Louis Chiren, Maître imagier de la flotte providentialiste » offre aux royalistes « Sacré-Coeur de Jésus, sauvez la France ! »

AVIS IMPORTANT DE LOUIS  CHIREN. “La Charte de Fontevrault fondée par Monsieur Alain Texier le 25 août 1988 en l’abbaye royale homonyme, a l’autorisation de reproduire les textes ainsi que les oeuvres picturales de Louis Chiren pour l’ensemble de ses oeuvres”

Le 7 juin 2019 au petit matin, une forte envie de rendre gloire au Cœur Sacré de Jésus se manifesta dans mon âme.

Je dois dire que mon chemin de vie m’a conduit à lui le 6 octobre 1984 et qu’il s’est rappelé à moi le 7 juillet 2014. Nous nous souvenons du 20 juillet 1684 où sainte Marguerite-Marie se consacra au Sacré-Cœur de Jésus devant une simple image dessinée à l’encre sur une feuille de papier déposée sur un petit autel orné de fleurs par les novices.

Petit clin d’œil du ciel, c’est la 89ème illustration de cette aventure et la 8ème de l’année 2019. Ce qui nous renvoie à l’année 1689 qui vit la demande de consécration au Sacré-Cœur faite au roi-soleil. La neuvième lettre de l’alphabet étant le I et la huitième le H, il se pourrait bien qu’INRI annonce Henri.

En ce mois du Sacré-Cœur, j’ai réalisé cette œuvre le dimanche 9 juin pour la solennité de la Pentecôte. Nous nous souvenons que le 9 juin 1660 eut lieu le mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche.

Le Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie :

 » Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour. « 

Le Cœur de Jésus est représenté au naturel, une couronne royale l’enveloppe car il est le vrai roi de France. De sa plaie coule le précieux sang qui par la Sainte Croix descend sur le royaume de France endormi, revêtu du bleu des Capétiens.

Si Louis XVI le descendant du roi du Sacré-Cœur demanda que son sang ne retombe pas sur la France, le précieux sang de Jésus protège la fille aînée de l’Église d’une façon certaine. Les flammes de l’Esprit Saint en jaillissent. Écoutons saint Luc témoignant du Christ à ce propos.

St Luc 12,49-53

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis mais plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. « 

Le Christ à sainte Marguerite-Marie :

« Jésus-Christ se présenta à moi, tout éclatant de gloire avec ses cinq plaies, brillantes comme cinq soleils et de cette sacrée humanité sortaient des flammes de toutes parts, mais surtout de son adorable poitrine s’étant ouverte. Il me découvrit son tout aimant et tout aimable cœur qui était la vive source de ces flammes.« 

Enfin en représentant cette flamme de l’Esprit Saint sortant du Cœur de Jésus entourant la Sainte Croix, je songeai aux flammes qui enveloppèrent sainte Jeanne d’Arc attachée au poteau de son bûcher.

Elle fut offerte en sacrifice pour le royaume de France pour son Sauveur dont-elle partagea humblement la souffrance par son martyre.

Elle reviendra poser la couronne de la donation sur le chef du petit roi caché.

A l’évocation de ces hauts exemples du don de soi jusqu’au sacrifice de leur vie dont le cœur est le symbole le plus précieux et le sang l’essence de vie, adorons notre Seigneur en ce lundi de Pentecôte afin qu’il nous pardonne et nous accorde le roi des Lys, le second roi du Sacré-Cœur.

Nous remémorant ses paroles à sainte Marguerite-Marie :

« Ne crains pas ma fille. Je régnerai malgré mes ennemis et ceux qui souhaitent s’opposer à moi. »

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Louis Chiren, Maître imagier de la flotte providentialiste » offre aux royalistes « Sacré-Coeur de Jésus, sauvez la France ! »

  1. Merci à Louis Chiren de cette esthétique spirituelle exprimée sans relache dans ses splendides illustrations ! CELLE-CI A TOUCHE UN POINT CRUCIAL : le Précieux Sang qui PAR LA SAINTE CROIX descend sur le Royaume de France endormi. La flamme de l’Esprit Saint sortant du Cœur de Jésus entourant la Sainte Croix reviendra poser la couronne de la donation sur le chef du ROI caché HENRI V DE LA CROIX.

