Catherine Labouré (Ste) promotrice inécoutée de la « Croix de la Victoire »

      Nous devons à Maître Louis Chiren , qui veut  bien honorer la Charte de Fontevrault de son talent et de sa protection, la communication en commentaire  sous :      https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/06/21/chouan-de-coeur-pour-ceux-qui-auraient-oublie-que-le-diable-singe-dieu/    de l’analyse suivante .

     la  Toile est  certes d’une grande richesse mais en core  faut-il y avoir un guide  sinon les perles  continueront à n’être données qu’aux pourceaux .

La Croix de la Victoire

Quelques mois après la fin de la Révolution de 1848, Catherine Labouré aurait eu la vision d’une « Croix de la Victoire », d’un monument qu’il se serait agi d’édifier à Paris :

Elle s’empresse, bien sûr, d’aller le dire à M. Aladel [son confesseur], deux fois, et même de le mettre par écrit, à chaud, dès le 30 juillet 1848, de crainte d’oublier un détail : « Il y aura des ennemis de la religion qui chercheront et promèneront une Croix couverte d’un voile noir qui portera la terreur dans les esprits. Mais la Croix triomphera. Il y aura une Croix que l’on appellera la Croix de la Victoire, qui portera la livrée de la nation, elle sera plantée du côté de Notre-Dame, sur la place des victimes. La voici : une Croix sera faite d’un bois précieux, étranger. Elle sera garnie. Elle aura des pommes d’or aux extrémités. Le Christ sera grand ; la tête penchée du côté du cœur, la plaie du côté droit où il coule beaucoup de sang. La livrée de la nation dans le haut de la colonne. Le blanc, c’est l’innocence, voltigeant sur la couronne d’épines. Le rouge représente le sang ; le bleu, c’est la livrée de la Sainte Vierge. »

Et de continuer : « Cette croix sera appelée la Croix de la Victoire. Elle sera en grande vénération. De toute la France et des pays les plus éloignés, et même de l’étranger, les uns y viendront par dévotion, les autres en pèlerinage, et d’autres par curiosité. Enfin, il se fera des protections toutes particulières qui tiendront du miracle. Il ne viendra pas une personne à Paris qui ne vienne voir et visiter cette croix, comme une œuvre d’art. » […]

« Sur le pied de la Croix, il sera représenté toute cette révolution, telle qu’elle s’est passée. Le pied de la croix m’a paru avoir de 10 à 12 pieds [environ 3,5 mètres] en carré, et la croix de 15 à 20 pieds [de 4,5 à 6 mètres] en hauteur. Et, une fois élevée, elle m’apparaissait à peu près de 30 pieds [9 mètres] de hauteur. Sous cette croix, il reposera une partie des morts et des blessés pendant les événements si pénibles… » […]

« Ici, un bras paraît, une voix se fait entendre : « le sang coule ! » En montrant du doigt le sang : « L’innocent meurt, le pasteur donne sa vie. » » […]

« La croix m’apparut de toute beauté. Notre-Seigneur était comme s’il venait de mourir. La couronne d’épines sur Sa tête, les cheveux épars dans la couronne par-derrière, la tête penchée du côté du cœur. »6

Mais l’abbé Aladel, son confesseur, n’en tint pas compte. C’est pourquoi, elle lui écrivit peu après cette lettre :

« […] Je vous parle de cette croix, après avoir consulté le Bon Dieu, la Sainte Vierge et notre bon père saint Vincent, le jour de sa fête et tout l’octave où je me suis abandonnée toute à Lui, et le priai qu’Il m’ôte toute pensée singulière à ce sujet et à tant d’autres. Au lieu de me trouver soulagée, je me suis sentie de plus en plus pressée de vous donner tout par écrit. Ainsi par obéissance, je me soumets. Je pense que je n’en serai plus inquiétée. Je suis, avec le plus profond respect, votre fille toute dévouée au Sacré-Cœur de Jésus et de Marie. »7

Cette croix n’est, à ce jour, toujours pas érigée.

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Catherine Labouré (Ste) promotrice inécoutée de la « Croix de la Victoire »

  1. Colombe dit :

    Bonsoir,
    Pour faire suite au très bon rappel de Louis de Chiren, voici la vision du Christ Roi en la fête de la Sainte Trinité, le 6 juin 1830, à sainte Catherine Labouré.
    Soeur Catherine s’exprime ainsi : « le jour de la Sainte Trinité, Notre Seigneur m’apparut, comme un roi, avec la croix sur la poitrine, pendant la messe, au moment de l’ Evangile. Il me sembla que Notre Seigneur était dépouillé de tous ses ornements : tout a coulé par terre, et il m’a semblé que la Croix coulait sous les pieds de Notre Seigneur. C’est là que j’ai eu les pensées les plus noires et les plus tristes. C’est là que j’ai eu les pensées que le roi de la terre serait perdu, et dépouillé de ses habits royaux. Je ne saurais dire les pensées que j’ai eues sur les pertes que nous faisions. »
    Ce qu’il est surtout à souligner dans cette apparition, ce sont les ornements royaux dont est revêtu Notre Seigneur. Il montre qu’il est Roi (de la France) et annonce la chute du dernier roi de France. C’est l’antithèse de 1429.

    • Louis Chiren dit :

      De Marie-Julie Jahenny

      « C’est vers la fin de la troisième crise qu’on amènera celui qui n’a guère d’espérance, qui n’est guère agréable ni consolant. Son nom passera dans le soleil rapidement comme un éclair afin que le peuple sache qu’il n’est pas le vrai roi qui doit monter sur le trône »

      « C’est là que ses amis marcheront à l’encontre du nouveau sauveur pour le terrasser dès son entrée et l’empêcher d’arriver au trône qui lui est destiné « .

      « Le vrai roi viendra du côté du levant, il aura le secours d’amis étrangers et de troupes angéliques. À deux lieues du centre se trouveront réunies les armées des gouverneurs d’aujourd’hui, c’est là dans une grande ville que Dieu les attend pour leur donner ses grandes marques et aveugler ces barbares qui seront opposés au futur sauveur « .

      Aube de la vie
      Victoire de la Croix
      Les enfants révoltés
      Vont payer leurs péchés

      Les nuages noirs
      Se pressent sur la ville
      Capitale du démon
      Bientôt ils périront

      De leurs lois iniques
      Faites à leur profit
      Le peuple en pâtit
      Ce sera l’hallali

      De beaux usurpateurs
      Qui sèment le malheur
      Mensonges et folie
      Forment le seul bâti

      Faute d’écouter
      Jésus Christ roi du ciel
      La fille aînée de France
      Va subir la vengeance

      Les barbus assoiffés
      De sang et de haine
      Provoquent la justice divine
      Au-delà de leur maître

      Seul un petit reste
      En prière à genoux
      Apaisera le courroux
      Du puissant créateur

      https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/fluctuat-nec-mergitur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s