Mercredi 17 janvier 2018, 147ème anniversaire de l’Apparition de la Très Sainte Vierge Marie à Pontmain…

Chers Amis et Pauvres Pèlerins du Roi,

Dans quatre jours, le mercredi 17 janvier 2018 sera le 147ème anniversaire de l’Apparition de la Très Sainte Vierge Marie à Pontmain… Ce sera un anniversaire particulièrement remarquable, autrement dit, digne d’être remarqué (* pour savoir pourquoi, lire l’article  ci-dessuos).

Ce sera en même temps notre 69ème Supplique à Dieu pour le retour du Roi, sur 6 années accomplies de pèlerinage à Pontmain, vital pour le salut de la France dans et par ce retour.

Comme vous le savez maintenant, le 17 janvier est toujours une journée de très grande affluence à Pontmain.

Nous n’aurons pas ce jour-là à notre disposition la Chapelle des Missions.

Voici donc le programme de la journée pour les pèlerins de la Supplique :

Le matin : Les Messes

. A 10h30 à la basilique : Messe rite ordinaire, présidée par le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon.

. A 11h00 à la Maison des voyants (mitoyenne à la Grange) : Messe de rite Saint Pie V de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X dite par M. l’Abbé Vincent Quilton.

Le repas de midi

Il se fera, pour ceux qui le voudront, au Relais Le Bocage.
Vous devez retenir vous-même votre repas le plus vite possible à la réception du Relais Le Bocage (Tél. 02 43 30 26 00) sous la référence « Chouandecoeur » pour que nous soyons tous ensemble.

Le prix du repas est de 21,00 € (soit 18€ pour le repas lui-même et 3 € pour la participation de la location de la salle Fougères).

L’après-midi : La Supplique à Dieu pour le retour du Roi

Notre Supplique commencera à 14h00 pile dans la grande Salle Fougères au 1er étage du Relais Le Bocage, dans la Maison des Oblats derrière le chœur de la Basilique.

Toutes les prières et chants de la Supplique se feront dans cette salle, y compris la prière à la Santissima Bambina.

L’Adoration au Saint-Sacrement se fera dans la Chapelle Saint Jean XXIII, au même étage et dans le même couloir que la salle Fougères.

Nous irons ensuite à la statue de Jeanne d’Arc et finiront devant la statue de Notre-Dame de Pontmain sur le parvis comme à notre habitude.

Par pitié, venez nombreux pour notre pauvre France.

Chouandecoeur

* 17 janvier 2018 : Les 147 ans des Apparitions de Pontmain Chers Amis et Pauvres Pèlerins du Roi,

Dans quatre jours, le mercredi 17 janvier 2018 sera le 147ème anniversaire de l’Apparition de la Très Sainte Vierge Marie à Pontmain… Ce sera un anniversaire particulièrement remarquable, autrement dit, digne d’être remarqué.
Ce sera en même temps notre 69ème Supplique à Dieu pour le retour du Roi, sur 6 années accomplies de pèlerinage à Pontmain, vital pour le salut de la France dans et par ce retour.

147 ans ? Pourtant ce n’est pas un chiffre « rond » !
On comprend bien que 140 ans et, encore plus, 150 ans soient des anniversaires qui « marquent ». On finit une dizaine et une autre débute ; on clôt un demi-siècle et un autre est entamé…
Mais 147 ans ???
Pourquoi pas 143 ou 145, ou tout autre année ?

Parce que Dieu, n’ayant pas les mêmes pensées que les hommes, n’a pas non plus la même façon de compter. Et pourtant, au Livre du Prophète Daniel (Ancien Testament) et au Livre de l’Apocalypse de Saint Jean (Nouveau Testament), Dieu nous révèle comment Il compte les dates et les durées importantes à Ses yeux pour l’Homme ; Il nous définit, on peut le dire ainsi, un algorithme de calcul général et universel, précis et concis, économe de mots et de formules, permettant rapidement toutes les combinaisons.

Je vous en avais déjà parlé au sujet du phénomène astronomique du 23 septembre 2017 se produisant dans la constellation de la Vierge.

Cet algorithme nous est donné dans la Bible sous l’expression : 1 temps, 2 temps et 1⁄2 temps.
Soit 3 temps et 1⁄2.
C’est donc une base 7 (il y a 7 demi temps) ; c’est donc « une semaine » ; c’est donc bien un agenda ! Mais, direz-vous, Dieu aurait pu nous simplifier la vie en nous exprimant Son agenda par l’expression, plus usuelle à nos propres yeux : 2 temps, 4 temps et 1 temps… Le résultat, aussi, est bien 7.
C’est exact, mais ce mode de calcul n’est pas généralisé car le domaine de son application ne concerne et ne porte que sur des nombres entiers.
Par l’expression révélée dans les Ecritures, Dieu universalise l’opération à TOUS les nombres le plus simplement du monde en l’appliquant à :
. Une unité, ou « norme », définie en premier lieu (c’est « normal » de procéder ainsi) : 1 temps,
. Un multiple : 2 temps,
. Un sous-multiple : 1⁄2 temps.

