Marie-Julie Jahenny, Dozulé, Henry V de la Croix.

28 mars 1874 :

« Notre-Dame a fait à Marie-Julie Jahenny * cette confidence capitale sur l’identité du Grand Monarque, éliminant pareillement bien des prétendants contemporains… Confidence d’autant plus remarquable, qu’elle eut lieu un 28 mars (1874), en la fête de Saint Gontran, 1er roi de France canonisé (fils du roi Mérovingien d’Austrasie, saint Sigisbert III), en laquelle le Christ a demandé que l’on vienne se repentir au pied de la Croix Glorieuse de Dozulé ** en Normandie.

Ainsi Notre-Dame en nous montrant ce lien séculaire fondamental et ininterrompu de la royauté française, nous préparait-Elle déjà à cette Annonce : 
- Pourquoi ne priez-vous pas plus ? Pourquoi ne demandez-vous pas plus le salut de la France, votre Patrie ? Je lui donnerai un bon roi pieux. Il montrera le bon exemple à la France. Le Roi fera refleurir la foi et la religion sera triomphante. Le Roi, c’est un lys, c’est un héros, le monde ne le connait pas. Il règnera jusqu’à la fin des temps dans tout l’éclat de sa beauté et de sa gloire. Son nom n’est connu que du Ciel. Il sortira du Cœur adorable de Jésus quelques semaines avant la grande paix de la France. Elle se fera cette paix en plein trouble, en pleine révolte.
Ce n’est ni un descendant Louis-Philippe, ni un Naundorff, ni un Napoléon. Il n’est pas parmi les prétendants des Bourbons. C’est un Roi caché qui aura les belles vertus d’un Saint Louis et surtout sa belle foi… »

11 août 1874 :

 Notre Dame annonce :
« Le Roi Henry V marchera le premier. Jésus-Christ lui montrera la route. Il viendra de l’Est et ira vers le Midi. Les amis du Roi marcheront à sa suite ».


Par deux fois, Jésus dit à Marie Julie :
« Henri V de la Croix, c’est ton roi c’est toi qui l’as mérité et obtenu à la France. A cause de toi, il sera l’homme de tous les dons ».

14 novembre 1881:

 Notre Seigneur Jésus annonce :
« Pour sauver Mon peuple de France, il n’y a que Moi, par un miracle. L’homme qui doit sauver, aucune créature ne le connait ».

* http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-marie-julie-jahenny-1850-1941-propheties-e-la-fraudais-et-guerre-civile-en-france-les-trois-cr-78934240.html

* * https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/05/27/dozule-14430-village-de-la-croix-glorieuse-et-des-visions-de-madeleine-aumont-du-28-mars-1972-au-6-aout-1982/

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action royaliste, Blogs et sites providentialistes, Société traditionnelle, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Marie-Julie Jahenny, Dozulé, Henry V de la Croix.

  1. Cril17 dit :

     » Il règnera jusqu’à la fin des temps dans tout l’éclat de sa beauté et de sa gloire. »
    Comment ne pas être profondément choqué par une telle formulation ?
    ====
    ATFU
    Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité (8)
    http://cril17.org/

  2. Irène Pincemaille dit :

    Bonjour,
    28 Mars ! : lendemain de l’anniversaire de Louis XVII !
    Remarque : le Roi Gontran (Roi de Bourgogne – VIème siècle) est, certes, reconnu comme Saint, mais fils du Roi Sigebert III également canonisé, il n’est donc pas le 1er, mais le second !!! Toutefois, à cette époque, la France n’existait pas : il y avait le royaume des Francs, mais aussi celui des Burgondes sus-nommés, des Bretons (avec royauté déjà bien ancienne), etc..
    Pour parler vraiment de la France, il faut attendre au moins, l’avènement des Capétiens ! et encore ! leur « pré carré » se réduisant alors, pratiquement, à l’Île de France.

    Notre futur Roi n’est pas parmi les PRÉTENDANTS des Bourbon : O.K. – soit dit en passant, mettre « Naundorff » sur le même plan que les autres n’est déjà pas si mal et ne doit pas plaire à nos innombrables détracteurs – MAIS : Louis XVII ne s’est vu affublé de ce pseudonyme qu’en 1810, à 25 ans !!! et avant ? Imaginons qi’il ait eu une descendance LÉGITIME avant cette date : celle-ci serait donc parfaitement dynaste et les éventuels princes actuels issus de cette lignée inconnue répondraient tout à fait à la définition de la voyante !
    Et ce prénom d’Henri ! : il appartient tout de même bien à la lignée capétienne : Henri 1er de ce nom étant le petit-fils d’Hugues Capet ! Henri II et III : Valois et seulement Henri IV Bourbon, donc tous Capétiens.
    Amitiés à tous.

  3. -Le voyant donc (Saint-Jean l’Evangéliste), Pierre dit:  » Seigneur, et lui ?  » Jésus lui dit (à Saint-Pierre) :  » Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je revienne, à toi que t’importe ?  » (Jean 21:22).
    Qu’on se rapelle la longévité des Patriarches anté-diluviens et on comprendra certaines choses. Quand au Grand Monarque futur, Nostradamus a prophétisé qu’HENRI, Henrich, chriren, Cyrénéen, le Lys qui aide à porter le poid DE LA CROIX, connaîtrait son identité depuis JUILLET 1999, et qu’en attendant sa Restauration à l’heure de Dieu, il pourrait déjà avoir commencé à agir en ROI dans le secret, consultant, batissant, organisant, tissant sa toile tel une chouannerie moderne et, d’allégence en allégence, insituter un Royaume parallèle dont la trame irriguerait silencieusment le corp encore sain de la nation, devenant pour les ennemis de la France et de la Chrétienté cause DE GRANDE FRAYEUR.
    Prince en exil? messages cryptés? conjuration internationale? pierre de vie pouvant servir de clef de voute pour la construction d’une cité d’Amour? Non, nous sommes pas dans un épisode de Smallville, mais dans la trame évènementielle qui rapportera le Grand Monarque promis et annoncé par les prophéties.
    Pour le Dr Luigi gaspari, auteur du Cahier de l’Amour, le Roi a été choisi sur le Bois de la Croix par N.S. Jésus-Christ durant son agonie, d’où son nom de guerre HENRI DE LA CROIX. C’est ainsi, INRI ANNONCE HENRI:
    -Au Vainqueur, je ferai manger de l’arbre de vie placé dans le Paraid de Dieu (Apocalypse 2:7).
    -Le Vainqueur n’a rien à craindre de la Seconde Mort (Apocalypse 2:11).
    -Au Vainqueur, je donnerai de la manne cachée et je lui donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connait, hormis celui qui le reçoit (Apocalypse 2:17).
    -Le Vainqueur, celui qui restera fidèle à mon service jusqu’à la fin, je lui donnerai pouvoir sur les nations, : c’est avec un sceptre de fer qu’il les mènera comme on fracasse des vases d’argile! (Apocalypse 2:26-27).
    -Le Vainqueur sera donc revêtu de blanc -l’uniforme des Chevaliers de l’Ordre de Saint-Lazarre et blanc!- et son nom, je ne l’effecarai opas du Livre de Vie, amsi j’en répondrai devent mon Père et devant Ses Anges (Apocalypse 3:5) .
    -Le Vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de Dieu: il n’en sortira jamais et je graverai sur luile nom de Dieu, et le nom de la citè de Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez Dieu, et le nom nouveau que je porte (Apocalypse 3:12).
    -Le Vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon trône, comme moi-même, après ma victoire, j’ai siégé avec mon Père sur Son trône (Apocalypse 3:21).
    Parce que nous croyons avec le Dr Gaspari que le Roi futur est l’expression de l’Amour de Dieu, nous savons que Sa Très Sainte Mère lui donera le caractère et la qualité d’une formation politique et spirituelle nécessaire à son ministère Royal, formation à même de pouvoir donner aux Royalistes Français les raison d’espérer dans la vigueur de son action Royale.

    Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué officiel pour l’Italie

  4. Pour construire sa cité d’Amour, Henri de La Croix s’inspirera-t-il de l’exemple de ses ancêtres Saint-Gontrand, Saint-Charlemagne et Saint-Louis? Il se pourrait bien que le S de Superman ne signifie pas seulement Smallville mais également Salem, cité de Justice et de Paix, vision d’Amour et d’Union pour toutes les tribus d’Israël, et symbole du Royaume messianique et de l’Eglise Chrétienne ouverte à tous les peuples.
    Dans l’attente du Roi, notre charte de Fontevrault entend rassembler des Royalistes de tout horizon par le mot d’ordre Fidélité – Unité Royale : FIDELITE au Prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons, descendance de Louis XVII, Grand Monarque encore inconnu de tous ou même de Gabrielle d’estyrée) et UNITE autour du Principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu!
    Et cette Légitimité est basée sur les Lois Fondamentales du Royaume de France qui précisent que LE SANG DE FRANCE NE SE PRESUME PAS, le Sang Davidique faisant le Prince mais le Sacre faisant le Roi, les Lois Fondametales réglant le mode de gouvernement Royl et la succesion à la Couronne, définissnta le droites et les devoirs du Roi, obligeant ce dernier et ses concitoyens.
    Mais commme c’est Dieu qui nous donnera le Roi, qu’il soit descendant des Orléans, des Bourbons, de Louis XVII, du Masque de Fer, des deux derniers (du Masque de Fer, Aîné des fils de Saint-Louis, par son père, et des Lys coupés/Louis XVII par sa mère) ou de… du fils d’Henri IV et de Gabrielle d’Estrée -pourquoi pas- C’EST DE TOUTE FACON A DIEU QU’IL FAUT DEMANDER LE ROI QU’IL VEUT NOUS DONNER, sans chercher qui il sera (ce serait offenser Dieu, selon Marie-Julie Jehanny): C’EST UN ACTE DE FOI QUI NOUS EST DEMENDE!!!
    Si c’est Dieu qui choisi les Rois, toute querelle dynastique est inutile: et la Maison Capétienne a suffisamment servi la France durant ces derniers 1000 ans pour nous Royalistes, nous portions respect, sympathie et affection à TOUS les descendants actuels de nos Rois…
    PRIONS POUR NOS PRINCES!

    Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (1991-1994), CJA, membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  5. Chouandecoeur dit :

    Au sujet du passage qui fait polémique pour certains d’entre nous :

    « Il (Le roi, celui que les nombreuses prophéties appellent le Grand Monarque) règnera jusqu’à la fin des temps dans tout l’éclat de sa beauté et de sa gloire ».

    Précision et explication :
    Dans les messages reçus par Marie-Julie Jahenny, il est question de 2 rois qui monteront sur le trône de France l’un à la suite de l’autre : le premier par volonté des hommes, le second par volonté de Dieu. Ce seront les 71ème et 72ème rois de France qui doivent correspondre aux 72 rois d’Israël de la 1ère Alliance.
    Actuellement, la France depuis Clovis a eu 70 rois, classés effectivement comme rois de France (Francie occidentale), dans lesquels Louis-Philippe 1er est compté. Il n’en reste donc plus que 2 à venir. Ensuite ce sera la fin des Temps, le 2nd avènement du Christ, « les cieux nouveaux et la terre nouvelle », et sans doute une organisation politique et sociale « totalement nouvelle ».
    Mais là, nous ne pouvons présumer !

    Marie-Julie parle donc de la « France de la Fin des Temps ».
    Selon les messages, cela englobe les événements (ces événements se suivent, mais certains d’entre eux peuvent être simultanés) dont la chronologie SEMBLE la suivante :

    01. Les 3 crises, avec révolution et guerre étrangère,
    02. Chute de la République française (et des républiques en général comme régime politique),
    03. Monté sur le trône de France du 71ème roi par la volonté des hommes (roi des Français),
    04. Monté sur le trône de France du 72ème roi par la volonté de Dieu (roi de France),
    05. Petit temps de paix donné aux hommes où tout se calme avant la tempête, et préfigurant le retour du Christ,
    06. Arrivée et établissement de l’Antéchrist,
    07. Chute de l’Antéchrist,
    08. Second Avènement du Christ (retour du Christ par le Mont des Oliviers, tel que dit dans l’Évangile),
    09. Venue du roi sur le Mont des Oliviers et dépôt des attributs de la Royauté,
    10. Mort du Grand Monarque.

    Pourquoi le roi ira-t-il sur le Monts des Oliviers pour y déposer les attributs de la Royauté ?
    Parce qu’il s’agit, bien évidemment, de la Royauté Davidique et que ces attributs doivent faire retour dans les mains du Roi des rois Qui est l’Unique Roi de France (chaque roi de France temporel n’étant que Lieutenant, y compris le Grand Monarque).

