Georges Mathieu, peintre des « Capétiens partout ». Oeuvre du 10 octobre 1954.

Les Capétiens partout ! (1954)

Aujourd’hui conservé parmi les collections du Centre National d’Art Moderne – Georges Pompidou à Paris, Les Capétiens partout ! est souvent désigné comme l’un des chefs-d’œuvre de Georges Mathieu qui, pendant les années 1950, fit du Moyen-Âge féodal et royal l’un de ses sujets favoris à l’heure de peindre et de nommer ses créations. A ce sujet, il écrivit que “le goût pour la peinture d’Histoire ou plus simplement pour l’association de titres tirés de l’Histoire de France pour [ses] tableaux [lui] vint vers 1950”.

Réalisée le 10 octobre 1954, cette toile de 3 x 6 mètres est sa seconde toile monumentale ; la première étant la Bataille de Bouvines, peinte durant le mois d’avril de la même année. Les Capétiens partout ! fut montrée pour la première fois au public avec quatorze autres toiles, à l’occasion d’une exposition personnelle de Georges Mathieu, qui se tenait à la Galerie Rive Droite du 5 au 30 novembre 1954.

L’élection de Hugues Capet

Au travers d’un texte rédigé le 27 avril 1987, puis publié le 11 septembre suivant dans la revue Dynastie à l’occasion du Millénaire Capétien, le peintre raconte les circonstances qui menèrent à la création de ce tableau. Il révèle ainsi que ce fut la découverte de la résidence de Jean Larcade http://www.larcadegallery.com/?page_id=18 , aussi propriétaire de la Galerie Rive Droite, qui lui inspira la thématique du couronnement de Hugues Capet pour son œuvre.

Ce fut probablement la découverte du château de Jean Larcade à Saint-Germain-en-Laye qui en raison de l’exceptionnelle concentration historique que représentait son parc me détermina à choisir l’événement le plus important de l’Histoire de France […] comme thème-prétexte du tableau le plus important de l’exposition que je préparais.

De cette résidence et de son parc, Mathieu fit une longue et précise description. Il expliqua aussi que “Hugues Capet incarnait pour [lui] l’un des plus beaux mythes de notre Histoire avec Charlemagne et les Croisades.”

Toutefois, bien que le titre lui fût inspiré par l’environnement de création de l’œuvre, l’emploi d’un titre à thème historique était pour lui un moyen de référencement plus gracieux qu’un simple numéro. Il ne put non plus affirmer ou nier qu’il y ait eu une influence du titre sur l’œuvre.

Plusieurs personnes assistèrent à la création des Capétiens partout !, dont Gabrielle Smith et Dmitri Kessel, reporters pour le magazine américain Life qui avait souhaité réaliser un reportage sur le travail de Mathieu. Nous pourrions supposer qu’il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles un film fut tourné pendant l’exécution du tableau, témoignant des gestes du peintre sur la toile face à lui, installée sur le parterre de dalles mérovingiennes du parc. L’artiste poussa la symbolique de la réalisation de son œuvre jusqu’au détail temporel, puisqu’il la peignit en l’espace d’une heure et vingt minutes. Cette durée correspond à celle de la cérémonie du couronnement de Hugues Capet.

https://georges-mathieu.fr/oeuvres/les-capetiens-partout/

et aussi :

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/czy5Ez/rR5K68z

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Mathieu_(artiste)

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Rois et Reines de France, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s