ETRE ROYALISTE LEGITIMISTE AUJOURD’HUI PAR SONJA G.

   La Charte de Fontevrault avait déjà mis en ligne le 5 juillet dernier une analyse légitimiste  qui ne nous avait pas  convaincu , ni nous gestionnaires de  ce  blog,  ni  les lecteurs qui avaient  bien voulu nous faire l’honneur de  leurs  commentaires.  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/07/05/comment-nos-amis-legitimistes-traitent-ceux-qui-ne-le-sont-pas/

   Nous ne pouvions en rester là, nous Charte de Fontevrault qui avons  comme charisme de présenter les différentes familles royalistes sous leur meilleur  – et parfois contradictoire- jour étant rappelé   qu’il n’appartient  qu’à Dieu de  choisir  qui sera Son Lieutenant  sur le trône de France.

Voici donc un argumentaire légitimiste, cette fois de la plus belle eau, trouvé  sur une des innombrables  pages légitimistes Facebook.

VIVE LE ROY !
POUR LA GLOIRE DE DIEU
ET LA SAUVEGARDE DE LA FRANCE

Vous avez compris le sens de L’UNION DES CERCLES LEGITIMISTES DE FRANCE et ses règles, vous désirez intégrer les Cercles provinciaux qui représentent LA LEGITIMITE, seule voie de restauration de LA monarchie, procédez comme suit :

écrivez votre désir de connaître ce qu’une MONARCHIE peut proposer en écrivant à :  l’UCLF – UNION DES CENTRES LEGITIMISTES DE FRANCE .
Adresse de l’UCLF : 144 rue des professeurs Pellé 35 700 Rennes.                                              qui vous mettra en relation avec le Cercle le plus proche de votre domicile.

Ce cahier est fait afin de remettre en mémoire pour ceux qui « savent », et surtout pour donner un éclairage à ceux qui ne « savent pas », ou qui ne savent pas suffisamment.
En effet comme souvent dans nos Associations de tous ordres, la science et la connaissance ne se communiquent qu’au compte goutte et nous devons souvent découvrir par nous mêmes les informations nécessaires à la connaissance et aux raisons de notre présence ici.
Prendre la décision d’intégrer un CERCLE LEGITIMISTE ne se fait pas à la légère et doit-être mûrement réfléchi.

Si vous êtes en quête de valeurs, mais ressentez et vivez au quotidien la perte des éléments qui ont forgé notre civilisation occidentale, si vous êtes en accord avec la nécessité de renouer avec les valeurs primordiales qui ont permis à nos Pères de se construire droits, de devenir des Hommes responsables, à la morale et aux devoirs civiques et sociaux, respectant en cela l’antique Monarchie absolue et légitime, qui a fait dans le passé tant d’Hommes remarquables par le courage, l’honneur et la probité, nous avons à vous parler.

En fonction, tant de votre position sociale et de vos responsabilités que de votre quotidien, vous devez vous interroger sur le devenir de notre civilisation. Il est une évidence que nous vivons des temps difficiles où les valeurs du devoir, de la morale et de l’esprit se doivent d’être protégées. En tant qu’homme du XXIème siècle sollicité de toutes parts, si nous n’y prenons pas garde, la nonchalance, le laisser-aller, l’angoisse et le désarroi, s’installent chaque jour davantage au plus profond des pensées des hommes. Devant ces nouveaux enfers, nous ne vous proposons pas un paradis mais plutôt de vous associer à une démarche de restauration de la Monarchie, dont l’expérience de 1200 années au service des autres a prouvé sa vocation au service du BIEN COMMUN et a fait la gloire et la renommée mondiales de notre pays.

Forts de l’adage ” tout âme qui s’élève, élève le monde“, nous sommes persuadés, en tant que monarchistes , que seule une juste évolution de notre “conscience” alliée à une convergence des efforts de chacun, peuvent amener cette restauration espérée par un nombre croissant d’hommes et de femmes qui ont compris l’urgence d’une voie nouvelle d’évolution.