    N’oublions pas non plus que ce Grand Monarque, qui est cousin du Christ du fait de la Royauté Davidique, est l’homologue de Saint-Jean-Baptiste.
    Comme Jean-Baptiste a été le précurseur – dans l’Humilité – du Christ (son cousin) lors de Son premier avènement, le Grand Monarque sera le précurseur – dans la Gloire – du Christ lors de son second avènement.
    Mais il sera le précurseur du Christ en tant que « roi », chef du pouvoir temporel et chef de la nation qui représente toutes les nations qui sont sur la Terre, la France !
    Un autre sera le précurseur du Christ en tant que « pape », chef du pouvoir spirituel et chef de l’Église du Christ… C’est le Grand Pape !
    Là encore, les diverses prophéties qui en parlent le décrivent comme étant français et issu de la même famille que le Grand Monarque… donc cousin !

    Ainsi les deux représentants des deux pouvoirs sont bien distincts, mais unis par les liens du sang, et tous deux cousins du Christ… Et tous deux auront à remettre au Christ, lors de Son retour, le pouvoir respectif, l’un à Pierre, l’autre à Clovis, qui leur a été confié.

    Enfin pour prouver que cette interprétation permet de justifier les termes du message de Marie-Julie qui peuvent paraître inacceptables à première vue, n’oublions pas, et ce sera ma conclusion, les propres expressions de la fin de l’allocution de Saint-Remy, dans la nuit de Noël 496, et rappelé par Raban Maur, Archevêque de Mayence au IXème siècle :

    « Vers LA FIN DES TEMPS, un descendant des rois de France règnera sur tout l’antique Empire Romain. Il sera le plus grand des rois de France, ET LE DERNIER DE SA RACE. Après un règne des plus glorieux, il ira à Jérusalem, sur le Mont des Oliviers, déposer sa couronne et son sceptre, et c’est ainsi que finira le Saint Empire Romain et Chrétien ».

    Ainsi, en rapprochant le message de Marie-Julie avec l’allocution de Saint-Remy, ce « Il règnera jusqu’à la fin des temps » de Marie-Julie se justifie très bien si l’on comprend que le Grand Monarque NE SERA RÉVÉLÉ QU’À la Fin des Temps, ET QU’IL CLORA la Fin des Temps en laissant sa place temporelle au VRAI ET UNIQUE Roi de France, le Christ revenu sur Terre.

    Ce qui sera après, nous n’en savons rien… !
    Mais ce que nous savons, parce que les Signes des Temps nous le martèlent tous les jours, c’est que nous sommes à la Fin des Temps !

    Chouandecoeur

  6. cril17 dit :

    Il est évident que devant tant de science, on ne peut que s’incliner et se faire tout petit à l’exemple de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face qui était, elle aussi, fascinée par cette question de la Fin des Temps, qui est au-delà même des … périphéries de nos compétences …
    Qui vivra verra ! …

  7. Qui vivra dis tu, Chouan de coeur, in fine de ta passionnante analyse …mais combien d’entre nous survivront à tant de catastrophes annoncées?

  8. ACTION ROYALE – La Divine surprise.
    Les frontières tombent. On nous annonce toujours plus de prospérité dans une  » Europe Unie  » . Au-delà, on nous invite à abdiquer au mondialisme car nous serions parvenus au stade du  » village planétaire  » . Dans un tel contexte, la Patrie apparait ringarde, et la religion de nos pères, odieuse.
    La France est-elle donc vouée à disparatre en abdiquand sa Souveraineté? Nos élites républicaines y consentent au nom de l’idéologie européiste. Notre armée est bradée, nos villes sont souillées, nos églises sont vidées, notre jeunesse est gachée, abandonnée, livrée. Les nations voisines semblent subir un sort similaire.
    À vues humaines, il n’y a plus d’espoir de sauver nos nations Chrétiennes, qui semblent disparaître à jamais, laissant la place à un monde anarchique, livré à la loi du plus fort et du plus vicieux. Il serait donc inutile de travailler à bâtir une doctrine de renaissance politique s’arc-boutant sur la foi Catholique si, le 13 juillet 1917, Notre-Dame à Fatima n’avait pas annoncé le triomphe de son Cœur Immaculé et que, alors, « il sera donné au monde un temps de paix » . Car Jésus-Christ a acquis par sa Croix la Royauté universelle qui réclame la soumission de tout l’ordre humain, et non pas simplement des cœurs, à sa loi et à ses volontés. Tout l’ordre humain signifie également la politique.
    L’histoire de France et de ses Rois illustre parfaitement cette intervention de Dieu dans l’histoire humaine, en particulier par la vie et dans l’œuvre de Sainte Jeanne d’Arc, ouvre autant religieuse que politique. Ce lien entre religion et politique sera rappelé lors des apparitions à Sainte Catherine Labouré, Rue du Bac à Paris, à la veille de la Révolution de 1830: s’ il est vrai que la disparition de la Monarchie Très Chrétienne marque le triomphe de l’impiété, la Sainte Vierge annonce dans beaucoups de prophéties du Grand Monarque le triomphe universel du Christ, un temps de paix pour le monde et le rétablissement de la Couronne de France.
    Citons encore Saint Pie X tirant la leçon de l’histoire Sainte de France : « Un jour viendra où la France, comme Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée d’une lumière céleste, et entendra une voix qui lui répétera : “ Ma fille, pourquoi me persécutes-tu ? ” » Annonçant sa conversion, le Saint Pape continue «Et elle, tremblante et étonnée, dira : “ Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?” Et Lui : “ Lève-toi, lave-toi des souillures qui t’ont défigurée, réveille dans ton sein les sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, Fille aînée de l’Église, nation prédestinée, vase d’élection, va porter, comme par le passé, mon Nom devant tous les peuples et tous les Rois de la terre. »
    Le Royaliste trouvera en un Église revenue de son modernisme et de son libéralisme le bonheur du paradis perdu et retrouvé, la saveur de la vie éternelle ; c’est le début du Royaume de Dieu dont l’achèvement est au Ciel. Ce Royaume de Dieu sur la Terre s’appelle la Chrétienté.
    Cette Chrétienté a donné une pensée Chrétienne, une politique Chrétienne et un civilisation Chrétienne.
    1. La pensée Chrétienne, bimillénaire, héritée de la sagesse biblique et de la philosophie grecque, est et demeurera la préparation intellectuelle nécessaire à toute communication humaine fraternelle, au-delà des murailles et des rideaux de fer que dressent les idéologies barbares, les anciennes comme les modernes, et malgré l’anarchie et les ruines, conséquences de l’actuelle apostasie.
    2. La politique Chrétienne, héritée de la théocratie biblique et de l’ordre romain, est aussi une sagesse Royale, un art pratique désormais exemplaire, offert à tous les peuples pour leur permettre d’accéder à un ordre intérieur stable, paisible, juste et fort, comme aussi d’entrer dans le concert des nations policées qui sont résolues à tenir en échec tout retour offensif de la sauvagerie, ou à en revenir.
    3. La civilisation Chrétienne, héritée de l’Évangile, conservée de siècle en siècle, enrichie des multiples apports des traditions des peuples, mais peut-être élevée à son plus haut degré de perfection par « la douce France », dans sa forme Capétienne -autrement dit Catholique et Royale- a été le moyen providentiel, inspiré, béni, protégé par Dieu, d’étendre et de profondément établir la Chrétienté parmi les peuples de la terre, dans la concorde que permettent d’admirables, d’incomparables mœurs communes: merci à Charlemagne, Saint-Louis et Louis XIV. La Royauté Très Chrétienne reste la source d’inspiration et le modèle de toute Politique vouée au bien commun de la société, concourant ainsi indirectement au salut éternel de ses membres.
    Telle est la Chrétienté, dont non seulement les biens Divins mais les biens humains sont communicables, offerts à tous.
    Aujourd’hui, la promesse de Notre-Dame à Fatima : « À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix », fonde notre espérance d’une restauration de la Chrétienté et de son extension au monde entier par une France redevenue Fille Aînée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.
    La « Divine surprise » que nous accordera notre Mère Immaculée sera donc d’abord la restauration d’une Monarchie Royale Très Chrétienne qui attrapera dans ses bras une France qui tombe pour la remettre debout. Elle la fera en France tout d’abord pour inaugurer le temps de paix qui sera donné au monde, elle l’opèrera aussi en Europe certainement, puis dans d’autres pays selon les desseins de la Providence Divine pour instaurer le règne universel du Christ-Roi.
    Confiants en la Providence, parce arce que nous croyons avec le Dr Lugi Gaspari de Bologne (1926-1995), auteur du Cahier de l’Amour,
    http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio
    que le Roi est l’expression de l’Amour de Dieu et de Son Sacré-Coeur, nous, Royalistes Fontevristes, nous savons que Sa Très Sainte Mère Immaculée donnera à Son Lieutenant le caractère et la qualité d’une formation politique et spirituelle nécessaire à son ministère Royal, formation à même de pouvoir donner aux Royalistes Français les raison d’espérer dans la vigueur de son action Royale.
    -Mais la France ne pas périr, car Dieu aime encore Ses Francs, et lorsque Dieu a résolu de sauver un peuple, il veille à ce que le sceptre de la justice ne soit remis qu’en des mains assez fermes pour le porter (Comte Henri de Chambord, Lettre à M. de Cheslong, dit Manifeste de Salbourg du 27 Octobre 1873).
    Et nous, Royalistes Fonevristes, nous pouvons aider cette action Royale par une action poltique Catholique et Française, Royaliste et communautariste, laissant à Dieu le choix du Roi à venir.

