26 avril 1248. Consécration de la Sainte-Chapelle à Paris

Le 26 avril 1248 a lieu la consécration de la Sainte-Chapelle dans l’île de la Cité, à Paris. Le monument, chef-d’oeuvre de l’art gothique, a été construit en six ans sur ordre du roi Louis IX, futur Saint Louis, pour abriter ce que l’on pensait être la couronne d’épines portée par le Christ lors de la crucifixion.( NDLRB; Pourquoi   » pensait »? )

Une affaire de prestige

Chapelle haute de la Sainte Chapelle

En 1239, le roi de France avait déboursé 135.000 livres pour acheter à son cousin, l’empereur latin de Byzance, Baudouin II, cette couronne d’épines et d’autres reliques de la Passion du Christ (le manteau, la pierre du Sépulcre, la Sainte Lance, le Saint Sang….!).

Il vaut la peine de comparer ce montant au coût de construction de la Sainte-Chapelle, de l’ordre de 40.000 livres seulement, pour se rendre compte de ce que pouvait signifier le commerce des reliques au Moyen Âge.

Pour le futur Saint Louis, l’achat des précieuses reliques et la construction de la Sainte-Chapelle sont certes affaire de piété. Elles sont aussi le fruit d’une habile politique visant à faire de Paris une cité comparable, en prestige et en sainteté, à Rome et Jérusalem.

Le succès de l’opération rejaillit sur la dynastie capétienne qui apparaît comme le fer de lance de la chrétienté occidentale. Il rejaillit aussi sur la France, le plus riche et le plus peuplé des États européens de cette époque, également le plus développé dans les domaines intellectuels et artistiques.

                                     Chef d’oeuvre de l’art gothique

La salle basse de la Sainte Chapelle (Paris)

Véritable châsse de lumière, la Sainte-Chapelle marque l’apogée de l’art gothique, ou art français, né un siècle plus tôt avec la consécration de Saint-Denis par Suger.

La Sainte-Chapelle est construite selon le plan traditionnel des chapelles castrales, avec une nef (ou vaisseau) unique. Elle comporte deux niveaux : une chapelle basse affectée à la domesticité et dédiée à la Vierge, et surtout une chapelle haute illuminée par de hauts vitraux colorés, réservée au roi et à sa cour et dédiée à la Sainte Croix.

Dans cette chapelle haute, une châsse de trois mètres de haut réalisée par les meilleurs orfèvres parisiens abritait les reliques acquises par le roi.

Heurs et malheurs

Sous la Révolution jacobine, en 1793-1794, la Sainte-Chapelle est gravement endommagée : disparition du jubé, des stalles et du mobilier, destruction de la flèche, martelage des tympans sculptés au-dessus des portes, dispersion des reliques… Une restauration à grande échelle est heureusement entreprise en 1846, avec le retour en vogue de l’art gothique.

En 1871, pendant la Semaine sanglante qui met fin à l’insurrection de la Commune, l’édifice échappe de peu à l’incendie qui ravage le Palais de Justice voisin.

La Sainte-Chapelle se trouve aujourd’hui enclose dans le Palais de Justice, reconstruit après la Commune en style néogothique. Si une partie des reliques ont disparu, la couronne d’épines a heureusement subsisté ; elle est à l’abri dans le Trésor de Notre-Dame de Paris et, une fois par an, revient à la Sainte-Chapelle pour y être vénérée.

https://www.herodote.net/26_avril_1248-evenement-12480426.php

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Sites et Monuments royaux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 26 avril 1248. Consécration de la Sainte-Chapelle à Paris

  1. Louis Chiren dit :

    MEMOIRE D’UNE GARGOUILLE

    Cette illustration est née le 8 mai pour s’achever le 11 mai 2019. Deux jours de création pour rendre hommage à Notre-Dame de Paris à travers cet héritage spirituel qui se manifeste matériellement par ce monument édifié pour la plus grande gloire de Dieu et en grande dévotion à la Très Sainte Vierge Marie.
    Cet héritage est également immatériel par le simple fait de sa vocation première qui est la manifestation de la foi qu’ont démontrée les auteurs du projet ainsi que les bâtisseurs du Moyen Âge. Manifestation de foi que nous pouvons observer dans l’ensemble du territoire au travers de ces cathédrales et basiliques, de ces églises et chapelles, de ces couvents et calvaires. Cet héritage immatériel est ancré dans la pierre, dans les vitraux, dans le bois de cette charpente, cette forêt qui a pris feu d’une manière très étonnante selon les plus grands spécialistes de la question.

    Cette immatérialité qui fait le sang de la France éternelle coule dans nos veines car l’amour et l’engagement qu’on eut ces générations successives à bâtir ces vaisseaux de pierres sont passés véritablement dans le sang de leurs descendances.