Vous comprenez que notre quête n’est nullement folklorique ou politique, jamais nous ne nous allions à des partis politiques républicains ou à tendance divisante : nous nous engageons à restaurer LA MONARCHIE LEGITIME, et pour ce faire nous perfectionnons nos connaissances dans tous ses domaines.
Issus des vraies valeurs ancestrales de LA MONARCHIE LEGITIME, nous reflétons les côtés positifs de la société qui a porté notre pays au premier rang dans le monde par son savoir, sa culture, ses traditions et les valeurs de notre civilisation menacée aujourd’hui d’extinction dont les us et coutumes, l’héritage de nos Anciens, perdent de plus en plus toute leur réalité.

ETRE « LEGITIMISTE »

Depuis la nuit des temps, l’homme a pressenti qu’il était à la fois un « miracle » de la nature et un élément fragile dans l’univers. S’il s’est attaché de nombreux dieux pour s’attirer leur protection et s’octroyer parfois leur puissance, son évolution l’a conduit, progressivement, à comprendre la nécessité de s’allier aussi à ses congénères et à reformer un grand corps social, probablement conscient qu’il était, individuellement, une parcelle du Grand Tout.
La gestion d’une société ainsi formée ne peut que s’appuyer sur deux autres points : un gouvernement temporel soit, mais AUSSI un gouvernement spirituel.
Alors, cette élévation du niveau de conscience a permis d’éduquer, de faire évoluer l’individu au sein d’un système nécessairement collectif.

Mais comme l’écrit le philosophe : « si l’homme n’aboutit à rien collectivement », il reste démuni dans la solitude parce que l’Essentiel de lui même, son « Essence » réclame la réunion des autres essences.

Ainsi sont nées les religions et les gouvernances souvent dévoyées par des individus assoiffés de POUVOIR.

Sautons quelques siècles et venons-en à notre action de restauration « LEGITIMISTE ».

Qu’est-ce que la LEGITIMITE ? sinon la capacité d’un groupe à faire admettre son autorité sur les membres d’une société… Mais elle ne se fonde pas uniquement sur le DROIT, elle se fonde sur les ORIGINES, la TRADITION, la CONNAISSANCE, bref…. l’expertise.

Elle a donc un sens beaucoup plus large que la seule « légalité ».

On reconnaît alors plusieurs types de gouvernances légitimes :

– la légitimité charismatique liée à une autorité exceptionnelle (prophète, héros, demi-dieu…)
– la légitimité traditionnelle fondée sur une tradition immémoriale et incontestable (dynastie monarchique ou féodale, patriarches…).
– la légitimité rationnelle-légale qui s’appuie sur des règles impersonnelles et universelles et dans ce cas, l’autorité est liée à la fonction et non à la personne qui la représente (gendarmes, préfets, contrôleurs…).

LE LEGITIMISME est donc l’attitude politique qui consiste à soutenir de manière INCONDITIONNELLE le pouvoir considéré comme LEGITIME.

Depuis le XIXè siècle on appelle « légitimistes » les royalistes fidèles au droit au Trône de la branche aînée des BOURBON représentés par Charles X, par opposition aux orléanistes, partisans de Louis-Philippe et de ses descendants.

Les légitimistes soutiennent la candidature de l’héritier telle que le prévoient les lois fondamentales de succession « ‘de mâle en mâle par ordre de primogéniture » et d’indisponibilité de la Couronne.

Apparu en 1830 après l’arrivée au pouvoir de Louis-Philippe, le mouvement légitimiste regroupe les partisans du « Comte de Marnes (Louis XIX) puis de son neveu, le comte de Chambord (Henri V).
Les grandes monarchies européennes ayant reconnu Louis-Philippe en 1830, les légitimistes subirent une constante érosion. A la mort du comte de Chambord, en 1883, les légitimistes ont reporté leur espoir sur la branche des Bourbon d’Espagne, descendants de Philippe V (1683-1746) dont LOUIS XX est, au titre de la loi française et reconnu par la Cour de Cassation, LE SEUL PRETENDANT AU TRONE DE FRANCE.