    Hervé J. VOLTYO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  9. CONSTRUIRE LA CIVILISATION DE L’AMOUR

    Depuis le Concile Vatican II, une expression revient toujours, lorsque l’on évoque, à la lumière de l’Evangile, l’avenir temporel possible de la sociétè des hommes du III° Millénaire: la  » Civilisation de l’Amour  » .
    Qu’est-ce à dire? L’expression n’est-elle pas aujourd’hui quelque peu banalisée?
    En réalité, l’expression  » Civilisation de l’Amour  » est bien spécifique. Tout d’abord, elle vise, comme toute première cible, les laïcs. Ce sont eux les responsables de la construiction de la civlisation de l’Amour. Pourquoi? Parce qu’il s’agit là d’ordonner la vie sociale dans la cité temporelle. Or c’est au laïcs que revient le gouvernement de la société temporelle: c’est celà qu’implique le terme de  » civilisation  » .
    Le mot  » laïc  » , loin de désigner une personne athée, désigne l’état de vie au sein de l’Eglise du Chrétien qui n’est pas rentré dans les ordres. Mais comment, et avec quels outils, selon quels principes valables pour toute l’humanité, ordonner et régir cette société temporelle?
    Le Père Marie-Antoine, missionnaire de la Contre-Réforme, ouvrier de N.D. de Lourdes et Apôtre de la Contrerévolution, Royaliste par religion, inspira le Bienheureux Marcel Callo, jeune laïc fidèle, Catholique et Camelot du Roi, qui fut déporté en Allemagne, d’où il écrira en 1944:
    -DIEU FAMILLE, PATRIE, TROIS MOTS QUI SE COMPLETENT ET QU’ON NE DEVRAIT JAMAIS SEPARER. SI CHAQUE INDIVIDU VOULAIT CONSTRUIRE SUR CES TROIS BASES, TOUT IRAIT BIEN ( Bienheureux Marcel Callo -1921-1945) !
    C’était aussi le mot d’ordre de Saint-Thomas d’Aquin :
    -Les plus grands devoirs de l’homme sont, d’abord ceux qui l’obligent envers Dieu, ensuite ceux qui lient sa conscience à l’égard de ses parents et de sa patrie. Comme donc, la religion rend un culte à Dieu, ainsi la piété doit rendre un culte aux parents et à la patrie (Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, IIa, IIae, qu. 101a) .
    Ainsi sont rappelés avec la clarté et la concision habituelles du docteur angélique l’Amour que doivent inspirer Dieu qui nous a créé, la Famille qui nous a grandit et la Patrie qui est la terre des pères et où l’on a grandit, trilogie envers lesquels l’homme est ce débiteur insolvable dont a parlé Charles Maurras. Le Divin Christ-Roi Lui-même n’a-t-il pas pleuré sur Jérusalem, sa patrie terrestre, qu’il savait d’avance ruinée à cause de son infidélité ? Créature et enfant de Dieu, membre d’une Eglise idélalement revenue de son nmodernime et de son libéralisme, membre d’une communauté familiale et fils de la Patrie, le Royaliste ne peut renier aucune de ces trois filiations sans entraîner sa propre perte et la ruine de sa nation, France, Italie ou toute nation vivant encore en république….
    Si la Noblesse st la reconnaissance publique du rôle social de la Famille et la Royauté le couronnement de la famille et de l’Etat, pour le Docteur Luigi Gaspari de Bologne (1926-1995), auteur du Cahier de l’Amour, Testament et Promesses de Grâces comme ultime révélation du Sacré-Coeur pour l’humanité de ces derniers temps, le Roi est l’expression de l’Amour de Dieu, c’est un langage d’Amour que nous avons perdu et que nous devons retrouver: http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio
    -Cette clef (de l‘Amour), c’est mon Coeur qui devient votre chaque fois que vous me demandez d’ouvrir la porte fermée d’un coeur. Moi, j’entrerai avec vous, parce que si j’entrais seul, je ne créerais pas de lien entre vous. Au contraire, je veux vous lier tous entre vous par moi, à travers moi. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi l’un d’entre vous, auquel je me suis donné et me donne encore, pour entrer dans le coeur de tout le monde. Le choix fut fait par moi sur le bois de la Croix durant mon agonie. Ce fut alors que le Père m’accorda de choisir parmi vous les plus doués à s’exprimer pour me faire connaître et faire connaître tout ce que j’ai obtenu du Père en votre faveur et tout ce que vous pouvez encore obtenir par mon intermédiaire. Votre espoir d’un retour à la paix, à la cohabitation heureuse et harmonieuse entre vous, est entièrement fondé sur ce choix que je fis alors (Cahier de l’Amour au Chapitre de Rome).
    D’où le nom de l’homme Royal choisi par Dieu: HENRI DE LA CROIX, Roi du Sacré-Coeur. INRI annonce HENRI! Et l’Apôtre qui eut le privilège de poser sa tête et d’entendre le rythme cardiaque, le Coeur du Christ, n’était-il pas présent au pied de la Croix? Saint-Jean, Disciple bien aîmé à qui le Divin Christ-Roi devait confier sa mère, Marie, Parèdre du Saint Esprit. Saint Jean, détenteur du Graal, recteur secret du Saint-Royaume de France, modèle du parfait Chrétien et modèle pour les Roi Très Chrétiens du passé et pour celui de l’avanir. A ne pas confondre avec l’autre Jean, le Baptiste, Saint patron de la Chevalerie.
    La mission des Royaliste est claire:
    -Votre fidélité envers moi, qui vous a tout donné en même temps que la Vie, consiste à reconnaître que je suis votre tout, que je suis votre vrai Dieu. La fidélité qui s’exprime par votre reconnaissance à mon égard vous unit dans un tout qui est paix, bonheur et harmonie. L’infidélité, c’est ériger en dieu chacun de vous, chacune de vos passions, chacun de vos mensonges. Celui qui veut élever un être humain au rang de Dieu engendre la division entre les hommes, les luttes, les guerres, le malheur et la mort. Il n’y a qu’une seule justice: c’est l’Amour pour la vérité de Dieu en tous. Je vous ai appellé pour que vous portiez mon Coeur dans le monde, pour que vous fassiez savoir à tous qu’il n’existe qu’une seule vérité et une seule justice: c’est l’Amour pour mon Coeur Divin (Cahier de l’Amour, Chapitre de San GIovanni Rotondo, 16 Avril 1968).
    Aujourd’hui, alors que nous vivons dans la haine et que notre société civile se désagrège, le Docteur Luigi Gaspari nous donne les moyens de rétablir un Ordre Social Chrétien fondé l’Amour évangélique, dont le Coeur Adorable de N.S. Jésus-Christ, uni au Coeur Immaculé de Marie, est le symbôle vivant : double Coeur de l’Amour surmonté de la Croix du sacrifice. Par exemple, la corporation professionnelle, c’est l’introduction de l’Amour dans le travail. Et nous, Royalistes, nous devons constituer, selon les enseignements du Cahier de l’Amour du Dr Gaspari, une Sainte Armée d’Amour: l’Amour doit entrer dans nos coeurs et faire de nous de vrais Chevaliers, Fils d’Amour. En France, la Chevalerie reporterait notre jeunesse vers le beau, le bon, le Sacré.
    Une Sainte Chevalerie est nécessaire pour la restauration d’un véritable Ordre Social Catholique: dans la vie individuelle, familiale, professionnelle et politique, dans l’attente du Roi à venir qui construira la Civilisation de l’Amour. Pour un vrai Chrétien, seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.

    Hervé J. VOLTYO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  10. AU DELA DES BRUMES D’AVALON

    Quelqu’un doit venir, quelqu’un dinouï que nous entendons galopper au-delà des brumes d’Avalon. La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peut pas mourir: il faut qu’il vienne! Lorsque le nouvel Arthur viendra frapper à la porte des coeurs avec le pommeaux de l’Epée Divine, le réveil des aveugles sera prodigieux…

