loi Weil

avortement

La loi Veil de 1975, dépénalisant et encadrant l’IVG, initialement conçu comme un ultime recours, a été a été progressivement dévoyée, conduisant à une banalisation déplorable et choquante de l’avortement. 220 000 cas par an soit plus du quart des naissances !

  • D’abord lorsque la disposition relative à la « situation de détresse », prévue par la loi Veil de 1975, est devenue facultative suite à l’arrêt Lahache du Conseil d’État du 31 octobre 1980.
  • 
 Puis en 1983 lorsque les frais de soins et d’hospitalisation liés à une IVG sont pris en charge par la Sécurité Sociale, en contradiction avec les dispositions initiales de la loi Veil, et à l’argumentaire développé lors du débat ayant conduit à son adoption.
  • En 1993 avec la dépénalisation du délit d’auto-avortement et la création du délit d’entrave à l’IVG.

  • En 2001 (loi n° 2001-588 du 4 juillet) lorsque le délai maximum de recours à l’IVG est allongé de 10 à 12 semaines de grossesse, et autorise par ailleurs l’accès à l’IVG aux mineures, sans autorisation parentale.

  • En 2012 (Loi n° 2012-1404 du 17 décembre) avec la prise en charge à 100% des IVG par l’assurance maladie.

  • En 2014 enfin (Loi n°2014-873 du 4 août) par la suppression définitive de la notion de « situation de détresse » et la réaffirmation de la liberté totale de toute femme dans sa décision d’interrompre sa grossesse, qui affirme, qu’elle soit majeure ou mineure.
.
La suppression du délai de réflexion n’est qu’une nouvelle étape de la banalisation

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/02/01016-20150402ARTFIG00361-avortement-le-debat-sur-la-loi-veil-relance-a-l-assemblee.php

Et aussi :                                                                                                                                          http://lelab.europe1.fr/jacques-bompard-ex-fn-veut-faire-ecouter-le-coeur-de-lenfant-aux-femmes-avant-une-ivg-198280

 

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article a été publié dans Limites de la république. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s