DU GOUVERNEMENT A LA GOUVERNANCE…
LE CHEMIN VERS LE REGNE
Il y a peu de différences entre la définition des deux premières options. Les mots ont pourtant un pouvoir et un sens qu’il est important d’éclaircir pour ne pas en être victimes: leur emploi n’est ni anodin, ni dépourvu d’actions invisiblement destructrices si l’on n’y prend garde.

Entre les mains de politiques corrompus, le « pouvoir » et la « puissance » sont des instruments souvent meurtriers qui conduisent les peuples à leur propre perte sans qu’apparaisse la seule notion de « responsabilité » de ceux qui prétendent « gouverner ».

La mission, la fonction, l’acte de gouverner -quelle que soit la structure : état, entreprise, association- portent en eux à la fois la responsabilité d’un homme et l’implication d’un groupe pour atteindre les buts fixés en parfaites symbiose et cohésion. La façon de gérer les affaires communes doit être en effet un processus de coopération et d’accommodement entre des intérêts divers et conflictuels et l’intérêt de tous.

Mais il y a dans le choix du gouvernement un rôle de commandement de caractère coercitif, et dans celui de la gouvernance une approche interactive du « pouvoir ». La « gouvernance » implique la participation, la négociation et la coordination.

La multiplication des ministères républicains n’est que le moyen de diluer, d’émietter, de disperser l’autorité en de multiples actions stériles et sans harmonie. Cela s’appelle aujourd’hui la « gouvernance » (mot à la mode depuis les années 80), dans laquelle chacun participe, soit, mais compromet toute entreprise politique cohérente, privilégiant l’immédiat et l’absence de vision. On débat dans des comités, des commissions, longuement, pendant que les problèmes perdurent et s’accumulent…. mais, enfin ! on a débattu ! souvent cela s’arrête là et l’action n’est pas au rendez-vous.

L’un et l’autre de ces systèmes sont de piteux essais dans la conduite du monde : opposés dans leurs méthodologies, l’un est autocratique, l’autre anarchique.

Mais « la puissance doit être souveraine et s’exprimer dans le respect de la majesté« .

Le « règne« , lui, resplendit de l’autorité suprême, émanant de Dieu, du trône et de l’autel, desquels procède la notion de « Père« .

Ce qui entoure donc la puissance du « Règne » nous conduit à devoir en organiser l’éducation en même temps que celle du respect de la Majesté, c’est-à-dire de l’autorité, car  » la marque du Prince souverain est la puissance de donner la loi à tous en général et à chacun en particulier sans le consentement du plus grand, du pareil ou du moindre« . (Emmanuel Le Roy Ladurie).

Il appartient à chacun de servir cette autorité politique dont la hiérarchie porte au plus haut l’Etre sacré, le Pape, le Roi, le Père.
De grands chefs, de grands monarques, ont préservé la façon de gouverner en appliquant la théorie des douze cercles concentriques permettant de faire fonctionner l’Etat depuis le plus haut niveau vers le pays.
Chacun avait son rôle à tenir, était responsable de ses pensées, de ses choix et de l’application qui en était faite mais le premier cercle était partiellement inaccessible au second et ainsi de suite jusqu’au dernier ; cela permettait l’application des décisions finales sans qu’un seul individu en tirât un bénéfice personnel de gloriole indue.

La Monarchie procède du « Règne« , le Roi est la courroie de transmission entre l’Etre suprême et le Père de famille.
Cette monarchie sacrée par son attachement « au bien commun », s’impose au-dessus des pouvoirs rivaux sans pour autant les ignorer. Le roi est « celui qui établit » les fondements de l’Etat, repousse le désordre et amène la victoire, il est le « chef » unique permettant à la royauté de s’affirmer comme éternelle.

Réhabiliter le « respect » est déjà une lourde tâche à laquelle nous participons tous chaque jour, mais seulement faire toucher du doigt la notion de Règne procède presque du miracle. Nous sommes, en effet, dans un contexte conflictuel dans lequel les notions stabilisatrices traditionnelles de foi, d’économie et de nations sont spécialement aujourd’hui toutes trois saisies dans une violente turbulence : la nécessité se fait sentir de l’unification des Français.

