Le cercle Louis XVII duc de Normandie promeut la cause de la survivance de Louis XVII.

Philippe Lyoen                                                                                                                                       Le cercle Louis XVII duc de Normandie regroupe les monarchistes partisans de la noble cause Louis XVII. Il publie une revue trimestrielle le cercle est l’organe officiel de soutien à Son Altesse Royale le Prince Charles Louis de Bourbon.https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10157117263108217&set=gm.1044513612395341&type=3&theater&ifg=1

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites survivantistes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le cercle Louis XVII duc de Normandie promeut la cause de la survivance de Louis XVII.

  1. Louis XVII n’avait pas disparu de la scène politique. Les proclamations de Louis XVIII atteignirent sans doute davantage les élites que le peuple. Des Français en étaient restés cependant au fils de Louis XVI, malgré l’annonce de sa mort en 1795. Fin 1813-début 1814, les révoltes de conscrits d’une partie de la Flandre Française, rapidement devenues soulèvement rural anti-napoléonien, se firent au nom de Louis XVII (sobriquet qui resta à leur chef). L’arrivée sur le trône de Louis XVIII n’empêcha même pas la multiplication des faux Louis XVII.

    La contestation de Louis XVIII, puis partiellement de Charles X, s’alimente ainsi dans une partie du monde Ultra aux prophéties politiques circulant de manière manuscrite ou en compilations (désormais classificatoires) imprimées, et au dernier prophète Royal qu’est Thomas Martin de Gallardon.

    Ce prophétisme se prolonge après 1830 dans le Survivantisme.

    Qui sont les Survivantistes?

    Le Comte de Chambord lui-même, qui ne voyait de destin Français que dans le cadre de la Chrétienté, ne concevait de Mission Française que la fidélité de la France à son Baptême et ne désirait de salut national que dans l’esprit de justice, décida de renoncer au Trône -au grand dam de ses contemporains!- après la révélation de Maximin Giraud, le Berger de la Salette, de la Survivance de Louis XVII et de la vraie descendance Royale, et la querelle du Drapeau Blanc ne fut qu’une excuse.

    Ou se trouve cette descendance?

    Il y a deux hypothèses:

    1. Naundorff n’était pas Louis XVII, mais le fils adultérin du dernier Prince de Condé (et donc demi-frère de l’infortuné Duc d’Enghien), dont la cuisinière hollandaise se nommait Emma Naundorff : le futur Grand Monarque est le descendant Salique de Louis XVII mais on ignore complètement où se trouve cette descendance, qui est celle des Lys coupés. C’est l’hypothèse SURVIVANTISTE.

    2. Le futur Grand Monarque ne descend de Louis XVII que par sa mère, petite-fille du petit-fil de l’Enfant-Roi, et membre de la branche coupée des Lys, et descend par son père de la Branche Aînée de Saint-Louis, qui est celle des Bourbons-Montpensier-de-Valois-et-de-La Croix, lignée oubliée mais Légitime, dont le Masque de Fer fut l’incarnation comme l’instrument Divin du témoignage de la permanance de la Légitimité : on ignore totalement, là aussi, où se trouve cette double descendance, dont on ne connaitrait que le nom,HENRI V DE LA CROIX, et le caractère Français, et que ce sera la Providence à nous le doner, ce même si c’est le fils d’un modeste gardien de phare. C’est l’hypothèse PROVIDENTIALISTE.

    Les hypothèses N° 1 et N° 2 se confondent dans la certitude d’une survivance de Louis XVII.

    L’hypothèses N°2 s’en remet humblement à Dieu pour le choix du Roi à venir…

  2. Irène Pincemaille dit :

    Cette demoiselle Naundorff, très à la mode et sortant d’on ne sait où !!! les maitresses des princes de Condé sont connues et nulle miss Naundorff n’y apparaît !
    Toutefois, si un tel enfant avait existé, il aurait fallu qu’il vive à la cour, dans l’intimité de la famille royale pendant toute sa petite enfance. Dans ce cas, aurait-on attendu aujourd’hui pour le repérer et l’étudier ? et cette demoiselle Naundorff idem ! ces personnes auraient fait l’objet des études les plus minutieuses depuis longtemps !
    Soyons sérieux :
    – Il n’y a jamais eu de demoiselle Naundorff chez les Condé ni ailleurs.

    –  »  »  »  »  » d’enfant de cet âge partageant la vie courante du couple royal.

    Donc…!
    Amitiés.

