Annonce tardive d’un conférence sur Louis XVII et le « survivantisme »

14 juin 2018

Rendez-vous le 14 juin pour une conférence sur Louis XVII et le « survivantisme »

Histoire et mémoires de la Révolution et de la Restauration

Jeudi 14 juin à 18h30

(NDLRB. Pardon de  vous prévenir  si tard)

Dans le cadre du cycle de conférences « Histoires et Mémoires de la Révolution et de la Restauration » à la Chapelle expiatoire, le Centre des monuments nationaux vous propose une soirée spéciale sur Louis XVII et le « survivantisme »  animée par Hélène Becquet et Pierre-Gilles Girault

La mort tragique du fils de Louis XVI le 8 juin 1795 a laissé libre cours à tous les fantasmes et aux rumeurs. Sont ainsi apparu aux siècles suivants plusieurs prétendants au trône : les « faux Dauphins ».

NDLRB . Nous laissons à l’auteur de cet article le qualificatif qu’il emploie.

18h30 : Introduction par Pierre-Gilles Girault, conservateur du Patrimoine : « Le survivantisme dans l’Histoire »

19h00 : Hélène Becquet, archiviste-paléographe « Louis XVII et le survivantisme : une histoire des pseudo-dauphins. »

NDLRB . Nous laissons à la conférencière  le qualificatif qu’elle emploie.

Séance de dédicaces et verre de l’amitié

21h00 : projection du film « Monseigneur » (1949) de Roger Richebé et avec Bernard Blier, où plusieurs scènes ont été tournées à la Chapelle expiatoire (avec l’amical soutien des Films du Jeudi).

http://www.chapelle-expiatoire-paris.fr/Actualites/Louis-XVII-et-le-survivantisme

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites survivantistes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Annonce tardive d’un conférence sur Louis XVII et le « survivantisme »

  1. Ils continueront à raconter que Mme Royale fut la fille de Fersen, que le Dauphin Louis Joseph fut le fils du Comte d’Artois, si leur frère (demi-frère?) Loui-Charles fut quand à lui le véritable fils de Louis XVI, on comprend qu’après le 21 Janvier 1793, c’est Louis XVII qui fut décidé d’exflitrer du Royaume et le mérite en incombe à tous les Princes du Sang de France, les Rois d’Espagne, les Empreurs d’Autriche, les Aristocrates Français et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont assumé leur responsabilités pour mettre l’Enfant-Roi à l’abrit.

    Les vrais Royalistes ne peuvent que remrecier leurs descendants actuels, ainsi que les membres de certains Ordres de Chavalerie Souverains demeurés encore miraculeusemnt Catholiques, et donts les prédecessurs aidèrent en òleur temps au déplacemenbt Royal.

    Tout le reste n’est que polémique et démagogie…

  2. Ils continueront à raconter que Louis XVII est mort le 8 Juin 1795, alors que c’estr le Dauphin Louis-Joseph qui est mort le 8 juin 1789.

    Dans l’oeuvre du Raspail, LE ROI AU-DELA DE LA MER, ouvrage séduisant au contour de tous Royaliste, qui ne peut qu’espérer et recréer à son tour ce que pourrait accomplir le souverain combattant, le souverain en marche vers son trône. Le principe du livre est cependant de l’ordre du retour. Raspail s’adresse aux Princes de France dans un roman lettre-ouverte, mais son Prince est ficitf. Le quel est-il ? Nous n’en savons rien. LOUIS, JEAN, HENRI, celà a peu d’importance. Le Prince concerve son panache, il s’éloigne de tout compromission -même avec son propre milieu- prend le large pour se faire désirer, rendre sa présence indispensable par l’absence. Evidemment, quelle autre destination Raspail pouvait-il choiri que l’Ecosse ? Son Prince marche dans les traces de Bonny Prince Charly, Charles Spencer Stuart…

    Raspail connaît et développe l’histoire de la Duchesse de Berry qui, en 1832, essaya de reconquérir le trône de son fils alors agé à peine de dix ans avec panache et bravoure. Elle échoua, mais la cause n’était pas perdue d’avance, tout comme celle de Charles Stuart ne le fut pas. Ils se donnèrent les moyens de vaincre, trempèrent leurs mains dans des coffres d’or, du sang frais et l’encre de missives secrètes.

    Aujourd’hui, les Princes Jean et Louis-Alphonse décrochent leur téléphone et appellent quand ils veulent les Princes étrangers, aussi bien issus de Familles régnantes que prétendantes: le Prince Jean, en particulier, possède un statut reconnu internationalement, étant apparenté avec toutes les Familles Royales d’Europe, ce qui lui ouvre toutes les portes!

    Le Roi caché HENRI V DE LA CROIX, que l’on imagine Catholique d’une grande élévation de sentiments, tel un Chevalier de Malte au service des indigents, n’aurait d’ouverture Princière que comme descendant de Louis XVII, et ce vers les Habsbourg comme peut-être, à travers eux, vers les Bourbons d’Espagne, de Naples et de Parme.

