A l’opéra de Lyon, le vomitoire spectacle de détournement de « Jeanne au bûcher » par le porcinidé (?) Castellucci

                                             Bernard Antony, président, communique :

L’AGRIF s’associe pleinement à l’indignation de ceux qui réagissent à l’immonde outrage à Jeanne d’Arc perpétré à l’Opéra de Lyon, dénaturant le bel oratorio dramatique de « Jeanne au bûcher » ( Honneger ; Claudel).
 
Une fois de plus, pareil spectacle est le fait du misérable metteur en « obs-scène », Roméo Castellucci, comme toujours protégé par notre triste État et notre in-justice sous couvert de liberté d’expression artistique. Dans sa création-exécration, le misérable acteur jouant le personnage de Jeanne, présenté comme transsexuel, est entièrement dévêtu, ce qui évidemment constitue un grand attrait pour la faune boboïde friande d’une telle innovation.
 
L’AGRIF, n’attendant en l’occurrence rien du ministère de la culture ni d’un tribunal dans l’état actuel de la jurisprudence, condamne Castellucci à recevoir l’expression du mépris de toutes les personnes qui n’ont pas le masochisme d’accepter que l’Opéra national de Lyon, financé avec leurs impôts, serve à sa nouvelle mais toujours vomitoire production-déjection.

http://www.lagrif.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=624:a-l-opera-de-lyon-le-vomitoire-spectacle-de-detournement-de-jeanne-au-bucher-par-le-porcinide-castellucci

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A l’opéra de Lyon, le vomitoire spectacle de détournement de « Jeanne au bûcher » par le porcinidé (?) Castellucci

  1. lavaise dit :

    Un prologue muet de 15 minutes (!) dans un décor du aussi ($$) à Castellucci met en scène un technicien de surface vidant l’endroit de tout son mobilier avec une violence et un essoufflement grandissants. Cela impatiente une partie du public qui invective : « On appelle les déménageurs ? » « Vous voulez qu’on vous aide ? »
    L’homme va devenir femme.
    Le plancher sera désossé avec frénésie
    Un cadavre de cheval sera glissé au sol pour une chevauchée orgastique.
    Jeanne creusera la tombe dans laquelle son corps finalement nu basculera dans les entrailles de l’Histoire.
    Castellucci rend hommage en incluant à son décor un blason géant aux initiales de la comédienne (A. B.) Denis Podalydès joue le rôle de proviseur impuissant qu’il jouait déjà dans La Journée de la jupe.
    L’imposante partie chorale semble parvenir d’un mégaphone géant, l’inconfort auditif est mémorable.
    http://www.resmusica.com/2017/02/02/romeo-castellucci-offre-de-vraies-funerailles-a-jeanne-darc/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s