    Raison pour laquelle le démon par la révolution a souhaité détruire ce lien qui forme un tout, une marque visible de cette terre catholique, la fille aînée de l’Eglise.

    Le 8 mai nous fêtions les apparitions de saint Michel archange au mont Gargan qui eut lieu en 525 en Italie sous le pontificat de Gélase 1er.

    Ce même jour commémore bien sûr la libération d’Orléans par sainte Jeanne d’Arc en 1429. Nous attendons instamment sa seconde intervention comme annoncée par le Ciel.

    Le 11 mai 330, Byzance devenait officiellement la capitale de l’Empire romain en remplacement de Rome. Elle sera rebaptisée Constantinople plus tard en honneur de l’empereur Constantin le grand qui comme vous le savez devait vaincre Maxence au pont de Vilnius après l’apparition d’une Croix dans le Ciel et ce songe du Christ lui annonçant: « par ce signe tu vaincras ».

    Que d’échos à notre noble combat.

    Cette illustration d’une vue partielle de Notre-Dame de Paris vise à faire vivre d’une manière fictive et dans une approche anthropomorphique une gargouille.

    Après des siècles de travaux qui de la pose de la première pierre en 1163 en présence du Pape Alexandre III en passant par les modifications de la fin du XIIIème siècle, du réaménagement du chœur pour accomplir le vœu de Louis XIII, des destructions orchestrées par la révolution dite française (démontage de la flèche du XIIIème, destructions de 28 statues de la galerie des rois, destruction de toutes les grandes statues des portails à l’exception de la Vierge du trumeau du portail du cloître) à la restauration décrétée par Louis-Philippe 1er par l’action des architectes Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Baptiste Lassus.
    Que pourraient dire ces éléments d’architecture auxquels les sculpteurs ont donnés des formes animales, fantastiques ou quasiment humaines s’ils pouvaient s’exprimer.

    Il est loin ce doux temps
    Où enfin j’ouvris les yeux
    J’ai conscience d’être une pierre
    Un homme m’a façonnée

    Cette naissance se fit au sol
    D’un gros bloc de calcaire
    Des entrailles de Paris
    Origine Lutécienne

    Je ressens encore les coups
    Du ciseau et du burin
    De l’odeur des ruelles
    Et celle de mon parrain

    Tournée dans tous les sens
    Enfin je vis la scène
    Une bâtisse à mi-hauteur
    Où bientôt je prendrai place

    Ce grand jour vint enfin
    Étrange sensation
    Un évêque nous bénit
    Car plusieurs nous étions

    Nous sommes des gargouilles
    Notre allure est étrange
    Nos gueules recrachent l’eau
    En gardiennes nous veillons

    Faisant corps avec elle
    Notre belle cathédrale
    Nous contemplons la vie
    Qui s’agite en dessous

    À cette place stratégique
    Je subis les frimas
    J’écoute les prières
    Au son du grand bourdon

    J’ai vu le roi saint Louis
    Portant la Sainte Couronne
    Ainsi que Charles VII
    Je connais votre Jeanne

    Le mariage d’Henri
    Votre vert galant
    Son triomphe qui suivit
    Fêté par un beau chant

    Bossuet perça les murs
    Ses paroles portaient
    Une oraison funèbre
    Il parlait d’un Condé

    Et puis vint le tumulte
    Que de bruits et d’effrois
    Terrible révolution
    J’étais aux premières loges

    Les régimes se renversent
    Ce sont les temps modernes
    Bien des pierres sont meurtries
    Brisées par la furie

    Une restauration
    Vint panser nos blessures
    Nous ne pouvions tout voir
    Notre Dame est debout

    Je termine mon histoire
    Par une chaleur intense
    C’est la forêt qui brûle
    Nous sommes dans l’attente

    La Vierge a protégé
    Cette construction humaine
    À cet instant je pense
    Si je pouvais parler

    https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/memoire-d-une-gargouille

    • Louis Chiren dit :

      MEMOIRE D’UNE GARGOUILLE

      Cette illustration est née le 8 mai pour s’achever le 11 mai 2019. Deux jours de création pour rendre hommage à Notre-Dame de Paris à travers cet héritage spirituel qui se manifeste matériellement par ce monument édifié pour la plus grande gloire de Dieu et en grande dévotion à la Très Sainte Vierge Marie.
      Cet héritage est également immatériel par le simple fait de sa vocation première qui est la manifestation de la foi qu’ont démontrée les auteurs du projet ainsi que les bâtisseurs du Moyen Âge. Manifestation de foi que nous pouvons observer dans l’ensemble du territoire au travers de ces cathédrales et basiliques, de ces églises et chapelles, de ces couvents et calvaires. Cet héritage immatériel est ancré dans la pierre, dans les vitraux, dans le bois de cette charpente, cette forêt qui a pris feu d’une manière très étonnante selon les plus grands spécialistes de la question.

