[Paix Liturgique] Comment installer pacifiquement et durablement la forme extraordinaire en paroisse

SOURCE – Paix Liturgique – Lettre 519 – 1er décembre 2015

Chapelain de l’association Magnificat, branche chilienne d’Una Voce, don Milan Tisma est aussi le curé de la paroisse Saint-Jean-de-Dieu à Santiago. Il célèbre la messe traditionnelle depuis son ordination, en 1997, par le cardinal Oviedo, alors archevêque de Santiago du Chili.

…… 

VI- Au cours de la célébration

Les conseils qui suivent concernent la célébration de la forme ordinaire. L’abbé Tisma les a exprimés surtout en réponse aux demandes des participants au congrès. Il ne saurait s’agir de règles rigides mais plutôt de suggestions pouvant être adoptées individuellement par chaque prêtre en fonction du cadre paroissial dans lequel il évolue et de sa préparation personnelle.

Voici tout d’abord celles qui regardent les aspects publics de la célébration :

– réciter le credo en latin,

– laisser de côté le signe de paix en semaine,

– favoriser les temps de silence,

– rétablir l’usage de l’encens,

– donner une catéchèse régulière sur la communion,

– développer l’Adoration eucharistique et partant proposer une catéchèse de l’agenouillement.

Et celles qui concernent plus intimement le célébrant :

– préparer les offrandes en silence,

– unir le pouce et l’index après la consécration,

– faire la purification des doigts après la communion avec le vin et l’eau selon la pratique traditionnelle,

– incliner la tête aux mentions des trois Personnes de la Très Sainte Trinité, de Jésus, de Marie, du Pape, du Saint du jour.

Pour les prêtres les plus avancés dans le rapprochement des deux formes du rite romain, qu’ils célèbrent déjà la forme extraordinaire ou souhaitent seulement se familiariser avec elle, don Milan propose enfin les exercices de dévotion privée suivants : réciter le psaume 42 (celui des prières au bas de l’autel) en se rendant de la sacristie à l’autel ; réciter l’Aufer a nobis en montant à l’autel ; réciter les trois prières de communion dans les temps de silence après l’Agnus Dei ; réciter le dernier évangile en quittant l’autel.

http://tradinews.blogspot.fr/2015/12/paix-liturgique-comment-installer.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+Tradinews+(TradiNews)

Si les recommandations ci-dessus étaient suivies , on éviterait peut-être les abus rappelés ci-aprés:

Scandale ! Le Saint-Sacrifice de la Messe devient un cirque !

Ci-dessous, quelques photos de la “messe” diffusée dimanche dernier, 30 novembre, sur France 2 dans l’émission “Le Jour du Seigneur”. Ce scandale remonte actuellement à Rome via la Congrégation pour le Culte Divin. Son Eminence le Cardinal Francis Arinze est déjà au courant. Répétons-le, tant que la Liturgie restera un grand “n’importe quoi”, il est à craindre que la crise de l’Eglise touchant la France en son coeur ne s’amplifie de nouveau dans les années à venir :

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-13434510.html

Advertisements

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Blogs et sites catholiques, Société traditionnelle and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s