BB 2017. Le professeur Lucotte lêve un coin du voile entourant le cas Naundorff.

Biennale Blanche du 21 Octobre 2017

Conférence sur les études ADN faites par le Professeur Gérard Lucotte

Dans le cadre de l’énigme du Temple concernant Louis XVII et certains des divers intervenants (ou supposés tels) de cette énigme, comme de celle de la possible survivance (au sens général du terme) qui s’y rattache, le Professeur Gérard Lucotte a bien voulu nous faire la synthèse de ses travaux réalisés de 2014 à 2016 sur les ADN de plusieurs des acteurs disparus, et des descendants directs ou collatéraux de certains d’entre eux, en particulier de la famille des Bourbons.

Il était accompagné de Christian Crépin (à droite sur la deuxième photo), présenté par le Professeur Lucotte comme LE spécialiste en France, et dans le monde entier, de cette énigme du Temple en particulier par ses connaissances sur le sujet, sa documentation prodigieuse, et sa motivation à toute épreuve ; et par Charles Barbanès (à gauche sur la photo), administrateur du site Internet CRIL 17 (Cellule sur Internet de Louis XVII) que vous pouvez consulter sur www.cril17.eu.

. Christian Crépin avait amené avec lui des reliques : les cheveux de Naundorff prélevé à Delft par le Dr Soutendam, le 13 août 1845. Ces cheveux avaient été achetés aux enchères (avec l’attestation de leur provenance) en 2003 par Christian Crépin lors de la vente du fond Bancel, grand collectionneur des objets et documents concernant l’affaire Louis XVII. Ces cheveux avaient eux-mêmes été précédemment mis en vente par Otto Friedrichs (1857 – 1943), grand défenseur de la cause Naundorff.

. Charles Barbanès est l’auteur d’un livre récent intitulé « Louis XVII, autopsie d’une fausse vérité » sur le mystère du cimetière sainte Marguerite où est enterré l’enfant du Temple depuis le 10 juin 1795, livre où il tord le cou définitivement à la fois à la thèse selon laquelle le corps inhumé là est à la fois celui de l’enfant du Temple ET celui de Louis XVII ; et à celle où ce corps est celui d’un inconnu qui n’est pas l’enfant mort au temple (thèse actuelle).

Pour avoir  la synthése de l’intervention du professeur Lucotte, tel qu’il s’est exprimé le samedi 21 octobre 2017,  merci d’activer le lien ci-aprés.

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/12/31/biennale-blanche-du-21-octobre-2017-conference-sur-les-etudes-adn-faites-par-le-professeur-gerard-lucotte/

 

Le professeur Gérard Lucotte

De gauche à droite de part et d’autre du Professeur Lucotte, Charles Barbanes (CRIL 17) et Christian Crépin

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Providentialiste, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour BB 2017. Le professeur Lucotte lêve un coin du voile entourant le cas Naundorff.

  1. Une gigantestque chasse à la descendance de Louis XVII est organisée : certains voudraint porter son héritier sur le Trône, d’autres le faire disparaître !

    La demende sera : quelqu’un a-t-il vraiment peur du retour de la Royauté en France ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s