M. et Mme Macron n’ont apparement -eux- pas de problêmes de fins de mois.

Le Figaro économique 19 juillet 2019.

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour M. et Mme Macron n’ont apparement -eux- pas de problêmes de fins de mois.

  1. Quelle malchance ! Alors que l’on s’apprétait à féliciter Emmanuel Macron pour le lancement du Suffren, fleuron de la flotte de sous–marins nucléaires Français
    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/07/13/demonstration-de-puissance-navale/

    Voilà que le couple présidentiel est surpris les mains dans le plat ! La Cour des comptes a dévoilé jeudi 18 juillet 2019 son rapport annuel sur le budget de la présidence. On y découvre combien l’Élysée a dépensé pour le couple formé par Emmanuel et Brigitte Macron en 2018 et notamment le budget nécessaire pour l’épouse du chef de l’État.

    Ce coup-ci, ce n’est plus la faute à Marie-Antoinette…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s