9 août 1564. Charles IX signe l’Edit de Roussillon fixant le début de l’année au 1er janvier

1564 : Édit de Roussillon 

C’est à Roussillon, (38150) près de Grenoble, que le roi Charles IX signe le 9 août 1564  en présence de sa mère, la régente Catherine de Médicis, un édit préparé par le chancelier Michel de L’Hospital et le ministre Sébastien de L’Aubespine.

Entre autres dispositions, cet Edit fixe au 1er janvier le début de l’année calendaire dans toute la France.

L’empereur d’Allemagne Charles Quint avait pris une mesure similaire pour ses terres quelques décennies plus tôt. En 1622, le pape généralise cette mesure à l’ensemble du monde catholique.      

Lors d’un voyage dans différentes parties du royaume, le roi avait constaté que, selon les endroits, l’année débutait soit à Noël (à Lyon…), soit le 25 mars (à Vienne), soit le 1er mars ou encore à Pâques, ce qui provoquait évidemment des gênes et des confusions.

Afin d’uniformiser l’année dans tout le royaume, il prit un premier Edit à Paris, au début janvier 1563, comprenant 38 articles, relatifs à la Justice. Il le compléta par quatre articles, qu’il promulgua à Roussillon le 9 août 1564.

C’est l’article 39 qui annonce que l’année commencera désormais le 1er janvier : 

      « Voulons et ordonnons qu’en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances, édicts, tant patentes que missives, et toute escripture privé, l’année commence doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier.

Donné à Roussillon, le neufiesme lour d’aoust, l’an de grace mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne de quatriesme.

Ainsi signé le Roy en son Conseil »

signé Sébastien de l’Aubespine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sébastien_de_L%27Aubespine

S’il est assez peu connu du grand public (c’est pourtant sous son règne qu’eut lieu la malheureuse Saint Barthélemy, voir l’Ephéméride du 24 août), Charles IX est pourtant à l’origine de trois faits de société, plus « aimables », qui rythment encore aujourd’hui – à des degrés divers… – la vie du pays tout entier : c’est lui qui a lancé la coutume du muguet du 1er mai (voir l’Ephéméride du 1er mai), et lui aussi qui est à l’origine des blagues et canulards du 1er avril (voir l’Ephéméride du 1er avril) : on lui doit en effet les souhaits et réjouissances de la « Bonne année », son Edit de Roussillon ayant unifié les pratiques du royaume, pour tous et partout, faisant commencer désormais l’année civile le premier janvier. 

Origine :  Blog de  » Je suis français »

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites identitaires, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s