ROYALISME ET ROYAUTE – un projet commun pour les Royalistes !

Le prédicateur Jésuite   Louis Bourdaloue (1632-1704) s’adressait ainsi à Louis XIV dans son sermon de Noel 1697:

File:Bourdaloue_portrait_grav%C3%A9http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Bourdaloue

Pour ma consolation, je vois aujourd’hui le plus grand des Rois obéissant à Jésus-Christ et employant tout son pouvoir à faire régner Jésus-Christ, et voilà ce que j’appelle, non pas le progrès mais le couronnement de notre religion. Pour cela, Sire, il fallait un Monarque aussi puissant et absolu que votre Majesté !

Ici se trouvent Royalisme et Royauté !

Introduction.

L’intérêt pour la Monarchie augmente à mesure que la République éloigne la Nation du Bien Commun: si en Italie, la Gauche ne se maintient que grâce au « blairisme » pragmatique de son leader, en France, les gens se méfient massivement d’une Europe sans diplomatie, sans armes, sans âme, qui se confronte futilement, d’un part avec une Russie Chrétienne et eurasienne qui méprise les démocratie libérales donneuses de leçon qui se ridiculisent des deux côtés de l’Atlantique, et d’autre part avec un islamisme revanchard qui masque mal sa haine de l’Occident et en particulier d’une Europe en crise déjà minée par des groupuscules Jihadistes implantés dans des banlieues-Ghettos zones de non-droit.

En France particulièrement, beaucoup de Royalistes du XXI° siècle ont le sentiment d’appartenir à un groupe victime d’une oppression sans issue. Leur idéal politique leur parait tellement désespéré qu’ils en viennent à considérer que seul un cataclysme pourra ouvrir une brèche dans le bétonnage idéologique environnant. ils se réfugient dans l’attente -ou s’activent à préparer la venue- d’un Grand Soir, d’un évènement inattendu, imprévisible, spectaculaire, extraordinaire, et pour tout dire, Miraculeux, qui leur apportera la délivrance: tout le monde désire un homme Providentiel, si possible de Sang Royal et Sacré.

En France, le Royalisme est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il participe du principe dexpansion-évangélisation dont Léon XIII reprendra l’idée: tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien: mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le salut de la société Française déstabilisée par les idées révolutionnaires. C’est enfin, face à la masse, l’affirmation de la personne.

Une réaction conservatrice, nationaliste, souverainiste, identitaire, ne suffira pas: la Monarchie a cela de bien d’apporter la continuité dans la conduite des affaires, le rassemblement national et l’arbitrage suprême au-dessus des actions.

1. Royauté.

Il existe des idées qui, en vertu de leurs racines métaphysiques, défient le temps: elle ne sont ni d’hier, ni d’aujourd’hui, ni de demain, mais possèdent une actualité éternelle; en fonction des circonstances, de telles idées peuvent ou non devenir réalité, sous une forme ici plus pure, là plus conditionnée, mais sans que cela porte en aucune façon préjudice à leur valeur intrinsèque, à leur dignité, à leur caractère rigoureusement normatif.

C’est à cet ordre d’idées, héritage de ce que nous appelons le monde de la Tradition, qu’appartient la Monarchie.

Ni l’unité de la Belgique, ni la démocratie espagnole, ni la forte identité britannique, ni la stabilité des pays de l’Europe du Nord n’existeraient sans la présence réelle et rénovée des Rois (ou Reines) qui allient tout naturellement et par vocation tradition et modernité.

Un point important découle de ceci. En toute époque et quelles que soient les circonstances, il faut qu’il y ait des hommes qui témoignent du principe Royal, sans se préoccuper de ceux qui, dans leur myopie et leur insatisfaction, ne savent parler que d’ « anachronisme » et de « combat pour des positions perdues ». Cette espèce de dépôt Sacré doit être gardée dans toute sa pureté, dans l’attente du moment où il sera donné au principe de se réaffirmer.

De quel principe parlons-nous? Du principe Royal: le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.

C’est Dieu seul qui fait les Rois, Il choisi les Races Royales: voici la plus grande des Légitimités (Joseph de Maistre -1753-1821) !