    Pour approfondir LES DEMENDES DU SACRE COEUR, on peut lire l’article paru sur ce blog : LES ROIS DE FRANCE ET LE SACRE COEUR | La Charte de …
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/07/22/les-rois-de-france-et-le-sacre-coeur/

    Oui, le SACRE-COEUR ou COEUR DE L’AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE demeure l’ESPOIR ET le SALUT DE LA FRANCE !

  2. MA Guillermont dit :

    ……………………….. ARRÊTE. .. LE COEUR DE JÉSUS EST LÀ !
    Aimé , chéri ,
    connu , adoré ,
    servi et glorifié
    ……. soit
    éternellement
    le Sacré-Coeur
    ….. de Jésus !
    ……………………… DOUX COEUR DE JÉSUS , SOYEZ MON AMOUR !
    (300 jours d’indulgence)

    ………………………….. PRIÈRE ET CONVENTION AVEC LE SACRÉ-COEUR DE JÉSUS

    Mon Dieu , je vous promets d’avoir jusqu’à mon dernier soupir toutes les fois que mon coeur battra , toutes les fois que je passerais devant une église ou devant une croix , toutes les fois que je serai tenté , toutes les fois que je rencontrerai quelqu’un en allant , en venant , en en travaillant , en me récréant , l’intention de vous offrir , autant de fois qu’il y a de secondes dans la journée , de grains de sable sur la terre et d’atomes dans l’air , les mérites de N. S. J. C., ses jeûnes , ses pénitences , sa douloureuse passion , son sang adorable , ses humiliations et sa mort ; toutes les messes qui ont été et qui seront à jamais célébrées ; tous les mérites de la Sainte Vierge , les travaux des Apôtres , le sang des Martyrs , la pureté des Vierges , les austérités des pénitents , les prières de la Sainte Église , en un mot , tout ce qu’il y a eu et tout ce qu’il y aura à jamais d’oeuvres méritoires , pour vous demander autant de fois pardon de mes péchés, de ceux de mes parents , amis ou ennemis , de tous ceux des infidèles , des hérétiques , des Juifs , des mauvais chrétiens : pour vous demander ma conversion et celle de tous les pêcheurs qui existent maintenant et qui existeront à jamais : pour vous demander l’exaltation de l’Eglise , l’accomplissement de votre adorable volonté sur la terre , comme au Ciel ; l’acquisition de toutes vertus et en particulier N , N … ; enfin la grâce d’une bonne mort pour la délivrance des âmes du Purgatoire , spécialement des plus abandonnées , en faveur desquelles je désire gagner toutes les indulgences attachées aux bonnes oeuvres que je ferais dans le cours de cette journée .

    Je désire vous remercier autant de fois en mon nom , au nom de mes parents et au nom de tous les hommes qui ont été , qui sont et qui seront à jamais , de grâces reçues , et à recevoir connues et inconnues , des bienfaits naturels et surnaturels dont vous nous avez comblés, dont vous me comble encore chaque jour et dont vous me comblerez jusqu’à la fin , moi et tous les hommes qui ont été, qui sont et qui seront à jamais , pour vous remercier de m’avoir attendu si longtemps à pénitence , moi et tous les pauvres pécheurs , et de m’avoir pardonné tant de fois .

    En un mot , j’ai l’intention de faire du reste de ma vie un long acte d’expiation , d’actions de grâces , d’adoration , d’impétration , un long acte d’amour .

    Puissé-je , ô Mon Dieu , réparer par là tout le temps que j’ai perdu et vous rendre autant de gloire que j’ai pu vous en ravir .

    ………………………………. Mon Jésus , Miséricorde !
    ……………………… Doux Coeur de Marie , soyez mon refuge !

    Nîmes le 5 septembre 1907
    De Villeperdrix , vic.-gén.

