Le prince Sixte-Henri visite les siens (Carlistes) à Valence.

13055598_608879869269307_4743537081898615953_n

Seul un prince sait faire le baise main à une dame qui lui fait la révérence… Vous imaginez F. Hollande dans la même situation ?

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/04/25/le-prince-sixte-henri-de-bourbon-parme-regent-de-la-communaute-traditionaliste-carliste-en-visite/

Advertisements

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Familles royales françaises et étrangères, Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le prince Sixte-Henri visite les siens (Carlistes) à Valence.

  1. Pingback: Vive Pharamond de Bourbon-Habsbourg ! [ MAJ 20 h 00 ] « Le fou du Roi Louis XVII

  2. En attendant le Prince Pharamon, le Royalisme en France, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il incarne le principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII rependra l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C’est, enfin, face à la masse l’affirmation de la personne.

    Notre Royalisme inspire en France le Légitimisme, mais aussi le Survivantisme, le Parmisme et le Providentialisme. A l’étranger, il inspire le Carlisme espagnol, le Miguélisme portugais, le Néo-Bourbonisme napolitain, la Jacobitisme écossais et irlandais, le Magyarisme hongrois, le Monarchisme polonais et le HIérosolymitisme de Terre Sainte.

    Ainsi, pour le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, le Carlisme en Espagne, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il incarne le principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII rependra l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi un nationalisme espagnol et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour la société espagnole destabilisée par les idées révolutionnaires. C’est, enfin, face à la masse l’affirmation de la personne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s