Ces trois pôles vitaux, sont aussi les trois choses attaquées violemment en ce moment. dont on nous impose actuellement les caricatures diaboliques : déculturation et négationnisme historique, internationalisme ou nationalismes outranciers pour détruire la nation ; islam (soumission à Satan) pour détruire la vraie foi ; libéralisme outrancier pour détruire l’économie du travail et de la liberté.

Le seul système, inscrit dans la durée, pouvant produire des règles de vie est une royauté s’affirmant victorieuse, organisée et prospère avec un pouvoir monarchique doté de structures permettant la mise en place de rouages institutionnels stables qui définissent le territoire et proclament une autorité unique et absolue inscrite dans la durée avant la naissance et après la mort du roi… Autorité ayant fait ses preuves pendant 1200 ans d’affilée, contrairement à l’arnaque maintenant dégonflée de la république spoliatrice de l’être humain, meurtrière de son âme et vide de tout sens spirituel.

Le chemin qui nous conduira vers ce système ne sera pas aisé. A nous de le préparer, de le découvrir, de l’aplanir.

Sonja  Gavrilovic

Page FB  Monseigneur Louis XX et la Famille Royale de France Comté de Bordeaux

https://www.facebook.com/groups/100123843653726/permalink/478032672529506/

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Légitimiste, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour ETRE ROYALISTE LEGITIMISTE AUJOURD’HUI PAR SONJA G.

  1. Anonyme dit :

    Comment des légitimistes peuvent écrire :LoiusXX est au titre de la loi française et reconnu par la Cour de Cassation (avec des majuscules )le seul prétendant au trône de France .Je rêve avons nous besoin de la république pour nous dire qui elle reconnait comme roi!et parce que elle reconnait le prince (il n’est pas sacré donc pas roi pour l’instant, gentil dauphin a dit Jeanne d’Arc) on doit obéir ? la république n’a rien avoir avec la royauté c’est une honte d’écrire ça

    ________________________________ De : chartedefontevraultprovidentialisme Envoyé : dimanche 16 juillet 2017 09:03:41 À : mgd.aloes@outlook.fr Objet : [New post] ETRE ROYALISTE LEGITIMISTE AUJOURD’HUI PAR SONJA G.

    alaintexier posted:  » La Charte de Fontevrault avait déjà mis en ligne le 5 juillet dernier une analyse légitimiste qui ne nous avait pas convaincu , ni nous gestionnaires de ce blog, ni les lecteurs qui avaient bien voulu nous faire l’honneur de leurs commentaires »

  2. Les Lois fondamentales sont claires et irréfutables pour désigner le Roi, ce qui fait qu’il n’y a pas normalement de « prétendant » au trône de France. Mais le Roi de France n’est pas… Louis XX.

    Au XIX ° siècle, il a été retrouvé en Inde une decendance des Bourbons-Montpensier : ce sont les Bourbons-Montpoensier de Bohpal, ou Bourbons de Bohpal. Ils viendraient même AVANT les Bourbons Normandie, descendant de Louis XVII.

    Le Comte de Chambord lui-même, qui ne voyait de destin Français que dans le cadre de la Chrétienté, ne concevait de Mission Française que la fidélité de la France à son Baptême et ne désirait de salut national que dans l’esprit de justice, décida à l’époque de renoncer au Trône -au grand dam de ses contemporains!- après la révélation de Maximin Giraud, le Berger de La Salette, de la Survivance de Louis XVII et de la vraie descendance Royale, et la querelle du Drapeau Blanc ne fut qu’une excuse.

    Ou se trouve cette descendance?

    Il y existe trois hypothèses :
    1. Naundorff était Louis XVII et les descendants actuels de Naundorff sont les descendants de Louis XVII. C’est l’hypothèse des Naundorffistes.

    2. Naundorff n’était pas Louis XVII, mais le fils adultérin du dernier Prince de Condé (et donc demi-frère de l’infortuné Duc d’Enghien), dont la cuisinière hollandaise se nommait Emma Naundorff : le futur Grand Monarque est le descendant Salique de Louis XVII mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés. C’est l’hypothèse des Survivantsites.