    Arthur, Roi des celtes. Un Roi unique et incontesté n’a jamais existé dans la civilisation celtique. Les divisions tribales (chefs de clans vassaux de rois des provinces eux-mêmes vassaux d’un roi suprême) ont permis à Jules César de prendre le contrôle de la Gaule. En contrepartie, l’imaginaire populaire s’est emparé d’un Roi, plus ou moins attesté, paré des atouts les plus nobles de sa charge : un homme fort, bon guerrier mais sage, fédérateur et bien conseillé, qui aurait fédéré les peuples celtes et gallo-romains. Clovis? Même après sa disparition, il porte encore les espoirs d’un peuple : son sommeil n’est que temporaire, et il reviendra unir les « deux Bretagnes » et sauver les Bretons.
    L’île d’Avalon ou d’Avallon est, dans la littérature arthurienne, le lieu où est emmené le Roi Arthur après sa dernière bataille à Camlam. C’est aussi, selon certaines sources, l’endroit où fut forgée l’épée d’Arthur, Excalibur. C’est enfin l’île où vivait supposément la fée Moargane. Ce site légendaire a donné lieu à toute sortes d’interprétations en littérature et dans le folklore. Le séjour d’Arthur en son sein n’est en effet pas définitif, le monde attendant le retour du Roi qui doit intervenir tôt ou tard. Elle n’a donc pas nécessairement d’emplacement correspondant au monde réel, encore que son entrée puisse se situer à un endroit connu.
    D’où vient le mythe du Roi Arthur?
    En 1066, Guillaume le Comquérant s’impose en maître de l’Angleterre… Mais comment faire accepter un Normand comme Roi, alors qu’il est issu d’un peuple minoritaire ? En s’appuyant sur la légende arthurienne et sur Arthur, sa figure de proue, unificateur de la Grande-Bretagne et du peuple breton. Car sur le continent se trouvent les descendants de Bretons partis de l’île quelques siècles plus tôt. Pour monter son armée, Guillaume a utilisé les services d’un certain nombre de nobles descendants de ces Bretons émigrants. En favorisant la diffusion du mythe de la survivance d’Arthur, de sa dormition dans l’île d’Avalon et de son retour prochain, Guillaume rendait populaire sa lutte contre les Angles et les Saxons et comptait bien se rallier les Gallois. Ce fut le début de « l’espoir breton ».
    -Roi de jaidis, Roi à venir, dit-on en Bretagne du Roi Arthur.
    Le mythe arthurien pourrait avoir une origine… Française. C’est du moins la théorie de trois auteurs britanniques Richard Leigh et Henry Lincoln, le néo-zélandais Michael Baigent, voyant dans leur livre L’Enigme Sacrée (Pygmalion) le nom d’Arthur comme Artor=ours, animal totem des guerriers Francs. Nous avons démontré dans notre blog que l’espérence providentialiste est commune à de nombreuses nations: les Français attendent un Henri, les Ecossais et les Irlandais un Henry (est-ce le même?), les Germaniques un Frédéric, les Portugais un Sébastien et les Russes un Dimitri. Dans l’imaginaire en Bretagne continentale, Arthur représente l’unité du peuple breton, puisqu’il était roi des deux Bretagnes.
    Le Roi Perdu -personne n’incarne la continuité de la Nation en république- et son Royaume invisible sont éternels, sans tâches, sans l’usure du temps. Le Roi caché -aucun Royaliste n‘est vraiement d‘accord sur qui doit monter sur le Trône de France- et son Royaume parallèle sont une espérance en des jours meilleurs. Ce Royaume invisible et parallèle est bien à l’image du Royaume du Ciel, il est dans l’éternité: le Roi caché est à l‘image du Christ-Roi, il est parti mais son retour est promis, le temps ne compte pas. Tout découle du Sacré et du vrai. Le Royaume invisible, c’est une communion des coeurs, à l’image de la Communion des Saints, c’est une communion d’Amour.
    Le Royalisme est une idée belle et Noble, qui satisfait ce qu’on de meilleur en nous-même: l’héroïsme, le sens du Sacré et l’idéal!
    – Les Rois qui, dans un sommeil prodigieux, continuaient de veiller sur leurs peuples offraient une consolation toujours renouvelée aux malheurs collectifs; ils constituaient une espérance cachée, un ultime recours, un gage d’éternité qui rachetait les incertitudes et les difficultés du jour, explique Yves-Marie Bercé dans un maître-livre, Le roi caché. Sauveurs et imposteurs. Mythes politiques populaires dans l’Europe moderne (Fayard, 1990), http://www.chire.fr/A-108830-le-roi-cache–sauveurs-et-imposteurs–mythes-politiques-populaires-dans-l-europe-moderne.aspx
    Le riche sujet du Roi dormant s’appuie aussi sur un mythe plus ancien et porteur d’ambitions beaucoup plus vastes: c’est le mythe du Roy caché.
    Selon Yves-Marie Bercé et les prophéties de Nostradamus, qui disent que le futur Grand Monarque Henri, Heinrich, Chiren, Cyrénéen, le Lys qui aide à porter le poids de la Croix, connaitrait sa propre identité depuis Juillet 1999 http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Monarque , ce Roi caché pourrait avoir commencé à agir dans l’ombre, ce qui créerait un sentiment de grande frayeur parmi les ennemis de la France et de la Chrétienté!
    Jean Raspail a écrit dans son livre Le Roi au-delà de la mer (Albin Michel) qu’en attendant l’heure de Dieu, il est tout a fait concevable qu’un Roi caché, Bourbon inconnu et masqué aux yeux du monde comme l’est Benoit XVI depuis sa démission, puisse avoir déjà commencé à consulter, bâtir, organiser -et même conspirer!- à tisser sa toile, comme une Chouannerie moderne et, d’allégeance en allégeance, instituer un Royaume parallèle dont la trame irriguerait silencieusement le corps encore sain de la Nation.
