Des desseins cachés dans le dessin d’une croix du Tau (Bijou de Cavalleti)

En réponse à Charte de Fontevrault.

Bonsoir monsieur Texier !

Je vais vous remettre sur le fil d’une discussion antérieure mais pour avoir la révélation de ce bijou il faut le demander à madame Guillermont si tel est son bon plaisir  (Et tel le fût en effet .Voir la photo ci-dessous alignée à gauche) .

Voici, il faut se rendre dans votre article:
« Première liste des récipiendaires de l’Insigne d’Officier de la Couronne (Distinction orléaniste) »

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/04/13/premiere-liste-des-recipiendaires-de-linsigne-dofficier-de-la-couronne-distinction-orleaniste/

Publié le 13 avril 2018 par vous-même (NDLRB. Alain TEXIER ).

*MA Guillermont dit :
14 avril 2018 à 21:32
J’ai ouvert le lien sur le pré carré  https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/le-pre-carre-du-roi et je suis sidérée …
Nous sommes sur la même longueur d’ondes , le message est parfaitement clair .
J’ai le plaisir de vous faire savoir que l’insigne envoyé par le Ciel vient d’Italie , la styliste du club porte le nom de Cavaletti …!
Superbe et … porteur de la Croix de Tau ( Voir ci-dessous à gauche la photo) .
Il nous reste à prendre contact avec un fabricant , le Ciel y pourvoiera comme toujours .

En réponse à MA Guillermont.

Bonjour madame Guillermont ainsi qu’à toutes et tous,

Vous parlez de quel insigne ? dixit Louis Chiren
Ce qu’il y a d’étonnant dans ce patronyme est le sens riche d’espoir pour nous:
Les cavaletti sont de petits obstacles posés au sol ou peu élevés, utilisés pour le dressage de base du cheval, en particulier pour le saut d’obstacles. voici une évocation du cheval blanc du grand monarque dont la Charte ressentait de calmes relais sur le chemin qui le mènera à Reims.

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/02/05/sur-la-route-du-sacre-a-reims-louis-chiren-a-pressenti-de-calmes-relais-avant-la-tempete/

Le roi a venir parfois comparé au cavalier du cheval blanc verrait sa route facilitée par la main divine.

*MA Guillermont dit :
15 avril 2018 à 22:27
Il s’agit d’une petite décoration superbe en métal vieilli , une Couronne Royale portant pierreries , à son sommet … le Tau !
Tau est le signe que l’on porte au front si l’on manifeste dans toute sa conduite le rayonnement de la Croix .
…/…
Alors oui je crois que cet insigne est destiné à un « brillant » à venir !
Mon esprit me soufflait que vous feriez le rapprochement de ce patronyme si parlant , vous , qui êtes le dépositaire flamboyant de la Majesté du dernier des Lys donné à notre Mère patrie …

*Louis Chiren dit :
20 avril 2018 à 21:09
« Le brillant à venir » m’interpelle, l’Esprit Saint par votre plume évoque son joyau que sera le roi qui vient.

Car votre petite décoration porte un joyau semble-t-il et donc un « brillant »:

« Il s’agit d’une petite décoration superbe en métal vieilli , une Couronne Royale portant pierreries , à son sommet »

Enfin pour le patronyme du créateur (Cavaletti) qui fait écho aux petits obstacles qui seront franchis avec aisance par le roi, voici une évocation du cheval blanc du grand monarque dont la Charte ressentait de calmes relais sur le chemin qui le mènera à Reims.

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/02/05/sur-la-route-du-sacre-a-reims-louis-chiren-a-pressenti-de-calmes-relais-avant-la-tempete/

Louis Chiren dit :
22 avril 2018 à 07:46
Bonjour à toutes et tous, j’ai trouvé avec difficulté un lien concernant l’ordre des Antonins.
Là où vous rejoignez mon inspiration pour les armes du grand monarque est qu’il est dit du roi caché que le capucin le protège. Ce peut être le padre Pio.
Le premier ordre était chevaleresque, le Tau a pris une forme stylisée mais il était très droit à l’origine puisqu’il représente la forme originelle de la Sainte Croix. La signature de saint François le prouve.
…/…
Une page intitulée: « Cavalieri del Tau Toscane Italie » a un lien probable avec votre trouvaille car les chevaliers « Cavalieri » du Tau étaient cet ordre connu en Italie et en Europe.
…/…
Moi qui me demandais pourquoi j’avais inclus les différents éléments dans une coquille saint Jacques (les armoiries du grand monarque) et bien nous avons la réponse. Qui plus est, elle se renforce avec le grand collier de l’ordre de saint Michel mais dans sa version ancienne (coquille saint Jacques). Les deux sont reliées.

