6 février 1934. « La république gouverne mal mais se défend bien »; Anatole France.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/02/06/anniversaire-pourquoi-le-6-fevrier-1934-a-ete-sterile-lanalyse-de-maurice-pujo/

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-6-fevrier-1934-la-republique-n-hesite-pas-a-faire-tirer-sur-ses-enfants-122436071.html

 

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 6 février 1934. « La république gouverne mal mais se défend bien »; Anatole France.

  1. Les faiblessse du Royalisme relèvent aujourd’hui plus d’une absence que de ses divisions. Non pas l’absence d’un Prince prêt à devenir Roi, en se donnant les moyens de sa réussite -nous l’avons, ce Prince- non, celle de penseurs capables d’influencer, en tant que Royalistes, les élites intellectuellements actives.

    Tant que cetet absence n’aura pas été comblée, le Royalisme restera dans l’état où il se trouve aujourd’hui, à la plus grande joie de la République : une nébuleuse de groupuscules. A tous ceux qui ont encore la force de réagir, il faut soutenir des initiatives comme CIVITAS et placer tous nos efforts sous le signe du doiubler-COEUR DE L’AMOUR srmonté de la CROIX DU SACRIFICE, espoir et salut de la France…

    • Louis Chiren dit :

      Cette œuvre a pris naissance les 20 et 27 janvier pour s’achever le 3 février 2019. Trois séances trinitaires pour rappeler qui est le maître
      du monde devant lequel tous genoux doivent fléchir et dénoncer encore et toujours le mensonge qui empoisonne la France et le monde.

      Le 20 janvier nous rappelle la mort d’Anne d’Autriche en 1666 au Louvre. Louis XIV à son chevet en larmes perdra connaissance. Le cœur de sa mère sera confié au Val-de-Grâce, ce couvent qu’elle avait érigé en remerciement à Dieu pour la naissance de Louis Dieudonné tandis que son corps reposera à Saint-Denis.

      Le 20 janvier 1771 nous remémore également la décision de Louis XV qui par l’action de son garde des sceaux Maupeou fera arrêter cent trente magistrats du Parlement. Ces derniers coupables de vénalité seront exilés et l’institution transformée amenant l’égalité de tous les sujets.

      Dans la crise que nous vivons et qui semble entrer dans une dimension conforme aux nombreuses prophéties de la pré-fin des temps. Nous pourrions rebondir sur ce choix de Louis XV en songeant à cette représentation multipolaire des cadres de la république qui jouissent de gratifications confortables mais nous renforce dans l’idée que cette cacophonie démocratique n’apporte rien de bon pour ceux qui sont à la base et qui nous dit-on sont les véritables décideurs…

      Pour les royalistes, cette mauvaise farce née au siècle des lumières n’est qu’une hydre hideuse qui ne cesse de renaître, les têtes tombant les unes après les autres, symbole d’un système inversé, inspiré par la bête et qui continue à cette heure de saigner le peuple réel.

      Cette illustration vous présente deux pyramides. Celle de gauche est la représentation traditionnelle d’un des symboles les plus anciens du christianisme que nous pouvons observer au-dessus des maîtres autels traditionnels de certaines églises. Ce triangle est souvent entouré de nuées, le tétragramme se trouve inscrit en lettres hébraïques à la pointe supérieure. C’est la représentation de la Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit, elle figure par exemple sur les impressions d’époque du testament de Louis XVI, notre roi martyr.

      Ce triangle qui se dresse vers le ciel est l’illustration de l’ordre pyramidal voulu par Dieu. Dans l’institution du royaume très chrétien des rois de France, le créateur était placé au sommet, l’Église le représentant. Venait ensuite le roi de France, les différents corps sociaux par ordre hiérarchique jusqu’aux plus petits qui ne devaient pas être écrasés mais protégés et aidés.

      Il faut rappeler à ce sujet que le roi est un serviteur, il est responsable de son peuple et entièrement responsable de ses actes devant Dieu. Louis XIV commettant l’adultère était publiquement rabroué lors des sermons prononcés en chaire et interdit de communion. Il y avait des règles qui étaient autant de barrières saines et profitables pour canaliser l’autorité royale ou religieuse en cas d’abus. On rapporte par exemple que Louis XIV voulant étendre l’une des ailes du château de Versailles devra stopper les travaux. La raison en était qu’il ne pouvait exproprier les riverains des maisons se trouvant dans l’axe du projet d’expansion.