      • MA Guillermont dit :

        Cette Oeuvre splendide couronne le chemin parcouru , elle exprime le Règne du Divin Amour , profondément plantée dans la terre bleue claire de France !
        Ce qui la caractérise c’est qu’Elle est le remède de notre civilisation !
        L’unique remède pour solutionner les plaies profondes de la société … c’est qu’il nous faut vivre amoureusement .
        C’est la Volonté de Dieu , ËTRE VAILLANT dans l’amour pour encourager , consoler , s’intéresser à l’autre , aux autres ;

         » Vivre d’amour et d’immolation  » illustre formule du Père Dehon … pour l’accomplissement du bon plaisir de Dieu ;

        Le premier numéro du journal Catholique de Père missionnaire (01 Janvier 1889) parait avec cette déclaration de principe :
         » Il faut que le culte du Sacré-Coeur , commencé dans la vie mystique des âmes , descende et pénètre dans la vie sociale des peuples . Il apportera un remède souverain aux maladies lamentables de notre monde moderne .
        Le Règne du Sacré-Coeur est donc éminemment opportun . Ces considérations laissent déja entrevoir que le culte du Sacré-Coeur n’est pas , pour nous , une simple dévotion , mais une véritable rénovation de toute la vie chrétienne .
        Le Coeur de Jésus peut seul rendre à la terre la charité qu’elle a perdu .
        Lui seul regagnera le coeur des masses , le coeur des ouvriers , le coeur des jeunes gens .
        Cette nouvelle conquête des coeurs est manifestement commencée avec le Règne du Sacré-Coeur …
        Qu’il vienne donc ce règne béni et réparateur du Coeur de Jésus ! »

        L’Amour est le SEUL plus grand bien pour tous …

  3. Ping : Table récapitulative des oeuvres offertes par Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste”, à la Charte de Fontevrault. | La Charte de Fontevrault

  4. Ping : Tableau récapitulatif des oeuvres de Maître Louis Chiren, | La Charte de Fontevrault

  5. Reconquista+ dit :

    Arrête! Le Cœur de Jésus est là. Que Votre règne arrive!

    • Louis Chiren dit :

      POUR LE ROI DU SACRE-CŒUR

      Les 27 et 28 août 2016, je réalisais ces armes de France en y introduisant les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie.

      Le 27 août 1791, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, l’empereur d’Allemagne Léopold II et l’Électeur de Saxe avaient une entrevue à Pillnitz en Saxe. Il en ressortira une exigence formulée par l’empereur à l’encontre des révolutionnaires français. Ceux-ci devaient rétablir le roi de France dans la plénitude de ses droits. Depuis la chute de Varennes, Louis XVI beau-frère de l’empereur avait été suspendu de ces derniers. Le 28 août 430, le grand saint Augustin rendait son âme à Dieu à Hippone.

      Pour comprendre qui nous sommes il faut remonter aux origines, à la genèse. Tous les hommes de cette terre descendent d’Adam et d’Ève sans exception. À ce titre nous sommes entachés du péché originel, la seule qui en a été préservée est la très Sainte Vierge Marie, mère de notre Seigneur Jésus-Christ. Elle est l’immaculée conception.

      Nous autres, sommes les héritiers d’Abel et de Caïn. Ce dernier étant l’aîné d’Adam, tuera son frère Abel par jalousie devant Dieu le père.

      Après la désobéissance de leur parent, le fils aîné continuera par son geste la malédiction du péché originel.

      Les siècles ont passé, le Christ par la volonté de son père s’est incarné afin de nous offrir le salut par sa mort sur la Croix.

      Mais nous avons la totale liberté de nos choix, de nous damner, ou de nous sauver. Suivre le Christ par la sainte Église catholique et romaine est la voie du salut.

      Ne confondons pas l’entité qu’est l’Église, avec les erreurs que les hommes peuvent commettre. L’Église est pure et les portes de l’enfer ne prévaudront jamais sur elle.

      La France est une terre d’élection, la branche de David a perduré dans ses rois très chrétiens. La reine Clotilde non seulement convertira son époux Clovis mais par l’intervention d’un ange lui fera prendre comme emblème le Lys.

      C’est un lys des champs, voire même l’iris des marécages. Le lys est l’héritage de la maison de David et il vit en chacun de ses enfants qui l’aiment et le réclament. Il est vivant en la personne du roi caché que le Sacré-Cœur préserve. Le lys est l’emblème de notre Seigneur qui par son incarnation a rejoint la maison de David. Il est à ce titre immortel et refleurira un jour prochain.

      Dieu nous a créés à son image, il nous a donné l’intelligence qui nous distingue des animaux pour qui l’instinct est le moyen de survie.

