Simone Veil artisane zélée in fine de la culture de mort … Hélas !

SIMONE VEIL

UNE ENIGME MORALE ?

Par

Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

    Selon son témoignage, après son arrestation le 30 mars 1944 à Nice, elle est déportée avec sa sœur et sa mère. Elle passe par le camp de sélection de Drancy pour Auschwitz-Birkenau (NDLRB.Provinces annexées au  Reich ( Province de Silésie)  après l’invasion de la Pologne . Durant cette guerre, elle perdit beaucoup de membres de sa famille et fit l’expérience de la mort, de la capacité qu’a le genre humain de descendre plus bas que l’animalité.

La question qui s’impose à ma génération est la suivante : Comment comprendre qu’une ancienne déportée ayant fait l’expérience de la proximité de la mort et de la radicalité-sacralité de la vie ait pu soutenir le projet de dépénalisation de l’avortement ? La terrible IVG. Cette question nous brûle, elle nous consume, car selon l’enseignement rabbinique : « Une vie sauvée, c’est toute l’humanité qui est sauvée ». Or, admettons la vérité des faits : La dépénalisation de l’avortement est le plus grand génocide jamais organisé dans sa forme industrielle et économique de toute l’histoire. Le saint Pape Jean-Paul II le Grand l’a dénoncée « L’humanité est la culture de mort. »

Mais la clef de compréhension se trouve peut-être, pour partie, dans une réponse donnée par Simone Veil lors d’un entretien accordé à la presse au sujet de l’IVG : « Pour nous Juifs l’avortement est interdit, cette loi est pour les Goïs.[url=file:///C:/Users/pierre aubrit/Desktop/instance/SIMONE VEIL.docx#_ftn1][1][/url] »

A quelle logique, à quelle motivation doit-on la conviction, la pugnacité de Simone Veil à soutenir son projet de loi qui celui de Valéry Giscard d’Estaing ? La seule préoccupation de la santé publique, largement manipulée, ne justifie pas la dépénalisation de l’avortement qui, selon la morale naturelle, est un crime. Un crime organisé.

L’histoire et sa formation de juriste ne pouvaient que l’alerter sur le fait qu’entrouvrir  une boîte de Pandore de ce type ne pouvait qu’aboutir à l’ouvrir toute grande. La nature de cette boîte tragique déborderait et les règlements sont là pour lui donner une légitimité qu’elle n’aura jamais. Et c’est bien ce dont Simone Veil avait pleine conscience : «  Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. Mais comment le tolérer sans qu’il perde ce caractère d’exception, sans que la société paraisse l’encourager ? [url=file:///C:/Users/pierre aubrit/Desktop/instance/SIMONE VEIL.docx#_ftn2][2][/url]»  Nous pouvons douter de la droiture d’intention du législateur et de son ministre de la santé.

On ne soutient pas un projet de loi que l’on sait impossible à contrôler surtout quand on a devant soi une opposition politique composée de courants déterminés à aller plus loin comme les Gauches l’avaient annoncé. Il n’est qu’à se souvenir  de la loi « pour l’égalité réelle entre les hommes et les femmes » qui fait retirer de la loi Veil la notion de « détresse ». Najat Vallaud-Belkacem déclarera en 2014 : « L’IVG est un droit à part entière et pas une simple tolérance assortie de conditions ».

La loi Veil est passée de l’urgence du désespoir à une loi de confort depuis la présidence de François Mitterrand. Cette évolution était prévisible dès le projet de loi de 1974.

C’est ainsi que la loi Martine Aubry de 2001 allonge le délai à de 12 semaines soit 14 semaines d’aménorrhée et, en 2016 Marisol Touraine supprime le délai de réflexion. Une telle disposition nous amène à penser qu’il y a parmi nos dirigeants et dans les couloirs du pouvoir une nécessité à avorter, à sacrifier la vie à naître. Il faut profaner le sein maternel, mais à quelle fin ? Il n’est pas invraisemblable de parler ici de la nécessité pour les sociétés antichrétiennes de recourir légalement, mais par un chemin détourné aux sacrifices humains. Car leur objectif est d’effacer de la mémoire collective le sacrifice de Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme faute d’en pouvoir annuler les fruits de sanctification.

