Robert de Prévoisin, délégué général de l’Alliance royale, candidat royaliste à l’élection présidentielle

Communiqué du délégué général de l’Alliance royale

La situation actuelle de la France – qui fait face à un terrorisme islamiste préoccupant et à des difficultés économiques durables – n’offre pas de perspectives favorables dans le système républicain : il se montre incapable d’enrayer l’immigration croissante et ne survit que dans une fuite en avant financée par un endettement qui serait mortel sans les liquidités dont la Banque centrale européenne inonde le marché. Aucune solution politique ne se dégage au milieu des divisions des différentes factions républicaines révélées par les primaires. Pire, marquées par la pensée unique, elles sont toutes incapables de proposer les solutions nouvelles, fondées sur l’identité et les valeurs de notre peuple, dont la France a besoin d’urgence.

Dans ce contexte, il est de mon devoir de présenter ma candidature à la prochaine élection présidentielle, au nom de l’Alliance royale.

La seule alternative à l’échec républicain est de ré-enraciner notre pays dans la continuité de son histoire profonde. Ce n’est pas l’illusoire alternance républicaine qui nous permettra de nous relever ; il nous faut un roi, arbitre à l’écoute de tous les Français et même temps garant de l’unité nationale, car il ne doit son pouvoir à aucun parti.

Pendant la campagne électorale, j’irai à la rencontre des Français, dont un sondage BVA récent révèle qu’ils sont plus sensibles qu’on pouvait le penser aux avantages de la royauté, avantages qui sont encore visibles dans plusieurs des pays européens qui nous entourent. Ce sera mon rôle de rappeler et d’expliquer les bénéfices que notre pays tirerait d’un changement de régime institutionnel.

C’est au cours de l’université d’été de l’Alliance royale des 3 et 4 septembre dernier que j’ai annoncé, d’abord aux militants, ma candidature à l’élection présidentielle de 2017. Je la rends publique aujourd’hui et j’invite tous les Français à exprimer un vote de conviction. Il n’y a qu’un vote véritablement utile pour sauver la France du naufrage : refuser le système des partis et voter pour un renouvellement en profondeur des institutions de l’État.

Robert de Prévoisin, Délégué général de l’Alliance royale

Candidat à la présidence de la République.

http://www.allianceroyale.fr/robert-de-prevoisin-candidat-royaliste-a-lelection-presidentielle/

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Robert de Prévoisin, délégué général de l’Alliance royale, candidat royaliste à l’élection présidentielle

  1. Il y a des années, SAR le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, qui a l’habitude de laisser d’excellentes analyses sur le blog de Vexilla gallie, s’était plaint qu’il manquait en France un parti Royaliste. En 2002 fut créé l’Alliance Royale. Pourquoi le Prince n’apporterait-il pas son soutien à ce parti Royaliste ? la présence du Prince au sein du comité directeur de l’Alliance Royale donnerait à cette dernière plus d’écoute auprès des Royalistes et plus de sérieux.

    Qu’en pensez vous, Monseigneur ?

    Hervé J. VOLTO, des Comtes VOLTOLINI DE VALTELINA, pour vous servir, Monseigneur…

  2. Prévoisin, pour notre bien (une idée de slogan publicitaire) !

  3. De la part d’un Royaliste spécialiste en communication politique : pour se démarquer d’un parti nationaliste ou Souverainiste, l’Alliance Royale devrait oser l’identité Chrétuienne de la France. Pourquoi ne pas reprendre les propositions du Grouope Royaliste d’Initiative et de Proposition Politique (GRIPP) ?

    Le GRIPP est un mouvement Royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la Royauté. Le GRIPP s’implique dans une démarche d’unification de tous les Royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions : 1) mener un combat contre le mondialisme ; 2) afficher notre vocation Chrétienne ; 3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne (Alliance Royale, AGRIFF, CIVITAS) ; 4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections (usage de l’agitation et de la contestation).

  4. Si je ne résidais pas en Italie, j’aurais adhéré à l’Alliance Royale : du point de vue spirituel, c’est un témoignage, du point de vue politique, c’est un recours.

  5. Lançons le débat : ne serait-il pas possible -utile?- d’ammener Emmanuel Macron et Marion Maréchal-Le Pen à l’Alliance Royale ?

  6. xavier says:

    Monsieur Hervé, J. Volto,
    Cinq commentaires, commencez par vous relire, et revoyez votre champ lexical, des fautes à toutes les lignes…… ce serait déjà pas mal…. et foutez-nous la paix avec Marion Maréchal-le Pen.
    Vive le Roy et dehors la république maçonnique .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s