Origine  de l’illustration ci-dessous:  http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Jmaistre.jpg

455px-Jmaistrehttp://agora.qc.ca/dossiers/Joseph_de_Maistre

Mais c’est le Marquis de La Franquerie http://fr.cyclopaedia.net/wiki/Marquis-de-La-Franquerie qui a parfaitement définit la Royauté Française:

La Royauté en France est de choix divin, Dieu l’a instituée pour défendre l’Eglise et assurer le règne du Sacré-Cœur et du Cœur Immaculé de Marie. Il la conserve par la Loi Salique, grâce à laquelle le Souverain est toujours issu de la même Race, celle du Christ, élue par le Seigneur au temps de David et confirmée par St Rémi et Ste Jeanne d’Arc. Il l’a gouverne en se réservant le droit de choisir comme Roi dans cette Race Davidique, le Prince le plus Saint et le plus digne de régner, la loi de primogéniture s’appliquant normalement hors le cas de choix Divin, mais toujours à l’exclusion des femmes et de leur descendance. Le Souverain est donc Roi directement par la grâce de Dieu et non pas par l’autorité du Siège-Apostolique. A Dieu revient le choix du Roi, mais toujours dans cette Race, au peuple le filial consentement, au Sacerdoce le Sacre.

Nous sommes tentés d’ajouter que les trois branches de nos Rois, issues de la même Race, sont comme une image de la Très Sainte Trinité

Les nations, comme les personnes, possèdent chacune une mission: celle de la France est de faire triompher l’Eglise et la Royauté du Christ (Joseph de Maistre).

Oui, mais voilà: il ne peut y avoir de Mission Divine de la France sans continuité Royale.

Saint-Louis IX, le plus grand de nos Rois -Louis XIV lui-même lui devait son prénom!- voyait son ministère Royal comme un Sacerdoce, et il disait que son Sacerdoce Royal consistait en la défense de la foi Catholique et du Bien Commun de la France. Et si, face à l’islamisation galopante qui envahie une France en crise, la défense de la foi Catholique redevient nécessaire, le Bien Commun consiste en la défense farouche de notre culture, de notre langue, de nos racines, de notre mode de vie, de notre patrimoine autant artistique que naturel -chasse, pêche, nature et traditions- de notre ruralité comme de notre agriculture, de notre industrie, de notre économie… à l‘intérieur, et à assurer sans concession l‘indépendance et le rayonnement de la France à l‘étranger.

Le Roi, vite !

2. Royalisme.

En attendant le Roi, face à la violence sournoise qui s’exercent partout, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France, les Royalistes doivent fermement opposer leurs valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques, sans rien lâcher ni concéder!

Pour les lois sociales, le Royalisme a montré la voie: au lendemain de la Révolution dite Française, le spectacle de la misère ouvrière a amené un certain nombre de personnalités Royalistes à réfléchir sur un projet global de société qui donne réponse à la question sociale. Ces Contrerévolutionnaires -Armand de Villeneuve Bergeron, le Comte de Chambord, René de La Tour du Pin, Albert de Mun, Firmin Bacconier- ont élaboré des théories mais aussi proposer des mesures concrètes et des actions à entreprendre, et beaucoup de lois sociales dont profitent encore les Français de nos jours sont des lois Royalistes. Pour ses partisans, le Royalisme consiste avant tout aujourd’hui en une ambition pour la France: la volonté de redonner au pays sa position hégémonique qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, de retrouver un Monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république. Le Royalisme se pose aussi pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial, par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples

Chez nous, c’est un Aristocrate, le Comte Maurice d’Andigné, qui a le mieux défini le Royalisme Français: « Avant d’être Royaliste, je suis Catholique et Français. Je dirai même que je suis Royaliste parce que Catholique et Français« .

Il y a trois manières d’appréhender le Royalisme: la manière politique de Charles Maurras, la manière historico-mondaine -pardon people (prononcer pipole)- de Stéphane Bern, et la manière spirituelle , au sens religieux, naturellement,   du Marquis de La Franquerie.

François-Marie Algould a démontré qu’on pouvait être maurrassien tout en étant authentiquement Catholique et l’Abbé Georges de Nantes qu’on pouvait être Providentialiste sans pour autant être nécessairement quiétiste http://www.sylmpedia.fr/index.php/Qui%C3%A9tisme Car il existe en France des Royalistes qui ne se reconnaissent ni en la raison des faits des Orléanistes, ni en le romantisme exacerbé des Légitimistes qui reprochent aux premiers leur dérive laïcisante -les Survivantistes étant des néo-Légitimistes qui ne reconnaissent pas l’Aîné des Bourbons d’Espagne comme Aîné des Bourbons car ils croient en la survivance de Louis XVII- et qui s’en remettent à la Providence pour le choix du Roi à venir: on les appelle pour cela Royalistes Providentialistes.

