Le royalisme providentialisme ne recoupe pas nécessairement le royalisme survivantisme.

Survivantisme et Providentialisme

Les historiens honnêtes savent que l’adolescent mort au Temple le 10
juin 1785 n était pas Louis XVII. Il n ‘en avait ni l’âge ni la
morphologie ni la couleur des yeux ni les signes particuliers notamment
le signe en forme de colombe sur la cuisse. Plus grave il a été démontré
scientifiquement à deux reprises que ses cheveux avaient été teints.

Appelé au chevet de l’adolescent   ( voir image ci-contre) le professeur de médecine Pierre Joseph Desault  *                    * https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Joseph_Desault  refusa de reconnaître en lui le jeune roi. Il remis un rapport sur la substitution des personnes au Comité de sûreté générale. Ce rapport a disparu mais figure toujours sous le numéro 263 à la table décennale du Moniteur de l’époque. Il coûta la vie à son auteur le 1 et juin 1795. Leprofesseur Desault et plusieurs des médecins qui l ‘ assistaient furent en effet assassinés dans les jours suivants. Son adjoint le docteur Abeillé   ne dut son salut qu’à sa fuite précipitée aux États-Unis.

Les  preuves de la survivance figurent dans de nombreux documents administratifs conservés aux archives en France et dans de nombreux pays d’Europe et d’ Amérique. Des dizaines d’ouvrages ont été écrits par des
témoins cculaires ou des membres de leur famille . Le plus complet en nombre de pièces produites est le Louis XVII de Monsieur Xavier de  Roche. Il n’a pas à ce jour été réfuté.
 
Pour autant il n’est pas établi qu’un descendant de Louis XVII montera sur le trône de France. La généalogie de notre Seigneur lui même est restée cachée pendant des
générations . Il mettra qui Il voudra sur le trône. une seule chose est
sure.Le vrai Roi de France viendra rétablir la foi catholique de toujours.
Annie ROBERT. Gouverneur nommée (2018-2021) de la Charte de Fontevrault   
NB .S’agissant  de ceux  qui pourraient s’étonner  de  voir apparaître dans l’organigramme de la Charte (voir ci-dessus)  un nouveau nom et une nouvelle fonction , l’on nous permettra  de les renvoyer au lien ci-dessous :
Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, Blogs et sites survivantistes, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le royalisme providentialisme ne recoupe pas nécessairement le royalisme survivantisme.

  1. cril17 dit :

     » Les preuves de la survivance figurent dans de nombreux documents administratifs conservés aux archives en France et dans de nombreux pays d’Europe et d’ Amérique.  »
    Pourriez-vous nous en citer 1 ou 2 SVP ?
     » Des dizaines d’ouvrages ont été écrits par des témoins cculaires ou des membres de leur famille  »
    Témoins oculaires de quoi ou de qui SVP ?
     » Le plus complet en nombre de pièces produites est le Louis XVII de Monsieur Xavier de Roche. Il n’a pas à ce jour été réfuté. »
    Objection Votre Honneur ! L’argumentation de Xavier de Roche comme celle de Jean-Pascal Romain sur la question de l’énigme du cimetière Sainte-Marguerite a été réfutée dans le livre  » Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité  » dont la 1 ère edition a été publiée en 2014.
     » Pour autant il n’est pas établi qu’un descendant de Louis XVII montera sur le trône de France »
    Exact ; d’où  » le postulat dit de Jeanne d’Arc – Le Verrier  » toujours en cours jusqu’à ce que la preuve de son absurdité ou de sa pertinence soit apportée par la réalité …
     » La généalogie de notre Seigneur lui même est restée cachée pendant des générations . »
    Merci pour ce magnifique argument que je n’avais encore jamais osé présenter publiquement et dont il est permis de déduire que  » l’absence des » descendants du Temple » dans l’Histoire de France depuis le 8 juin 1795 … (3) ( voir notre site Cril17.eu ) est peut-être une disposition de la Divine Providence, semblable à celle par laquelle Elle a effacé un moment ( sans la cacher ) la descendance davidique jusqu’à ce que Notre Seigneur Jésus-Christ soit supplié et prié sous le nom de  » Jésus Fils de David  » …
     » Il mettra qui Il voudra sur le trône. une seule chose est sure.Le vrai Roi de France viendra rétablir la foi catholique de toujours. »
    C’est peut-être là que le royalisme survivantiste diverge nécessairement du royalisme providentialiste ! Comme vous le savez parfaitement tout miracle, à l’image de celui de la multiplication des pains nécessite un minimum d’apport humain.
    Etablir la vérité, toute la vérité, rien que la vérité sur le destin de Louis XVII est peut-être une manière parmi d’autres – aussi pauvre soit-elle comme l’un des petits pains ou poissons du miracle susdit – d’apporter une contribution au miracle de la résurrection du Royaume de France que nous espérons et qui de toute évidence ne peut plus être que le fruit d’une disposition particulière de la Divine Providence, compte tenu de l’effondrement apocalyptique de la France, qui s’offre à nos yeux stupéfaits … En attendant à bientôt peut-être à la BB 2017 du 21/10 qui constituera peut-être une pierre de fondation du futur Royaume de France ! A chacun d’accomplir son devoir d’état et à la grâce de Dieu ! Qui vivra verra !