Ceci étant rappelé, revenons aux 147 ans, anniversaire remarquable de l’Apparition, et voyons de quoi il est constitué.
147 est divisible par 7. Il répond parfaitement l’agenda divin.
147 = 7 x 21 (7 fois un 1⁄2 temps, chacun égal à 21 ans).

Donc, réexprimé sous l’algorithme divin, il s’écrit : 147 = 42 + 84 + 21 (avec 42 ans pour norme unitaire).

Mais cette norme unitaire est elle-même divisible par 7. 42 = 7 x 6 (7 fois un 1⁄2 temps, chacun égal à 6 ans).

Réécrite sous le même algorithme biblique, elle s’écrit : 42 = 12 + 24 + 6 (avec 12 ans pour norme unitaire).
On ne peut pas aller plus loin puisque 12 n’est pas divisible par 7.

Ces deux opérations terminées, elles nous révèlent les informations suivantes qui n’étaient pas immédiatement discernables :

. 147 ans, c’est, on l’a vu, 7 x 21 ans (21 ans, début de l’âge adulte). Oserais-je dire que 2018 sera pour Pontmain le début de sa plénitude ?

. La norme fondamentale de 147 ans (sa base unitaire la plus petite), on vient de le voir, est 12 ans. C’est le plus petit cycle parfait de base (les 360° de l’horloge) qui finit un temps et en commence un autre, et qui définit un avant et un après (avant/après midi, avant/après minuit). Il représente la complétude, ou l’état de ce qui est complet, achevé, en un mot : parfait.

. 147 ans est la durée obtenue en appliquant coup-sur-coup les règles de l’agenda divin, d’abord sur l’unité de base 12 ; puis ensuite sur l’unité de base 42, norme-résultat de la première opération.
On peut donc utiliser ce nombre 12 comme « origine commune » des deux opérations.

Ce dernier point est particulièrement important, car une interprétation surprenante peut en être tirée :
Si l’on affecte à cette « origine commune » 12, l’année 1871 de l’Apparition, nous savons qu’en ajoutant 147 ans nous tomberons sur l’année 2018 (1871+147 = 2018).

Mais en ajoutant les 42 ans du calcul intermédiaire, sur quelle année tombons-nous ? Sur 1913, veille de la 1ère Guerre Mondiale !

Questions :
. Sommes-nous en 2018 à la veille d’une guerre civile et/ou extérieure ?
. Ne vous semble-t-il pas que nos évêques aient reçu des lumières fort appropriées du Saint-Esprit, Epoux Divin de la Très Sainte Vierge Marie Notre-Dame de Pontmain, Madone de la France en péril, pour s’en inquiéter et choisir son sanctuaire pour effectuer, dès le 2 janvier 2018, le premier des pèlerinages pour la France et pour la Paix, prévus pendant cette nouvelle année ?

Cette manifestation à Pontmain des évêques de France est prophétique ! Alors, il n’y a pas à hésiter plus longtemps. Qu’attendez-vous ?

Venez EN FOULE à Pontmain ce 17 janvier 2018 pour le salut de la France par le retour de son Roi ! Marie vous y attend impatiemment…
De grâce, laissez tomber tout autre chose qui vous paraîtront futiles dans quelques temps ; donnez- vous le mot et amenez vos familles et amis… Le temps presse et il se fait maintenant très très court.

« MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS MON FILS SE LAISSE TOUCHER »

Chouandecoeur

Voir  aussi https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/01/14/pontmain-17-janvier-2018-louis-chiren-et-chouan-de-coeur-a-lunisson/

 

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mercredi 17 janvier 2018, 147ème anniversaire de l’Apparition de la Très Sainte Vierge Marie à Pontmain…

  1. Louis Chiren dit :

    Merci « chouandecoeur » pour votre grande ferveur et pour cette mission qui est la vôtre. Le Ciel vous le rendra au centuple.

    Saint Augustin indiquait ceci:
    « l’inintelligence des nombres empêche d’entendre beaucoup de passages figurés et mystiques des Ecritures… dans beaucoup de formes des nombres, sont cachés certains secrets de similitude qui, à cause de l’inintelligence des nombres restent inaccessibles pour le lecteur. »

    Votre explication savante est alors très claire et doit ouvrir les yeux.

