Ceux qui veulent que la France ressuscite en appellent en vain à la République, à la police, à l’armée, à la religion, à l’État, à la Révolution française et à son drapeau bleu blanc rouge…

La révolution n’aura pas eu lieu, ni le 6 février à Calais, ni le 8 février à Boulogne-sur-Mer.

Non, les 200 courageux manifestants, avec à leur tête un général, n’ont pas réussi à convaincre les forces de police et de gendarmerie de marcher avec eux afin de nettoyer la jungle de Calais. Pis encore : ce furent, à la place, les coups de matraque, de gazeuse et les arrestations pour participation à une manifestation interdite.

Non, le général Piquemal n’a pas été libéré – comme certains naïfs semblaient le croire ou l’espérer fortement – par une troupe de légionnaires et de paras français ayant décidé de faire dissidence et de marcher sur le tribunal de Boulogne-sur-Mer, ce lundi.

Cette espérance, ils ont pourtant été très brièvement des dizaines de milliers en France, sur les réseaux sociaux, à la porter, afin de vaincre l’État sur le terrain des valeurs identitaires et culturelles…

Ils furent des centaines de milliers, des millions, plus longuement, à vouloir « ne rien lâcher » en 2013, durant les Manifs pour tous. Avec, cette fois, l’espérance de vaincre le gouvernement sur le plan des valeurs sociétales…

Ils sont des millions, à chaque élection, à espérer encore et encore, en déposant un bulletin de vote Marine Le Pen/Front national, un « redressement de la France éternelle » et un retour « de l’ordre et de la stabilité ».

Chaque fois, ils en appellent à la République, à la police, à l’armée, à la religion, à l’État, à la Révolution française et à son drapeau bleu blanc rouge… c’est-à-dire, en réalité, à tous les symboles qui, petit à petit, nous ont amenés aujourd’hui à cet état de décadence généralisée, de désorganisation, d’effondrement de civilisation.

Ils en appellent à ces institutions qui, pourtant, les détestent, les répriment, les interdisent, les condamnent et, demain, n’hésiteront pas à les éliminer si cela allait trop loin.

Ils en appellent à des institutions usées et périmées…

Les réactionnaires sont prisonniers de l’ordre historique (« La police, avec nous ! »), tout comme la gauche antifasciste est prisonnière de l’ordre moral (« À mort, les fachos ! »). Ils rendent aujourd’hui, les uns comme les autres, toute révolution impossible.

Seule une jeunesse libérée de ces dogmes, de ces institutions et de ces idéologies pourra fabriquer un monde nouveau, demain.

Il est temps de puiser dans nos racines et dans nos traditions le génie créatif et la volonté nécessaire pour construire ce monde, pour nos enfants, pour que notre civilisation renaisse…

Yann Vallerie

http://www.bvoltaire.fr/yannvallerie/piquemal-barjot-pen-lechec-de-france-reactionnaire,237464?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=78d8fd4ead-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-78d8fd4ead-30399893&mc_cid=78d8fd4ead&mc_eid=81b4bf3cde

NDLRB.

On  l’aura  compris. Il y a dans de  discours  une  grand  absent. En creux, c’est un appel au Roi.                                                                                                                                                           Oui, un roi mais lequel ? allons nous entendre en antienne.

A vrai dire ne se posent cette question  que  ceux  qui ne rèflechissent pas à ce  qu’ils disent en priant le Notre Père en disant :

S’agissant de qui doit rêgner  sur le trône de France, »Que ma  volonté  soit  faite et non la vôtre ». 

Bien sur il s’en trouvera toujours pour répondre :

a) que Dieu a déjà fait son choix en désignant un aîné visible ( un aîné  visible et pas nécéssairement un aîné salique) dans l’état actuel de nos connaissances historiques
… mais au demeurant, cela importe peu car désignant un aîné , il n’a pas pour autant désigné un roi, semble t’il ? nous sommes toujours en république .

b) que si les hommes n’ont pas abouti, il ne reste que Dieu, on répondrait facilement que Dieu n’ayant rien fait depuis la révolution il faut bien que les hommes s’en occupent !
… Ne convient-il pas alors de se dire que Si Dieu n’a pas -jusque là- répondu à notre attente de l’instauration d’un roi en France , c’était sans doute parce que nos demandes n’étaient ni très audibles ni très convaincues , et , par conséquent , très faiblement convaincantes.

                            Dés lors c’est une fusée à trois étages  qui nous ramènera le Roi.

  • Pardon des offenses  commises par  ceux  servant un autre prince ou principe que le nôtre (Charte de Fontevrault- 1988-)  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com
  • Seul Le Christ nous ramènera  Son Lieutenant ; Il nous faut le lui demander par l’intermédiaire de Marie , Sa Mère « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps » Marie à Pontmain . 17 janvier 1871.                                                                         (A Pontmain. Supplique à Dieu pour le retour du Roi).                            http://www.pontmain-pourleretourduroi.com
Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, Fêtes catholiques, Limites de la république, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Ceux qui veulent que la France ressuscite en appellent en vain à la République, à la police, à l’armée, à la religion, à l’État, à la Révolution française et à son drapeau bleu blanc rouge…

  1. Ne manquez pas notre article à paraître : CARCATERE SACER ET DIVIN DE LA ROYAUTE EN FRANCE, ou pourquoi Diue nous redonnera un Roi après les crimes de la république…

  2. Richard dit :

    Excellent article. tout est dit. Tant que les français ne comprendront pas qu’il est nécessaire, voire vital de retourner aux principes fondateurs de la vraie France, c’est à dire la monarchie de droit divin, rien ne pourra enrayer cette machine destructrice qu’est la république maçonnique.

  3. J-Y Pons
     » Il est temps de puiser dans nos racines et dans nos traditions le génie créatif et la volonté nécessaire pour construire ce monde, pour nos enfants, pour que notre civilisation renaisse… », nous dit Yann Vallerie. Encore faudrait-il qu’il reste aux Français un peu de ces quatre éléments, systématiquement détruits par les prétendues Lumières puis par leur progéniture républicaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s