  2. Ping : De l’absence des » descendants du Temple » dans l’Histoire de France depuis le 8 juin 1795 … (3)[MAJ 04/10] - Cril17

  3. chouandecoeur dit :

    Merci au Cril17 de cette réflexion suivante dans son commentaire ci-dessus :
    « La généalogie de notre Seigneur Lui-même est restée cachée pendant des générations . »
    Merci pour ce magnifique argument que je n’avais encore jamais osé présenter publiquement et dont il est permis de déduire que « l’absence des descendants du Temple » dans l’Histoire de France depuis le 8 juin 1795 … (3) ( voir notre site Cril17.eu ) est peut-être une disposition de la Divine Providence, semblable à celle par laquelle Elle a effacé un moment ( sans la cacher ) la descendance davidique jusqu’à ce que Notre Seigneur Jésus-Christ soit supplié et prié sous le nom de « Jésus Fils de David » …

    Cela me permet de rappeler les articles 19, 20 et 21 du « Credo » de la Supplique à Dieu pour le retour du Roi, qui semblent aussi expliquer cette « absence APPARENTE des descendants de Louis XVII » :

    19. Nous croyons que Notre Seigneur Jésus Christ a ainsi le pouvoir d’arrêter dans Sa Souveraine Volonté que le trône de France puisse être vacant pour une période de temps déterminée et connue de Lui Seul ; châtiment terrible en réponse à la faute extrêmement grave du rejet flagrant de Sa Personne et de Son Règne par tout le pays depuis le 14 septembre 1791, date officielle de l’éviction et du remplacement de notre constitution fondatrice non écrite « Vive la nation des Francs qui a Dieu pour Fondateur », par celle de l’Assemblée Nationale « abolissant la Royauté de Droit Divin ».

    20. Nous croyons que, dans le même temps et en conséquence, dans Sa Souveraine Liberté, Notre Seigneur Jésus Christ, Vrai Roi de France, S’est retiré́… et, avec Lui, les bienfaits de Sa présence ! Puisqu’ils l’ont voulu, Il a laissé́ les Français déterminer eux-mêmes leurs nouveaux maîtres et leurs nouvelles lois hors du souverain Bien. Mais en Se retirant, et simultanément, Il a ipso facto dépouillé le Trône de son Lieutenant légitime, l’Aîné Salique et sa descendance, pour les protéger et les mettre en réserve pour le temps de la Grâce et la fin du châtiment.

    21. Nous croyons que, pendant cette période, Notre Seigneur Jésus Christ, par miséricorde sur une durée totale de 16 années lors de la Restauration, et par trois fois en 59 ans jusqu’en 1873, a sollicité l’amour des français en appliquant les règles naturelles de succession de la loi salique, successivement aux aînés visibles restants en l’absence de l’Aîné Salique mis en réserve ; mais devant l’opposition farouche, volontaire ou subie, du rejet des principes révolutionnaires, Il n’a pas renouvelé Sa sollicitude et, depuis 140 ans, les scellés sont apposés sur le Trône de France.

    Chouandecoeur

  4. cril17 dit :

    Pour info voyez le commentaire que je viens de publier sur cette page ce matin :
    http://cril17.eu/de-labsence-descendants-temple-lhistoire-de-france-8-juin-1795-3maj-0410

  5. Excellente synthèse de Madame Annie Robert.

    En quelques mots, il y existe trois hypothèses sur la descendance de Louis XVII :

    1. Naundorff était Louis XVII et les descendants actuels de Naundorff sont les descendants de Louis XVII. En ligne légitime, c’est le chef de la branche dite hollandaise. C’est l’hypothèse des NAUNDORFFISTES.

