Louis XVII. La mauvaise action de l’Action Française.

une_2924

Dans cette livraison , on ne sera pas d’accord avec tout, EN PARTICULIER AVEC L’AFFIRMATION que LOUIS XVII EST BIEN MORT AU TEMPLE ; Après cela il ne restera plus que LA DIFFAMATION POST MORTEM A L’EGARD DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE en  prenant position pour UNE NAISSANCE ADULTERINE présumée DE LOUIS XVII.

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action royaliste, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Louis XVII. La mauvaise action de l’Action Française.

  1. Irène Pincemaille dit :

    Ça recommence encore, cette IDIOTIE !!!
    Fersen, comme de bien entendu !!!
    1 – La Reine, au moment de sa mort (à l’heure où ne ment pas !) affirma à l’abbé Magnin : »Je n’ai jamais trompé mon mari » !
    2 – Le professeur Lucotte a trouvé, chez le prince Hugues de Bourbon, actuel descendant français de Louis XVII UN CHROMOSOME Y BOURBON !!! D’où, nécessairement, exeunt Fersen et autres !!!
    3 – Nos Reines n’étaient jamais seules ! « l’étiquette », fort oppressante, ne leur laissait aucune liberté ! elles étaient constamment accompagnées d’ une nuée de soubrettes, suivantes, etc… ne leur laissant nulle possibilité, même si l’une d’elles avait été tentée par quelque liaison extra conjugale !
    La pauvre Reine disait bien : »On n’usera pas de poison contre moi, la calomnie suffira » ! Bien vu !

    Ne jamais oublier une chose : au XVIIIème siècle, tout le monde s’exprimait dans un style ampoulé, grandiloquent ! Des personnes qui, aujourd’hui, diraient ou écriraient « mon cher coeur », « mon grand ami » etc… passeraient effectivement pour amants, pas à l’époque où c’était le langage commun ! Donc, que les amateurs de graveleux nous fichent la paix ! Mr Xavier de Roche qui j’ai bien connu pendant de nombreuses années commençait toujours ses conférences sur Louis XVII par ces mots : »Je tiens tout d’abord à affirmer pour L’HONNÊTETÉ et la VÉRITÉ que Louis XVII était bien le fils de Louis XVI !!!.
    Amitiés à tous.

    P.S. Commentaire à passer au journal en question si vous le souhaitez.

  2. Cril17 dit :

    SVP Pourriez-vous être plus précis sur la nature de la  » mauvaise action  » de l’AF ?
    L’AF se serait-elle associée dans cette livraison à la communication faite par tous les médias du système au sujet du prétendu décryptage de la lettre de la Reine à Fersen du 4 janvier 1792 et qui vise manifestement à assassiner la Reine, une seconde fois ?
    En attendant d’avoir un arbitrage scientifique définitif sur cette question, voir le problème posé dans cette étude :
    Des lettres de la Reine Marie-Antoinette à Fersen ( 31 )
    http://cril17.org/

    • Heureusement non et je m’étais trop avancé et je viens d’ailleurs de préciser ma pensée en ligne. Ce que je qualifie de mauvaise action- et on peut – quant on a le bonheur d’être un royaliste providentialiste – le voir comme cela est le fait de soutenir que Louis XVII est bien mort au Temple.

  3. Cril17 dit :

    merci pour cette précision ! Felix culpa !

  4. Ils ont pu raconter que Mme Royale fut la fille de Fersen, que le Dauphin Louis-Josph fut le fildu Comte d’Artois : le seul dont on soit sur qu’il fut celui de Louis XVI fut Louis XVII.

    Si l’enfant-Roi a été évadé, C’EST QU’IL ETAIT LE VRAI ROI DE FRANCE et le mérite en incombe à l’Ordre Souverain de Malte, à tous les Princes de Sang de France -Même ceux qui pensaient qu’il n’étaient pas le fils de Louis XVI mais celui de Fersen, ce jusqu’à la révélation de Martin de Galardon!- les Rois d’Espagne, les Empereurs d’Autriche, les Aristocrates Français, ceux d’Ecosse, d’Irlande et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont fait face à leur resposabilités et permi que l’Enfant-Roi fut mis à l’abrit à l’étranger. On ne peut que remercier leurs descendants actuels.

    Le Comte de Chambord lui-même, qui ne voyait de destin Français que dans le cadre de la Chrétienté, ne concevait de Mission Française que la fidélité de la France à son Baptême et ne désirait de salut national que dans l’esprit de justice, décida de renoncer au Trône -au grand dam de ses contemporains!- après la révélation de Maximin Giraud, le Berger de la Salette, de la Survivance de louis XVII et de la vraie descendance Royale, et la querelle du Drapeau Blanc ne fut qu’une excuse.

    Ou se trouve cette descendance?

    Il y a trois hypothèses :

    1. Naundorff était Louis XVII et les descendants actuels de Naundorff sont les descendants de Louis XVII. C’est l’hypothèse des Naundorffistes.

    2. Naundorff n’était pas Louis XVII, mais le fils adultérin du dernier Prince de Condé (et donc demi-frère de l’infortuné Duc d’Enghien), dont la cuisinière hollandaise se nommait Emma Naundorff : le futur Grand Monarque est le descendant Salique de Louis XVII mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés. C’est l’hypothèse des Survivantsites.

    3. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des Bourbons-Montpensier-de-Valois-et-de-La Croix, lignée oubliée mais Légitime, dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin du témoignage de la permanance de la Légitimité : on ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance, dont on ne connaitrait que le nom: Henri de la Croix. De nombreuses prophéties nous annoncent un Grand Monarque isu de la branche Aïnée de saint-Louis comme de la branche coupée des Lys. C’est l’hypothèse des Providentialistes.

    Les deux premières hypothèses se confondent dans la certitude d’une survivancve de Louis XVII.

    Les deux dernières hypothèses s’en remettent humblement à Dieu pour ce qui est du choix du Roi à venir.

    Pour ceux qui ne croiraient pas en les prophéties du Grand Monarque, Claude Mouthon-Raimbault l’a dit dans son livre Le coeur de Louis XVII (Editions de Chiré) : le doute sur la mort de Louis XVII ne saurait l’emporter sur l’espérence d’une VRAIE Restauration, dont l’Enfant-Roi -qu’il soit mort ou non au Temple- demeure le symbole, en attendant que se réalisent les promesses du Sacré-Coeur à la France…

  5. Ils ont pu raconter que Mme Royale fut la fille de Fersen (ce qui est à démontrer), que le Dauphin Louis-Joseph fut le fil du Comte d’Artois (ce qui est à démontrer) : le seul dont on soit sur qu’il fut celui de Louis XVI fut Louis XVII (C’est du moins ce qu’a dit Saint Rapahael à Matthieu de galardon).

    Ce que personne ne dit, c’est, qu’à la fin, la république se fonde sur le martyre et la mort programmée de l’Enfant-Roi, puis de l’infortuné muet qui l’a substitué…

  6. Cril17 dit :

    Pardonnez-moi d’intervenir, mais vu l’extrême gravité de l’heure, il est particulièrement triste de constater que vous ne tenez aucun compte des résultats des dernières recherches historiques, archivistiques et scientifiques sur la Question Louis XVII !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s