Retour sur les Réformés royalistes

   Le 5 juin  2018, ce  blog  vous avait  déjà entretenu de la  question figurant  dans le titre de  ce post et  vous nous aviez  dit en commentaires- parfois un peu lestes – ce  que  vous en pensiez .

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/06/05/que-faire-des-royalistes-protestants

    C’est le retour « NPAI » du courrier  que j’avais adressé au professeur Jean-Marc Daumas de Cornilhac ( dont je n’ai d’ailleurs plus l’adresse exacte) qui m’a fait  souvenir  qu’il existe une association des réformés royalistes  qu’il a fondé et dont j’avais parlé  dans l’article auquel conduit ce lien  dans un blog antérieur à celui que  vous êtes en train de lire.

 http://charte.de.fontevrault-arom.over-blog.com/page-1601286.html

PROTESTANTISME ET ROYALISTES

* Fidélité aux Réformés royalistes
Président-fondateur : Jean-Marc Daumas de Cornilhac.
Devise: Omnis  potestas a deo
Cri: Pour  Dieu, pour la France, pour le Roi

     L’association des réformés  royalistes (ARR) s’est  créée le 24 novembre 1999 à 19H, au domicile de son président Jean-Marc DAUMAS de CORNILHAC.  (Résidence Sainte-Victoire – 29F avenue Saint Jérôme – 13100  Aix-en-Provence)
    Le but de l’association est : 
-Promouvoir  une réflexion historique, théologique et politique  dans la ligne des penseurs protestants qui ont mis en évidence les  implications de la foi chrétienne dans tous les domaines de la vie. 
– Plus  particulièrement, l’association entend mener une réflexion dans le  domaine politique d’un point de vue calviniste, dans la ligne des  trois principaux penseurs protestants  du XIX eme  siècle ( l’anglais Burke, l’allemand F.J.Stahl, le neerlandais G. Stahl )qui ont mené une analyse chrétienne  de l’Histoire : Leurs  travaux les ont conduits à une attitude anti-révolutionnaire  et à proposer une alternative  politique  enracinée dans la pensée de la Réforme.
-Dans le contexte français  qui est le sien, et suivant en cela ses prédécesseurs en ce domaine,  …, l’association travaille à la restauration du Roi de France capétien.
Contact

Monsieur Jean-Marc DAUMAS de CORNILHAC.
34A Boulevard Bénézech –
34590 Marsillargues (Hérault)  –
Tél. : 04 67 65 40 26  ( N° aujourd’hui erroné)

http://arr.free.fr/
vbru@club-internet.fr

   Il se trouve que le site http://arr.free.fr/ est toujours accessible , alors si vous alliez  y jeter un oeil.

Alain TEXIER

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Retour sur les Réformés royalistes

  1. xavier dit :

    C’est bien de nous en informer, mais pour moi, NON MERCI!
    Il ne faut pas oublier que la Réforme fait partie de la genèse de la future Révolution dite française et que les réformés ont sapé le Trône, ils sont les ancêtres de nos révolutionnaires.
    Beaucoup de Réformés figuraient dans les loges au XVIIIème et furent très actifs dans les massacres Révolutionnaires en Vendée. Il suffit de constater leurs exactions du côté de Pouzauges
    Je m’étonne donc que ces gens là puissent soutenir un Roi très Chrétien défenseur de la Sainte Eglise?

  2. Rappelons que les LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE désignent pour Roi Légitime l’Aîné Salique et CATHOLIQUE des Bourbons NES FRANCAIS et de naissance Légitime : celà est inscrit dans LE SONGE D’HUGUES CAPET, donc un mesage Divin.

    Si la Première Loi est la Loi de Masculinité -la fameuse Loi Salique- les seconde est LA LOI DE CATAHOLICITE :

    2°) Loi de Catholicité:
    Le Saint Royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine qui est la vértable Eglise du Christ, le Roi de France -qui est le Lieutenant du Christ- doit être Catholique et maintenir la foi Catholique en l’Etat et la Couronne de France, protéger l’Eglise à l’intérieur comme favoriser son développement à l’extérieur (l’étranger) .

