Charles X, un roi d’Ancien régime égaré au XIX éme siècle.

14915235_1158702480878286_6862686019838735226_n

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Image | Cet article, publié dans Blogs et sites mémoriels, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Charles X, un roi d’Ancien régime égaré au XIX éme siècle.

  1. Xavier dit :

    Charles X ?
     » L’homme le plus loyal et le meilleur que j’ai connu. »
    TALLEYRAND.

  2. Bravo Xavier !!!

    La Restauration mérita bien son nom. Ayant trouvé le Pays vaincu et ruiné, en 1815, elle restaura la France en quelques années, elle releva les finances, et dès 1823, grâce à la sage administration du Baron Louis, le franc était au pair et la rente le dépassait à 104 francs or. En dix ans, notre commerce extérieur avait presque doublé. La prospérité devint générale. On établit les caisses d’épargne. Successivement furent fondées l’Ecole des Mines, l’Ecole des Chartes, l’Ecole Forestière, l’Ecole Centrale, etc…. La France redevint également Chrétienne à l’époque. Aussi Renan a-t-il pu dire :

    -La Restauration a fondé le vrai développement intellectuel de la France au XIXè siècle.

    Au point de vue extérieur, la Restauration rendit à la France la place prépondérante que les défaites impériales lui aient fait perdre parce que Louis XVIII, se plaçant sur le terrain traditionnel de la politique Royale, et s’adressant à des Souverains, put leur parler non seulement «d’égal à égal», mais encore avec «toute la supériorité de sa race !» De A tel point que quinze ans après, notre Ministre de la Marine ne craignit pas de répondre à l’Ambassadeur d’Angleterre, venu pour manifester l’opposition de son Pays à l’expédition d’Alger :

    -La France se f… de l’Angleterre. Elle fera dans cette circonstance, ce qu’elle voudra sans souffrir de contrôle ni d’opposition.

    Et la France alla à Alger.

    Alors que veille de sa chute, la France Royale plante victorieusement son drapeau fleurdelisé sur Alger et lègue au pays qu’elle a formé, comme un dernier fleuron de sa couronne treize fois séculaire, cet empire colonial africain qui, en se développant et en s’étendant deviendra, en compensation du Canada et de la Louisiane ravis par l’Angleterre, une nouvelle France (Em. Déborde de Montcorin, A propos du Centenaire de la prise d’Alger. Revue des Études Historiques avril-juin 1930. Voir le livre de S.A.R. le Prince Sixte de Bourbon, La dernière Conquête du Roi. Alger, 1830) .

  3. Le Baptême Clovis, c’est le début du Royaume de Dieu dont l’achèvement est au Ciel. Ce Royaume de Dieu sur la Terre s’appelle la Chrétienté. Cette Chrétienté a donné une pensée Chrétienne, une politique Chrétienne et une civilisation Chrétienne.

    1. La pensée Chrétienne, bimillénaire, héritée de la sagesse biblique et de la philosophie grecque, est et demeurera la préparation intellectuelle nécessaire à toute communication humaine fraternelle, au-delà des murailles et des rideaux de fer que dressent les idéologies barbares, les anciennes comme les modernes, et malgré l’anarchie et les ruines, conséquences de l’actuelle apostasie.

    2. La politique Chrétienne, héritée de la théocratie biblique et de l’ordre romain, est aussi une sagesse Royale, un art pratique désormais exemplaire, offert à tous les peuples pour leur permettre d’accéder à un ordre intérieur stable, paisible, juste et fort, comme aussi d’entrer dans le concert des nations policées qui sont résolues à tenir en échec tout retour offensif de la sauvagerie, ou à en revenir.

    3. La civilisation Chrétienne, héritée de l’Évangile, conservée de siècle en siècle, enrichie des multiples apports des traditions des peuples, mais peut-être élevée à son plus haut degré de perfection par « la douce France », dans sa forme Capétienne -autrement dit Catholique et Royale- a été le moyen providentiel, inspiré, béni, protégé par Dieu, d’étendre et de profondément établir la Chrétienté parmi les peuples de la terre, dans la concorde que permettent d’admirables, d’incomparables mœurs communes:

    Charles X est le Roi qui incarna de nouveau ces 3 choses.

    La vraie Révolution, c’estr hélas celle de 1830…

  4. La Royauté Très Chrétienne interrompue en 1830 reste la source d’inspiration et le modèle de toute Politique vouée au bien commun de la société, concourant ainsi indirectement au salut éternel de ses membres. Telle est la Chrétienté, dont non seulement les biens Divins mais les biens humains sont communicables, offerts à tous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s