Enfin, contrairement aux précautions médicales et de santé publique, les IVG médicamenteuses se font hors les murs des centres médicaux  – autorisé jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée – soit cinq semaines de grossesse, ce qui permet à la sécurité sociale de faire des économies tout en maintenant le socle stable de sacrifices humains.

Mais notre réflexion nous enfonce dans l’abîme de la douleur, voici les propos de Simone Veil qui prouvent qu’elle avait bien conscience du drame personnel que cette loi généralisée produirait : « Personne n’a jamais contesté, et le ministre de la Santé moins que quiconque, que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame ».  

Elle déclarera au quotidien Direct Soir le 21/11/2008 : « Il est affligeant de voir que malgré les facilités pour accéder à cette contraception, il y a encore beaucoup trop d’avortements de nos jours ». Mais elle ne pouvait ignorer dès son projet que cette pratique entrerait dans les mœurs du quotidien, elle en avait été informée par des spécialistes. Il faut avoir une dose certaine d’hypocrisie et une capacité maligne à manipuler la sémantique et le concept.

Une autre disposition voulue par les gouvernements socialistes de Mitterrand fut le remboursement de l’IVG par l’impôt. L’IVG est considérée à tort comme un acte médical positif. Cette disposition est en soit monstrueuse puisqu’elle scelle l’intégralité du peuple dans un acte commun contraire à la loi naturelle, car c’est l’impôt qui le rembourse, ce qui se désigne par le terme : champ morphogénétique inversé. Nous sommes ici en présence de rites sataniques délibérés à des fins de maléfices ce qui aura permis indirectement les scènes de rite sataniques lors de l’inauguration du tunnel du Saint Gothard ( Tunnel  ferroviaire de 57 km  qui permet de relier Zurich à Milan) 

.                 NDLRB.https://eschatologiablog.wordpress.com/2016/06/09/saint-gothard-une-ceremonie-endiablee-pour-un-tunnel-denfer/

Nous ne doutions pas que sa mort serait l’occasion pour les pouvoirs républicains visibles et occultes de manipuler ce non-évènement pour justifier les ignominies qui, depuis la loi Neuwirth, ne cessent d’accabler la France ainsi que toute l’humanité. L’éclat républicain de son engagement politique pompeusement rappelé est dû à la nécessité de raviver cette figure faussement emblématique pour la promotion du concept de progrès. L’avortement n’a pas créé de nouveaux espaces de liberté, mais de puissants courants d’aliénations de toute nature et participé à l’effondrement général de la conscience morale et spirituelle : effondrement métaphysique de la société.

Simone Veil aurait confié que si les évêques s’étaient faits mieux entendre contre l’IVG, elle ne l’aurait pas défendue. Nous avons tout lieu de ne porter aucun crédit à ces propos, même s’il est vrai que l’épiscopat sur ce point et tant d’autres s’est montré en dessous de tout honneur, son opposition à l’encyclique Humanae vitae ne laisse place à aucune ambiguïté quant à sa pseudo résistance face au projet de l’IVG. Un épiscopat inaudible par manque de crédibilité morale, spirituelle et intellectuelle ce que confirme l’hommage exprimé par le secrétariat permanent de l’Assemblée des Evêques de France à l’encontre de Simone Veil : « Nous saluons sa statue de femme d’Etat, sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa conviction que l’avortement est toujours un drame. » (Donné par texto ce 30 juin 2017 à 14h49) Nous avons honte de notre épiscopat.

Nous rappelons que le président Valéry Giscard d’Estaing est toujours sur le coup d’une excommunication prononcée par le bienheureux Pape Paul VI.

