Souvenons nous. 14 août : Fête des 800 Martyrs d’Otrante en 1480

Reliques des martyrs dans la Cathédrale d’Otrante

https://fr.wikipedia.org/wiki/Otrante

Mise en ligne le 14 août 2019

En 1453, à la tête d’une armée de 260000 Turcs, Mehmet II avait conquis Byzance, ou Constantinople, la « seconde Rome ». Dès lors, il projetait de s’emparer de la « première Rome », la vraie Rome, et de transformer la basilique Saint-Pierre en écurie pour ses chevaux.

Le Sultan connaissant la Tradition islamique concernant les propos du prophète Muhammad sur ces conquêtes :

«Ibn Qatîl rapporte : “Nous étions chez ‘Abdoullah Ibn ‘Umar quand quelqu’un lui demanda : Laquelle des deux villes, Rome ou Constantinople, sera-t-elle prise en premier ?
‘Abdoullah se fit alors apporter un coffre muni d’un anneau, dont il tira un écrit ainsi rédigé : “Nous étions chez l’Envoyé de Dieu, quand on lui demanda : “Laquelle de ces deux villes, Rome ou Constantinople, sera-t-elle prise en premier ?”L’Envoyé de Dieu répondit : C’est la ville d’Héraclius, c’est-à-dire Constantinople, qui sera prise la première”. (Ahmad 2/176, ad-Dârimi 1/126, et Al-hâkim 3/422)

Nous nous souvenons aussi que 1453 signe la fin de la Guerre de cent ans, et la fin du Moyen-âge. En juin 1480, Mehmet II juge le moment opportun: il dirige sa flotte vers la mer Adriatique. Il a l’intention de s’emparer de Brindisi, et de remonter l’Italie jusqu’au siège de la papauté. Mais un fort vent contraire contraint cependant les navires à toucher terre à 50 milles plus au sud. Le débarquement eut lieu à Roca, à quelques kilomètres d’Otrante. Nous sommes le 28 juillet 1480, et l’armée turque était forte de 90 galères, 40 galiotes et 20 autres navires, au total 18 000 soldats. 

Otrante, ville située le plus à l’est de l’Italie, est un pont entre l’Orient et l’Occident. C’est une ville historique: c’est à Otrante que saint François d’Assise, revenant de Terre Sainte, avait débarqué en 1219 et avait été accueilli avec tous les honneurs. En 1480, au moment du débarquement des Ottomans, la ville ne peut compter que sur une garnison de 400 hommes armés qui fuiront avant même les premiers combats. Seuls restèrent les habitants pour défendre Otrante. La ville résista de toutes ses forces aux attaques, mais sa population composée seulement de 6 000 habitants ne put s’opposer longtemps aux bombardements de l’artillerie turque. En définitive, le 29 juillet 1480 tous les habitants abandonnèrent le bourg aux mains des Turcs en se retirant dans la citadelle tandis que ceux-ci commencèrent leur razzia, même dans les habitations avoisinantes. Quand Gedik Ahmed Pacha demanda aux défenseurs de se rendre, ceux-ci refusèrent, et l’artillerie turque reprit le bombardement. Le 11 août  après 15 jours de siège, Gedik Ahmed Pacha donna l’ordre de l’attaque finale et réussit à enfoncer les défenses et à prendre le château. Un terrible massacre s’ensuivit. Tous les hommes de plus de quinze ans furent tués et les femmes et les enfants réduits en esclavage. 

S’ensuivit un siège éprouvant: les bombardes turques lancent des centaines de boulets de pierre sur la ville (beaucoup d’entre eux sont encore visibles aujourd’hui dans les rues du centre historique). Quinze jours plus tard, à l’aube du 12 août, les Ottomans concentrent leurs tirs sur un des points les plus fragiles des murailles. Ils ouvrent une brèche, envahissent les rues, massacrant tout ce qui est à la portée de leurs tirs. Ils gagnent la cathédrale où de nombreux habitants s’étaient réfugiés. 

Environ huit cents habitants furent présentés au Pacha qui leur ordonna de se convertir sinon ils seraient tous tués. Antonio Primaldo, un tailleur, d’un âge avancé, mais plein de foi et de ferveur, déclara au nom de tous, « croire tous en Jésus-Christ, Fils de Dieu, et être prêts à mourir mille fois pour lui. » À ces mots, tous se mirent à crier d’une seule voix et avec ferveur: « Plutôt mourir mille fois, et de n’importe quelle mort que de renier le Christ. » Le lendemain matin, « ces braves champions de la sainte foi avec la corde autour du cou et les mains attachées derrière le dos, furent emmenés au col de Minerve tout proche. » Le tyran ordonna qu’on leur tranchât la tête; le premier à avoir la tête coupée fut le vieux Primaldo. C’était le 14 août 1480. 

http://islamisation.fr/2019/08/14/14-aout-fete-des-800-martyrs-dotrante-en-1480/#more-17247

http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/vie-des-saints/aout/800-saints-martyrs-d-otrante-14-aout-1480-fete-le-14-aout.html

https://schola-sainte-cecile.com/ (annonce de la canonisation des bienheureux martyrs d’Otrante). 10 février 2013

14 août 1480 : les 800 martyrs d’Otrante

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Souvenons nous. 14 août : Fête des 800 Martyrs d’Otrante en 1480

  1. Irène Pincemaille dit :

    Attendez ! aujourd’hui, nul besoin de bombardes ou de canons quelconques puisque les musulmans sont déjà fort largement dans la place avec la « bénédiction » … du Saint Père !!! (qui, vraiment, n’est pas à sa place du tout !!!). Je ne pense pas que le Pape de l’époque (Sixte IV ou V je ne sais plus) ait été partisan de l’arrivée massive de ces barbares qui, aujourd’hui comme hier, ne savent se livrer qu’aux pires atrocités partout où ils passent. Le premier ministre Salvini freine « des 4 fers » : BRAVO Á LUI ! c’est un tel ministre que nous devrions bien avoir en France. Il devrait demander une audience au Pape François pour lui faire comprendre qu’il a grand tort de soutenir les musulmans !!! (en fait, le Pape sait très bien tout cela et son attitude est incompréhensible !).
    Amitiés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s