    Et puisque nous avons toutes et tous un morceau du puzzle, je me dois de donner le mien car 2018 risque d’être une année importante dans le dessein de Dieu, c’est notre espérance.

    J’ai donc bien retenu l’importance du 12 dans votre démonstration.

    Comme vous le savez il n’y a pas de hasard dans cette trame divine. Madame Guillermont qui est une âme très fervente et éclairée indiquait que toute notre armée de prière se rassemblait par la volonté de Dieu.

    Je me dois d’apporter à mon tour ce que j’ai perçu depuis un moment mais que votre 12 confirme.

    Il n’y a pas de hasard dans la trame divine, voici la pièce que j’ai à fournir au puzzle.

    Si vous considérez le code postal de Pontmain 53220.
    J’ai pris pour habitude de mettre des lettres sur les chiffres, dans certains cas cela fonctionne et révèle un code divin, simple et efficace.

    Tout d’abord si vous aditionnez 5+3+2+2 vous obtenez votre 12. Nous sommes donc en phase.

    Le 5 et le 3 nous donnent le E et le C.
    Suite à l’une des mes inspirations liée au roi, le début de ces lettres m’indique le verbe « Enter » qui signifie greffer et le C du Christ.

    https://coeurssacresdejetdem.wixsite.com/louischiren/croix-de-la-triple-donation

    (dans cette oeuvre la branche coupée qui est entée sur le bois de la Croix symbolise le vrai roi caché).

    L’addition des deux nous donne le 8 qui est le chiffre de la sainte Vierge ainsi que du Christ. Il correspond à la lettre H comme Henri.

    Passons au 22, ce dernier est clair puisqu’il indique le chiffre du grand monarque. Transposé en lettres il nous donne le V.

    Nous obtenons pour lors le H V pour Henri V.

    Revenons à votre 12 puisqu’il nous manquait cette pièce et appliquons lui ma méthode.

    La douzième lettre est le L, additionnons le 12 soit 1+2 nous obtenons le C.

    Le résultat donne LC pour La Croix.

    L’évocation et l’arrivée prochaine d’Henri V de La Croix sont pour ma part bien liées à Pontmain.

    Il pourrait s’agir d’une élucubration d’artiste, là où même l’Église indique que ces derniers peuvent être des vecteurs du Ciel comme ils l’ont souvent été aux grandes heures de l’histoire sainte.

    Mais l’intérêt important et varié que suscite mon travail jusque dans les rangs des ennemis de cette sainte cause devrait faire réfléchir.

    Encore merci pour votre admirable engagement et pour cet apport essentiel.

    Je remets le lien de mon travail sur Pontmain.
    Quelques trouvailles peuvent interpeller comme le chiffre 17, jour des apparitions, qui est le chiffre du Christ lui-même relié au 153.

    https://coeurssacresdejetdem.wixsite.com/louischiren/notre-dame-de-pontmain

    En grande union de prière, bon dimanche à toutes et tous.

  2. Ping : Pontmain. 17 janvier 2018 . Louis Chiren et Chouan de coeur à l’unisson. | La Charte de Fontevrault

  3. Aleph-5 dit :

    St Augustin parle du manque de compréhension des nombres (inintelligence), mais il faut convenir qu’il n’est pas chose facile d’avoir une bonne approche de ce sujet. Nos amis (ils me permettront cette familiarité, j’espère) Chouan de cœur et Louis Chiren se livrent à une démonstration intéressante qui sera nécessairement soumise à l’épreuve du temps. On peut constater qu’à Pontmain le nombre 17 est mis en valeur, renvoyant sans doute à Louis 17. Nos amis se sont aussi penchés sur les nombres 147 et 21. Comment interprètent-ils la triple conjonction du 21 janvier 2021 : 21ème jour de la 21ème année du 21ème siècle ?
    J’aimerais maintenant m’adresser à l’éminent juriste qu’est Alain Texier.
    Voici ce que vous écriviez en septembre 2014 : « …Au contraire d’un président de la république, le roi de France est un héritier avant d’être un candidat avec des idées personnelles, voilà résumé toute la base et la force du royalisme. Le roi doit incarner un héritage qui est déjà ÉTABLI par le projet capétien en France… »
    Alphonse de Bourbon, Duc d’Anjou a obtenu l’annulation de son mariage religieux, le 16 décembre 1986. Son fils Louis, né en 1974 de ce mariage est l’actuel prétendant au trône de France sous le nom Louis XX.
    Henri d’Orléans, Duc de France, autre prétendant au trône de France a obtenu l’annulation de son 1er mariage religieux le 13 novembre 2008. Un nouveau mariage religieux a été célébré le 26 septembre 2009. De ce 1er mariage est né en 1965 le futur prétendant au trône de France, Jean d’Orléans.
    Question 1 : Louis – Duc d’Anjou et Jean – Duc de Vendôme, peuvent-ils légitimement prétendre devenir l’un ou l’autre Roi de France, alors qu’ils sont issus de mariages annulés par l’Église et qu’ils n’ont donc aucune légitimité catholique ? Ne sont-ils pas devenus du fait de ces annulations, des enfants légitimés et non plus légitimes ? Or, après la révocation de l’édit de juillet 1714 promulgué par Louis XIV son arrière-grand-père, Louis XV n’a t-il pas déclaré que seuls les enfants issus d’une filiation légitime pouvaient devenir rois. Cette révocation est toujours en vigueur.
    Question 2 : A supposer (l’impossibilité doit être mise de côté) qu’un fils soit né du second mariage d’Henri d’Orléans, qui de ce fils ou de Jean aurait été légitime ?
    Dans le cadre du projet capétien en France, comment analysez-vous cette situation, cher Alain Texier ?
    Heureux pèlerinage à Pontmain et Bonne année 2018 à tous.