    2. Naundorff n’était pas Louis XVII, mais le fils adultérin du dernier Prince de Condé (et donc demi-frère de l’infortuné Duc d’Enghien), dont la cuisinière hollandaise se nommait Emma NAUNDORFF : le futur Grand Monarque est le descendant Salique du vrai Louis XVII évadé de l’enfer du Temple mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés. C’est l’hypothèse des SURVIVANTISTES.

    3. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des BOURBON-MONTPENSIER DE LA CROIX, lignée oubliée mais Légitime, dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin du témoignage de la permanence de la Légitimité.

    On ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance, dont on ne connaitrait que le nom: Henri-Louis de BOURBON-
    MONTPENSIER de SAINTE-CROIX de VALOIS DE LA CROIX, de jure HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois). De nombreuses prophéties nous annoncent un Grand Monarque issu de la branche Aïnée de Saint-Louis comme de la branche coupée des Lys. C’est le Divin Christ-Roi, et Lui seul, qui choisira Son Lieutenant Royal et nous le révèlera quand Il le décidera. C’est l’hypothèse des PROVIDENTIALISTES.

    Les hypothèses 1. ET 2. se confondent dans la certitude d’une Survivance de Louis XVII.
    Les hypothèses 2. ET 3. s’en remettent humblement à Dieu pour ce qui est du choix du Roi à venir.

  6. alaintexier dit :

    Merci à tous ces vaillants jouteurs qui ont bien voulu enrichir le blog de la Charte de Fontevrault de leurs échanges.

  7. cril17 dit :

    Puisque joute il y a …
    A l’attention de M Hervé J. VOLTO
    Il est extrêmement affligeant de lire que vous accordez encore aujourd’hui un quelconque crédit à l’hypothèse Naundorf, qui n’est qu’une imposture.
    Vous faites comme si le livre Louis XVII Autopsie d’une vérité n’existait pas, tout comme ce qui a été publié depuis plusieurs semaines sur Cril17.eu.
    Cette ignorance serait certes sans aucune importance en soi, mais malheureusement vous semblez ne pas voir que par votre adhésion à l’imposture Naundorf vous discréditez aujourd’hui toute ce que vous pouvez écrire habituellement d’extrêment interessant ! Et cela n’est pas sans importance.
    En résumé voici, pour mémoire un dernier commentaire publié sur cette page
    http://cril17.eu/finir-lenigme-naundorf#comments
    en réponse à un des tenants de référence de la thèse naundorfiste sur Internet :
     » Après avoir affiché une traduction automatisée du texte allemand, notre éminent contradicteur BRH a donc écrit :
    « Cette introduction n’apporte rien de nouveau au dossier et n’est qu’un recueil des diffamations habituelles contre Naundorf. »
    Ainsi donc les pièces (1), (2) et (3) ci-dessous extraites du livre de Manteyer « Les faux Louis XVII » seraient des diffamations ?
    « 1 / CCCXCVII Brandebourg 12 février 1825 [?] – Billet adressé par Carl-Wilhelm Naundorff à son complice et accusateur Engel, montrant son degré d’instruction et la forme de dialecte qu’il parlait familèrement « où on lit un langage identifié par Renée Lescaroux comme étant celui des rothwelschs … ( p 484 )
    2 / » CDVIII Brandebourg 18 avril 1825 – Déposition de l’inculpé Carl-Wilhelm Naundorff devant le juge d’isntruction « où on lit :
    » Ich heisse, Carl-Wilhelm-Naundorff, bin 50 Jahr alt … » ( p 501 )
    3 / » CDXII Brandebourg, 18 août 1825 – Signalement de Carl-Wilhelm Naundorff pris lors de son écrou (p 509 ) où on lit « Haar : braunes, brauses ; Augen : blaugraue ; Nase : gewohnliche « « 

  8. A Cryl 17:

    Je n’ai pas lu LOUIS XVII, AUTOPSIE D’UNE VERITE. A titre très personnel, je suis un partisan de l’hypothèse N:3 : j’y ai écrit un article paru sur ce blog, intitulé UNE NOUVELLE HYPOTHSE POUR LES PROVIDENTISLITES . UNE BRANCHE AINEE, OUBLIEE MAIS LEGITIME DE BOURBONS.