  3. Selon la thèse développée dans le livre NAUNDORFF, VRAI PRINCE, FAUX PRETENDANT, Charles Guillaune Naundorff serait le fils naturel du Prince Louis VI de Bourbon-Condé (Louis-Henri-Joseph de Bourbon-Condé, Duc de Bourbon, 1756-1830), et de sa cuisinière, une jolie hollandaise nonnée… EMMA NAUNDORF ! Dans ce livre, le duc de Bourbon, avait à son service une jeune prussienne de 22 ans, cusinière de son état : elle se nommait EMMA NONAUDORFF. la jeune et jolie cuisinière serait devenue la maîtresse du Prince, alors séparé de son épouse, batilde d’Orléans. Le Prince auarit conçut de l’épouser car elle était tombé enceinte, mais Louis XVI refusa car il ne voulait pas d’un mariage civile à la Cour. Le prince passa outre et épousa secrètement : un fils naquis, Charles-Guillaume né en 1785, la même année que Louis XVII. Ce fils illicite, demi-frère de l’infortuné Duc d’Henghien, fut éduqué AVEC LS ENFANTS DE LOUIS XVI, notamment l’aînée, Marie-Thérèse, future Duchesse d’Angoulême : c’est la raison pour laquelle Nuaundorff put faire valoir de souvenirs communs, notamment en ce qui concerne la description des lieux et des personnes. Après la Révolution, la Terreur et la commotion populaire, le jeune Naundorff n’aut aucun mal, sous la Restauration, à faire valoir l’identité de Louis XVII.

    Dans le livre LA RUMMEUR DE DIEU, on découvre que Naundorff avait fondé sa propre église protestante aux Pays Bas. il était convaincu qu’il était le vrai réformateur de l’Eglise d’alors… et donc que l’Eglise Catholique Romaine de l’époque était dans l’erreur ! Une loge l’aurait enrolé et l’affaire Naundorff serait une manipulation maçonnique. Mais les Chevaliers de Foi auraient retourné l’arme contre ses utilisateurs et usé de l’imposteur Naundorff pour égarer les recherches sur Louis XVII et permettre que le vèritable Enfant-Roi puisse avoir été mis à l’abrit à l’étranger !
    Si l’Enfant-Roi fut exfiltré, le mérite en incombe à tous les Princes du Sang de France, les Rois d’Espagne, les Empreurs d’Autriche, les Aristocrates Français et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont assumé leur responsabilités pour mettre l’Enfant-Roi à l’abrit. Les vrais Royalistes ne peuvent que remrecier leurs descendants actuels, ainsi que les membres de certains Ordres de Chavalerie Souverains demeurés encore miraculeusemnt Catholiques, et donts les prédecesseurs aidèrent en òleur temps au déplacemenbt Royal…

  4. Selon la thèse développée dans le livre NAUNDORFF, VRAI PRINCE, FAUX PRETENDANT, Charles Guillaune Naundorff serait le fils naturel du Prince Louis VI de Bourbon-Condé (Louis-Henri-Joseph de Bourbon-Condé, Duc de Bourbon, 1756-1830), et de sa cuisinière, une jolie hollandaise nonnée… EMMA NAUNDORF ! Dans ce livre, le duc de Bourbon, avait à son service une jeune prussienne de 22 ans, cusinière de son état : elle se nommait EMMA NONAUDORFF. la jeune et jolie cuisinière serait devenue la maîtresse du Prince, alors séparé de son épouse, batilde d’Orléans. Le Prince auarit conçut de l’épouser car elle était tombé enceinte, mais Louis XVI refusa car il ne voulait pas d’un mariage civile à la Cour. Le prince passa outre et épousa secrètement : un fils naquis, Charles-Guillaume né en 1785, la même année que Louis XVII. Ce fils illicite, demi-frère de l’infortuné Duc d’Henghien, fut éduqué avec les enfants de Louis XVI, notamment l’aînée, Marie-Thérpèse, future Duchesse d’Angoulême : c’est la raison pour laquelle Nuaundorff put faire valoir de souvenirs communs, notamment en ce qui concerne la description des lieux et des personnes. Après la Révolution, la Terreur et la commotion populaire, le jeune Naundorff n’aut aucun mal, sous la Restauration, à faire valoir l’identité de Louis XVII. Ici le lecteur féru d’hsitoire pourra mieux comprendre la raison de l’une des plus grandes interrogations des « Naundorffistes  » eux-même en ce XXI° siècle : pourquoi la chère et inestimable soeur de Louis XVII, la Duchesse d’Angoulême, a-t-elle renié invariablement son “frère” Naundorff, au cours des années de la Resatauration, et ce jusquà la fin de ses jours ?!

    Dans le livre LA RUMMEUR DE DIEU, on découvre que Naundorff avait fondé sa propre église protestante aux Pays Bas. il était convaincu qu’il était le vrai réformateur de l’Eglise d’alors… et donc que l’Eglise Catholique Romaine de l’époque était dans l’erreur ! Une loge l’aurait enrolé et l’affaire Naundorff serait une manipulation maçonnique. Mais les Chevaliers de Foi auraient retourné l’arme contre ses utilisateurs et usé de l’imposteur Naundorff pour égarer les recherches sur Louis XVII et permettre que le vèritable Enfant-Roi puisse avoir été mis à l’abrit à l’étranger…

  5. Mais pour ceux qui ne croiraient pas en la Survivance de l’Enfant-Roi, Claude Mouthon-Raimbault l’a dit dans son livre LE COEUR DE LOUIS XVII : le doute sur la mort de Louis XVII ne saurait l’emporter sur l’espérence d’une VRAIE Restauration, dont l’Enfant-Roi -qu’il soit mort ou non au Temple- demeure le symbole, en attendant que se réalisent les promesses du Sacré-Coeur à la France…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s