    3. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des Bourbons-Montpensier-de-Valois-et-de-La Croix, lignée oubliée mais Légitime venant AVANT MEME CELLE DES BOURBPONS.MONTPENSIER DE BOHPAL, et dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin du témoignage de la permanance de la Légitimité : on ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance, dont on ne connaitrait que le nom: HENRI-Louis de Bourbon-Montpensier de Sainte-Croix de Valois DE LA CROIX. De nombreuses prophéties nous annoncent un Grand Monarque, HENRI V DE LA CROIX, issu de la branche Aïnée de Saint-Louis comme de la branche coupée des Lys. C’est l’hypothèse des Providentialistes.

    Les deux premières hypothèses se confondent dans la certitude d’une Survivance de Louis XVII.
    Les deux dernières hypothèses s’en remettent humblement à Dieu pour ce qui est du choix du Roi à venir.

    Les Providentialistes Légitimisants de la III° hypothèse, en particulier, seront appellés Ultra-Légitmistes. Un adepte de cette dernière tendance Royaliste semble être Frank Abed, si l’on en croit son allocution vidéo présentée par notre Charte de Fontevrault https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/…/franck-abed- prevoit-a-la-fois-le-pire-et-le-meilleur-pour-notre-pays/ . Un autre adepte de cette tendance Royaliste est… votre serviteur.

    Frank Abed et… votre humble serviteur sont des Ultra-Légitimistes.

    En France, nous avons ainsi toujours un roi, jamais de vacance du pouvoir. C’est ce que signifie l’adage « le Roi est mort, vive le Roi ! ». Cela faisait dire à notre Prince, à la suite de son père, « je ne prétends à rien, je suis ».

    L’identité du Roi caché HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois), jusqu’au jour où il sera restauré sur le Trône de ses ancêtres pour régénérer la France à l’heure de Dieu, est un mystère et devra le reter. Mais c’est lui le Roi désigné par les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutmière de notre pays inspirée par Dieu (Vision prophétique de Saint-Rémy lors du baptême de Clovis, Songe d’Hugues capet, geste Miraculeuse de Sainte-Jeanne d’Arc).

  3. Tite dit :

    Contes et fadaises… On se croirait dans « Le trône de fer  » (Game of throne). Pendant ce temps, il manque au Duc d’Anjou l’indispensable et nécessaire union des royalistes autour de sa personne… On n’est pas sorti de l’auberge. Donnons-lui la force, faisons-lui allégeance, aidons-le de toutes nos forces avec nos pauvres moyens et nos prières. L’important, l’urgent, c’est de faire en sorte qu’une majorité de Français comprenne qu’il faut cesser de croire en la république. Que leur salut est dans Dieu et dans ce roi. Après, il sera bien temps de continuer à rêver « au roi caché »…. comme les juifs et les musulmans qui attendent depuis des siècles leur « messie »… Nous ne pouvons plus nous permettre ce luxe. Il faudrait déjà que les Français redeviennent sincèrement, authentiquement catholiques. Qu’ils reviennent à une foi authentique et profonde et cessent d’écouter certains de leurs curés et évêques, loups dans la bergerie…
    A 60 ans, militant pour ma cause depuis l’âge de 15 ans, en passant souvent pour une folle ou une débile (mais je n’en ai cure et tiens bon), j’ai la satisfaction de constater que j’ai peut-être contribué (à ma modeste mesure) au réveil des Français. A force de leur asséner, partout et en tout lieu et toute circonstance, que le meilleur régime est la royauté d’ordre divin, il y en a qui ont fini par y réfléchir et qui se demandent seulement comment faire pour la rétablir. Moi aussi… L’important est de démontrer que c’est la seule issue possible et le plus grand travail à faire passe par la culture et le rétablissement de la vérité historique. Alors, chaque fois que vous le pouvez, ne ratez pas une occasion de remettre les pendules à l’heure et d’expliquer que la vraie et seule liberté, que la seule démocratie qui ait jamais existé en France, c’était sous l’Ancien Régime. Mais pour cela faut-il encore que vous le sachiez et que vous en soyez réellement convaincus… L’Éducation Nationale a fait beaucoup de ravages…

