La Fleur de Lys. La revue de la Légitimité et de la question Louis XVII.

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Image | Cet article, publié dans Blogs et sites survivantistes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La Fleur de Lys. La revue de la Légitimité et de la question Louis XVII.

  1. MA Guillermont dit :

    La revue de la légitimité a réglé la question de Louis XVII … définitivement !
    Les bras du Roi Louis XVI entoure gravement le Dauphin , les yeux sont levés vers le Ciel …

    Manipulation mentale … RIP

  2. Pourquoi Louis XVII et sa descendance sont-ils si importants ?

    Pendant des siècles, par la force de l’habitude, l’Eglise conservera l’idée d’un Empire universel Chrétien dont l’Empereur serait la réplique temporelle du pontife romain Catholique: c’est ce qui est histotiquement arrivé avec le Saint-Empire Romain et Franc des Carolingiens, qui porta UNE FOI, UN ROI, UNE LOI de la Catalogne à la Pologne. La chute du SAINT EMPIRE ROMAIN ET FRANC des Carolingiens et l’avènement du Saint-Empire Romain Germanique n’a été utile que pour l’évangélisation de l’Europe Centrale : pour le reste, ce ne sera Hélas que Lutte des Investitures et conflits entre Sacerdoce et Empire, portant à des luttes intestines dans toute l’Europe, et en premier lieu sur le sol italien.

    Jaques Cassan, conseiller de Louis XIII, dans son livre La recherche des droits du Roi et de la Couronne de France sur les Royaumes, Duchés, Comytés, villes et pays… (éd. Nicolas Trabollet, Paris, 1634, 2t. En 1 vol.), les Allemands ont usurpé après le Partage de Verdun l’Empire Franc de Charlemagne !

    Pour la première fois, après l’hérédité Otthonienne –Othon I° descend de Louis le Germanique, la Princesse Otthonienne Edwige, mère d’Hugues Capet est la fille d’Otthon I° et la soeur d’Otthon II, ce qui fait d’Hugues Capet le cousin germain d’Otthon III, garantie de paix entre la France et l’Empire, et les Otthoniens reprendront ainsi à leur compte toute la politique Carolingienne- les principes d’élection du Roi vont être fermement codifiés, évitant par la suite les doubles élections et même, à partir de 1002, l’hérédité Royale.

    On apprend dans cet ouvrage dédié à Richelieu que Philippe I°, Louis VI le Gros et Louis VII le Jeune utilisent leur titre d’Empereur : on sait comment finira à Bouvines la volonté de l’Empreur allemand de vassaliser le Roi de France. A partir du règne de Philippe IV Auguste, on dira que le Roi de France est Empereur en son Royaume. Selon les principes de Légitimité, LE ROI DE FRANCE EST LE SEUL TITULIARE LEGITIME DE DROIT DIVIN DE LA COURONNE IMPERIALE !

    Ce fut là une des raisons des quereslles entre François I°, qui y tenait, et Charles Quint.

    Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII, Marie-Thérèse d’Autriche, épouse de Louis XIV, et… Marie Antoinette, furent des habsbourg, dsecendantes de… Charles Quint !

    PAS DE MISSION DIVINE DE LA FRANCE SANS CONTINUITE ROYALE !

    Cette continuité, interrompue en 1830 (signification de la vision de la Rue du Bac), doit être restaurée. Et la renonciation en 1963 de l’Archi-Duc Otto de Habsbourg, qui ne “croyait pas en des droits abstraits” (alors que ce sont les seuls qu’ils lui restaient !) laisse paradoxalement au Roi de France à venir une Providentielle vocation Impériale que le Sacre de Reims lui donne déjà implicitement.

  3. PARDON DE FAIRE LONG…

    De Louis XVII au Masque de Fer : dès que ce dernier fut mort, on brûla en tout cas à la Bastille tout ce qui était à son usage comme linge, habits, matelas, couvertures; on avait regratté et blanchi les murailles de sa chambre, changé les carreaux et fait disparaître les traces de son séjour, de peur qu’il n’eût caché quelques billets ou quelque marque qui eût fait connaître son nom .

