Les territoires de pouvoir des élites aristocratiques en Limousin entre le XI e et le XVI e siècle. Un exemple ?

Lorsque la France aux  grandes régions si artificielles aura implosé sous les  coups redoublés  d’ennemis  coalisés, peut-être  faudra t’il la reconstruire à partir de  fiefs laborieusement arrachés aux  ennemis.

Voir  ci-dessous ce  que  fût le Limousin

Entre le XIe et le XVIe siècle, ces élites aristocratiques assoient en grande partie leur domination grâce aux châteaux et la châtellenie, c’est-à-dire la mise en territoire des droits seigneuriaux émanant de la possession d’un site castral, devient le cadre spatial dans lequel la noblesse se définit progressivement : on est non seulement maître de tel ou tel château – ou de tel groupe de châteaux – mais on peut aussi, pour l’aristocratie infra-châtelaine, être de tel ou tel repaire, manoir ou hôtel, au sein de liens féodaux qui inscrivent ces demeures dans telle ou telle châtellenie. En effet, au-delà des lignages détenteurs de prérogatives comtales ou assimilés (en Limousin, surtout des vicomtes), il existe des situations très variables : entre les grandes familles contrôlant plusieurs châteaux, les maîtres d’une forteresse éponyme, les seigneurs de sites secondaires (maison fortes), les chevaliers seigneurs de village et ceux qui ne disposent d’aucune seigneurie s’esquissent des hiérarchies qui sont aussi liées à la maîtrise de l’espace. http://siecles.revues.org/2322 

img-1-small4801. Limites départementales ;
2. Anciennes limites du diocèse de Limoges ;
3. Site castral vicomtal ou comtal ;
4. Emprise hypothétique de vicomtés éphémères (Aubusson, Gimel, Ségur) ou tardives (Bridiers).

Centre de la Culture du Limousin Médiéval  https://www.facebook.com/limousinmedieval/?fref=ts                                                          A la date du 6 juin 2016

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Limites de la république and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s