Deuil national de trois jours du 16 au 18 juillet 2016 suite à l’attentat islamiste de Nice.

 

main-upper_01Mis en ligne initialement le 05 novembre 2013

« Pleure comme une femme ce royaume que tu n’as pas su défendre comme un homme ! »

   Cette invective d’une mère à son fils maure obligé de quitter l’Espagne perdue pourrait bien se retourner contre les fils d’Europe :

“« Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée » (XXe chant de l’Apocalypse) 

…..

Le plus triste cependant, c’est de voir ce peuple indifférent à son propre sort, qui regarde mourir sa nation. « L’Europe s’aperçoit en frémissant que par sa sombre indifférence une puissance destructrice a fait irruption chez elle, puissance qui paralysera ses forces pendant des siècles » vitupérait Stephan Zweig.

Et dans ce terrifiant augure, très peu discernent l’imminence de l’inéluctable naufrage. La majorité silencieuse se contente de vivoter, de courir après de pathétiques leurres, lorsqu’elle ne s’enferme pas dans de ridicules tours d’ivoire qui s’écrouleront au premier coup de massue. Et Jean Raspail de dénoncer ce comportement en ces termes : « Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans  un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé ». 

Et c’est ainsi que nous regardons, impuissants, notre monde s’effriter par pans entiers jusqu’au jour où, poussés sans combattre vers l’exil mais ne sachant où aller, nous connaîtrons à notre tour la dépressive nostalgie de Boadbil et laisserons nos larmes couler sur ce qui fut, jadis, notre raison de vivre. Alors, la juste sentence d’Aïcha, s’appliquera dans son implacable rigueur : « Pleure comme une femme ce royaume que tu n’as pas su défendre comme un homme ! » 

José CASTANO

 http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/11/-pleure-comme-une-femme-ce-royaume-que-tu-nas-pas-su-d%C3%A9fendre-comme-un-homme-.html

Mais  Padamlmag naturellement .. Mon Dieu J’allais oublier.

padama10

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Limites de la république and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Deuil national de trois jours du 16 au 18 juillet 2016 suite à l’attentat islamiste de Nice.

  1. Irène Pincemaille says:

    En complément à mon précédent commentaire, je remarque une chose bizarre :
    Des photos du camion vu de face circulent un peu partout (la même photo d’ailleurs) et que remarque–ton ?
    LES IMPACTS DE BALLES SUR LE PARE-BRISE SONT PARTOUT, SAUF… Á LA PLACE DU CHAUFFEUR !!!
    Viser une cible mouvante est, certes difficile, mais nos policiers sont censés être entraînés à cela !
    Alors, d’où vient cette flagrande anomalie ?
    Un mystère de plus pour les enquêteurs !
    Amitiés.

  2. Nos pensées vont aux parents des victimes. J’ai moi-même un cousin -je suis originaire de Nice- qui a été blessé au pied, tombant car courant trop vite pour éviter le chauffard…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s