Je m’arrête là je pense qu’il y a matière à réfléchir.

Maintenant c’est au bon vouloir de madame Guillermont. (Voir la photo ci-dessus alignée à gauche) .

Bien à vous et en très grande union pour les rencontres Fontevristes  du samedi 25 août 2018.

Louis Chiren

En réponse à Louis Chiren.

Bonsoir à vous Mr Texier et Louis Chiren
Il se passe quelque chose qui me dépasse , le patronyme de la créatrice est Dallavalle qui se traduit par .. de la vallée … et sa nouvelle collection Elisa Cavaletti est disponible à la maison … Jourdain …A chacun de faire le rapprochement , facile à décoder !

Pour ce bijou Cavaletti , malgré mes recherches il est introuvable sur les différentes photos des sites de la marque .

MA Guillermont 

Mais , grâce à Dieu,  les choses ont évolué depuis et nous  vous renvoyons à la photo ci-dessus alignée à gauche (A.T.) .

 

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Des desseins cachés dans le dessin d’une croix du Tau (Bijou de Cavalleti)

  1. Louis Chiren dit :

    Lisez bien le texte relié à cette œuvre de 2016 soit avant la trouvaille de MA Guillermont. La couronne ressemble étrangement au bijoux et le masque de fer est relié à cette création inspirée. Enfin comprenne qui voudra…

    https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/christus-christus-imperat

  2. MA Guillermont dit :

    En ce jour de la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie … vous avez , Mr Texier , fait vivre l’histoire , cette histoire qui vit en chacun de nous …
    Que c’est bon de lire cet article , petit trésor d’un échange entre créatures de Dieu !

  3. L’ordre sacré et militaire de Saint-Étienne, pape et martyr (en italien : Insigne Sacro Militare Ordine di Santo Stefano Papa e Martire) est un ordre religieux Chevaleresque d’origine pontificale (Bulle His quae du 1er février 1562 de Pie IV), avec une double personnalité juridique, qui est canonique (actuellement « Associazione pubblica di fedeli di fondazione pontificia ») et civile. Il est décerné par la maison grand-ducale de Toscane, tout comme l’ordre de Saint-Joseph et l’ordre du mérite civil et militaire du Tau.

    Après plusieurs tentatives de Cosimo de’ Medici, duc de Florence et de Sienne (comme un suzerain impérial), ce n’est qu’avec l’accession au trône pontifical du pape Pie IV, favorable à la Maison de Médicis, que peut être fondé l’ordre de Saint-Étienne pape et martyr, consacré sous la règle de saint Benoît, en mémoire de la victoire de Cosme Ier de Médicis à la bataille de Montemurlo (1er août 1537).

    C’est le pape Pie IV qui, avec la bulle pontificale His quae du 1er février 1562 décrète la constitution (perpetuo erigimus ac instituimus) et approuve le statut de l’ordre (statuimus ac ordinamus), confiant le grand magistère (ufficio ecclesiastico) in affidamento (perpetuo constituimus et deputamus) à Cosme de Médicis duc de Florence puis grand-duc de Toscane et à ses successeurs, ainsi l’ordre a un statut quasi religieux. Le premier grand-maître en est Cosme puis ses successeurs à la tête du grand-duché de Toscane, appartenant dans un premier temps à la maison de Médicis puis à la Habsbourg-Lorraine. La Comtesse de Chambord étant l’ultime héritière du Grand Duché de Toscane, la magistrature de l’Ordre devrait revenir au Comte de Cahmbord et à ses nebeux, les Bourbons-Parme, par ailleur titulaire de la Coutonne d’Etrurie. On dit que les Bourbons, comme descendant de Louis XIII, fils d’Henri IV et de Marie de Médicis, auraoint des droits sur l’Ordre de Saint-Etienne. UN LIEN ENTRE LA FRANCE ET L’ITALIE !

    Le premier siège de l’ordre est à Portoferraio sur l’île d’Elbe, puis à Pise. La piazza dei Cavalieri tient son nom de cet ordre, ainsi que la chiesa di Santo Stefano dei Cavalieri à Pise. Les insignes de l’ordre sont la CROIX DITE DE MALTE ROUGE à huit pointes bordée d’or SUR FOND BLANC, parée de lys d’or. Ses chevaliers étaient des nobles, militaires, chevaliers de justice, servants et frères d’armes (« nobili, militari, Cavalieri di Giustizia, serventi e fratelli d’armi ») et pour être acceptés dans l’ordre, ils devaient démontrer quatre grades de noblesse paternelle et maternelle.

