Providence ou providentialisme ?

La Gazette royale. N° 107. Avril mai  juin 2006 

NDLRB. Ce texte est  relativement ancien mais il n’a -hélas -pas pris une ride et je suppose qu’un grand nombre de mes amis légitimistes le  signeraient encore tel quel.

Providence ou providentialisme ?

Devant une restauration monarchique, qui ne se produit pas et à laquelle ils ne croient plus, ( NDLRB. Ah bon ),  d’aucuns se réfugient dans un « providentialisme » qui les conduit à attendre, confortablement installés dans leurs douillets refuges, …

 NDLRB . « Douillets refuges »?  pas tant  que  celà . Relisez l’article auquel conduit le lien ci-après pour  vous en convaincre. https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2014/06/13/emmanuel-delhoume-attaque-les-royalistes-providentialistes-il-na-pas-tort-ceux-ci-ont-sans-doute-la-solution-de-la-vacance-qui-affecte-le-trone-royal-depuis-1789/

… le geste que la Providence daignera enfin faire en désignant l’homme providentiel », appelé à présider aux destinées du pays. Et ce geste ne venant pas, l’on « déserte », délicieusement replié sur son désespoir, désespoir d’autant plus cruel et délectable qu’on avait imaginé avoir les qualités et compétences requises pour être le notaire de la Providence et authentifier Ses décrets ! 

 NDLRB . « Cette dernière assertion est  du domaine du fantasme; je n’ai jamais ren- contré  aucun providentialisme  ayant le  comportement  qui vient d’être décrit.

En fait, quatre personnalités vraiment « providentielles » ont agi de manière déterminante dans l’histoire de notre pays : saint Rémi qui a baptisé Clovis, l’archevêque Adalbéron qui a proposé l’élection de Hugues Capet, sainte Jeanne d’Arc qui a conduit Charles VII à Reims et sainte Marguerite-Marie qui a appelé à la dévotion au Sacré-Cœur.

NLRB. Et pourquoi ne s’en léverait-il pas une autre de ces personnalités providentielles ? Que  sont  ces prétentions de  vouloir limiter les  bontés de la Providence divine à l’égard de la France ?

 Il est remarquable qu’aucune d’entre elles n’avait pour mission d’exercer le pouvoir !

NLRB. Mais est-ce que c’est vraiment le problême ?

Il est non moins remarquable que la mission de chacune consistait plus à légitimer un pouvoir existant qu’à innover : saint Rémi baptise le fils de Childéric et non un « guide » par lui découvert ; Adalbéron réaffirme le maintien du principe dynastique au profit de la nouvelle race dont les membres ont été plusieurs fois titulaires de la Couronne ; sainte Jeanne d’Arc confirme la dévolution de la Couronne conformément aux Lois Fondamentales du Royaume ; sainte Marguerite-Marie qualifie Louis XIV de « fils aîné de mon Sacré-Cœur ».(Message  du 17 juin 1789. ( NDLRB. Hélas , ce n’est pas  Marguerite -Marie  qui donne ce  qualificatif au roi  mais Dieu lui-même . Comment le rédacteur de la Gazettte  royale peut-il commettre une telle  erreur ? http://www.chretiensmagazine.fr/2010/05/message-au-roi-louis-xiv-fils-aine-du.html )

NDLRB. Et il est  tout aussi remarquable que la Couronne de France n’ait pas  cru déférer  aux demandes du Ciel à elle adressée…. seul Louis XVI le  fit, bien plus tard, scellant d’ailleurs de son sang  peu de temps après son obéissance aux demandes divines. http://surlespasdessaints.over-blog.com/article-voeu-de-louis-xvi-au-sacre-coeur-65701743.html

 Quand cesserons-nous d’importuner la Providence qui, déjà, par Sa quadruple intervention a concédé à notre pays un privilège insigne et unique ? Ayons plutôt l’humilité de nous conformer à Sa volonté !

NDLRB. Importuner la Providence , vraiment ?  LUC XI. 9. 10  . 9. « Et moi, je vous dis : Demandez et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. 10 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et à celui qui frappe on ouvrira »

  Nous ne pouvons  donc pas prier le Notre Père  en disant : Que Votre  volonté  soit  faite sur la terre  comme au Ciel sauf pour  le trône de France où là , Seigneur, il en ira selon ma volonté et  non selon la Vôtre.

Et que l’on ne vienne pas nous dire que Dieu a déjà manifesté  Sa  volonté en conférant l’aînesse des Bourbons  au prince Louis.

« Louis XX  » est certes l’aîné visible des Bourbons , mais comme il n’y a plus de roi de France, lieutenant du Christ  légitime,  depuis au pire la révolution dite française, et au mieux  celle de 1830 ,  c’est bien qu’il y a un problème dans la succession au trône de France.                                                                                                                                                       De plus, comment pouvez vous être sûr qu’il n’existe pas ailleurs un aîné salique qui , alors, descendrait véritablement de LA BRANCHE AÎNEE.  Je ne suis naturellement sûr de rien , mais je n’exclus rien. Seriez vous (vous, ami Légitimiste, Orléaniste, Naündorfiste, Richemontiste…) dans le secret de Dieu ?

