voile, toi et tes chers compagnons et les soldats de ta cause…Henri mon serviteur, ces armes sont renfermés dans un anneau d’or”

    “Pauvre France, sans moi jamais tu ne te serais relevée !”

    “La Sainte Vierge demande pour la France le SALVE REGINA quatre à cinq fois par jour, puis un acte de contrition prosterné en terre !”

    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!par-ce-signe-tu-vaincras/ctdr

    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!le-roi-du-sacr–coeur/gwnlg

    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!blank-1/myy65

    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!honneur-leur-soit-rendu–/cklj

    En grande union de prières en ces temps de grands périls !

    Louis Chiren

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s