Rencontres fontevristes 2016. Philippe Lauria pour un conseil permanent de Régence

NDLRB . Philippe Lauria, de retour des Rencontres fontevristes, a  bien  voulu nous faire parvenir la synthèse des observations présentées lors du Chapitre de la Charte de Fontevrault et nous l’en remercions.

Bonjour Alain,

Pour faire suite à ta demande du jeudi 25 Août 2016  au moment de nous quitter, voici les trois questions-propositions que j’ai faites à la Saint-Louis à l’occasion du Chapitre de la Charte de Fontevrault :

Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence pour initier la catalyse qui rassemblera tous les courants désireux d’aller vers la Monarchie Royale Catholique ?

Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’œuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition, avec des réponses simples et claires à chacun des grands problèmes posés (exemple : découpage territorial dans la Nouvelle France, politique agraire, souveraineté cybernétique…) ?

Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête, en particulier par l’utilisation de ces documents précis, comme autant de réponses aux demandes des Français par temps de marasmes ou d’après le déluge qui vient ?

L’idée qui réunit ces trois propositions est simple, il s’agit d’être l’embryon de la gestation politique royale, embryon par lequel la doctrine passe du stade la politique générale (déjà en notre possession du fait des Lois fondamentales et de la doctrine sociale de l’Eglise, cf. Père Marziac) à la pratique politique au moins virtuelle, je veux dire prête à être exercée en cas d’absence caractérisée du Pouvoir.

   Il n’y a pas de coup d’État à faire, il faut simplement dire que nous sommes la France réelle et légale et que nous avons des réponses précises pour une société chrétienne.

Car, qu’il plaise ou non à Dieu de nous donner un roi, nous avons l’obligation de refuser une société qui transgresse la loi naturelle ; l’obligation de proposer une autre Charte ; l’obligation de nous donner des chefs et un Chef.

Il n’y a rien d’autres à faire qu’être un centre de liaisons entre tous ceux des royalistes catholiques qui partagent l’essentiel du projet commun de régence, de gouvernement et de reconquête.

C’est une catalyse et une polarisation des élites existantes avec leur compétence, via l’harmonisation de la doctrine politique de gestion et d’action (reconquête pacifique).

Elle doit en particulier nous conduire à préparer des élections locales, seules légitimes pour nous dans cette République,proposant notre Enseigne aux élites locales qui l’endosseront si nous sommes crédibles.

A cet effet, je demande une réunion extraordinaire de la Charte afin d’examiner chacune de ces questions, suite à un exposé plus circonstancié de ma part, car il y a un certain nombre de points complémentaires.

(Pour tout cela il faudra évidemment rassembler un minimum de moyens financiers et logistiques, mais si c’est dans la volonté de Dieu, il pourvoira).

Je prie Saint Louis de nous éclairer.

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Action royaliste, Blogs et sites providentialistes and tagged , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Rencontres fontevristes 2016. Philippe Lauria pour un conseil permanent de Régence

  1. Bzs says:

    Il existe déjà une structure telle que celle demandée par M. Lauria; il s agit du Conseil d’Espérance Royale ( CER) à dominante politique et économique plutôt légitimiste, ainsi qu une Confrérie Royale ( plus tournée vers le spirituel pour demander par la prière , la venue au pouvoir du duc d Anjou de jure Louis XX). Peut-être se rapprocher de ces élites et mutualiser tout en gardant nos prérogatives.

    • Votre idée est excellente et je vais la soumettre au Gouverneur en exercice de la Charte de Fontevrault, Claude Laballe. Le Conseil dans l’Espérance du roi professe en effet une vision apaisée des relations à établir entre royalistes servant des princes différents.(Voir les lignes ci-dessous)

      ———–

      Cette belle saison nous aura permis de connaître un nouvel épisode de la triste et, disons-le, pathétique querelle successorale au sein de famille d’Orléans, branche cadette de la maison de Bourbon. Pour des raisons évidentes de sauvegarde de l’idée monarchique, nous ne nous y attarderons pas et garderons notre peine pour nos réflexions intimes confiants que nous somme dans la Providence et les voies impénétrables du Seigneur.

      Voir in fine de l’article auquel conduit le lien suivant :

      https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/?s=%22Cette+belle+saison%22&submit=Recherche

      NDLRB. Les options de ce blog dirigé par Jean-Yves Pons (CJA) et rappelées ci-après sont connues : « Il va sans dire que le CER ne soutient aucune des revendications dynastiques en particulier et qu’il est ouvert à toutes les opinions pourvu qu’elles soient…en faveur du retour du roi. C’est ainsi d’ailleurs qu’il se définit dans la rubrique « Royalisme » de l’encyclopédie Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Royalisme »

      https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/01/25/de-quelques-echos-des-messes-celebrees-en-2016-pour-le-roi-louis-xvi-le-bienfaisant-et-pour-la-france/

      ———–

      Rien ne s’oppose donc à ce que nous nous servions de ces analyses -celles du CER- pour promouvoir la recherche sur ce les royalistes devront faire dans les jours et mois qui suivent pour remettre le retour du roi au coeur des préoccupations des Français. . Il existe d’ailleurs déjà des liens très forts entre le CER et la Charte puisque Jean-Yves Pons – qui dirige le CER- a bien voulu m’y confier les fonctions de “Garde des Sceaux”

      Alain TEXIER. Président fondateur de la Charte de Fontevrault.

  2. Nous ne saurions mieux dire. Cette structure souhaitée par Philippe Lauria existe. Elle se nomme le Conseil dans l’Espérance du RoiI . Vous pourrez consulter son blogue, (d’une richesse encore insoupçonnée semble-t-il) à l’adresse suivante : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com
    Nous vous en souhaitons une bonne lecture !

  3. 1. Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence ?
    Comme l’a dit notre ami Bzzz, il existe déjà une structure telle que celle demandée par M. Lauria; il s agit du Conseil d’Espérance Royale ( CER) à dominante politique et économique plutôt légitimiste, ainsi qu une Confrérie Royale ( plus tournée vers le spirituel pour demander par la prière, la venue au pouvoir du Roi. Peut-être pourrions nous se rapprocher de ces élites et mutualiser tout en gardant nos prérogatives ? il est important que les membres du Chapitre Général soient associés au Conseil de Régence : j’ai donc l’honneur de proposer ici mes services. Le Chapitre Général de la Charte pourrait agir comme Conseil Consitutionnel du Conseil de Régence…
    2. Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’œuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition ?
    Notre PROJET D’ALTERNATIVE ROYALE -ce que ferait le Roi s’il remontait sur le Trone de ses ancètres- pourrait constituer cette politique de transition…
    3. Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête ?
    Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s’implique dans une démarche d’unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions :
    1) mener un combat contre le mondialisme ;
    2) afficher notre vocation Chrétienne ;
    3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne (le GRIPP l’alliance avec d’autres organisations Royalistes, à condition qu’elles respectent les critères définis ci-dessus. Parallèlement, pour répondre à la grave crise que connaissent les populations, il pense utile de prendre des contacts avec des organisations politiques, Royalistes et non Royalistes, pour leur proposer de mettre en place ensemble un « Conseil Français de la Résistance à l’Occupant » (CFRO) sous forme d’un cartel d’organisations);
    4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections (usage de l’agitaion et de la propande).

  4. Pingback: La prière est action *. Surtout à Pontmain où la Vierge Marie nous a exhorté a demandé à son fils ce dont nous avions besoin : Le roi , en l’occurence. | chartedefontevraultprovidentialisme

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s