Une certaine presse laisse croire qu’elle aurait pu finir par condamner la loi qu’elle a soutenue avec le président Giscard d’Estaing qui en fit la promesse entre les deux tours de scrutins par crainte d’être battu par le candidat Mitterrand, c’est rêver dans une bonbonnière, c’est du caramel religieux bon pour les charismatiques. Simone Veil évoluait dans le milieu mondialiste : la trilatérale, le bilderberg, la franc-maçonnerie qui peut croire un instant qu’elle était prise de remord quand bien même a-t-elle manifesté contre la Loi du Mariage Pour Tous.

Simone Veil, épouse d’un homme qui a fait toute sa carrière dans les milieux d’affaires internationaux, ne pouvait ignorer les enjeux sociétaux et économiques qui poussaient à cette dépénalisation de l’IVG qui participe à une vision antichrétienne de la mondialisation. Elle se déclara athée, mais sa culture messianique impérialiste juive était la source de toute son action politique. Qui peut aujourd’hui réfuter cet argument ?

Peut-on ignorer l’atteinte portée contre la dignité de la femme et contre son sein maternel ? Qui sera suivit par l’atteinte contre le père, le chef, la paternité d’où la loi de bioéthique et celle du mariage pour tous [url=file:///C:/Users/pierre aubrit/Desktop/instance/SIMONE VEIL.docx#_ftn3][3][/url].

Non, il ne faut point ici employer la méthode Coué, mais regarder lucidement les faits et parmi ceux-ci il y a cette constante : Toutes les lois contrevenant à la Loi Morale et aux Lois dites de création furent soutenues par les Droites et aggravées par les Gauches, car tous les partis politiques sont infiltrés par les loges et autres sociétés antichrétiennes et anti-françaises. Les Droites en France sont les chevaux de Troie des loges maçonniques qui savaient ne pas pouvoir passer en force par les Gauches puisque la France reste un peuple de Droite. Aussi, nous nous réjouissons de l’affaissement des Droites et nous espérons leur disparition dans le maelström de la majorité « macronienne » c’est-à-dire pro-Antichrist.

   A plusieurs âmes privilégiées, la Vierge Marie confia que tous ceux qui avaient consciemment défendu, soutenu, l’IVG et qui continuent d’en poursuivre la défense sont écartées de tout salut. Nous certifions la réalité spirituelle de cet avertissement. La République sait honorer ses serviteurs même dans l’antre des enfers.

Lors de l’élection de Simone Veil à l’académie française, j’avais rédigé un article dans lequel je rappelais à cette dame : que le coussin sur lequel elle s’assiérait était gonflé du sang des INNOCENTS et que sa couronne de gloire était faite des LARMES DES ENFANTS qui réclamaient LEUR MERE. Il serait juste qu’au seuil tragique de son passage à l’autre monde, elle ait été accompagnée du CRI SILENCIEUX de ces mêmes INNOCENTS.

UN DROIT DE TUER N’EST JAMAIS BANAL, MAIS CE QUI EST BIEN PLUS TRAGIQUE C’EST QU’AUJOURD’HUI ON LE VEUT BANALISER ! C’EST CELA LA CULTURE DE MORT.

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t40296-simone-veil-une-enigme-morale

Advertisements

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Limites de la république and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Simone Veil artisane zélée in fine de la culture de mort … Hélas !

  1. Richard says:

    N’oubliez pas le massacre des Innocents. Hérode a fait tuer le premier né de chaque famille afin de tuer l’Enfant Roi, Jésus, que le peuple de Judée attendait pour sa délivrance. Rien n’empêche de penser que nous sommes à la Fin des Temps et qu’il est dans les desseins de l’Adversaire de tuer, une nouvelle fois, le nouvel ÉLU que nous attendons. Tous les milieux mystiques, religieux, ésotériques etc…savent que quelqu’un doit venir, dans le Temps que nous vivons. L’avortement peut-être le moyen légal d’empêcher la venue de ce nouveau SAUVEUR.

  2. xavier says:

    « Pour nous Juifs l’avortement est interdit, cette loi est pour les Goïs. » C’est bien ça, Madame Veil n’avait pas renoncé au Talmud qui tient les non juifs pour des bêtes. Ayant soutenu et défendu l’IVG elle a pris le risque d’être écartée de tout salut. C’est comme ça!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s