                                                   Alain  TEXIER. CJA.

http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier

http://www.sylmpedia.fr/index.php/Royalisme_providentialiste

 

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action royaliste, Blogs et sites légitimistes, Blogs et sites orléanistes, Blogs et sites providentialistes, Blogs et sites richemontistes, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Providence ou providentialisme ?

  1. Tout à fait d’accord avec cectte très pertinante analyse, et èpas seulement parce que Alain Texier est un mai de longue date. Le Retour du Roi, qui qu’il sera, n’est-il conditionné aux demandes du Sacré-Coeur à Paray-le-Monial?

    Permettez moi un rappel des relations entre le Sacré-Coeur et la Maison Royale de France.
    -1675 : N.S. Jésus-Christ apparait à Sainte-Mrguerite Alacoque, humble visitandine du couvent de Paray-le-Monial, et lui demende l’établissement d’une fête lithurgique universelle pour le Sacré-Coeur dans l’octave du Saint-Sacrement, ainsi que la cosntruction d’un lieux de culte dédié au même Sacré-Coeur.
    -1689 : N.S. Jésus-Christ apparait de nouveau à Sainte-marguerite-Marie le 17 Juin, fête de la Saint-Hervé. Il dit à la religieuse:
    -Fais savoir au Fils Aîné de mon Sacré-Coeur (Il parlede Lous XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma Sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu’il fera de lui-même à mon coeur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des garnds de la terre. Il veut régner dans son palais, être peint sur les étendards et gravé dans ses Armes, pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis, en abbattant à ses pieds ces têtes orgueilleuses et superbes, pour les rendre triomphantes de tous les ennemis de la Sainte Eglise.
    C’est le fameux message du Sacré-Coeur.
    -1765 : le pape Clément XIII accorde la Fête Votive du Sacré-Coeur à la France grâce à la Reine Marie Leckinska, épouse de Louis XV, et leur fils le Dauphin Louis -père du futur Louis XVI- fait consacrer un autel de la Chapelle Royale Saint-Louis du Chateau de Versailles au Sacré-Coeur, dans l’attente de la construction de la Basilique de Montmârtre.
    -1789 : le 17 Juin, 100 ans exactement après le message du Sacré-Coeur, les demandes de Paray-le-Monial n’ayant pas toutes été satisfaites, les loges maçonniques décident de fomeneter la Révolution dite Française: après le prise de la Bastille le 14 Juillet suivant, les frères et les neveux de Louis XVI partent en emmigration. Le Duc de Berry, alors agé à peiìne de 11 ans, devient la mascotte et le Porte Drapeau de l’Armée de Condé: il fait coudre sur son uniforme, à l’emplacement du ceoeur, un mouchoir blanc avec un Sacré-Coeur rouge, Coeur de l’Amour surmonté de la Croix du sacrifice. Ce geste inspirera les Chouans de Vendèe et de Bretagne qui feronts tous, sur le modèle du petit Prince, coudre sur leurs veste ou leur manateau un mouchoir blanc au Sacré-Coeur et arboreront, 80 ans avant Sonis, un drapeau Blanc aux Sacré-Coeur marqué d’un ” Vive Louis XVII ” brodé de lettres dorrées.
    -1792 : Louis XVI est emprisonné, il décide de répondre aux demendaes de Paray-le-Monial et consacre sa personne, sa famille et son Royaume au Sacré-Coeur. la consécration, bien que tardive est valable: elle nous vaudra la Restauration.
    -1823 : N.S. Jésus-Christ renouvelle sa demande de consécration de la France au Sacré-Coeur par l’intermédiaire de Mère Marie de Jésus, de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de Paris. Louis XVIII n’en fait rien et meurt un an après.
    -1830 : Charles X n’ayant pas non plus répondu aux demandes de Paray-le-Monial, N.S. se fait voir à la Rue du Bac perdant ses attributs Royaux, quelques temps avant la chute de Son Lieutenant Charles X. Mais la Vierge donne également à la Rue du Bac la Médaille Miraculeuse sur laquelle est représenté le Coeur Sacré de Jésus associé au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie.
    -1871 : le 11 janvier, Pie IX, à la demande des evêques de France et à l’initiative du Cardinal Pie, conseiller spirituel du Comte de Chambord – et peut-etre sur ordre de ce dernier- établit la fête du Sacré-Coeur en l’Eglise universelle, bénissant au passage le Voeux national de cosécration au Sacré-Coeur obtenu là aussi par une manoeuvre secrète du Comte de Chambord transmise par Jospeh du Bourg à Albert de Mun, député Royaliste à la Chambre, qui l’a faite voter à l’unanimité. Le 17 Juin, la première pierre de la Basilique de Montmarte est posée en prèsence des Princes de France, des députés de l’Assemblée et d’une foule importante. Le même jour, la Sainte Vierge apparait à Pontmain. Le lendenmain, Elle apparait également à Marie-Julie Jahenny et lui dit :
    -Le plaisir de Dieu est fait, la France est sauvée!
    -1923 : après que N.S. Jésus-Christ ai tenté de renouveller Sa demende de consécration à Napoléon III en 1870 par l’intermédiaire de Mme Royer et en 1917 au Président Poitcarré par l’intermédiaire de Claire Ferchaud, demandes rejettés avec désinvolture, N.S. apparait le 21 juin 1923 à Sœur Marie de Jésus, religieuse de la Congrégation Notre-Dame (chanoinesses de Saint-Augustin) au Couvent des Oiseaux à Paris, et lui donne confirmation des demandes antérieures adressées à Marguerite-Marie:
    -La France est toujours bien chère à mon divin Cœur, et elle lui sera consacrée. Mais il faut que ce soit le Roi lui-même qui consacre sa personne, sa famille et tout son royaume à mon divin Cœur; et qu’il lui fasse, comme je t’ai déjà dit, élever un autel comme on en a élevé un en l’honneur de la Sainte Vierge. Je prépare à la France un déluge de grâces lorsqu’elle sera consacrée à mon divin Cœur.
    -1935 : N.S. Jésus-Christ apparait de nouveau à Claire Ferchaud et lui dit :
    -Quand je verrai ces lieux que j’ai spécialement choisi pour répendre mon Amour Miséricordieux sur le monde, les foules à genoux et demandant pardon, mon Père fera Grâce et mon Coeur apparaîtra dans le triomphe de la paix sur une France régénérée!