Or Orléanistes, Légitimistes, Survivantistes et Providentialistes ont en commun de vouloir un Roi pour la France et d’attendre leur Roi: le Roi, c’est la présence du Sacré dans le pouvoir, la continuité de la France, le destin national incarné par un Souverain indépendant des caprices du suffrage universel et du diktat des établissements bancaires et financiers.

Cela s’applique aussi à l’Italie: il suffit de substituer le mot France…

Le B.A.BA du Royalisme: la Grâce Divine qui fait les Rois de France échappe au pouvoir des hommes, elle ne peut être interrompue et elle est éternellement transmissible à ceux que Dieu a choisi. Elle ne l’a jamais été interrompue et elle ne le sera jamais. On peut décapiter les Rois, les exiler, les oublier, la Grâce Divine court toujours, comme un torrent impétueux dont les effets s’accumulent !

Dieu nous prépare-t-il à nouveau un Roi?

3. Un projet commun pour les Royalistes.

Léon Clergue (1825-1907), est né à Lavaur , dans le Tarn, le 23 décembre 1825, d’une famille très chrétienne. Les convictions familiales tenaient en deux mots : Dieu et le Roi. Devenu prêtre soue le nom de Père Marie-Antoine, fils de Saint-François, surnommé  » Le Saint de Toulouse “, il fut missionnaire de la Contre-Réforme, ouvrier de N.D. de Lourdes et Apôtre de la Contrerévolution: il avait vu un net changement s’opérer dans la société Française au cours des dernières années de l’Empire libéral. Après la défaite de 1870 – quelle chute dans le sang et la boue ! – il fallait reconstruire, mais sur quoi ? Le Père Marie-Antoine écrivit alors un  » Manuel du bon Français « , dans lequel il expliquait que notre défaite venait des mauvais principes qui régissaient les institutions de la France:

Ils ont dit : Plus de Dieu ! Plus de Roi ! Ah ! n’oublie pas, ô peuple bien-aimé de ma chère France, qu’il faut un Dieu à l’homme et qu’il lui faut un chef, et que, lorsqu’il n’a pas son Dieu et son chef légitime, il en prend nécessairement un autre, et il devient à la fois superstitieux et esclave ; à la place de Dieu, c’est Satan qu’il adore ; à la place du Roi légitime, c’est un ou plusieurs ambitieux despotes qu’il se choisit : ils s’élèvent, ils s’engraissent à tes dépens, ils t’appelleront peuple Souverain tant que tu le voudras ; mais c’est pour mieux te mettre sous leurs pieds !

Et de rappeler les vrais principes auxquels la France devait revenir : Dieu, Patrie, Famille ! « La religion et la politique ne doivent jamais se séparer. La religion est l’âme, la politique le corps de la société ; leur union, c’est la vie ; leur séparation, c’est la mort ! » (…) Le Père Marie-Antoine était Royaliste par tradition familiale et par conviction, mais surtout, par religion.

Le Père Marie-Antoine inspirera le Bienheureux Marcel Callo qui dira en 1944:

 –DIEU FAMILLE, PATRIE, TROIS MOTS QUI SE COMPLETENT ET QU’ON NE DEVRAIT JAMAIS SEPARER. SI CHAQUE INDIVIDU VOULAIT CONSTRUIRE SUR CES TROIS BASES, TOUT IRAIT BIEN                      ( Bienheureux Marcel Callo -1921-1945) !

DownloadedFile-1http://rennes.catholique.fr/?Marcel-Callo-jeune-jociste-mort-en

C’était aussi le mot d’ordre de Saint-Thomas d’Aquin :

Les plus grands devoirs de l’homme sont, d’abord ceux qui l’obligent envers Dieu, ensuite ceux qui lient sa conscience à l’égard de ses parents et de sa patrie. Comme donc, la religion rend un culte à Dieu, ainsi la piété doit rendre un culte aux parents et à la patrie (Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, IIa, IIae, qu. 101a) .