    L’hypothèse N°1 a été exprimée dans un livre NAUNDORFF, FAUX DAUPHIN, VRAI BOURBON.

    L’hypothèse N°2 est la votre, fort bien.

    Les vrais Providentialistes savent en tout cas de devoir rester prudamment CHACUN A SON POSTE, priant pour le Prince que Dieu voudra bien nous redonner et, DANS L’ATTENTE DU PRINCE, DEFENDRE LE PRINCIPE.

    • cril17 dit :

      Vous avez écrit :  » L’hypothèse N°2 est la votre, fort bien. »
      Or je lis dans votre intervention précédente :
       » 2. Naundorff n’était pas Louis XVII, mais le fils adultérin du dernier Prince de Condé …. »
      Objection Votre Honneur :
      Ce n’est pas du tout mon hypothèse ! par contre j’ai une double certitude :
      *** Louis XVII n’est pas mort au Temple, ni le 8 juin 1795, ni auparavant.
      *** Quant à Naundorf, il n’était pas Louis XVII et n’était, ni le fils de Marie-Antoinette, ni de Louis XVI ! Point barre, comme on dit ! Est-ce clair ?

  9. A la Charte de Fontevrault, nous donnons la parole à toutes les hypothèses concernant Louis XVII.

    Et la parole à ceux qui ne croient pas en la Survivance de Louis XVII : Légitimistes (fidèles des Bourbons Espagne-Anjou), Parmistes (fidèles des Bourbons-Parme) et Orléanistes (fidèles des Boiurbons-Orléans).

    Être royaliste , c’est refuser d’ être otage de personne, ni des chapelles bien sûr , soucieux de la « relation concrète » de FIDELITE au Prince que l’on a chosi de servir (Orléans, Bourbons d’Espagne et de Parme, Surviuvance de Louis XVII, Grand Monarque encore inconnu aux yeux de tous) et UNITE autour du principe Royal qui est que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU.

    Etre Royaliste, c’est etre Fontevriste…

  10. Nous sommes tous d’accord pour dire que Louis XVII n’est pas mort au Temple et qu’il a été évadé et substitué. J’ai écrit un article sur ce sujet, paru sur ce blog : LE COEUR DE LOUIS XVII.

    JE CONCLURAIT PAR UNE CITATION PRINCIERE, CELLE DE LA PRINCESSE AMELIE DE BOURBON-PARME : dans son remarquable ouvrage LE SACRE DE LOUIS XVII (Editions NRF), la Princesse Amélie de Bourbons Parme a résumé très poétiquement la situation :

    -Louis XVII, figure Christique de la Révolution: on le dit mort mais personne n’a retrouvé son corps.

  11. chouandecoeur dit :

    A Hervé VOLTO :
    Merci de préciser l’ascendance exacte jusqu’à saint Louis, ou tout du moins ce qui en est connu, de Henri de la Croix.
    Qui sont ces Bourbon Montpensier de la Croix, et quelle est leur filiation exacte jusqu’à saint Louis ?

    Chouandecoeur

  12. Il faut reprendre la généalogie des Bourbon depouis Saint-Louis jusqu’au Connétable de Bourbon. Le Connétable de Bourbon aurait un fils François-Jean-Philippe-Nicolas de Bourbon-Montpensier, confié à sa soeur Renèe, mariée au Duc de Lorraine.

    Le fils du Connétable de Bourbon aurait grandit secrètement à la cour des Ducs de Lorraine, chez sa tante Renée. Son oncle l’aurait passè pour un batard eu d’une cuisinière et titré Comte de Sion-Vautdémont, en Italien Valdemonte. Du Conte de vautdémont, viendrait la suite des Prince de Mercoeur et des Princes de La Croix, d’où le prince au Masque de Fer.

    Mai après avoir de son épouse un fils Emmanuel Duc de Merceour, Nicolas de Sion-Vaudémont aurait été enlevé en mer et transporté en Inde : de là les Bourbons-Montpensier de Bhopal, retrouvés au XIX° siècle.

    HENRI-Louis de Bourbon-Montpensier de Sainte Croix de Valois DE LA CROIX, Duc de Bretagne, descendrait des Princes de Mercoeur, des Princes de Bretagne -mariage du Duc de Mercoeur avec la Duchesse de penthièvre- des des Princes de Valois (le Grand Amiral de Valois était le fils du Masque de Fer), possédant les titres de Barons de Sainte Croix, Baron de la Croix du Retz, Comte de La Croix de Malzieu, Comte de La Croix en Tourraine et Duc de la Croix d’Albon.