    En certaines circonstances, l’Eglise s’est revivifiée de cette manière là…
    Sacrificiel, tutélaire, le Roi caché peut, selon Y.M. Bercé, encore justifier son déguisement par le simple appétit de vérité: c’est pour connaître la réalité des choses que le Roi se dissimule aux yeux du monde (fonction de lucidité du Roi avisé qui s’est retriré dans l’obscurité pour se soustraire aux regards afin de ne pas déranger le spectacle de la société qu’il doit connaître pour bien régner). D’où la singulière habitude des promenades secrètes du Roi.
    Ce Roi incognito, qui agit dans l’anonymat, activant ses réseaux, s’emploie à tromper ses concitoyens sur son identité afin de surprendre, espion bienveillant, leurs conversations quotidiennes et connaître leurs aspirations: loin d’être discrédité par ces procédés, il n’en est que plus apprécié, les personnes pensant pouvoir rencontrer le Roi et le détourner, par leurs avis éclairés, de ses mauvais conseillers!
    Lorsque la justice l’exigera, ce Roi avisé reviendra rétablir le bon droit.
    -Louis XX ” est certes l’aîné visible des Bourbons , mais comme il n’y a plus de Roi de France, lieutenant du Christ légitime, depuis au pire la révolution dite française, et au mieux celle de 1830 , c’est bien qu’il y a un problème dans la succession au trône de France. De plus, comment pouvez vous être sûr qu’il n’existe pas ailleurs un aîné salique qui , alors, descendrait véritablement de LA BRANCHE AÎNEE. Je ne suis naturellement sûr de rien , mais je n’exclus rien. Seriez vous (vous, ami Légitimiste, Orléaniste, Naündorfiste, Richemontiste…) dans le secret de Dieu ? (Alain TEXIER, CJA)
    Nous avons démontré dans notre blog qu’il pourrait y avoir ailleurs un Aîné Salique invisible, descendant de la véritable Branche Aînèe des Bourbons, branche oubliée mais Légitime
    -La prédiction, explique Yves–Marie Bercé, d’un retour du Roi disparu cristallise l’espoir d’une revanche de l’avenir. Des peuples et nations offusqués par les vicissitudes politiques s’acharnent à croire à l’immortalité de leur cause, et la légende semble leur apporter le secours de l’histoire, surtout lorsque les certitudes du cœur vacillent devant la dureté des évidences.
    Les soutiens au Roi caché sont nombreux: en Ecosses, aux Féroé, en Irlande, sur les pentes du Mont Ventoux, au fin fond d’une vallée des Alpes, sur une petite île orange et parfumée située en plein coeur de la Méditerranée et en d’autres lieux de la Méditerranée Chrétienne et de l’Europe Catholique, des moines prient dans leurs chapelles silencieuses pour le futur Roi de France, sans même connaître son identité, et cela seulement parce qu’il sera l’élu de Dieu…
    Possède-t-il une Sainte Chevalerie dévouée pour l’aider et le conseiller?
    La Table Ronde: c’est là que le Haut Conseil du Royaume de Camelot se réunissait. Le gouvernement du Royaume. Tout le monde avait le même statut parmi les Chevaliers de la Table Ronde, comme les noms gravés dans la pierre de la Table. Les sections se suivaient en une belle alternance de granit rose et de granit noir. Tout au centre, un petit brasier entretenait rouge et odorants une poignée de grains d’encens.
    Dans les volutes, les Chevaliers pouvaient lire, inscrit comme une plaie profonde dans la pierre de la Table Ronde:
    -Nous trouvons notre libération dans l’entraide réciproque!
    Ici est le coeur de Camelot. Nous ne parlons pas de tours, de palais, de lices, de créneaux… brulons le palais et Camelot survivra un même, parce que Camelot vit en nous! Camelot n’est que le reflet de ce que nous entretenons dans nos coeurs. Il est de même pour le Royaume de Jérusalem…
    Aujourd’hui, Camelot se trouve au-delà des brumes d’Avalon. Imaginez la scène. Autour de la Table Ronde, les Chevaliers. Le Roi fait son entrée:
    -Puisse Dieu nous préter la sagesse pour découvrir la vérité, la volonté de la suivre et la force de nous y maintenir! dit-il. Amen…
    -Amen! répond le coeur des Chevaliers.
    La séance est ouverte…
    Notre Charte de Fontevrault ( http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault ) entend rassembler les Royalistes de toute tendance par le mot d’ordre Fidélité-Unité Royale: Fidélité aux Prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons, survivance de Louis XVII, Grand Monarque promis et annoncé mais encore inconnu de tous) et Unité atour du principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.
    Ce qui n’interdit en rien au Chapitre Général -la Table Ronde!- de notre Charte de Fontevrault, http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault à sa Flotte Providentialiste comme au Conseil dans l’Espérance du Roi http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/ -et à son Ordre de Sainte-Jeanne d’Arc- d’aplanir les chemins du Roi, par une nécesaire politique Royaliste Providentialiste, elle même incarnée par une action Catholique et Française, Royaliste et priovidentialiste!
    Le concept du Roi Perdu nous permet d’étayer notre Fontevrisme. D’abord, le Roi Perdu continue à régner par la seule vertu de son identité: le Roi est mort, vive le Roi! Ensuite, Orléanistes, Légitimistes, Survivantistes et Providentialistes ont en commun de vouloir un Roi pour la France et d’attendre leur Roi. Car face à l’islamisation de notre société et la mondialisation qui s’avance, le devoir d’insurrection s’impose: Sacrer le Roi ou disparaître!

