Charlie-Hebdo. 7 janvier 2015. Qu’est-ce que le Djihad ?

HORREUR TERRORISTE A PARIS….

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2015/01/07/mercredi-7-janvier-2015-massacre-a-la-kalachnikof-a-charlie-hebdo/
…..En Union de Prières avec les Proches…
Puis vient le temps des questions? De ce que le pouvoir sait et n’ose pas dire, de l’origine des ces tueurs, de leurs mobiles….
Personnellement, je crois que nous sommes entrés dans une phase aigüe d’une guerre de religion et de civilisation..
IL ne sert à rien de tenter de vouloir séparer tous les actes terroristes récents en les affublant du terme soit-disant *isolés.*…
 Voici de quoi réfléchir….

https://www.facebook.com/philippe.boehler/posts/1044371518939592?notif_t=close_friend_activity

             QU’EST-CE QUE LE DJIHAD ?

par Daniel Pipes, www.DanielPipes.org ,

Directeur du Forum pour le Moyen Orient, article paru dans le Jerusalem Post du 1er janvier 2003( NDLRB. Ce texte  bien qu’ancien n’a rien perdu de sa puissance d’analyse) traduit par Nicole Benattar, Info’sion.

Que signifie le mot arabe de Djihad ? Une réponse nous a été donnée la semaine dernière lorsque Saddam Hussein a demandé aux chefs islamiques  d’appeler les musulmans du monde entier à se joindre à son Djihad afin de  vaincre « les méchants américains » puis il menaça lui-même les Etats Unis  du Djihad.

Comme ceci l’indique, le Djihad est « la guerre sainte. » Plus précisément, cela signifie la tentative légale, obligatoire et commune d’étendre les territoires régis par les Musulmans au détriment des territoires régis par les non-Musulmans.

Le but du Djihad n’est donc pas la propagation de la foi islamique mais l’extension du règne souverain de l’islam (bien sûr, la foi suit souvent de près le drapeau.) Le Djihad est donc intrinsèquement offensif de par sa nature, son but ultime étant la domination des Musulmans sur la terre entière.

Au cours des siècles, le concept du Djihad a oscillé entre deux pôles plus ou moins radicaux. La première version considère que les Musulmans qui ont une interprétation  différente de leur foi sont des infidèles et deviennent donc des cibles légitimes du Djihad.

Ceci explique pourquoi les Algériens, les Egyptiens et les Afghans ont souvent été victimes du Djihad tout comme les Américains et les Israéliens. La deuxième conception, la plus mystique, réfute la définition militaire du Djihad et demande aux Musulmans de se  retirer du monde pour atteindre une profonde spiritualité.

Le Djihad, en tant qu’expansion territoriale, a toujours été au centre de la  vie musulmane. C’est ainsi que les Musulmans en sont venus à régner sur la majeure partie de la péninsule Arabique dès la mort du prophète Mahomet en  632. C’est ainsi qu’un siècle plus tard, les Musulmans avaient conquis une  région s’étendant de l’Afghanistan à l’Espagne. Par la suite, le Djihad a inspiré et justifié la conquête par les Musulmans de l’Inde, du Soudan, de l’Anatolie et des Balkans.

A l’heure actuelle, le Djihad est la principale cause du terrorisme, inspirant une campagne de violence dans le monde entier par des  organisations qui se réclament du Djihad :
    – Le front international du Djihad contre les Juifs et les Croisés, le groupe d’Ossama ben Laden
    – Le Djihad Laskar : responsable du meurtre de plus de 10 000 Chrétiens en Indonésie.
    – Harakat el Djihad el Islami : une des principales cause de la violence au Cachemire.
    – Le Djihad islamique palestinien : le groupe terroriste anti-israélien le plus vicieux
    – Le Djihad islamique égyptien : qui a tué le président Anouar el Sadate en 1981 et de nombreux autres depuis lors.
    – Le Djihad islamique yéménite : qui a tué trois médecins américains lundi dernier.

Mais à l’heure actuelle, le visage la plus terrifiant du Djihad se dévoile au Soudan. Jusqu’à ces dernières années, la devise du parti au pouvoir était « Djihad, Victoire et Martyr. »
Depuis vingt ans, et sous les auspices du gouvernement, les tenants du Djihad attaquent les non-musulmans, pillent leurs biens et tuent les hommes. Ces mêmes Islamistes, transforment des dizaines de milliers de femmes et d’enfants en esclaves, les forcent à se convertir à l’islam, leur font faire des marches forcées, les battent et les condamnent aux travaux forcés. Les femmes et les jeunes filles subissent des viols collectifs rituels, des mutilations de leurs organes génitaux et une vie de servitude sexuelle. Le Djihad d’Etat au Soudan a déjà causé la mort de deux millions de personnes et le déplacement de quatre millions d’individus. Ceci en fait la plus grande catastrophe humanitaire de notre époque.

En dépit du fait que le Djihad est une source de conflit depuis 14 siècles, provoquant des souffrances incroyables, ses apologues et les universitaires musulmans prétendent qu’il n’autorise que la lutte défensive ou qu’il est  absolument non-violent.

Trois professeurs américains d’études islamiques n’hésitent pas à affirmer cette thèse. Ils décrivent le Djihad comme « une tentative d’éradiquer le mal qui est en soi et ses manifestations dans la société, (Ibrahim Abou Rabi, Séminaire de Hartford,) ou comme « la résistance à l’apartheid et une lutte pour les droits des femmes » (Farid Eseck, Séminaire d’Auburn ) voire comme le fait d’être « un meilleur étudiant, un meilleur collègue, un meilleur collaborateur. Par-dessus tout, de mieux contrôler sa colère » (Bruce Lawrence, Duke University. )

 Ce serait merveilleux que le Djihad évolue vers une forme aussi peu agressive que le contrôle de la colère, mais il y a peu de chances que cela se produise sur un simple coup de baguette magique. Bien au contraire, prétendre que le Djihad est inoffensif empêche les efforts sérieux d’autocritique et de révision de son interprétation.

La route qui éloigne du terrorisme, de la conquête et de l’esclavage passe par une reconnaissance par les Musulmans du rôle historique du Djihad, suivie d’excuses aux victimes, du développement d’une base islamique pour un Djihad non-violent et surtout (et c’est la condition la plus difficile) l’arrêt effectif et définitif des violences du Djihad.

Malheureusement, ce processus de rédemption n’est pas en cours actuellement et le Djihad violent se poursuivra probablement jusqu’à ce qu’il soit écrasé par une force militaire supérieure, et que Donald Rumsfeld, secrétaire d’état à la défense, veuille bien en prendre note.
 Ce n’est qu’après avoir été vaincus que les modérés parmi les Musulmans trouveront leur voie et commenceront vraiment la rude tâche de modernisation de l’Islam.

 © www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

http://www.nuitdorient.com/n239.htm

 

 

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Charlie-Hebdo. 7 janvier 2015. Qu’est-ce que le Djihad ?

  1. -Mon grand-père vous aimait, mon père vous craignait: quand à moi, je ne vous aime ni ne vous craint (Adresse du Roi Louis XIV aux protestants de France, la veille de la révocation de l’Edit de Nantes, et message que pourrait adresser trois siècles plus tard le Grand Monarque aux arabo-musulmans de France au lendemain de son Sacre à Reims) !!!

    Quand à nous, Royalistes, on pourrait rappller aux arabo-musulmans de France qu’est ce que fut la date fatidique du 24 Aout 1572

    Hervé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s