    Question :

    Pourquoi tant de précaution pour effacer toute trace su passage du prisonnier masqué? De qu’elle révélation sur sa possible identité avait-on peur même après sa mort ? !

    C’est Voltaire qui lancera l’histoire du jumeau de Louis XIV, l’Homme au Masque de Fer devenant, sous sa plume acérée un symbole de l’arbitraire Royal. Et depuis plus de trois cents ans, le mystère du Masque de Fer fascine encore : on prête à ce prisonnier pas moins de cinq dizaines de visages possibles. Celle de Voltaire, c’est la thèse la plus soutenue, celle qui alimenta le plus de romans ou de films, celle que reprendra Marcel Pagnol. Là où la théorie du jumeau s’effondre, c’est que la naissance de Louis XIV se passa en public, comme toute naissance Royale : la substitution d’un jumeau de trop est alors impossible .

    Pourquoi pas un cousin aîné clandestin alors ? Car un simple batard comme le Duc de Vendôme n’aurait pas mobilisé autant de moyens pour tenir en vie un homme tout en le réduisant au silence !!!

    Par la révélation faite à Nicolas Fouquet d’ une branche secrète et perdue des Bourbons, oubliée mais Légitime , nous sommes entrainés dans la partie la plus hasardeuse de cette singulière étude : Rennes-le-Château, l’Abbé Saunière, la Compagnie du Saint-Sacrement, le Prieuré de Sion, le message crypté de Poussin dans sa fameuse toile des Bergers d’Arcadie -ET IN ARCADIA EGO, anagramme de IO TEGO ARCANA DEI!- et on comprend où L’Enigme Sacré et le Da Vinci Code ont puisé leur inspiration.

    Charles III de Bourbon , dit le Connétable de Bourbon , commandant des armées Royales à Marignan, avait hérité de son épouse Suxzanne de Bourbon, descendante directe et héritière du Duché d’ALBON DE LA CROIX, la Principauté des Dombes, ainsi que la Maîtrise de l’Ordre de N.D. de l’Espérence. Dans notre article LE SECRET DU GRAND MONARQUE https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2015/04/01/herve-volto-le-secret-du-grand-monarque/ ,
    nous avons vu que le Connétable de Bourbon, dont la mère était Claire de Gonzague , dépossédé de toutes ses terres par François I°, aurait mis à l’abri chez sa soeur Renée , devenue par mariage Duchesse de Lorraine, son dernier et plus précieux bien : son fils François-Henri-Louis-Nicolas de Bourbon-Montpensier, Prince Héritier des Dombes . La théorie de votre serviteur est que le beau-frère et ami du Connétable de Bourbon, Antoine de Lorraine -ancêtre du Bon Roi René et de… Marie-Antoinette! – Duc souverain du Duché de Lorraine, aurait avec le consentement de son épouse, accepté de faire passer son neveu pour un bâtard eut d’une cuisinière : Nicolas de Sion-Vaudémont !

    C’est ce Comte de Sion-Vautdémon qui, après avoir fondé une famille et eu un fils , le futur Duc de Mercoeur, aurait été enlevé en mer par des pirates et porté en Inde: de là, la branche des Bourbons de Bhopal !

    Philippe-Emmanuel de Lorraine, Marquis de Nomeny, puis Duc de Mercœur et de Penthièvre, pair de France, Prince du Saint-Empire et Souverain de la Principauté de Martigues, est issu du deuxième mariage (1551) de Nicolas de Lorraine (1524-1577), Comte de Vaudémont, Baron puis Duc de Mercœur, avec Jeanne de Savoie (1532-1568), fille de Philippe de Savoie, Duc de Nemours, et de Charlotte d’Orléans-Longueville.

    Le 12 juillet 1576, le mariage du Duc de Mercoeur avec Marie de Luxembourg (1562-1623), Duhcesse d’Etampe et de Penthièvre, héritière de la Vicomté de Martigues, lui procura un important patrimoine, notamment en Bretagne. Il affirma, en représentation de sa femme, les séculaires prétentions de sa famille des Penthièvre au Duché de Bretagne, que renforça l’extinction de Valois en 1589 (malgré l’union perpétuelle du duché avec le royaume édictée en 1532), et devint à son tour chef de lignage.

