Nouvelle Commission européenne. Les fédéralistes n’avancent même plus masqués.

Nouvelle Commission européenne : toujours le même mépris envers les peuples

Le moins que l’on puisse dire est que les nominations et élections à la Commission européenne comme au Parlement de Strasbourg ne vont pas réconcilier les électeurs avec l’Union européenne ! Le scrutin européen s’est caractérisé à peu près partout sur le Vieux-Continent, au sud, à l’est, comme au centre, par une montée en puissance des nationalistes, encore appelés « populistes » de façon péjorative, disons simplement de ceux qui refusent le « despotisme doux et éclairé » – dixit Jacques Delors – de Bruxelles au profit de la sauvegarde des intérêts nationaux. Or, non seulement les despotes bruxellois et strasbourgeois – ni doux ni éclairés – n’ont pas tenu compte de cette spectaculaire progression mais ils en ont pris l’exact contre-pied !

Qu’on en juge !

A la présidence de la Commission européenne, pour succéder à Junker, au terme de laborieuses tractations peu transparentes, ils ont choisi une Allemande en la personne de Ursula von der Leyen, https://www.rtl.fr/actu/international/qui-est-ursula-von-der-leyen-la-nouvelle-presidente-de-la-commission-europeenne-7797971720  ancien ministre de la Défense de Berlin. Laquelle n’a jamais caché qu’elle était fédéraliste. Si Macron a le fédéralisme discret et implicite, elle l’a, elle, triomphant et explicite. Elle a plaidé à plusieurs reprises pour des « Etats-Unis d’Europe. » En 2015, elle précisait dans les colonnes de Die Zeit : «Je n’imagine pas l’Europe de mes enfants ou de mes petits-enfants comme une union libre d’Etats pris au piège des intérêts nationaux.» A l’heure où les peuples veulent récupérer leur indépendance menacée par la tutelle omniprésente de Bruxelles, nommer à la tête de la Commission une fédéraliste relève de la provocation pure et simple !

Le Bulletin d’André Noël  SYNTHESE HEBDOMADAIRE  des problèmes politiques français et internationaux

Nouvelle série.  Depuis 1949

23, rue Paul Vaillant-Couturier – 94700 MAISONS-ALFORT – le n°:1,6 Euro banoel@wanadoo.fr tél : 01 74 59 31 68

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s