La théorie du genre est-elle à jeter aux toilettes ?

P1090463Ils ont osé. Prévoir des toilettes pour les hommes  aux murs de  couleur  bleue et pour les dames de couleur rose … de quoi vous rendre fanatique de la théorie du genre.

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Société traditionnelle, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La théorie du genre est-elle à jeter aux toilettes ?

  1. Georges dit :

    Et si on abattait la cloison et mettait tout en vert, ce serait tendance… Il n’est pas interdit de sourire… même si c’est jaune!

  2. LA CROISADE ROYALE

    Face à la perversion des intelligences et des moeurs qui porte au suicide programmé de la nation Française et de la civilisation Chrétienne, c’est à une véritable Croisade, c’est à une véritable Contrerévolution qu’il faut en appeller!

    -Allez enseigner toutes les nations, les baptisant au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à pratiquer tout ce que je vous ai enseigné. Et moi je suis avec vous jusqu’à la fin des siècles…

    Fidèle à l’ordre du Christ et poussée par l’Esprit-Saint, l’Église Catholique -revenue de son modernisme et de son libéralisme- doit prêcher l’Évangile dans le monde entier, baptiser les nations et leur apprendre à mettre en pratique les commandements et les conseils du Seigneur. Ainsi a-t-elle le droit Souverain et le devoir absolu de s’introduire partout et par conséquent d’étendre la Chrétienté au monde entier, faisant de toutes les nations le Royaume de Dieu sur Terre. Elle l’a déjà fait jadis concrètement à travers le Royaume des Francs des Mérovingiens, le Saint Empire Romain et Franc des Carolinigiens et le Saint Royaume de France des Capétiens, dont le Souverain était comme un nouveau Constantin, mais un Constantin héréditaire! Cela représente trois grandes œuvres concourantes, convergentes, que libéraux et révolutionnaires ont affreusement opposées les unes aux autres, qu’ils ont calomniées et enfin cyniquement trahies par l’oeuvre révolutionnaire:

    1. La Mission des prédicateurs de l’Évangile a toujours été et doit demeurer la fonction et le charisme d’un corps d’élite dans l’Église, admirée et choyée par les Etats Catholiques comme par tous les bons Chrétiens, aidée de leurs prières et de leurs biens, aguerrie pour cette tâche apostolique périlleuse que domine constamment la pensée du martyre : les missionnaires. La charité du Sauveur pour les âmes qui gisent encore dans les ténèbres, les presse comme elle anime le Pape et les évêques qui les envoient dans les terres lointaines en leur donnant tous pouvoirs pour sauver les âmes et gagner les nations au Christ. L’Etat Catholique et Royal restauré par la Divine Providence rependra la politique Bourbonienne d’aide et de soutient aux Missions.

    2. La colonisation Chrétienne est la suite normale, dans l’ordre temporel, de l’évangélisation. Sous quelque forme qu’elle se présente, elle est inéluctable, et incontestablement Providentielle, nécessitée et appelée par les immenses besoins des païens accédant à la vie en Chrétienté, plus encore que voulue par les Chrétiens venus de loin pour s’établir parmi eux pour les convertir et non pour les dominer. La Restauration devait coloniser pour évangéliser l’Algérie. C’est un fait historique constant, contraire aux chimères révolutionnaires d’une fausse charité égalitariste et subversive dont l’effet le plus clair a été de détruire les nouvelles Chrétientés et d’anéantir les Missions, visées à travers la colonisation abhorrée: la Royauté a fait l’Algérie Française et Chrétienne de Dunkerke à Tamanraset, la république prépare une France algérienne et musulmame également de Dunkerke à Tamanraset. L’Etat Catholique et Royal ressuscité restaurera le culte Catholique en France métropolitaine, dans ses domaines d’Outre-Mer et reconstituera le Protectorat Français sur les Lieux Saints. Le zèle spirituel a toujours été précédé, accompagné, suivi d’une charité temporelle, personnelle -celle du Roi de France- et collective -celle des Chrétiens- fondant des liens et des institutions politiques et économiques, empreints d’esprit Chrétien et dans cette mesure même heureux et bénis par Dieu.

    3. La Croisade protège et garantit la Mission et la colonisation. Elle est une défense de la Chrétienté établie, elle est une menace pour les tyrans qui feraient obstacle à l’Évangile et persécuteraient les missionnaires et leurs nouveaux Chrétiens, elle est parfois décrétée pour la destruction des pouvoirs persécuteurs et esclavagistes qui interdisent la prédication de l’Évangile et l’instauration pacifique des mœurs Chrétiennes, parce qu’ils font régner une terreur sanguinaire sur des peuples sans défense. Il appartiendra au Roi de France restauré de venir en aide aux communautés Chrétiennes en danger dans le monde.

    Dans l’attente du Roi, l’islamisme va à l’encotre des valeurs fondamentales de toute civilisation, et tout d’abord la Vie: cette réalité islamique est en train de s’étendre dans une Europe en perte d’identité. Le Roi, vite !!!