    Henri III se montra généreux à l’égard de son beau-frère : Mercœur fut confirmé dans son titre de duc et pair en 1576, agrégé à la première promotion des chevaliers de l’Ordre du Saint Esprit en 1579 et élevé au rang de Prince de Martigues en 1580 ou 1582. Sa carrière atteint son apogée le 5 septembre 1582, lorsqu’il fut nommé gouverneur de Bretagne par Henri III. Il y séjourna le plus souvent.

    À la mort d’Henri III, invoquant les droits héréditaires de sa femme, « La belle Nantaise », sur la Bretagne, il établit donc un gouvernement indépendant à Nantes et titra son fils « PRINCE ET DUC DE BRETAGNE». Il tenait sa cour à l’Hotel de Briord situé dans la rue de ce nomn et fit fortifier le quartier du Marchix autour de l’actuelle rue homnyme. Les croix de Lorraine du château de Nantes, comme à Dinan, furent sculptées sur les fortifications qu’il faisait renforcer.

    Le Masque de Fer, dont la branche vient avant même celle des Bourbons de Bhopal , pourrait descendre Légitimement des Princes de Mercoeur -le Duc de Mercoeur fit passser son fils, Duc et Prince de Bretagne, pour mort à l’age de 3 ans et le fit porter secrètement dans le midi de la France puis en Italie, où il grandit, fit douche et eut un fils qui sera retrouvé et deviendra le Masque de Fer !- qui possèdaient dans leurs appanages la Baronnie de Sainte-Croix de La Croix du Retz ( d’Or à la Croix de Gueule, devenue plus tard d’Or à la Croix de Sable) , le Comté de La Croix du Malzieu (d’Argent à la Croix patricarcale dite de Lorraine de Gueule) et le Comté de guingamp, les Duché s de La Croix d’Albon ou d’ALBON DE LA CROIX (de Sable à la Croix d’Or, Devise: A CRUCE VITTORIA…), d’Ethampe et de Penthievre et les Principauté Martigues et de Lamballe, et le titre de Duc de Bretagne , dont le symbole fut longtemps d’Argent à la Croix de Sable, faisant du Masque de Fer le VRAI ROI DE FRANCE ET le VRAI PRINCE ET DUC DE BRETAGNE !

    LE MASQUE DE FER : en Italie, chef d’une branche secrète et perdue, mais Légitime , des Bourbons, CELLES DES BOURBONS-MONTPENSIER DE SAINTE-CROIX D’ALBON DE LA CROIX !!!

    LA COMPAGNIE NE POUVAIT QUE SE RASSEMBLER AUTOUR DE L’HERITIER LEGITIME AU TRONE DE FRANCE, LE DUC DE LA CROIX.

    Le Masque de Fer constituait un secret d’Etat vivant. Etait-il le vrai Roi de France Légitime ? Remettait-il en jeux la Légitimité même de Louis XIV et, par là même, de… ses descendants ? A-t-il eu une descendance comme la famille Dujol l’a affirmé? CETTE DESCENDANCE S’EST-ELLE LIEE, comme semble le dire Marie-Julie Jahenny , A CELLE DU VRAI LOUIS XVII qui n’était pas Naundorff mais DONT PLUS PERSONNE NE DOUTE QU’IL FUT EXFILTRE DE LA PRISON DU TEMPLES ET SUBSTITUE PAR UN SOURD MUET MORT A SA PLACE ?!

    – Quelquefois, un arbre est coupé dans la forêt ; il ne reste plus que le tronc ; mais un rejeton pousse au printemps et les années le développent et le font grandir, il devient lui-même un arbre magnifique et l’honneur de la forêt. Priez pour la France, Ma Fille, priez beaucoup, ne cessez point de prier (le Christ, Le 20 novembre 1843, à Marie Lataste (1822-1847), Religieuse du Sacré-Coeur) !!!