    Il serait relativement isolé auprès des Cours, sa seule force ne pourra être que politique. La théorie successorale ne résout plus rien aujourd’hui, car, à l‘heure où notre Etat est bradé, nos ville souillées, nos Eglises vidées, notre jeunesse brimée, abandonnée, livrée, il est n‘est pas impossible que les Français ne se ressaisissent et réclament avec force qu‘une haute et Sainte Légitimité vienne consacrer l‘Etat Français, et le Prince, qui qu‘il soit, devra être à la hauteur de sa Naissance: seule l’action politique peut donner du poids au futur Grand Monarque, comme elle en donna au Comte Henri de Chambord.

    Aucun pouvoir ne pouvant durer en s’appuyant uniquement sur la propagande, à défaut de force, il faudra au Chef de l’Etat acquérir UNE LEGITIMITE NATURELLE par les services rendus au peuple qui lui est confié qui, en retour, lui manifestera une reconaissance capable de consacrer son autorité. Ces services concernent les nécessités naturelles : GERER L’ORDRE, FAIRE RESPECTER LA JUSTICE, DEFENDRE LE PEUPLE CONTRE LES ENNEMIS, ASSURER LES CONDITIONS DE LA PROPERITE DU PAYS. Mais en France spécialement, la Royauté a le devoir de protéger l’Eglise et d’assurer une législation Chrétienne, reconaissant Dieu comme source de toute autorité : c’est LE LEGITIMITE THEOLOGIQUE. Or, historiquement, seule la Monarchie Capétienne, Catholique et Royale, a possédé pleinement cette DOUBLE LEGITIMITE.

    Authentique fils de Saint-Louis, dépositaire d’une tradition Capétienne jamais reniée, n’ayant besoin d’aucun artifices politiques, ni de manouvres subtiles, ni de courtisant, ni d’affirmer une prétentieuse position d’exclusive dynastique, le Roi caché HENRI V DE LA CROIX, parce que choisi par Dieu et non par les hommes, serait à même de recueillir l’esprit de Froshdorff, de mener une silencieuse mais vigoureuse action reconstructrice, incarnant non pas un système mais un mouvement d’âmes.

    Parce que si le Roi caché HENRI V DE LA CROIX serait en profonde communion avec la tradition spirituelle de la France, sa conception de la Royauté ne serait pas plus négociable que celle du Comte de Chambord qui avait en son temps refusé une Restauration dévoyée et assise sur un compromis inacceptable, ne voyant de destin Français que dans le cadre de la Chrétienté, de Mission Française que dans la fidélité de la France à son baptême et ne voulant de salut national que dans l’esprit de justice.

  3. Bien que nous ne soyons plus en Monarchie, le Roi Perdu a un rôle à jouer dans la vie politique de notre Pays. Un Roi est par définition un arbitre, un cociliateur, quand il n’est pas un guide. Le Roi caché, comme le Roi en exil, peut incarner une autorité morale qui peut être écoutée. Il peut attirer l’attention du pouvoir et de ses concitoyens sur des questions précises. Il doit pour celà se tenir en permanance au courant de la vie politique de son pays. Il incarne au-delà de tout une tradition, une continuité, comme un possible recours…

    Aussi, immaginons… Le ROI CACHE HENRI V DE LA CROIX, Fils Aîné des Coeurs-Unis de Jésus et de Marie, Roi Promis à Marie-Julie et à Agnès Marie, et annoncé par les prophéties, a devant lui un grand bureau sur lequel se trouve peut-être un écran d’ordinateur, mais avant tout des journaux, des livres et des documents : il se tient prêt à sortir de l’anonymat pour servir la France l’appelle.
    Sa Majesté Très Chrétienne, assise avec calme, maîtresse de ses pensées et toujours au-dessus de son sort, s’occuppe de l’avenir d’un peuple qui repousse encore le bonheur et la tranquilité qu’elle veut lui rendre.

    Roi, tout aussi Souverain que s’il était à Versailles, toujours maître de lui et désormais préparé au grand rôle qu’il va bientôt jouer avec la Grâce de Dieu, henri v de la croixle Monarque mystérieux, ROI DE GRANDE FRAYEUR pour les ennemis de la France et de la Chrétienté de dormir la nuit, en ne désespérant pas des Français et en se livrant pleinement à la Divine Providence, se rend digne du haut rang dont il n’est jamais descendu depuis son réveil depuis JUILLET 1999…

  4. Nostradamus adit que le futur Grand Monarque HENRI, Heinrich, Chiren, Cyrénéen, le Lys qui aide à porter le poids DE LA CROIX, connaitrait sa propre identité depuis JUILLET 1999 : selon Raspail, ce ROI caché pourrait avoir commencé à agir dans l’ombre, consulter, batir, organiser -et même conspirer!- à tisser sa toile, comme une Chouannerie moderne et, d’allégance en allégance, instituer ce Royaume parallèle dont la trame irriguerait le corps encore sain de la Nation, ce qui créerait un sentiment DE GRANDE FRAYEUR parmi les ennemis de la France et de la Chrétienté !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s