Quel est le blog où la plume est aussi habile que la souris? Mais c’est celui du Conseil dans l’Espérance du Roi (CER), naturellement !

Où trouve t’on d’aussi parlantes carricatures ?

150219-merkel-grece-cambondessin-cartoon-grece-02

Mais sur le Blog du Conseil dans l’Espérance du Roi  (CER), Naturellement !

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/10/08/bulletin-climatique-du-week-end-89-octobre-2016-de-la-republique-francaise/

Advertisements

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Action royaliste and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

11 Responses to Quel est le blog où la plume est aussi habile que la souris? Mais c’est celui du Conseil dans l’Espérance du Roi (CER), naturellement !

  1. C’est l’heure du Conseil de Régence, proposé par la Charte de Fontevrault, et que le Conseil dans l’Espérance du Roi pourrait incarner intelligemment.

  2. Le Conseil de Régence Permanent a été présenté sur ce présent blog : 7. – TRAVAUX DU “CONSEIL PERMANENT DE REGENCE”.

    De tout temps, avant de prendre des décisions importantes, les souverains de France ont consulté leur entourage. Ce n’est que vers le XIIe siècle qu’apparaît dans les actes royaux un organe consultatif institutionnalisé, le Conseil.

  3. Le Conseil de Régence peut agir indifféremment pour le Compte de Louis XX (Louis Alphonse de Bourbon-Espagne, le Prince Jean d’Orléans s’étant rallié à lui), de Charles XI (Après le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, son neveu le Prince Charles-Xavier de Bourbon-Parme) ou pour celui d’Henri V (Henri de La Croix).

  4. Le Conseil n’a qu’un rôle consultatif, la décision finale revenant toujours au roi. Si les légistes insistent, surtout au XVIe siècle, sur les avantages du gouvernement en conseil – éclairé par ses conseillers, le roi peut imposer des décisions plus sévères ; il peut faire porter à ses conseillers la responsabilité des décisions impopulaires – il ne fut jamais soutenu que le roi était lié par la délibération du Conseil.

    Le CER possède toutes les qualités pour incarner un tel Conseil…

  5. Philippe Lauria a écrit : Pour un Conseil permanent de Régence

    Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence pour initier la catalyse qui rassemblera tous les courants désireux d’aller vers la Monarchie Royale Catholique ?

    Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’oeuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition, avec des réponses simples et claires à chacun des grands problèmes posés (exemple : découpage territorial dans la Nouvelle France, politique agraire, souveraineté cybernétique…) ?

    Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête, en particulier par l’utilisation de ces documents précis, comme autant de réponses aux demandes des Français par temps de marasmes ou d’après le déluge qui vient ?

    L’idée qui réunit ces trois propositions est simple, il s’agit d’être l’embryon de la gestation politique royale, embryon par lequel la doctrine passe du stade la politique générale (déjà en notre possession du fait des Lois fondamentales et de la doctrine sociale de l’Eglise, cf. Père Marziac) à la pratique politique au moins virtuelle, je veux dire prête à être exercée en cas d’absence caractérisée du Pouvoir.

    Il n’y a pas de coup d’État à faire, il faut simplement dire que nous sommes la France réelle et légale et que nous avons des réponses précises pour une société chrétienne.

    Car, qu’il plaise ou non à Dieu de nous donner un Roi, nous avons l’obligation de refuser une société qui transgresse la loi naturelle ; l’obligation de proposer une autre Charte ; l’obligation de nous donner des chefs et et un Chef.

    Il n’y a rien d’autres à faire qu’être un centre de liaisons entre tous ceux des rRyalistes Catholiques qui partagent l’essentiel du projet commun de régence, de gouvernement et de reconquête.

    C’est ce que semble faire le CER avec CIVITAS.

  6. S’opère donc une double dynamique pour la Légitimité dans un Légitimisme politique :

    En premier lieu, une fidélité à la tradition politique Capétienne de la France qui s’inscrit dans l’espérance Royale et porte deux projets essentiels pour l’avenir,
    – L’attachement à la Souveraineté de la France, aussi bien contre l’Union Européenne technocratique que les grandes puissances et organismes financiers et économiques qui agissent à l’international,
    – Et la défense de l’identité Chrétienne de la France et de l’intérêt général des Français contre l’œuvre des lobbies, groupes de pression et partis politiques républicain…

    En second lieu, une fidélité à l’héritage Chrétien de la France, donc, lui-même incarné dans deux dimensions,
    – La promotion des valeurs fondamentales de la civilisation, notamment la foi Catholique, la défense de la famille et donc celle de la Vie, et l’Amour de la Patrie.
    – La fidélité-filliation dans la droite ligne à un modèle social porté notamment par les Catholiques Sociaux, contre le capitalisme sauvage planétaire et le socialo-communiste massifiant.