  4. UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    Le Grand Monarque à venir, HENRI V DE LA CROIX, est-il dscendant PAR SON PERE du Connétable de Bourbon, DUC DE LA CROIX D’ALBON, et du Masque de Fer, DUC ET RPINCE DE BRETAGNE ?

    L e même Grand Monarque à venri, HENRI V DE LA CROIX, est-il decendant PAR SA MERE de… Louis XIV par Louis XVII ?

    Selon les principes de Légitimité, LE ROI DE FRANCE EST LE SEUL TITULAIRE LEGITIME DE DROIT DIVIN DE LA COURONNE IMPERIALE !

    PAS DE MISSION DIVINE DE LA FRANCE SANS CONTINUITE ROYALE !

    Cette continuité, interrompue en 1830 (signification de la vision de la Rue du Bac), doit être restaurée. Et la renonciation en 1963 de l’Archi-Duc Otto de Habsbourg, qui ne “croyait pas en des droits abstraits” (alors que ce sont les seuls qu’ils lui restaient !) laisse paradoxalement au Roi de France à venir une Providentielle vocation Impériale que le Sacre de Reims lui donne déjà implicitement.

    Une dernière chose. On nous objectera que le Sacré-Coeur, parlant de Louis XIV à Sainte Marguerite Marie, l’avait appellé Fils Aîné de Son Sacré Coeur, alors que les Bourbons de Bhopal, découverts au XIX° siècle étaitent de toute façon aînès par rapport au Roi Soleil. Celà signifie-il que le Roi Soleil était le Fils Aîné du Sacré-Coeur NE EN FRANCE ?

    L’assassinat d’Henri III aurait-il fait que la Grâce aurait abandonné la Branche Aînée des Bourbons, incarnée à l’époque par les Duc d’Albon de Lacroix, pour se poser sur la branche cadette, incarnée par le Bon Roi Henri IV: Dieu voulait peut-être la conversion du Vert Galant, la consécration de la France à Marie, la Révocation de l’Edit de Nantes (1685) et le Catholique Pacte de Famille (1761) entre Bourbons de France, d’Espagne, de Naples et de Parme . La consécration de la France au Sacré-Coeur n’ayant pas eu lieu, la Grâce Divine semble abandonner également la branche cadette et la Légitimité semble se diluer: le fils de Louis XIV ne règnera pas, ni celui de Louis XV, ni celui de Louis XVI, Louis XVII, ni celui de Charles X, Louis XIX, ni celui de Louis Philippe (ni celui de Napoléon I°, Napoléon II l’Aiglon, ni celui de Napoléon III) ! Quand au comte de Chambord, il n’aura pas de descendance …

    Notre CHARTE DE FONTEVRAULT est un mouvement ROYALISTE. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la Royauté. Tout en reconnaissant la validité des Lois Fondamentales du Royaume de France, elle considère que le futur Roi n’est pas identifié à ce jour. Ou bien il émergera du combat antimondialiste, et ce sera le début d’une nouvelle dynastie, ou bien ce sera le descendant du jeune roi Louis XVII qui, comme on le sait aujourd’hui, a été « exfiltré » de la prison du Temple.

    QU’EN EST-IL DEVENU DE LA DOUBLE-DESCENFANCE ROYALE? A L’HEURE ACTUELLE, NOUS NE LE SAVONS PAS. La seule que nous savons et le nom du futur Grand Monarque HENRI V DE LA CROIX :

    SAR HENRI-Louis de Bourbon-Montpenser de Sainte Croix de Valois DE LA CROIX, DUC DE BRETAGNE…

    Prions pour notre Roi Légitime HENRI V DE LA CROIX !

  5. PS ET POUR CONCLURE

    Et Jupiter Jones était un garçon ?

    L’identité du Roi caché HENRI V DE LA CROIX, jusqu’à ce que la France ou Dieu -ou les deux- l’appellent le moment venu est un secret. ET DOIT LE RESTER !

    C’EST LE DESTIN DE L’UNIVERS QUI EST EN JEUX.

    En attendant le véritable Jupiter, nous sommes gouverné par… un Régent Présidentiel qui se croit sorti de la cuissse de Jupiter : ne rions pas, c’est avec notre argent…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s