    Je me faisais simplement une demande: pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Coeur qui fera la consécration officielle et définitive et qui régènera la France au nom du même Sacré-Coeur, ne faudrait-il pas obéir? Aller en foule à paray-le-Monail?
    TOUS A PARAY-LE-MONIAL, TOUS A GENOUX!

    Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (1991-1994), CJA, membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  2. Encore un mot, s’il vous plait.

    -Louis XVII, figure Christique de la Révolution: tout le monde le dit mort, mais personne n’a retrouvé son corps (Princesse Amélie de Bourbon-Parme, LE SACRE DE LOUIS XVII, NRF – Gallimards, p.69) .

    Mais est-ce bien le coeur de Louis XVII qui a été inhumé, le 8 Juin 2004 dans la rypte de Saint-Denis, avec l’accord du Ministère de la culture et en présence de tous les membres officiels de l’Auguste Maison de Bourbon? Ne serait-ce pas plutôt celui du Dauphin Louis-Jospeh, frère aîné de Louis XVII, mort le 8 Juin 1789? Des personnalités comme le professeur Jean Tulard de l’Institut, ou l’historien Alain Decaux, ne l’excluent pas.

    En fait le manuscrit de Trieste démontre la probale survivance de Louis XVII au delà de la date boutoir que les révisionistes révolutionnaires nous donnent constamment: 15 Aout 1795. Le jeune Roi de France n’est pas mort au Temple. Et un enfant du même age, chargé de le substituer, a été martyrisé à sa place. Si l’enfant-Roi a été évadé, le mérite en incombe à l’Ordre Souverain de Malte, à tous les Princes de Sang de France -Même ceux qui pensaient qu’il n’étaient pas le fils de Louis XVI jusqu’à la révélation de Martin de Galardon!- les Rois d’Espagne, les Empereurs d’Autriche, les Aristocrates Français, ceux d’Ecosse, d’Irlande et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont fait face à leur resposabilités et permi que l’Enfant-Roi fut mis à l’abrit à l’étranger. On ne peut que remercier leurs descendants actuels.

    Ou se trouve cette descendance?

    Il y a trois hypothèses:

    1. Naundorff était Louis XVII et les descendants de Naundorff sont les descendants de Louis XVII.
    2. Naundorff n’était pas Louis XVII: le futur Grand Monarque est le descendant Salique de Louis XVII mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés.
    3. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des Bourbons-Montpensier-de-Valois-et-de-La Croix, lignée oubliée mais Légitime, dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin de la permanance de la Légitimité: on ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance.
    Un vrai Providentialiste ne se pose pas la question, les prophéties sont claires: quand tout semblera perdu, N.S. Jésus Christ chargera à Son heure -ET PAS AVANT!- Sa Très Sainte Mère de nous révéler Son Lieutenant tenu miraculseuement en réserve pour la régénération future de la France, Lieutenant qui mènerait en attendant une vie retirée et pénitante.
    Pour ceux qui ne croirait pas en les prophéties du Granmd Monarque, le doute sur la mort de Louis XVII ne saurait l’emporter sur l’espérence d’une VRAIE Restauration, dont l’Enfant-Roi -qu’il soit mort ou non au Ttemple- demeure le symbole, en attendant que se réalisent les promesses du Sacré-Coeur à la France…

    Amitiés Fontevristes!

    Hervé J. VOLTO

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s