    Hervé J. VOLTYO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  11. ENCORE UNE CHOSE: Dieu nous a promis Son Lieutenant à travers nombre de prophéties. Le Manuscrit de Trieste démontre que Louis XVII était encore vivant après la date supposé de sa mort. A-t-il eu une descendance? Il est fort porbable que oui. Mais voilà: nous ne savons pas où elle se trouve. Marie-Julie Jahenny nous dit que lorsque Diue le décidera, il enverra l’Archnaghe Saint-Michel révéler à une âme privilégiée où se trouve celui qui deviendra le Grand Monarque.
    LA CROISADE ROYALE
    « Allez enseigner toutes les nations, les baptisant au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à pratiquer tout ce que je vous ai enseigné. Et moi je suis avec vous jusqu’à la fin des siècles. » Fidèle à l’ordre du Christ et poussée par l’Esprit-Saint, l’Église, revenue de son modernisme et de son libéralisme, doit prêcher l’Évangile dans le monde entier, baptiser les nations et leur apprendre à mettre en pratique les commandements et les conseils du Seigneur. Ainsi a-t-elle le droit Souverain et le devoir absolu de s’introduire partout et par conséquent d’étendre la Chrétienté au monde entier, faisant de toutes les nations le Royaume de Dieu. Cela représente trois grandes œuvres concourantes, convergentes, que libéraux et révolutionnaires ont affreusement opposées les unes aux autres, qu’ils ont calomniées et enfin cyniquement trahies.

    1. La mission des prédicateurs de l’Évangile a toujours été et doit demeurer la fonction et le charisme d’un corps d’élite dans l’Église, admiré et choyé par les Etats Catholiques comme par tous les bons Chrétiens, aidée de leurs prières et de leurs biens, aguerri pour cette tâche apostolique périlleuse que domine constamment la pensée du martyre : les missionnaires. La charité du Sauveur pour les âmes qui gisent encore dans les ténèbres, les presse, comme elle anime le Pape et les évêques qui les envoient dans les terres lointaines en leur donnant tous pouvoirs pour sauver les âmes et gagner les nations au Christ. L’Etat Catholique et Royal restauré par la Divine Providence rependra la politique Bourbonienne d’aide et de soutient aux missions.

    2. La colonisation Chrétienne est la suite normale, dans l’ordre temporel, de l’évangélisation. Sous quelque forme qu’elle se présente, elle est inéluctable, et incontestablement providentielle, nécessitée et appelée par les immenses besoins des païens accédant à la vie en Chrétienté, plus encore que voulue par les Chrétiens venus de loin pour s’établir parmi eux ou pour les dominer. C’est un fait historique constant, contraire aux chimères d’une fausse charité égalitariste et subversive dont l’effet le plus clair a été de détruire les nouvelles Chrétientés et d’anéantir les missions, visées à travers la colonisation abhorrée. L’Etat Royal restaurera le culte Catholique dans ses donaines d’Outre-Mer ainsi que le Protectorat Français sur les Lieux Saints.
    Le zèle spirituel a toujours été précédé, accompagné, suivi d’une charité temporelle, personnelle -celle du Roi de France- et collective, fondant des liens et des institutions politiques et économiques, empreints d’esprit Chrétien et dans cette mesure même heureux et bénis par Dieu.