    LA CROISADE CHRETIENNE EST UN DROIT SACRE, UN DROIT DE GUERRE DONT LE SOUVERAIN PONTIFE EST LE MAITRE ET LE ROI DE FRANCE L’EXECUTEUR (Luc 22:35-36).

    Dans l’attente de la Restauration, notre devoir sera d’oeuvrer pour oeuvrer efficacement pour le triomphe du Christ-Roi et de Son Eglise -une Eglise, répétons le, devant revenir de son modernisme et de son libéralisme- et pour le salut de la France et du monde. Dans l’attente de la Croisade Royale, nous devons lancer une Croisade… Royaliste:

    1. L’Appel au combat : nous devons défendre l’Eglise militante, reconnaître la Royauté du Christ, offrir notre Croisade à Marie et préparer par notre Croisade Mariale le retour du Roi de France qui est Lieutenant du Christ.

    2. Etre un Croisé : la confirmation développe en nous les effets du Baptême et nous sommes alors réellement consacrés  » Croisés « , puisque nous recevons la Croix sur le front. Le Croisé est un guerrier Chevaleresque qui combat pour la Vérité, non un diplomate qui compose avec l’enfer.

    3. Le Croisé est entagoniste de Satan : le Croisé est réparateur et rédempteur, témoin de vérité, pierre du temple des coeurs dont le Christ est la pierre angulaire.

    4. Notre combat est entièrement pour le Règne Social de Marie dans la vie individuelle, la vie familiale, la vie professionnelle, la vie politique -le Royalisme!- et la Croisade sera dite Croisade Mariale: à Jésus par Marie!

    Il appartiendra au Roi restauré -nous laisserons quand à nous humblement à Dieu le choix du Roi à venir- de continuer la Croisade et d’étendre la Chrétienté à travers les nations, constituant l’Empire du Saint-Esprit par sa Croisade Royale. Notre blog a fourni ce que pourrait être le programme du futur Roi Très Chrétien restauré…

    Parce que nous croyons avec le Dr Gaspari http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio que le Roi futur est l’expression de l’Amour de Dieu, nous savons que Sa Très Sainte Mère Immaculée lui donera le caractère et la qualité d’une formation politique et spirituelle nécessaire à son ministère Royal, formation à même de pouvoir donner aux Royalistes Français les raison d’espérer dans la vigueur de son action Royale.

    Dans l’attente du Grand Monarque que la Divine Providence nous redonnera, le Chevalier Croisé commencera par protéger la Tradition, l’attachement aux racines Chrétiennes de la France, à la Famille, à l’Armée et à la terre natale. Le Croisé devra être pour celà Catholique, Royaliste et patriotique.

    Le Royalisme est une idée belle et Noble, qui satisfait ce qu’on a de meilleurs en nous même: l’héroïsme, le sens du Sacré et l’idéal !

    Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  3. Georges dit :

    On reconnaîtra les Chrétiens à ce qu’ils s’aiment. Le Christ sera au milieu d’eux.