    • alaintexier dit :

      QUESTION I..
      Le caractère légitime d’un enfant s’apprécie- ce qui est assez logique- au jour de la naissance de l’enfant ; Rien de ce qui s’est passé après ne peut porter atteinte à cette situation de droit que la naissance de l’enfant a en quelque sorte gelé à l’instant « T ». les princes Louis et Jean sont donc bien nés de mariages qui étaient légitimes à l’époque (Comme non encore dissous par l’église) . La suite de votre question ( – Louis XIV- tombe dés lors d’elle même)
      QUESTION II.
      Jean serait resté légitime comme le nouvel enfant d’ailleurs puisque né d’un mariage légitime ( le premier ayant été annulé par l’Eglise); Dès lors c’est la règle de primo géniture qui définirait leurs droits de succession au trône.

  4. Louis Chiren dit :

    Cher monsieur,
    pour ma part je n’ai aucunes objections à ce que vous employiez le qualificatif d’ami.

    « St Augustin parle du manque de compréhension des nombres (inintelligence), mais il faut convenir qu’il n’est pas chose facile d’avoir une bonne approche de ce sujet. Nos amis (ils me permettront cette familiarité, j’espère) Chouan de cœur et Louis Chiren se livrent à une démonstration intéressante qui sera nécessairement soumise à l’épreuve du temps. On peut constater qu’à Pontmain le nombre 17 est mis en valeur, renvoyant sans doute à Louis 17. Nos amis se sont aussi penchés sur les nombres 147 et 21. Comment interprètent-ils la triple conjonction du 21 janvier 2021 : 21ème jour de la 21ème année du 21ème siècle ? »

    vos remarques sont justes concernant saint Augustin et l’évocation de Louis XVII.

    Pour ceci: « Comment interprètent-ils la triple conjonction du 21 janvier 2021 : 21ème jour de la 21ème année du 21ème siècle ? »

    je serai bien incapable de vous en dire plus, « chouan de coeur » semble bien plus calé que moi dans ce domaine, mon inspiration marie les chiffres aux lettres, cela ne va pas plus loin et n’a pas valeur d’Évangile du reste. Comme vous le dite très bien, le Ciel donnera sa réponse tôt ou tard.

    Et pour les prétendants au trône de France, vos remarques pour ma part ne sont pas non plus dénuées de bon sens. Le Ciel sur ce sujet répondra ‘in tempore oportuno ».

    Bien à vous en Jésus par Marie.

    • Aleph-5 dit :

      Merci à vous et dont acte pour les réponses sur la légitimité.
      À noter simplement qu’Henri d’Orléans a demandé l’annulation de son mariage religieux afin de ne pas se voir opposer un divorce ordinaire qui aurait compromis ses chances d’accéder au trône de France. En effet, il n’aurait pas pu être sacré devant Dieu et les hommes puisqu’il n’aurait pas pu recevoir l’onction (Sainte Ampoule) ni faire le serment de protéger l’Église Catholique. Ceci étant dit, peut-être aurait-il pu être proclamé roi des Français à défaut d’être sacré roi de France.
      Je trouve simplement ahurissant que l’Église se soit prêtée à de tels calculs.

  5. Ping : Louis Chiren fait son marché dans la mouvance providentialiste. Tendez vos tabliers fleurdelyés. | La Charte de Fontevrault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s