Elections présidentielles. Les ennemis de nos ennemis sont-ils nos amis ? »

La sagesse des nations affirme que « les ennemis de nos ennemis sont nos amis. »

Pourtant, il ne serait sans doute pas bon pour le Front national, la droite dite nationale et toute la famille politique pour qui l’indépendance de notre pays et le maintien de notre civilisation sont les objectifs essentiels, de trop se fier à cette maxime.

En effet, les ennemis de M. Fillon, qui travaillent sans doute au profit de M. Macron et dont on peut situer une grande partie au Budget où celui-ci a laissé des fidèles, ne sont en rien devenus nos amis et leur capacité de nuisance s’exerce autant et plus contre nos amis et contre nos objectifs politiques que contre la personne de M. Fillon et contre la droite parlementaire.

Il n’est donc pas souhaitable de nous joindre aux loups qui aboient aux basques du vainqueur de la primaire de droite. Leur attitude n’a aucune noblesse, leur appel à la transparence n’a d’égale que leur absence de transparence quant à leurs propres motivations et leurs propres actions. Qui peut croire en effet que le parquet financier a pu, quelques heures à peine après que l’emploi par M. Fillon de son épouse et de ses enfants comme collaborateurs ait été mis sur la place publique, mettre au point une action en justice, s’il n’avait été mis « au parfum » depuis des semaines ou des mois, attendant le moment le plus propice pour que l’attaque, si possible, soit mortelle ? Qui peut croire M. Bayrou qui déclare que cette attaque ne provient pas d’ennemis de M. Fillon, mais seulement d’’un sentiment de justice outragée ?

Il serait donc souhaitable que ceux qui, dans notre famille d’esprit, parviennent à s’exprimer dans les médias, tout en continuant à penser et à dire que M. Fillon n’est vraiment pas l’homme que les Français croient capable de remettre notre pays d’aplomb, se gardent de le faire dans les termes et de la façon adoptés par nos adversaires les plus acharnés.

Anne- Lys, CJA.

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Elections présidentielles. Les ennemis de nos ennemis sont-ils nos amis ? »

  1. Beaucoup d’arguties juridiques pour une faute morale avérée !

    Il est bien évident que cet homme n’aura pas ma voix et je m’emploie d’ailleurs à convaincre mes amis de faire la même chose. Mes 1250 contacts sont d’ores et déjà informés. 

    Franck Peyrot

    • On peut raisonner comme vous. On peut aussi se dire que comme les Français n’éliront -sans doute pas- Marine le Pen, est -ce que la France que nous aimons sera moins abimée par Fillon que par Macron ?

      • Comment peut-on voter pour de tels faussaires qui sont la honte de République. Ce n’est pas une urne qu’il faut aux électeurs, mais une bassine pour vomir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s