Sur les pas de Mme de Sapinaud avec le souvenir Vendéen.

14572864_735043289969658_771556647950388559_n

Mémoires de madame de Sapinaud  sur la Vendéee  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k46831q

http://www.histoire-vendee.com/ouvrage/memoires-de-mme-de-sapinaud

http://www.chire.fr/A-193755-memoires-de-mme-de-sapinaud.aspx

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Uncategorized and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Sur les pas de Mme de Sapinaud avec le souvenir Vendéen.

  1. La Révolution provoque le déchaînement des passions les plus viles, des instincts les plus abjects et des pires sauvageries : c’est l’enfer déchaîné. La guillotine est partout à l’oeuvre: c’est la Terreur. Les vertus de l’âme Française n’apparaissent que parmi les Victimes, dans l’admirable épopée Vendéenne et aux Armées. Le martyre du Roi Louis XVI, la volonté arrétée de déchristianiser totalement la France, devait enfanter, susciter une nouvelle Croisade, celle-là sous le signe du Sacré-Coeur : Coeur de l’Amour surmonté de la Croix di Sacrifice.

    PAR L’ASSASSINAT MONSTRUEUX DE SON ROI, LA FRANCE A ROMPU LE PACTE PLUS QUE MILLENAIRE QUI LA LIAIT AU CHRIST. Le régicide vint ajouter à notre Monarchie le plus beau fleuron : A la Royauté, Saint Louis avait donné l’auréole de la Sainteté, Henri IV de la bonté, Louis XIII de la justice, Louis XIV de la gloire et de la grandeur jusque dans le malheur, Louis XV de l’élan du repentir éclairé par la foi sur son lit de mort, et il lui manquait le sceau du martyr… Louis XVI l’en sacrera («Le meurtre du 21 janvier est au point de vue de l’idéaliste, l’acte de matérialisme le plus hideux, la profession la plus honteuse qu’on ait jamais faite d’ingratitude, de bassesse, de roturière vilenie et d’oubli du passé. Ce jour-là commémore un suicide» (Renan). «Le jour où la France trancha la tête à son Roi, elle la trancha du même coup à tous les Pères de famille» (Honoré de Balzac).).

    La guerre de Vendée est le nom donné à la guerre civile qui opposa, dans l’Ouest de la France, les républicains (bleus) aux Royalistes (blancs), entre 1793 et 1799 pendant la Révolution dite Française. Elle fut étroitement liée à la Chouannerie, l’ensemble de ces deux conflits étant parfois connu sous le nom de « Guerres de l’Ouest ». La Chouannerie se déroula sur la rive droite de la Loire, tandis que le soulèvement vendéen eut lieu sur la rive gauche. Le terme Vendée Militaire désigne d’ailleurs le territoire insurgé au Sud du fleuve.

    Les insurgés Contrerévolutionnaires qui prirent le nom de Vendéens et que les Républicains surnommaient les « Brigands » étaient en fait originaires de quatre départements, le sud du Maine et-et-Loire, les deux-tiers nord de la Vendée, le nord des Deux-Sèvres, et le sud de la Loire-Atlantique situés dans les provinces du Poitou, d’Anjou et de Bretagne. Le territoire insurgé prend bientôt le nom de Vendée Militaire.

    Si la Vendée Militaire comprenenait le Bas-Poitou, laVendée et le Pays Nantais, la Chouannerie s’étendait en Bretagne, Bas-Maine et Haute-Normandie. Sans doute la Chouannerie n’eut pas l’envergure de la guerre de Vendée, mais, si elle avait le caractère plus accusé de guerre de partisans, elle n’en était pas moins animée par la Foi, l’Héroïsme, dont les Chouans ont fait preuve, et ne le cède pas à celui des Vendéens.

    Comme partout en France, la Vendée a connu des manifestations paysannes entre 1789 et 1792. Mais c’est au moment de la mort du Roi, de la fin de la religion Catholique comme religion d’Etat, de la suppression de la propriété privée et de la levée en masse pour une cosncription forcèe des paysans, en 1793, que la révolte ou rébellion vendéenne, aussi appelée insurrection Vendéenne, se déclencha, et immédiatement sous la forme d’un mouvement Contreévolutionnaire.

    François de Charette a prafaitement résumé l’esprit révolutionnaire:

    -Notre Patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre Patrie, c’est notre Foi, notre Terre, notre Roi. Mais leur Patrie à eux, qu’est-ce que c’est? Vous le comprenez, vous? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors qu’est-ce que c’est que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans Amour? Cette Patrie de billebaude et d’rreligion? Pour eux, la Patrie ne semble qu’être une idée, pour nouselle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau, nous nous l’avons sous les pieds, c’est plus solide! Et il est vieux comme le diable leur monde qu’il disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu… On nous dit que nous sommes les supptôts de la superstition… Faut rire ! Mais face à ces démons qui renaissent de siècles en siècles, nous sommes une jeunesse, messieurs! Nous sommes la jeunesse de Dieyu. la jeunesse de fidélité!

    Et de combattre pour Dieu, le Roi et la France.

    Les Vendéens et les Chouans ont sauvé l’honneur de la France. C’est pour leur mémoire que nos Princes ne peuvent abandonner…

  2. Joseph Texier, ancêtre de notre ami Alain Texier (CJA, Président Fondateur de la Charte de Fontevrault, Président Honoraire -Président 1988-1991- et membre du Chapitre Général), est encerclé par douze bleus après un combat acharné et, alors que ceux-ci lui abjurent de renier sa Foi et son Roi, il refuse de se rendre et s’écrit:

    -Rendez-moi mon Dieu! ! !

    Il est alors impotoyablement passé à la baillonette et son corps est écorché (Souvenir Vendéen, Bulletin N°6, pp. 9 à 12: Les paroles célèbres de la Vendée Militaire; Guy Coutant de Saisseval, Un officier vendéen : Joseph Texier et les siens, Fontenay-le-Comte, Imprimerie de Lussaud frères, Extrait de la Revue du Bas-Poitou (1947), [1948].).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s