Ainsi sont rappelés avec la clarté et la concision habituelles du docteur angélique le devoir de piété filiale que doivent inspirer Dieu qui nous a créé, la Famille qui nous a grandit et la Patrie qui est la terre des pères et où l’on a grandit, trilogie envers lesquels l’homme est ce débiteur insolvable dont a parlé Charles Maurras. Le Divin Christ-Roi Lui-même n’a-t-il pas pleuré sur Jérusalem, sa patrie terrestre, qu’il savait d’avance ruinée à cause de son infidélité ? Créature et enfant de Dieu, membre d’une communauté familiale et fils de la Patrie, le Royaliste ne peut renier aucune de ces trois filiations sans entraîner sa propre perte et la ruine de sa nation, France, Italie ou toute nation vivant encore en république….

Dieu, c’est N.S. Jésus-Christ, Dieu-faît-homme: nous voulons des cathédrales, pas des mosquées!

La famille, c’est la cellule de base de la société Chrétienne: il faut donc lui assurer la défense de la Sainteté du Mariage, de la Vie, de la maternité, la défense de la femme restant librement au foyer,aux antipodesdes réformes actuelles, donc,  de l’enfance, du logement, du droit à la propriété, de la santé, de l’éducation, de l’emploi et de tous ceux qui créent des emplois: artisans, commerçants, agriculteurs/marins pécheurs, PME, PMI, etc… On en revient aux lois sociales évoquées plus haut.

La Noblesse, c’est la reconnaissance publique du rôle social de la famille.

La Royauté, c’est le couronnement de la famille et de l’Etat. Voulus Chrétiens !

La Patrie, ce sont nos villages, nos autels, nos tombaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre Patrie, c’est notre Foi, notre terre, notre Roi (Chevalier François Athanase Charette de La Contrie 1763-1796).

Dieu, Famille, Patrie: voilà qui pourrait servir de projet communs à tous ces Royalistes cités plus haut!

Et nous avons là tous les éléments de reconstruction pour un Etat Catholique: un projet pour la France, les repères moraux indispensables à une société saine, la Légitimité Catholique et Royale, les devoirs du Chef d’Etat définies par les Lois Fondamentales du Royaume de France, la famille comme fondement de la société Chrétienne, une politique nataliste, l’organisation corporative comme organisation Chrétienne du travail, la défense de notre patrimoine naturel et culturel, de notre agriculture et de notre industrie, de nos Valeurs et de nos traditions, de notre Patrie, la Royauté enfin comme incarnation de l’indépendance, de la Souveraineté et du rayonnement d’une France redevenue la Fille Ainée de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples.

4. La Charte de Fontevrault, vecteur possible de ce projet « Dieu, Famille, Patrie« .

La Charte de Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault et fondée le 25 Aout 1988 par le professeur Alain Texier, CJA, – juriste spécialiste de droit constitutionnel et de droit nobiliaire, auteur d’un livre inégalé à ce jour, Qu’est-ce que la noblesse? http://www.chire.fr/A-128392-qu-est-ce-que-la-noblesse.aspx a pour but de rassembler les Royalistes de toute tendance par le mot d’ordre Fidélité-Unité Royale: Fidélité aux Prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons, survivance de Louis XVII, Grand Monarque promis et annoncé mais encore inconnu de tous) et Unité atour du principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.

Lors du second Chapitre annuel, tenu le 25 Août 1989 en notre merveilleuse abbaye Royale de Fontevraud , il avait été décidé de réfléchir sur quelques principes simples pouvant se révéler commun à tous les Royalistes: nous vous renvoyons à notre article intitulé Principes ROYALISTES d’unité d’ACTION postés le 2 mai 2013https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/05/02/principes-royalistes-dunite-daction/

Tenu  sous la direction d’Alain Texier et alimenté par des universitaires, des étudiants, des jeunes professionnels, des juristes, des intellectuels, des journalistes, des publicitaires ou encore des militants associatifs,  le  blog de la Charte de Fontevrault – « Fidélité-Unité Royale » https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/est et se veut un média Internet totalement indépendant et qui donne la parole à toute personne attachée à la tradition Royale.