    Le succès de l’ordre est grand et sa réputation dépasse les frontières de la Toscane, jusque dans les autres États italiens et à l’étranger. Sa mission était de débarrasser la Méditerranée des pirates musulmans et les chrétiens de l’esclavage ottoman. On voit l’Ordre vers 1570, déployer ses forces pour la défense de l’Espagne contre les Ottomans, et celle de Malte (1565), à la bataille de Lépante (1571) elle participe avec douze galères et la prise de Bône en Algérie. En 1587, avec la bulle pontificale et la sollicitation du grand-duc de Toscane, l’ordre récupère les biens issus de l’abolition de L’ORDRE DES CHEVALIERS DE LA CROIX BLANCHE, Ordre dynartique des Rois d’Etrurie, comme de l’Ordine di San Giacomo d’Altopascio, aussi connu comme LES CHEVALIERS DU TAU.

    Créé dans la lignée des Ordres de Jérusalem et des Ordres espagnols, l’Ordre de Saint-Étienne se voulait comme un de défense de la foi et de lutte contre les Ottomans et la piraterie barbaresque en Méditerranée, et en particulier dans la mer Tyrrhénienne, où Cosme avait depuis peu fait construire le port de Livourne. Il souhaitait également que l’ordre réconcilie la Noblesse toscane récemment réunie sous sa couronne (en particulier la noblesse siennoise et pisane) et voulut donner un signe fort de soutien à l’Église Catholique romaine, menacée par les Turcs et les protestants.

    Légalement, aujourd’hui l’ordre est organisé comme une association publique cultuelle (Associazione pubblica di fedeli di fondazione pontificia). L’ordre compte actuellement environ 75 chevaliers (bailli grand-croix de justice, chevaliers et chevaliers grand-croix de justice, prêtres et aumôniers) et son grand-maître est S.A.I. et R. le prince Sigismond de Habsbourg-Toscane archiduc d’Autriche, chef de la maison grand-ducale de Toscane; le comte Neri Capponi, professeur et avocat, en est grand chancelier; le docteur don Domenico Serlupi Crescenzi Ottoboni, en est le vice-chancelier; ainsi que deux baillis grand-croix de justice. Pour la partie spirituelle, par un aumônier majeur nommé au sein de l’ordre tel que requis par les statuts.

    Il existe à Pise l’Institution des chevaliers de Saint-Étienne (Istituzione dei Cavalieri di Santo Stefano) fondation italienne créée en 1939 qui, en compagnie de l’Académie de marine des Chevaliers de Saint-Étienne (Accademia di Marina dei Cavalieri di Santo Stefano), toutes deux indépendantes de l’ordre, s’occupent du maintien de la mémoire de l’histoire de l’Ordre…

  4. Pardon, je me suis trompé ! J’ai écris :

    -L’ORDRE DES CHEVALIERS DE LA CROIX BLANCHE, Ordre dynastique des Rois d’Etrurie…

    Non, car en fait L’ORDRE DES CHEVALIERS DE LA CROIX BLANCHE est un Ordre fondé en 1814 par Ferdinand III, Grand-Duc de Toscane, qui le destina à récompenser le mérite militaire et la fidélité, d’où son nom d’Ordre de la Fidélité. Il disparut en 1861, à l’unification de la Toscane avec le Royaume de Piémont-Sardaigne, la Maison Royale de Savoie voulant pour l’unité de l’Italie, supprimer les Ordres antiques des 7 Etats italiens pré-unitaires : Royaume de Piémont-Sardaigne, Royaume Lombardo-Vénitien, Royaume de Naples et des Deux-Siciles, Grand Duché de toscane, Duché de Parme, Plaisance et Guastalla, Duché de Reggio-Modène et Etats de l’Eglise…

    Cet ordre de la Croix blanche fut réuni, comme chez nous Saint-Lazare à Notre-Dame du Mont Carmel, à l’Ordre de Saint-Etienne. Sinon, on trouve sous le nom d’Ordre de la Croix Blanche une antique appellation de l’Ordre de Malte, ce qui n’a rien à voir et nous écarte de notre sujet, mais qui peut nous intéresser comme Fontevriste, l’Hôtel de la Croix Blanche de Fontevraud pouvant servir à rappeler la présence d’une antique Commanderie de l’Ordre de Malte autour de l’Abbaye Royale et aujourd’hui disparue…

  5. Ping : Quelques remarques inédites sur Benoît XVI . | La Charte de Fontevrault

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s