  4. L’Amour Chrétien se trouve dans la famille: c’est au sein de la famille traditionnel que l’on découvre l’Amour, amour conjugal, amour parental, amour filial, amour fraternel, ce dernier étant le prélude à l’Amour entre Chrétiens, loué par notre pertiant ami Bertrand.
    La Famille est la cellule de base de la société Chrétienne:
    1. Notre ancien droit familial n’était autre que le droit ecclésiastique, faisant du mariage une institution stable et civilisée, fondée sur un Sacrement et un engagement irrévocable, définissant la famille comme une hiérarchie naturelle et Sacrée, une réciprocité de respect, de services, un équilibre de devoirs et de droits. Il assura mille cinq cents ans la vitalité des familles Françaises et par elle la fécondité et la vigueur de la nation Chrétienne. La Révolution, par ses principes mêmes, devait détruire cet inébranlable édifice : il lui a fallu deux siècles. Le droit familial ne pouvait pas résister à la déclaration et à la revendication des droits de l’homme, somme des exigences anarchiques et égoïstes de l’individu, « naissant enfant trouvé et mourant célibataire » (Renan). En outre, les principes démocratiques ont corrompu les mœurs et les gouvernements ont été contraints d’adapter la législation aux mœurs ! Tel est bien le profil de toute décadence.
    La famille indissoluble a fait place à la rencontre libre de deux individus que peut bientôt séparer le divorce par simple consentement mutuel. L’autorité maritale, qui soutenait le pouvoir naturel du chef de famille, n’existe plus ; les époux sont indépendants et dressés l’un contre l’autre par la loi. L’autorité paternelle et parentale est dissoute par la loi et a pratiquement disparu devant l’émancipation des enfants et la collectivisation forcenée de toute leur existence. La famille Légitime -issu du mariage religieux, seul mariage Légitime aux yeux de Dieu- est battue en brèche par l’assimilation civile du concubinage et des unions contre-nature au mariage, des enfants naturels et adultérins aux enfants Légitimes. Seule autorité à subsister dans ce saccage, le juge est appelé constamment à statuer sur tout litige : il fait et défait les familles au gré des passions et des tiraillements. Juridiquement, économiquement, socialement, l’union libre, favorisée par toutes sortes de règlements, devient un statut reconnu, préférable à l’état de mariage. Avoir des enfants était déjà, en raison des dispositions du Code, une gêne considérable, c’est devenu de nos jours une honte, une atteinte portée aux droits de ceux qui jouissent présentement de la vie. La République maçonnique organise la propagande pour la contraception, la soutient des deniers de l’État ; elle livre méthodiquement à la dépravation la jeunesse des écoles et met au point, de connivence avec les trusts financiers qui exploitent cette industrie et ce commerce, une immense œuvre de corruption générale de la société. L’homosexualité est légitimée et protégée. Plus encore, la liberté de l’avortement ébranle le fondement même de la civilisation. Tant et si bien que la conception traditionnelle de la famille est aujourd’hui étrangère à l’expérience d’une grande partie de la jeunesse de nos sociétés.
    La contraception demeurant un droit intime et légitime de la femme moderne -à l’Etat Catholique et Royal de favoriser les familles nombreuses par des mesures fiscales, économiques, sociales, morales- et les moyens modernes de contraception sont tels que l’avortement ne peut être toléré : hormis 4 cas extrêmes -viol, inceste, malformation irréversible du foetus et mise en danger immédiat pour la santé de la future mère- l’avortement sera considéré comme un crime et un délit et réprimé comme tel.
    2. L’Église seule peut entreprendre le redressement des mœurs, nécessaire, urgent, qui reste cependant un vœu profond des peuples que corrompent les institutions et les propagandes démocratiques. La loi civile doit y aider par la restauration progressive de l’ancien Droit Français, naturel et Chrétien parce que Catholique et Royal, et par une politique nataliste qui protègera la Vie, l’enfance, la femme, la santé, le logement, la propriété, l’emploie surtout, et tous ceux qui crééent des emplois en France: artisans, commerçants, agricluteurs/marins Pécheurs, PME/PMI, etc… Le mariage monogamique indissoluble, la puissance paternelle et parentale dans la communauté familiale Légitime, la proscription absolue de l’avortement -hormis les 4 cas extrêmes exposés plus haut- en sont les chapitres principaux.
    Dans notre société Chrétienne, et pour tenir compte de la décadence des mœurs, d’autres droits familiaux pourront être tolérés, orthodoxe, protestants, etc., à l’exclusion de l’anarchie individualiste qui prétend ignorer tout engagement mutuel, toute loi naturelle et toute moralité. Oui, la théorie des genres devra être jeté aux toilettes! L’État Catholique et Royal obligera chacun à la loyauté de ses engagements selon son droit particulier. Ainsi jugera-t-il les Catholiques selon le droit ecclésiastique, qui aura été entretemps réintroduit dans le droit Français, et les obligations connues du mariage sacramentel librement contracté par les époux. De leur propre gré, les foyers s’engageront dans la voie de la Restauration désirée. La Croisade Royale aidera et protègera les familles.
    Restaurer la structure familiale n’est pas suffisant, il faut encore doter les familles des moyens d’exercer leur fonction sociale. Les libertés économiques et sociales, matérielles et spirituelles, des familles leur seront reconnues à proportion de leur stabilité. Le plus large droit des chefs de famille à décider de leurs choix, à mesurer leurs volontés sur leurs capacités, hors de la tutelle étatique et des pressions collectives, doit être une norme fondamentale de l’ordre Catholique et Royal restauré : liberté et responsabilité de la fécondité, de l’éducation et de l’instruction, de l’orientation professionnelle, de la santé, des loisirs, de la culture, de l’habitation, de l’épargne et des moyens de prévoyance, de la retraite et du régime successoral dans la limite des lois et des coutumes. Liberté sera rendu à la Famille de choisir la Vie, l’Education de l’enfant, son école, le logement, la propriété et la transmission sans contrainte de la propriété. Celà signifie une interdiction constitutionnelle de tout imposition directe sur la succession et sur la donation, comme sur l’épargne. celà siginifie aussi défense de la Patrie, terre des pères et lieux de notre enfance. Dieu ne place la courone sur la tête du Roi que pour assurer à ses concitoyens la Sureté de leur Vie, la Liberté de leur personne et de leur famille, et la Tranquilité de leurs biens, Droit inaliénable définie par le Bon Roi Saint-Dagobert un millénaire avant la déclaration de 1789.
    La Noblesse, c’est la reconnaissance publique du rôle social de la Famille.
    La Royauté, c’est le couronnement de la Famille et de l’Etat. Voulus Chrétiens.
    Hervé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s