      J’en reviens à cette pyramide, le choix d’y inscrire une représentation succincte du sommet du Mont Saint-Michel couronné par l’archange s’est imposé. En effet il synthétise admirablement l’organisation pyramidale de cette époque tant du point de vue temporel que spirituel. Nombre de rois et de reines de France s’y sont rendus en pèlerinage.
      Louis XI en sera le plus fervent défenseur et vouera à l’archange une dévotion toute spéciale. Il fondera l’Ordre des chevaliers de Saint-Michel. Encore de nos jours des pèlerins s’y rendre pour se placer sous la protection de l’archange. Quelques royalistes espérant le roi profitent également de celle-ci, leurs noms étant inscrits sur le livre de prières dont les religieux sur place en assurent l’élévation.

      La pyramide de droite devait également représenter une architecture moderne en opposition avec le classicisme du mont mais que choisir. Il était évident que le projet hideux et hautement ésotérique de la pyramide du Louvre devait s’imposer. Celle-ci se dresse sur les lieux emblématiques de l’ancien pouvoir royal. La partie visible, hors-sol, s’élève défigurant les lieux par un projet où la technicité est dans la droite ligne de l’esprit trans-humaniste.

      Elle semble faire office de verrière laissant entrer la lumière dans le sous-sol. Une seconde pyramide inversée répond à la première, c’est cette dernière qui prend place sur cette illustration. Dans la réalité des sortes de croix participant je suppose à la tenue de l’infrastructure se trouvent aux intersections. Je n’ai pas souhaité les représenter. Enfin une troisième pyramide beaucoup plus petite, dorée comme un écho au pyramidion doré de l’obélisque est sans aucun doute un rappel occulte voulu. Il suffit pour s’en convaincre de constater que l’obélisque a été placée sur cette place du martyr volontairement afin d’en faire oublier l’abomination.

      La superposition de ces trois pyramides est une inversion certaine de la Trinité, une réponse perverse de celui qui règne dans les tréfonds et qui dirige les âmes vendues.

      Vous avez donc à votre gauche la pyramide spirituelle et sociétale voulue par Dieu dont les chefs se situent au sommet sous la juridiction du Ciel. À votre droite la pyramide inversée symbolisant le nouvel ordre dont une partie visible est en pleine lumière prétextant qu’elle est ouverte et doit apporter l’éclairage nécessaire aux esprits réfractaires. Mais c’est bien le prince des lumières qui la dirige et la pointe orientée vers le bas, l’indique.

      Hors-sol tout est clinquant, lumineux propre à attirer les esprits avides de gloires et de plaisirs faciles. D’échanges enflammés où les mots de liberté, d’égalité et de fraternité propre à feutrer les véritables desseins de ces succubes continuent d’embrumer les neurones de nos compatriotes et du monde.

      Plus l’on descend dans les profondeurs, plus l’ignorance et l’obscurité se font jour, plus les certitudes s’estompent, plus la bête montre son vrai visage à ceux et celles qui lui ont tout abandonné.

      Mais il y a probablement comme pour la pyramide divine beaucoup d’appelés et peu d’élus aussi la plupart des initiés restent dans l’ignorance.

      Le spectacle de la dernière intronisation du faux « monarc » républicain confirme l’importance de cette structure placée au centre névralgique de la France royale qui sommeille mais qui se redressera à l’heure de Dieu, là est notre espérance.

      Dans ce moment où l’histoire s’écrit. Où les espoirs justifiés ou vains d’un peuple en souffrance, gouverné depuis plus de deux siècles par un pouvoir absolu, protecteur d’une caste infâme et fière de l’être, aspire à une vie plus équitable.

      Il serait bon de dire à nos compatriotes que nous aimons car la France ne peut pas mourir puisque Dieu aime toujours les francs que la solution est dans la prière et la conversion.

      Celle-ci est aussi dans la compréhension de cette inversion diabolique, voulue et dirigée de cet ordre pyramidal renversé volontairement et dont les résultats sont sous nos yeux.

      Les rois ont fait la France mais à la France il faut un roi. Tout est dit par la grâce et la Très Sainte Volonté du Christ Roi et de sa Très Sainte Mère qui voudront bien accorder la clairvoyance à ceux et celles qui ne comprennent pas où se trouve le salut du royaume des Lys qui ne demande qu’à renaître.

      https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/l-inversion-pyramidale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s