    Toutes les autres Lois Fondamentales découlent du principe de Catholcité, affirmé dès le baptême de Clovis, lors de la vision prophétique -autre message Divin- de Saint Rémy sur la vocation catholique de la France : 3°) Loi de Sacralité, 4°) Loi d’Inviolabilité, 5°) Loi de Souveraineté Royale:
    6°) Loi de Principe Monarchique, 7°) Loi de Gouvernement à Grand Conseil, 8°) Loi de dévolution Légale de la Couronne, 9°) Loi d’Inaliénabilité de la Couronne, 10°) Loi d’Indépendance de la Couronne, 11°) Loi de Nationalité, 12°) Loi de Naissance Légale.

    En France, le pouvoir Royal est de Droit Divin et, bien que Sacré, n’est pas absolu mais tempéré par les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutumière de notre pays et tout acte qui violerait ses contraintes serait frappé de nullité: en France, la Foi, le Roi et le Loi forment un tout inséparable…

    Beaucoup de Réformés figuraient dans les loges au XVIIIème et furent très actifs dans les massacres Révolutionnaires en Vendée, puis dans le soutient à l’Orléanisme. Notre Charet de Fontevrault ayant pour vocation de réunir des Royaliste sde toute tendance -Légitimistes et Néo-Légitimistes (Parmistes, Survivantiets, Providentialistes) comme Orléanistes (un Charle Péguy et un François-Marie Algould nous ont prouvé qu’il pouvait y avoir des Orléanistes convaincus mais authentiquement Catholiques), nous ne pouvons que prier pour la conversion des protestants tout en agissant pour défendre l’Eglise de ses ennemis autant intérieurs qu’extérieurs, qui qu’ils soient…

  3. A Xavier et Hervé,

    ainsi que vous l’avez parfaitement compris , ce post était nécessaire lorsque l’on veut bien prendre en compte le rôle de média du royalisme providencialiste qu’entend « jouer » la Charte de Fontevrault.

  4. Bien sur. mais le Royalisme Providentiste se bse sur ds prophéties qui nou promet un Grand Monarque retournant sur le Trône de France pour sauver la France et la Chrètienté, donc le pape -on parle d’un Saint Pontife- et l’Eglise Catholique.

    Pardon de faoire long. Après celà, je laisserai la parole à quelqu’un d’autre…

    Parmi les plus prestigieuses du réseau diplomatique français, l’ambassade de France près le Saint-Siège existe depuis près d’un demi-millénaire : elle fait parti de la politique de protection Royale de l’Eglise Catholique. Pour être représentée auprès du Souverain pontife, la « fille aînée de l’Église » a souvent fait appel à ses diplomates parmi les plus reconnus.

    La fonction d’ambassadeur, cette personne qui incarne un État à l’étranger, existe depuis l’Antiquité. D’emblée, la représentation Française auprès du souverain pontife va avoir une réputation prestigieuse. Pendant l’Ancien Régime, la fonction est souvent occupée par des prélats de haut rang – dont de nombreux cardinaux – et par des membres de la haute noblesse française. Des noms comme d’Armagnac, d’Estrées, d’Harcourt, Polignac ou encore La Trémouille se retrouvent dans la longue liste des ambassadeurs à Rome.

    En 1531, François de Dinteville, évêque d’Auxerre, est le premier véritable ambassadeur de France auprès de la cour pontificale à Rome. Il y est envoyé par le roi François Ier pour négocier un mariage princier : celui d’Henri, prince de France et futur Henri II, avec Catherine de Médicis, nièce du pape Clément VII (1523-1534).

    En 1635, alors qu’Urbain VIII (1623-1644) siège sur le trône de Pierre, le roi Louis XIII décide de se faire représenter à Rome par un certain Cardinal de Richelieu. Il ne s’agit toutefois pas de son célèbre conseiller, mais du propre frère de celui-ci. Pour se faire représenter auprès du successeur de Pierre, Louis XIV ne choisit en 1700 rien de moins qu’un prince souverain : Louis Ier Grimaldi, Prince de Monaco, une principauté qui posède comme le Saint Royaume de France, le catholcicisme comme religion d’Etat. L’homme meurt cependant quelques mois seulement après son arrivée au palais Farnèse, alors siège de la représentation française. Ce même palais abrite désormais l’ambassade de France auprès de la République italienne.

