Olivier Dejouy. Le retour du patriotisme…Une mode passagère ou une transformation profonde ?

Article du Réveil Français , écrit par : Olivier Dejouy

Ce vendredi 20 novembre  2015, journée d’hommage aux victimes de « l’islamisme » du 13 novembre, on devrait voir fleurir des drapeaux à toutes les fenêtres du pays, à la demande de notre président qui remonte incidemment dans les sondages. J’ai vu en effet ce matin, quelques drapeaux ici ou là, mais on ne peut pas dire que le pays soit pavoisé. Dame, c’est que quand le patriotisme est récent, on a beau être ému, on n’a pas toujours un drapeau français sous la main. Je pense même sans trop craindre de me tromper, qu’il y a plus de drapeaux américains, anglais ou même jamaïcains dans les chambres universitaires d’étudiants de notre belle patrie que de drapeaux français.

J’entendais hier sur les ondes une élue écologiste proclamer avec détermination qu’il fallait se réapproprier le symbole de la patrie confisqué par le Front National. Pour ceux qui ont mon âge, ce type de déclaration a quelque chose de cocasse car nous nous souvenons dans les années 70 -80, dans les lycées et fac remplies de gauchistes, c’est-à-dire les futurs cadres du PS et des verts d’aujourd’hui, que si fous sortiez un drapeau français, vous vous faisiez lyncher comme un vulgaire fasciste. (NDLRB. Pour être, je présume, de la même génération qu’Olivier, je peux affirmer la totale justesse de cette analyse).
On comprend que ces gens n’aient pas de drapeau français à la portée de la main, mais on s’étonne qu’ils soient devenus tous subitement patriotes à la faveur d’un massacre à Paris. En effet, le patriotisme serait il seulement la conséquence d’une vive émotion passagère ou bien la prise en compte de la réalité d’une communauté de destin qui se traduit de façon permanente par une nécessaire solidarité nationale ?

Pensent ils que la France possède son Histoire propre, ses cultures et traditions, un fondement structurel catholique et laïc ?
Pensent-ils que ce particularisme français en tant que creuset des civilisations européennes constitue une richesse ?

Parce que bien sûr, on ne peut à la fois revendiquer la disparition des frontières et la constitution d’une société cosmopolite apatride et défendre les trois couleurs. A moins qu’on ait une approche purement conceptuelle de la patrie, qui n’aurait plus rien de charnelle et ne s’inscrirait pas dans le « temps long », comme l’écrivait Fernand Braudel, mais au contraire, dans la symbolique toute virtuelle d’une république représentée par le tampon de la Marianne administrative dont tout le monde se tamponne. ( NDLRB. Superbe formule).

La solidarité nationale en effet, suppose que l’on connaisse à peu près les limites réelles du territoire que l’on se partage entre compatriotes et que l’on sache pourquoi on est ensemble , sur ce même territoire , depuis si longtemps, et pour les plus curieux, comment nous sommes nous rapprochés les uns des autres dans les siècles passés, que nous avons partagé une même langue, pour constituer ensemble aujourd’hui une vraie communauté historique et de destin.

Il semble que ceux qui ont l’habitude de brandir leur drapeau français le sachent plus ou moins, à la différence des patriotes de circonstance qui parlent de se réapproprier un drapeau qu’ils piétinaient hier encore en se proclamant « citoyens du monde ».

Certes, l’heure n’est pas à la polémique mais à l’unité nationale comme le demande notre président qui a tout à gagner dans cette union sacrée. Mais les patriotes qui ne sont pas nés de la dernière pluie ont quand même le droit de s’interroger sur la réalité et la sincérité d’un tel retournement et d’attendre avec circonspection les actes concrets, plus que symboliques et grandiloquents, qui vont résulter de cette soudaine volte face.

http://reveil-francais.fr/2015/11/le-retour-du-patriotisme/

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Action royaliste, Blogs et sites identitaires, Blogs et sites orléanistes, Limites de la république, Une société royale nouvelle and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Olivier Dejouy. Le retour du patriotisme…Une mode passagère ou une transformation profonde ?

  1. Le moment n’est pas à la polémique mais à l’unité nationale ! Et Catholiques, Royalistes, Identitaires, Chasseurs et autres Souverainistes ont tout à gagner dans cette union Sacrée. En effet, le patriotisme serait la conséquence d’une vive émotion existante inconsciemment, la prise en compte de la réalité d’une communauté de destin qui se traduit de façon permanente par une nécessaire solidarité nationale que seul un Roi peut apporter. Ne laissons pas l’unité nationale dans les mains de nos Régents républicains, appellons à l’union Sacrée comme en 14, où Français Royalistes et républicains se mobilisèrent ensemble contre l’ennemi commun. Les Français demendent de se rassembler : préparons les esprits au retour du Roi, Père du Peuple, incarnation de la Nation et personnification de l’Etat, et dans l’attente du Roi, continuons à défendre l’intéret national. Oui, c’est l’heure du réveil Français !

  2. Ce n’est pas à notre Régent républicain qu’il faut rendre hommage, mais aux victimes de la barbarie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s