    Haut les cœurs ! Et vive le Roi… Louis XX

    http://www.democratie-royale.org/pages/Louis_XX_francais_de_son_engagement_en_France_-5359215.html

    http://www.lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/05/le-retour-dun-roi-de-france-est-il-possible-.html

    http://leblogdumesnil.unblog.fr/search/louis%20xx

    http://www.vexilla-galliae.fr/civilisation/litterature-cinema/519-le-prince-louis-publie-un-livre-un-roi-pour-la-france

    http://www.lepouvoirmondial.com/le-roi-de-france-louis-xx/

  4. chouandecoeur dit :

    Cher ami,

    Je ne comprends pas bien le fil de vos hypothèses :
    D’abord vous parlez de 3 hypothèses notées 1, 2 et 3.
    Ensuite vous parlez des 2 premières hypothèses et des 2 dernières…
    J’avoue que je ne vous suis plus…!
    Merci de m’éclairer un peu plus.
    De plus, dans l’hypothèse n° 2, Naundorff est bien le fils adultérin du dernier « Prince de Condé » et non du « duc de Bourbon », son fils et père du duc d’Enghien. Cela fait alors de Naundorff, non pas le demi-frère du duc d’Enghien mais son demi-oncle.
    C’est lui qui, pour se faire reconnaître comme Bourbon, ayant rendu visite à son demi-neveu Enghien à Essenheim en mars 1804 a été raflé en même temps que lui par les sbires de Napoléon et ramené, sur ordre de Bonaparte, dans la voiture de Caulaincourt et emprisonné à Vincennes.

  5. Vous avez raison, Chouan de Coeur, peut-être me suis-je mal exprimé.

    Ce que je voulai dire, c’est que les hypothèses Nà 1 et 2 se confondent dans la certitude d’une Survivance de Louis XVII, et que les hypothèses N° 2 et 3 s’en remettent humblement à Dieu pour ce qui est du choix du Roi à venir…

  6. Chère Tite,

    la solution est à portée de main, magnifiquement résumée dans l’encyclique Quas Primas de Pie XI écrite en 1925. Cette doctrine peut se résumer par l’adage : « la paix du Christ par le règne du Christ ». La Chrétienté garantie la loi naturelle qu’elle sanctifie. D’où l’impérieuse nécessité de bien connaître la doctrine de la Royauté Sociale de Notre Seigneur Jésus Christ. Le Christ est Roi des nations : les nations lui doivent obéissance. Et les Saintes Ecritures nous fournissent les preuves scripturaires de la Royauté du Christ.

    L’apostasie des nations moderne et ses conséquences:
    1. Pour les individus: ruine des âmes, perte de la Foi, éloignement du prêtre, infiltration profonde de l’enseignement irréligieux, immoralité.
    2. Pour la société: décadence de la société, avec ses troiscaractères principaux, l’injustice, le sensualisme égoïste, l’orgueil effréné.
    3. Pour le pouvoir: tyrannie (peste marxiste, choléra hitlériste et rage islamiste), instabilité, nullité des politiciens.

    Comment rétablir la Royauté du Christ?
    A. Devoir des fidèles: l’instruction religieuse, la Foi, la pratique du culte Catholique, faire régner le Christ-Roi dans les coeurs, les familles et la société, dans l’attente du Chef d’Etat Catholique et Royal qui sera comme un nouveau Constantin.
    B. Devoir des prêtres: être initiés à la doctrine de la Royauté Sociale du Christ, prêcher cette Royauté du Christ.
    C. Devoir des gouvernants: connaître la Royauté Sociale du Christ, favoriser ses enseignements, rétablir sur le Trône de France le Capétien de chair et d’os qui ne sera que l‘humble Lieutenant du Christ-Roi, obéir avec lui aux Lois Fondamentales du Royaume de France, aider et conseiller le Roi à porter des lois Chrétiennes et les faire exécuter avec sérieux.

    La Restauration partira de la reconnaissance de la Royauté du Christ…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s