    Libertin et bon vivant, le cardinal de Bernis aime les plaisirs de la vie romaine où il arrive en 1774 comme ambassadeur. Sa nomination est due à son rôle lors du conclave de 1769 : les Rois de France, d’Espagne et du Portugal veulent un pontife qui les suit dans l’interdiction de la Compagnie de Jésus. A 23 reprises, ces pays font valoir leur droit d’exclusive – véritable véto à un candidat au pontificat- désormais strictement interdit. On voit bien que nous sommes en république : les Jésuites ont placé leur général sur le Trône de Pierre…

    Quelques années plus tard, en 1803, c’est le premier secrétaire de l’ambassade qui ne reste que quelques mois : François-René de Chateaubriand. Plaidant auprès du Pape l’abolition du Concordat pour rétablir pleinement le culte catholique en France, il exaspère l’ambassadeur qui parvient rapidement à le faire changer de poste.

    Les ambassadeurs laïcs se succèdent ensuite – parmi lesquels on retrouve en 1896 Eugène Poubelle, ancien préfet de la Seine qui a laissé son nom à son invention hygiénique – jusqu’en 1904. En pleine Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, le comte Wladimir d’Ormesson est nommé à la tête de la représentation Française auprès du pape Pie XII. Hostile au régime de Vichy, il quitte son poste en octobre de la même année. En 1948, il est de nouveau accrédité auprès de Pie XII pour une mission de huit ans. À la Villa Bonaparte, désormais siège de l’ambassade Française auprès du Saint-Siège, il héberge son neveu, le futur célèbre écrivain et journaliste Jean d’Ormesson.

    Entre les deux séjours du comte d’Ormesson, l’ambassade est notamment occupée entre 1945 et 1948 par le philosophe Jacques Maritain. Celui-ci en profite pour se lier d’amitié avec le substitut de la Secrétairerie d’État, Mgr Giovanni Battista Montini. Amitié qui perdurera, même lorsque le prélat sera élu Pape en 1963 sous le nom de Paul VI.

    Depuis, les ambassadeurs Français auprès du Saint Siège ne sont que les envoyés du Régent Présidentiel en place, qu’il soit plus ou moins dévot. En Aout 2018, parmi les noms qui circulent dans la presse pour prendre ce poste prestigieux actuellement vacant, figure notamment celui de François Sureau, avocat Catholique proche de l’actuel président Emmanuel Macron, et qui a des amis qui ont des amis qui ont l’oreil du Prince Jean d’Orléans. Quel que soit le nom, l’annonce ne sera officielle qu’après l’approbation du Vatican.

  5. Je reçoit des coups de téléphone me disant qu’Alain Texier et moi communiquons mal. Le premier « mélange tout » et moi, jei ne suis pas très clair.

    -Ainsi que vous l’avez parfaitement compris , ce post était nécessaire lorsque l’on veut bien prendre en compte le rôle de média du royalisme providencialiste qu’entend « jouer » la Charte de Fontevrault (Alain Texier).

    Ma réponse fut :

    -Notre Charte de Fontevrault ayant pour vocation de réunir des Royalistes de toutes tendances -Légitimistes et Néo-Légitimistes (Parmistes, Survivantiets, Providentialistes) comme Orléanistes (un Charle Péguy et un François-Marie Algould nous ont prouvé qu’il pouvait y avoir des Orléanistes convaincus mais authentiquement Catholiques)- nous ne pouvons que prier pour la conversion des protestants tout en agissant pour défendre l’Eglise de ses ennemis autant intérieurs qu’extérieurs, qui qu’ils soient…

    Parce que ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la France n’est pas une nation comme les autres, c’est « la nation des Francs qui a Dieu pour fondateur », la Fille Aïnèe de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples. Le Roi de France n’est pas un Roi comme les autres, c’est le Lieutenant du Christ. QUI QUE SERA LE ROI QUE LA DIVINE PROVIDENCE NOUS REDONNERA, IL SERA UN GRAND MONARQUE PARCE QU’IL VIENDRA SAUVER LA FRANCE ET L’EGLISE CATHOLIQUE, ET SAUVER LA CHRETIENTE EN FEDERANT LES NATIONS CHRETIENNES.