    La decendance des Bourbons-Montpensier de La Croix se perd après le fils du Grand Amiral de Valois, porté à l’étranger. Leur descendant actuel, redevenu Français depuis quelques générations aurait épousé la petite -fille du petit-fils de Louyis XVII- et de leur union seraient nés plusieurs enfants, dont le Duc de Bretagne.

    NOUS NE SAVONS PAS OU SE TROUVE CETTE DOUBLE DESCENDANCE : c’est une épreuve de Foi qui nous est demendé. Les vrais Providentialistes savent de devoir rester CHACUN SON POSTE, attendant l’heure de Dieu et DANS L’ATTENTE DU PRINCE, SERVIR LE PRINCIPE.

  13. Pour simplifier, Henri de La Croix descendrait par son père de la branche Aînée de Saint-Louis et par sa mère de la branche coupée des Lys, comme révélé par Marie-Julie Jahenny.

    Heureusement que nous ne savons pas où se trouve cette double descendance car, selon la stigmatisée Bretonne :

    -Si on savait où se trouve le Roi, les francs-maçons, des agnts de la République ou même certains prétendants tenteraient de le faire disparaître.

  14. Pour terminer, je dirai que les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutumière de notre pays inspirée par Dieu (vison prophétique de Saint-Rémy lors du Baptême de Clvi et inspirant son testament, Ange vanant porter l’Ecu fleurdelysé à Sainte-Clotilde pour son mari, Songe d’Hugues Capet), désignent le père d’Henri de La Croix (et un jour Henri de La Croix lui-même) comme Roi de France.

    Etat présent de la Maison de Bourbon :

    -Bourbons-Busset : non dynastes car ne satifaisant pas à la Loi de Naissance Légale.
    -Bourbons-Montpensier de La croix : Légitmimes car dynastes et successibles, satisfaisant pleinement aux Lois Fondamentales.
    -Bourbons-Montpensier de Bhopal : dynastes mais non successsibles car ne satisfaisant pas à la Loi de Nationalité.
    -Bourbons Normandie : dynastes si la descendance de Louis XVII est restée Légitime.
    -Bourbons-Espagne : dynastes mais pas sucessibles car ne satisfaisant pas pleinement à la Loi de Nationalité.
    -Bourbons-Siciles : seul SAR Charles de Bourbon-Siciles est sucessible. Les autres Bourbons-Siciles sont dynastes mais non succesible acr ne satisfaisant pas pleinement à la loi de nationalité.
    -Bourbon-Parme : Légitimes car dynastes et successibles, satisfaisant pleinement aux Lois Fondamentales.
    -Bourbon-Orlèans : pareil que pour les Bourbon-Parme.
    -Bourbons-Orlaèns Bragance : dynastes mais non successibles, car ne satisfaisant pas pleinement à la Loi de Nationalité.

    Voir notre artcle : LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE paru ur ce blog…

  15. chouandecoeur dit :

    A Hervé VOLTO :
    Avec vos derniers commentaires, je crois avoir compris la filiation dont vous parlez.
    Je me suis donc livré à une petite vérification de l’arbre généalogique des Bourbons pour voir ce qu’il en était.
    Au sujet de Charles III de Bourbon sa descendance est la suivante :
    . François, comte de Clermont (1517-1518)
    . Des jumeaux (1518-1518)
    Et c’est tout…!
    Je suppose donc que c’est ce fils qui a vécu 1 an à peine que vous évoquez sous le nom de :
    François-Jean-Philippe-Nicolas de Bourbon Montpensier qui ne serait pas mort en bas-âge, mais aurait été confié à sa tante Renée ?
    Mais avez-vous seulement un indice, digne de ce nom, à nous donner en place du conditionnel « aurait » que vous employez ?

    Chouandecoeur

  16. Les Bourbon-Montpensier de Phopal prétendent avoir une généalogie qui remonte au Connétable de Bourbon et à son fils. On pourrait leur demender gentillement…

  17. NOUS NE SAVONS PAS Où SE TROUVE LA DOUBLE DESCENDANCE ROYALE : c’est une épreuve de Foi qui nous est demandé . Les vrais Providentialistes savent de devoir rester CHACUN A SON POSTE.

    En DANS L’ATTENTE DU PRINCE, SERVIR LE PRINCIPE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s