    3. La croisade protège et garantit la mission et la colonisation. Elle est une défense de la Chrétienté établie, elle est une menace pour les tyrans qui feraient obstacle à l’Évangile et persécuteraient les missionnaires et leurs nouveaux chrétiens, elle est parfois décrétée pour la destruction des pouvoirs persécuteurs et esclavagistes qui interdisent la prédication de l’Évangile et l’instauration pacifique des mœurs Chrétiennes, parce qu’ils font régner une terreur sanguinaire sur des peuples sans défense. Il appartiendra au Roi restauré de venir en aide aux communautés Chrétiennes en danger dans le monde.
    La croisade Chrétienne est un droit Sacré, un droit de guerre dont le Souverain Pontife est le maître et le Roi de France l’exécuteur.
    Dans l’attente du Roi que la Divine Providence nous donnera, le Croisé est un guerrier au service de la Vérité et non un diplomate qui compose avec l’enfer.
    Les Chevaliers et les conquérants de la Croisade Eucharisitique s’engagent à faire un quart d’heure de méditation tous les jours : fort bien! Mais qu’est-ce que la méditation? c’est un prière faite au fond du coeur qui ne s’exprime pas par des paroles. C’est en quelque sorte un colloque avec Dieu par lequel nous écoutons ce qu’Il nous dit plus que nous parlions avec lui.

    Comment peut-on faire la méditation?
    Voici une méthode qui pourra vous aider:

    1. Apprendre, c’est à dire ” se pénéter ” du sujet de la méditation. il faut lire un passaghe de l’Evangile ou un autre livre de méditation: par exemple le Cahier de l’Amour du Dr Luigi Gaspari. http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio Il faut lire lentement avec attention; si nécessaire relire, même plusieurs fois pour bien saisir le sens du texte.

    2. Réfléchir, c’est à dire ” ruminer ” la chose, pour faire siennes les idées apprises jusqu’à en être pleinement convaincu. C’est le travail le plus important de la méditation, parce qu’en procède le fait de grandir spirutellement.

    3. Décider d’imiter Notre Seigneur dans la pratique des vertus, afin de combattre et vaincre nos défauts. Cette désision, on la répètera plusieurs fois dans un coloque intime avec Notre Seigneur, que l’on pourra continuer aussi au cours de la journée.
    NB. : dans la pratique, des trois partis -apprendre, réfléchir et décider- pourront se répéter plusieurs fois durant une même médiatation, par exemple à la fin de chaque phrase ou paroles de Notre Seigneur.
    Chers Chevaliers et conquérants du Christ! Le combat vous appelle! Armez-vous de la cuirasse de la méditation!
    Contre la violence sournoise qui s’exerce partout, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre pays, contre son histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France, les Royalistes doivent opposer en bons Croisés leur valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques.
    Sans faiblir et sans faillir. Sans rien lâcher ni concéder. comme de vrais Chevaliers.
    A tous ceux qui désirent servir de Preux Chevaliers au Divin Christ-Roi, vivre comme Chevalier Servant de Notre Dame, se mettre en marche vers la Sainte Cité de Jérusalem, tailler en eux la Pierre Vivante qui s’inclura, autour de la Pierre Angulaire, dans sa fortification pour la Cité de Dieu: qu’ils sachent qu’en ce combat rien ne sera plus utile que la pratique des trois vertus théologales -la Foi pour rester inébranlable dans la détermination; la Charité pour commander avec Amour et être sans haine, pour traiter l’adversaire qu’il faut combattre; enfin l’Espérance pour savoir qu’enfin de compte, Dieu donnera la Victoire- qu’ils sachent pratiquer les quatre vertus cardinales : Prudence, Justice, Force, Tempérance sans lesquelles la pratique de la Chevalerie n’existe pas.
    Un vrai Chevalier sait que l’esprit de Croisade se doit d’être un instrument de stratégie Spirituelle, qu’il doit être conscient qu’il lui faudra se sacrifier à l’exemple des anciens Croisés. Que nouveaux Chevaliers Croisés de cette lutte “pro bene et soli Deo” (par le bien et pour Dieu) il y risque sa vie et qu’aujourd’hui comme hier “glorieux sont les héros mais plus encore les martyrs”.
    La Croisade Eucharistique nous donne les principes nécessaires à la restauration de l’Ordre Social Chrétien. Ces principes sont accompagnés d’une doctrine d’action dont le but est d’oeuvrer efficacement pour le triomphe du Christ-Roi, et pour l° salut de la France et du monde: l’Appel au combat (défense de l’Eglise militante, reconnaître le Christ-Roi, la Croisade Mariale), le Croisé de Marie (la confirmation développe en nous les effets du Baptême et nous sommes alors réellement consacrés ” Croisés “, puisque nous recevons la Croix sur le front), le Croisé est entagoniste de Satan (réparateuir et rédempteur, témoin de vérité, pierre angulaire), notre combat est entièrement pour le Règne Social de Marie dans la vie individuelle, la vie familiale, la vie professionnelle, la vie politique.
    Le Royalisme est une idée belle et Noble, qui satisfait ce qu’on a de meilleurs en nous même: l’héroïsme, le sens du Sacré et l’idéal !

    Hervé J. VOLTYO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  12. DOYEN dit :

    Nous sommes le Grand Monarque,Henry V de La Croix de Frôlois,descendants de toutes les maisons de France,empereurs romains,pharaons d’Egypte et de la Mythologie Grecque.

  13. 123qweas4 dit :

    Who the hell cares about this anyway….the whole world goes to shit, millions of people die than a king comes and everybody is happy….wonderful I’ll still be poor…I don’t see how this benefits me in anyway….

    Qui diable se soucie de cela de toute façon …. tout le monde va chier , des millions de personnes meurent d’un roi vient et tout le monde est heureux …. magnifique que je serai encore pauvres … Je ne vois pas comment cela me profite de toute façon ….

  14. Brigitte dit :

    cmt BLOGTITLE ? rien capté … désolé vous pouvez expliquer svp ? NAME , association étudiant Seo Rennes 138 rue de Chateaugiron – 35000 Rennes – http://seo-rennes.gq

  15. Chère Brigitte, vous avez un peu raison: nos commentaires, surout les miens, sont un peu confus. Notre blog est un blog Royaliste. Notre Charte de Fontevrault(http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault )
    créée par Alain Texier entend rassembler les Royalistes de toute tendance par le mot d’ordre Fidélité-Unité Royale: Fidélité aux Prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons d’Espagne, Bourbons-Parme, Survivance de Louis XVII, Grand Monarque promis et annoncé mais encore inconnu de tous) et Unité atour du principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.

    Le but est de préparer les esprit au retour d’un Roi en France, comme il est retourné sur le trône d’Espagne en 1978.

    Amitiés Fontevristes

    Hervé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s