Plus qu’un simple vecteur d’information de plus, l’équipe de la Charte de Fontevrault entend apporter un éclairage iconoclaste sur l’actualité que diffusent les grands médias. Sa ligne éditoriale s’axe autour de deux fidélités :

En premier lieu, une fidélité à la tradition politique Capétienne de la France qui s’inscrit dans l’espérance Royale et porte deux projets essentiels pour l’avenir

– L’attachement à la Souveraineté de la France, aussi bien contre l’Union Européenne technocratique que les grandes puissances et organismes financiers et économiques qui agissent à l’international,

– Et la défense de l’identité Chrétienne de la France et de l’intérêt général des Français contre l’œuvre des lobbies, groupes de pression et partis politiques républicain

En second lieu, une fidélité à l’héritage Chrétien de la France, donc, lui-même incarné dans deux dimensions

– La promotion des valeurs fondamentales de la civilisation, notamment la foi Catholique, la défense de la famille ou la défense de la vie, et l’Amour de la Patrie.

– La fidélité-filliation dans la droite ligne à un modèle social porté notamment par les Catholiques Sociaux, contre le capitalisme sauvage planétaire et le socialo-communiste massifiant.

La conviction Royaliste de notre Charte de Fontevrault, s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Divin Christ-Roi et en Son Lieutenant futur qu’Il voudra bien nous donner comme Roi légitime de la France, et ce quel qu’il soit.

Quel sera le sera le programme politique du Roi restauré selon les Fontevristes

Il a tellement été reproché aux Royalistes Providentialistes de sacrifier l’action à la prière qu’il n’est pas inutile pour les Fontevristes de rappeler ce que pourrait -être pour eux- la ligne de conduite du Roi restauré                                                                                                       Il suffirait simplement au Monarque d’appliquer dans ses actions les commandements du Christ pour que la face de notre pays en soit changé. Le Roi traiterait ses concitoyens en enfants de Dieu et non en personnes qu’il faut dresser les unes contre les autres de façon à avoir une majorité afin d’avoir le pouvoir et tout ce qui va avec, prébendes décorations et places pour ses amis.                                                                                                                              La mise en oeuvre de la Doctrine Sociale de l’Eglise, ce à travers le Royalisme Social de Firmin Bacconnier, fait aussi partie des lignes de force de l’action Royale.                              Enfin, les vrais Royalistes comprendront que l’une des fonctions Royales est non seulement de rayonner dans la France, mais encore de faire rayonner aussi les Français qui l’entourent: de même que le Soleil, en projetant ses rayons bienfaisants sur les astres qui l’environnent, les fait briller à leur tour. Cette métaphore louis-quatorzienne nous fait comprendre de quelle façon la Royauté, vécue comme l’ascension de chacun vers un idéal moral et politique, est une réalité à nouveau envisageable.

Conclusion.

Le combat que soutinrent Charles Maurras et le Marquis de la Franquerie fut « pour une Patrie, un Roi, les plus beaux qu’on ait vu sous le Ciel, la France des Bourbons, de Mesdames Marie, Jeanne d’Arc et Thérèse, et Monsieur Saint-Michel !  » …

Si c’est Dieu qui fait les Rois et nous le donnera -qui qu’il sera!- toute querelle dynastiques est inutile: dans l’attente de la Restauration, nous, Royalistes, nous devons à tous les Prétendants, descendants actuels de nos Rois, respect, sympathie et affection. Prions pour nos Princes!

Ce n’est pas un problème en soi qu’il y ait des Royalistes Orléanistes, Légitimistes, Survivantistes et Providentialistes: tous ces Royalistes ont en commun de vouloir un Roi pour la France. Et avant d’être Orléanistes, Légitimistes, Survivantistes et Providentialistes, ils sont avant tout Royalistes. Ce qui manque à tous ces royalistes, c’est un projet commun.

Un seul cri:  » DIEU, FAMILLE, PATRIE !

Oui, c’est par Royalisme et Royauté que la France pourra redevenir un modèle pour l’Italie , notre soeur latine , notamment et pour toutes les nations…

Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), CJA, membre du Chapitre Général et Délégué officiel pour l’Italie.

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action royaliste, Blogs et sites providentialistes, Limites de la république, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour ROYALISME ET ROYAUTE – un projet commun pour les Royalistes !

  1. Ping :  » Pourquoi tant de haine ?…  » *** « CRIL17 INFO

  2. Ping : Une nouvelle actualisation du miracle capétien est possible ! « CRIL17 INFO

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s