      L’intelligence nous a donné la suprématie sur cette terre et notre péché sous de multiples formes, entretenu par le malin, nous a fait commettre bien des erreurs jusqu’à ce jour.

      C’est pourquoi Dieu nous donna des chefs en la personne des papes, successeurs de saint Pierre et des rois pour diriger et conduire les peuples. Mais là aussi des erreurs ont été commises nous entraînant dans le chaos où nous sommes.

      Je rappelle de nouveau que ça n’est pas parce qu’un homme est faillible de par le péché originel, que les institutions voulues par Dieu sont à rejeter et à remplacer. L’Église et la monarchie sont voulues et doivent perdurer pour la première, renaître pour la seconde.

      Pour lors nous sommes orphelins et plongés depuis plus de deux cents ans dans une république qui divise pour mieux régner. La division est née du péché originel. La république est un contre-pouvoir, opposé à la volonté de Dieu, elle est la fille du malin, des lumières dont le prince déchu en porte la flamme. Il est à l’honneur sur la colonne de juillet à Paris, Lucifer porteur de lumière éclaire la ville des lumières.

      Les royalistes sont divisés, ils cherchent un père. Mais où est-il et qui est-il ? Le ciel en a souvent parlé, le Christ a prévenu, mis en garde, l’homme de péché usant de sa sacro-sainte liberté n’a pas écouté.

      Le Christ a suscité Marie-Julie Jahenny, il lui a dit que par son abandon, par ses sacrifices elle avait mérité le futur roi du Sacré-Cœur. Mais les royalistes sont perdus et courent à tous vents en quête de leur sauveur.

      Tout ceci est bien humain, le spirituel étant absent de notre société, la grâce n’éclaire plus qu’un petit reste qui passera inaperçu écrasé par les artefacts du malin. Les leaders de tous bords se pressent au portillon, usant de l’intelligence, don de Dieu, au bénéfice du malin.

      Manipulant les masses, ils flattent, rassurent, donnent des gages, promettent de l’avancement, des honneurs. Parfois leur dard apparaît puis disparaît aussitôt leur venin injecté.

      En démocratie, ce serait les votes qui donneraient l’autorité à l’élu. Nous voyons bien que cela est faux puisque tous les pouvoirs ont été contestés offrant une piteuse image de la France. Les royalistes n’échappent pas à cette règle lorsqu’ils usent des mêmes principes pour choisir leur poulain.

      Le vrai roi, celui qui se cache et dont la lignée a été protégée par le Ciel parlera vrai. Il ne flattera pas, servira la sainte Croix et le Sacré-Cœur.

      Qui mieux que lui, héritier des Lys de France, frappé par la colère divine, rejeté par une partie de son peuple, éloigné de sa terre, vivant probablement humblement et conscient ou pas de qui il est pourrait se comporter en nanti. La leçon a fait son œuvre, a marqué sa race, l’humiliation est inscrite dans sa chair, elle fait partie de lui. Il l’a accepté ou l’acceptera et en remerciera le Ciel et, c’est mon avis, ronge ses freins devant l’état de son royaume.

      Mais il n’obéira qu’à une seule personne, à son Seigneur et maître, le Sacré-Cœur de Jésus. Il ne sortira pas de l’ombre tant que son Roi ne lui en donnera pas l’ordre.

      Peut-être nous a-t-il parlé à l’occasion comme beaucoup l’ont évoqué très justement. Mais un voile le couvre et il doit souffrir de ne rien pouvoir faire car le temps n’est pas encore venu pour lui.

      Le Christ aurait indiqué à l’une de ses élues qu’il ne se sent pas capable et c’est justement pour cela qu’il le veut. Afin que tous genoux fléchissent et reconnaissent la magnanimité et la grandeur du Ciel. Tout lui sera donné, il sera le serviteur du vrai Roi qui nous sauvera.

      Amen !

      https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/pour-le-roi-du-sacre-coeur

  6. Brigitte dit :

    Merci Louis Chiren pour ce texte inspiré.
    Tout est dit.
    Il nous reste la prière que nous ferons porter par la Vierge Sainte, notre infatigable Mère.
    Et le Ciel ne nous fera jamais défaut.
    En union avec vous tous.

  7. Louis Chiren dit :

    Merci à vous Brigitte en très grande union de prière. ⚜️✝️⚜️

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s