AR. Au poste de Délégué Général, Robert de PREVOISIN succède à sandrine PICO-DEPREZ.

Communiqué de Robert de Prévoisin  Délégué Général

Chers amis adhérents et sympathisants.

L’assemblée des délégués de l’Alliance royale m’a fait l’honneur de me confier la charge de délégué général, en conformité avec nos statuts. Je la remercie de sa confiance. C’est avec joie que j’ai accepté de représenter notre mouvement. Œuvrant depuis 2006 comme secrétaire général, j’ai participé avec bonheur à l’élaboration et à la mise en place de la doctrine de l’Alliance royale en équipe avec les délégués généraux successifs. C’est dans un esprit de continuité que j’en prends la direction.
Son Altesse Royale, le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, nous a fait l’amitié de sa présence à cette occasion et m’a adressé ses félicitations que je considère comme un encouragement, pour nous tous, à poursuivre l’œuvre initiée depuis 2001.

Dans ces premiers temps de prise de fonction, plusieurs principes de notre mouvement me reviennent en mémoire. Je souhaite les évoquer avec vous.
Notre Alliance royale s’est fixée pour mission une rénovation des institutions de la France, afin de lui rendre sa cohérence politique. J’adhère de tout mon cœur à ce projet, inscrit dans la continuité de l’héritage capétien, dont nous sommes les humbles dépositaires parmi d’autres et auquel j’accorde toute mon attention. Ce à quoi nous sommes attachés, ce n’est pas moins que la réaffirmation de la vocation de la France, fixée par des textes aussi fondateurs que les testaments de saint Rémi, Charlemagne et saint Louis, et incarnée par les actes des règnes de ces quarante souverains qui bâtirent notre nation.
On l’a compris, la vocation de cette nation, la France, même si elle accueille chacun dans sa différence, est chrétienne.
Le discours de l’Alliance royale ambitionne de transcender le matérialisme de notre environnement républicain actuel. L’homme spirituel, demeurant en chacun des Français, doit pouvoir s’exprimer. Cette expression s’accomplit dans le cœur de chacun, mais aussi dans des institutions politiques pacifiées et rendant leur juste place à notre patrimoine et notre culture. C’est l’esprit de la royauté.
Le Prince Charles-Emmanuel nous a donné plusieurs pistes de réflexion, ce jour de notre assemblée. Celles-ci nous suivrons dans notre action politique, car elles sont éminemment capétiennes.
Les Français doivent être fiers d’être des « paysans » qui ont façonné et nourri le Pays dont ils tirent leur fonction. De même les Français doivent être fiers de « l’ouvrier » réalisateur d’une belle œuvre pour l’intérêt de chacun et de tous et qui, à ce titre participe au bien commun, etc.
La discrimination subie par les descendants des victimes de la révolution, dont la famille « de France » fut la principale victime, en subissant l’ironie républicaine superfétatoire des « comment ce fait il qu’il en reste ? On ne les a pas tous guillotinés ? » se transforme en un « heureusement il en reste ! » chargé d’espérance.
En somme, aimons la France, aimons chacun des Français, bâtissons l’avenir sur la fierté de notre histoire. Pour tout dire, réunifions nos vies !
C’est un devoir pour chaque militant, adhérant et sympathisant de l’Alliance royale de « participer », dans un juste prosélytisme, pour diffuser cette espérance comme une réponse réaliste aux utopies destructrices que nous supportons aujourd’hui.
Au terme de ce communiqué, je voudrais également saluer les différents courants de pensée royalistes avec amitié, en affirmant que nous ne prétendons pas détenir « la vérité royaliste » et que nous respectons leurs fidélités et leurs sensibilités. J’ai la ferme espérance que nous saurons nous unir pour des actions ponctuelles ou durables, entre mouvements, pour accomplir notre but commun ; rendre un roi à la France.
Robert de Prévoisin
Délégué général

Je garde le meilleur des  souvenirs des  rencontres et  actions  qui ont pu être  conduites par la Charte de Fontevrault en liaison avec la précédente  Délégué  générale, Sandrine Pico-Deprez.

Je profite de ce message pour lui exprimer mes sentiments de respectueuse amitié.

Alain Texier, CJA, président  fondateur de la Charte de Fontevrault.

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s