      Cette immatérialité qui fait le sang de la France éternelle coule dans nos veines car l’amour et l’engagement qu’on eut ces générations successives à bâtir ces vaisseaux de pierres sont passés véritablement dans le sang de leurs descendances.

      Raison pour laquelle le démon par la révolution a souhaité détruire ce lien qui forme un tout, une marque visible de cette terre catholique, la fille aînée de l’Eglise.

      Le 8 mai nous fêtions les apparitions de saint Michel archange au mont Gargan qui eut lieu en 525 en Italie sous le pontificat de Gélase 1er.

      Ce même jour commémore bien sûr la libération d’Orléans par sainte Jeanne d’Arc en 1429. Nous attendons instamment sa seconde intervention comme annoncée par le Ciel.

      Le 11 mai 330, Byzance devenait officiellement la capitale de l’Empire romain en remplacement de Rome. Elle sera rebaptisée Constantinople plus tard en honneur de l’empereur Constantin le grand qui comme vous le savez devait vaincre Maxence au pont de Vilnius après l’apparition d’une Croix dans le Ciel et ce songe du Christ lui annonçant: « par ce signe tu vaincras ».

      Que d’échos à notre noble combat.

      Cette illustration d’une vue partielle de Notre-Dame de Paris vise à faire vivre d’une manière fictive et dans une approche anthropomorphique une gargouille.

      Après des siècles de travaux qui de la pose de la première pierre en 1163 en présence du Pape Alexandre III en passant par les modifications de la fin du XIIIème siècle, du réaménagement du chœur pour accomplir le vœu de Louis XIII, des destructions orchestrées par la révolution dite française (démontage de la flèche du XIIIème, destructions de 28 statues de la galerie des rois, destruction de toutes les grandes statues des portails à l’exception de la Vierge du trumeau du portail du cloître) à la restauration décrétée par Louis-Philippe 1er par l’action des architectes Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Baptiste Lassus.
      Que pourraient dire ces éléments d’architecture auxquels les sculpteurs ont donnés des formes animales, fantastiques ou quasiment humaines s’ils pouvaient s’exprimer.

      Il est loin ce doux temps
      Où enfin j’ouvris les yeux
      J’ai conscience d’être une pierre
      Un homme m’a façonnée

      Cette naissance se fit au sol
      D’un gros bloc de calcaire
      Des entrailles de Paris
      Origine Lutécienne

      Je ressens encore les coups
      Du ciseau et du burin
      De l’odeur des ruelles
      Et celle de mon parrain

      Tournée dans tous les sens
      Enfin je vis la scène
      Une bâtisse à mi-hauteur
      Où bientôt je prendrai place

      Ce grand jour vint enfin
      Étrange sensation
      Un évêque nous bénit
      Car plusieurs nous étions

      Nous sommes des gargouilles
      Notre allure est étrange
      Nos gueules recrachent l’eau
      En gardiennes nous veillons

      Faisant corps avec elle
      Notre belle cathédrale
      Nous contemplons la vie
      Qui s’agite en dessous

      À cette place stratégique
      Je subis les frimas
      J’écoute les prières
      Au son du grand bourdon

      J’ai vu le roi saint Louis
      Portant la Sainte Couronne
      Ainsi que Charles VII
      Je connais votre Jeanne

      Le mariage d’Henri
      Votre vert galant
      Son triomphe qui suivit
      Fêté par un beau chant

      Bossuet perça les murs
      Ses paroles portaient
      Une oraison funèbre
      Il parlait d’un Condé

      Et puis vint le tumulte
      Que de bruits et d’effrois
      Terrible révolution
      J’étais aux premières loges

      Les régimes se renversent
      Ce sont les temps modernes
      Bien des pierres sont meurtries
      Brisées par la furie

      Une restauration
      Vint panser nos blessures
      Nous ne pouvions tout voir
      Notre Dame est debout

      Je termine mon histoire
      Par une chaleur intense
      C’est la forêt qui brûle
      Nous sommes dans l’attente

      La Vierge a protégé
      Cette construction humaine
      À cet instant je pense
      Si je pouvais parler

      https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/memoire-d-une-gargouille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

*Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ......Myriamir(1)

*En cette Fin des Temps-Jésus et Marie parlent à leurs Enfants !

Gavroche 60

Anecdotes et histoires

Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

L'Identitaire

Les racines soutiennent le monde

La Charte de Fontevrault

Le blog de la Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste

%d blogueurs aiment cette page :