    La conviction du Légitmisme -le Roi est la seule autorité Lègitime émanant de Dieu- (comme des Néo-Légitimismes que sonn le Survivantisme, le Providentialisme et le Parmisme) s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Christ et en Son Sacré-Coeur, et dans l’attente de la Restauration du Lieutenant du Divin Christ-Roi, le Légitimiste défendra le Catholicisme de tradition, la Contrerévolution dans la droite ligne de Joseph de Maîstre, le Drapeau Blanc, l’union du Trône et de l’Autel, l’identité Catholique de la France. Un Orléaniste convincu comme François-Marie Algould a prouvé qu’il pouvait être autentiquement Catholique : l’Orléanisme peut rejoindre le Légitmisme.

    Si je parle de politique Légitmiste -et néo-Légitimiste- c’est parque que ce dernier possède ainsi des principes d’action qui sont ceux de la Monarchie traditionnelle Française. Entre autres :
    -Restauration de l’autorité et reconnaissance publique de la dignité de toute personne qui travaille pour le bien commun.
    -Promotion de la famille.
    -Décentralisation, toujours dans l’esprit de responsabiliser les hommes pour les faire participer au bien commun : autonomie des provinces qui la désirent, constitution de corporations pour les métiers qui le souhaitent…

    Le Royalisme en France est donc avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique il participe du principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII reprendra l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. Enfin, c’est face à la masse l’affirmation de la personne.

    A l’étranger, notre Royalisme inspire le Carlisme espagnol, le Miguélisme portugais, le Néo-Bourbonnisme napolitain, le Jacobitisme écossai et irlandais, le Magyarisme hongrois et le Monarchisme polonnais.

    C’est à partir des principes Royalistes Légitimistes et Néo-Légitimistes que peut être mis en place le Conseil Permanant de Régence voulu par la Charte de Fontevrault et incarné concrètement par le CER.

    Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charetde Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Générale et Délégué Officiel pour l’Italie

  7. Je tiens à préciser que je ne suis pas encore membre du Conseil dans l’Espérence du Roi : non c’est notre bon Alain Texier, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontavrault (Président 1988-1991) et Président fondateur, membre du Chapitre géNéRAL, qui est Conseiller au CER pour les questions de justice : c’est un docteur en droit, spécialiste du droit patrimonial et donc de toute question traitant le droit nobiliaire, comme un spécialiste de droit constitutionnel et de droit administraif, qui a enseigné des années à l’université de Limoges.

    Non, votre serviteur n’est qu’un petit publicitaire, spécialisé en communication politique.

    Un Roi, pourquoi pas ?

  8. La Charte de Fontevrault, “navire amiral du Royalisme Providentialisme” pour joindre prière et action. Elle est soutnue par le Conseil dans l’Espérence du Roi, la Comférence Monarchique Internationle et par l’Alliance Royale.

    Pour ceux qui prendraient en route la lecture de ce blog, la Charte de Fontevrault est un mouvement qui se qualifie de Providentialiste en ce sens qu’elle s’en remet en toute confiance dans le projet du Christ pour la France (Kardaillac) en ne soutenant donc, notamment, aucun des deux courants Royalistes que sont le Légitimisme -comme les Néo-Légitimsmes- et l’Orléanisme. A ces prières, elle joint naturellement l’action militante et c’est ce qui la différencie du Quiétisme.

    Ce courant Providentialiste, fondé le 25 août 1988 en l’Abbaye royale de Fontevraud, par Alain Texier s’en remet à Dieu du point de savoir qui doit être Son lieutenant sur le trône de France tout en appelant les militants Royalistes à cesser leurs querelles fratricides.

    La Charte de Fontevarult a pour devise Fidélité/Unité Royale : FIDELITE autour du prince que l’on achoisi de servir (Orléans, Bourbons d’Espagne et de Parme, descendance de Louis XVII, Grand Monarque encore inconnu de tous mais promis et annoncé par les prohéties) et UNITE autour du principe Royal qui est que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU…

  9. Hervé, le régent du CER, Jean-Yves Pons, et moi même t’avions demandé de ne plus faire désormais que des commentaires brefs. Or s’agissant de cet article- ci , tu nous a gratifié de 8 (HUIT) articles dont le total doit avoisiner la longueur totale de commentaire que le régent du CER ne voulait plus voir sur son blog et que je ne souhaite pas d’avantage voir sur le blog de la Charte de Fontevrault .

    J’ajoute à titre personnel que l’article que tu commentes portait sur des carricatures et que le concept de caricatures n’apparait JAMAIS dans tes appréciations qui me paraissent donc malheureusement totalement hors sujet…

  10. Pour faire bref, la finesse d’esprit du CER ne doit pas masquer sa profesionnalité -je lui fait ici un éloge- et Le Conseil de Régence Permanent, que le CER peut incarner efficacement, a été présenté sur ce présent blog : 7. – TRAVAUX DU “CONSEIL PERMANENT DE REGENCE”.

    Pour résumer, ce que les Royalistes de toute tendance doivent comprendre, au-delà de leurs opinions personnel, c’est qu’un Conseil Permanant de Régence est -outre que nécessaire- réellement posssible.

  11. Encore une fois , le post initial ne parlait en rien du Conseil de Régence et la règle veut que le commentaire soit en rapport avec l’article qu’il commente….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s