    Concervé dans les archives Royales de madrid, Il ceremoniale historico e politico (c’est écrit en italien, c’est peut-être la copie destinée à la Couronne de Naples ou au Saint Siège), sous le titre Opera uilissima à tutti gliambasciatori, définit ainsi la titulature du Roi de France :

    –Louis XV(le Roi de l’époque),par la Grâce de Dieu Roi de France et de Navarre, du Siège Apostolique le Bienfaiteur héréditaire, de l’Eglise de Rome le Protecteur perpétuel, de la liberté des Lieux Saint le Défenseur souverain du droit.

    Ici se trouve toute la Mission Divine du Roi de France…

  6. Pour conclure, Dieu SEUL choisissant le Roi car la Royauté est de choix Divin, ALAIN TEXIER PARTICPE DE LA VOLONTE DIVINE QUAND IL PARLE DE ROYAUTE, MEME PROTESTANTE (les Monarchaies régantes du Nord de l’Europe sont des Monarchies protstantes), DIEU AYANT PREVU DE NOUS DONNER UN ROI A SON HEURE. ET ALAIN TEXIER A RAISON DE NOUS INFORMER QU’IL EXISTE EN FRANCE, MEME SI CELA EST SURPRENANT, DES ROYALISTES PROTESTANTS EN FRANCE On trouve bien des Royalistes francs-maçons chez les exponants de la NAR, par exemple). Quand à moi, j’ai voulu simplement insister, peut-être lourdement j’en conviens, sur le caractère CATHOLIQUE de la Royauté Française et que le Grand Monrque que nous atendons -qui qu’il sera- ne pourra être que Catholique…

    Légitimistes et Néo-Légitimistes (Parmistes, Survivantiets, Providentialistes) comme Orléanistes ont tous EN COMMUN d’aimer la France et le Roi : c’est sur ce principe commun qu’Alain Texier semble vouloir fonder le Fontevrisme ET NOUS, FOCNTEVRISTES, NOUS DEVONS SOUTENIR ALAIN TEXIER SI NOUS VOULONS ETRE SUR DE VOIR UN JOUR UNE AUBE ROYALE SE LEVER DE NOUVEAU EN FRANCE…

  7. xavier dit :

    Ne vous faites pas de soucis, j’ai bien compris le rôle de la Charte de Fontevrault.
    Mais il est bon de rappeler certaines choses.
    Ne soyons pas naïfs, le Malin utilise des sous marins  »pour couler le bateau ». La barcasse des Protestants royalistes, lui, est un brûlot.
    Mes lectures et l’expérience m’ont rendu particulièrement méfiant, n’accordant ma confiance qu’aux fidèles des fidèles. J’ai beaucoup d’amitié pour tous les royalistes qui défendent cette noble cause et par charité ils sont mes amis; c’est pour cela que je défendrais toujours un royaliste, peu importe sa  »chapelle », nous sommes si peu!
    Mais en ce qui me concerne, vous savez bien que je suis un  »franc tireur » : « Le dernier carré » est, à mon sens, formé par les Légitimistes.
    Pour en revenir au rôle des Protestants en Vendée:
    Le Vendéen n’oublie pas, il doit pardonner.
    « À la veille de la Révolution, l’élite de Pouzauges est protestante, acquise aux idées nouvelles et révolutionnaires, surtout par opposition à la monarchie catholique, tandis qu’une certaine partie de la petite noblesse l’est par idéologie. »
    400 personnes massacrées dans l’église, les protestants ne sont pas loin dans cette affaire……

    http://www.vendeensetchouans.com/archives/2015/12/06/33030095.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s