» Le petit manteau rouge » ou lorsque la duchesse d’Agoulême affirmait  » Mon fr§re ( Louis XVII) n’est pas mort ».

Lettre  autographe de M. L’Abbé de Durat, Aumônier Général de la Charte de Fontevrault,  rappelant  un souvenir famillial attestant  que Louis XVII n’était pas mort dans le donjon du Temple.

témoignage manuscrit - petit manteau rouge

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour  » Le petit manteau rouge » ou lorsque la duchesse d’Agoulême affirmait  » Mon fr§re ( Louis XVII) n’est pas mort ».

  1. Eric FRATTINI, La Sainte Alliance. La véritable histoire des services secrets du Vatican. Traduit de
    l’espagnol par Alex et Nelly Lhermillier. Paris, Éditions Flammarion, 2006, 468 p.

    Dans ce livre http://www.bibliomonde.com/livre/sainte-alliance-histoire-des-services-secrets-vatican-5406.html , on apprend que La papauté, une des plus anciennes institutions du monde, a toujours joué un double rôle : autorité spirituelle et religieuse, certes, mais aussi acteur incontournable de la scène politique internationale.

    Et c’est justement pour asseoir cette puissance politique qu’est fondé en 1566, sur l’ordre de Pie V, le service d’espionnage du Vatican : la Sainte Alliance – à laquelle vient s’ajouter en 1910 un département de contre-espionnage, le Sodalitium Pianum. Bien que le Saint-Siège ne reconnaisse toujours pas officiellement son existence, elle a œuvré dans l’ombre au cours des cinq derniers siècles, faisant assassiner des rois huguenots ou des emprereurs allemands, finançant des coups d’Etat, soutenant des dictatures, créant nombre de sociétés secrètes chargées d’éliminer des opposants, aidant à l’évasion de criminels nazis, provoquant des faillites financières et nouant des relations occultes avec la mafia et les trafiquants d’armes.

    Comme le résume très bien Paluzzo Paluzzi, plus haut dirigeant de la Sainte Alliance au milieu du XVIIe siècle :

    -Si le pape ordonne de liquider quelqu’un pour défendre la foi, on le fait sans poser de questions. Il est la voix de Dieu, et nous, son bras exécuteur.

    Grâce à des recherches extrêmement documentées qui détaillent cinq siècles d’histoire, Eric Frattini nous livre une enquête exclusive sur la « face cachée » de la papauté – des révélations qui font froid dans le dos.

    D’APRES LES DOSSIERS DE LA SAINTE ALLIANCE, AUJOURD’HUI DECLASSES, ON APPREND QU’ELLE AURAIT EXFILTRE LE JUENE LOUIS XVII VERS LA COUR D’ESPAGNE, ROYAUME ALORS GOUVERNE PAR CHARLES IV, COUSIN ET AMI DE LOUIS XVI. L’INVASION NAPOLEONIENNE AURAIT OBLIGE LA FAMILLE ROYALE D’ESPAGNE A TRANSFERER L’ENFANT-ROI DANS UN PAYS ETRANGER. LEQUEL ? ON NE SAIT PAS ENCORE A CE JOUR…

    • Richard dit :

      Merci, Cher Hervé J.VOLTO, d’avoir mentionné le nom Eric FRATTINI et son livre, La Sainte Alliance, que je ne connaissais pas. Je passe la commande immédiatement. C’est toujours avec plaisir que je lis vos articles et analyses, ainsi que vos commentaires judicieux.
      Meilleurs vœux et bonne et heureuse année 2019.

  2. Irène Pincemaille dit :

    Bonsoir Messieurs,
    Sans vouloir paraître d’une naïveté confinant à la sottise, je tiens tout de même à apporter un « bémol » aux accusations ci-dessus : le Pape est tout de même le successeur de St. Pierre et vouloir transformer le Vatican en capitale de la mafia …!!! « faut pas pousser » comme on dit !
    Oui, des sociétés semi-secrètes comme la « Sainte Vehme » au XVIème siècle (dont j’ignore si elle dépendait de Rome), la trop fameuse (et fumeuse) Inquisition à qui on a prêté un nombre énorme de crimes, alors que les condamnés étaient exécutés par le « bras séculier » après que l’Église ait tout tenté pour les ramener dans « le droit chemin », plus récemment l’Opus Dei dont le « crime » !!! (humm !) a été de soutenir le régime franquiste en Espagne – là où des milliers de religieux avaient péri dans des conditions atroces lors de la guerre civile – ! Oui, je sais : Jean-Paul 1er, etc… mais, enfin, n’exagérons rien et prions le Seigneur de ramener dans le « Bercail » les « Brebis Égarées ».
    Amitiés à tous.

  3. Meilleurs vœux et bonne et heureuse année 2019 à vous aussi, Richard.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s