Allez trouver Mgr de Moulins Beaufort archevêque métropolitain de Reims …

C est Dieu qui fait le Roi par le Sacre.
C est l’héritage que nous a laissé le Comte de Chambord.
La loi fondamentale, c’est la loi de Dieu.
Il faut sacrer l’héritier pour que renaisse la Chrétienté.
La France est la fille aînée de l’Église. C est l’ainé de la race élue qui doit régner sur elle.
Il faut le sacrer sinon tout est perdu.
Allez trouver Mgr de Moulins Beaufort *.

J’aurais dit !

Absolem

* Archevêque métropolitain de Reims.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Éric_de_Moulins-Beaufort

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/08/19/mgr-eric-de-moulins-beaufort-nomme-archeveque-duc-et-pair-de-reims/

 

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Allez trouver Mgr de Moulins Beaufort archevêque métropolitain de Reims …

  1. 1-Nous avons le Général. A présent l’Evêque de Reims. Il ne manque plus que le Roi…

    La Charte de Fontevrault est un mouvement Royaliste. Celà signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la Royauté. Tout en reconaissant la validité des Lois Fondamentales du Royaume de France, elle considère que le futur Roi n’est pas identifié à ce jour. Ou bien il émergera du combat antimondialiste, et ce sera le début d’une nouvelle dynastie, peut-être une branche Aînée, oubliée mais Légitime, des Bourbons, ou bien ce sera le descendant du jeune Roi Louis XVII qui, comme on le sait aujourd’hui, a pu être “exfiltré” de la prison du Temple. En attendant, elle s’engage dans une démarche d’unification de TOUS les Royalistes, sous réserve du respect de quatres conditions :

    1. Mener un combat contre le mondialisme : la France d’abord.
    2. Afficher notre vocation Catholique : Royalistes parce que Catholique et Français.
    3. Participer aux luttes que mène le peuple avce les les oraganisations qu’il se donne : favoriser une union des droites.
    4. Considérer que le pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections : être présent -s’il le faut et quand il le faut- dans la rue.

  2. 2-LE ROYALISME TRIOMPHERA !

    Marie-Julie Jahenny (1850-1941) http://www.marie-julie-jahenny.fr est une voyante Catholique bretonne de Blain (44130), près de Nantes, qui eut des extases et porta les stigmates du Christ. Ses visions prophétiques révèlèrent des catastrophes pour notre France contemporaine -on y est- mais aussi le retour d’un Roi pour sauver l’Eglise et la France.

    Le Royalisme persiste malgrè les décennies et les condamnations mais il est fortement divisé. Trois courant dominent avec trois Prétendants :

    1. Le courant Légitimiste avec le Prince LOUIS DE BOURBON. Le Légitimisme s’en remet au principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu. Le Survivantisme, qui croit en la survivance de Louis XVII, et le Parmisme, constitué autour du Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme et qui ne croit ni en la survivance de Louis XVII ni en la Légitimité du Prince Louis de Bourbon mais entend appliquer en France les principes carlistes -Dio, Patria, fuoros y Rey legitimos (Dieu, Patrie, Foyers et Roi Légitime)- ne sont que des néo-Légitimismes : le principe est le même, seul le Prétendant change.

    2. Le courant Orléaniste avec le Prince JEAN D’ORLEANS. L’Orléanisme, au contraire du Légitimisme, s’en remet à la volonté populaire pour l’appel au Roi, vu comme une impérieuse nécessité nationale, la Monarchie étant à leurs yeux la présence du Sacré dans le pouvoir, la continuité de la France, le destin national incarné par un Souverain indépendant des capprices du suffrage universel et du diktat de établissements banquaires.

    3. Le courant Providentialiste avec un Roi inconnu, dont on ne connaît que le nom : HENRI DE LA CROIX. Le Providentialisme a pour principe de s’en remettre à Dieu pour le choix et l’avènement du Roi à venir.

    Marie-Julie Jahenny, dans plusieurs extases, a annoncé le futur Grand Monarque SMTC HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois), ROI DE FRANCE ET D’ITALIE, EMPEREUR DES CHRETIENS : ce ne sont pas les prétendants que l’on nous présente aujourd’hui qui seraient appellés à siéger sur le Trône de France.

    Cette dernière prophétie semble confirmer et appuyer le mouvement Providentialiste parce que le Grand Monarque annoncé serait inconnu jusqu’au dernier moment. Il est précisé qu’auparavant, il y aurait un faux Roi dont il faudrait se méfier.

    Ainsi les prophéties du Grand Monarque parlent effectivement d’un retrour à la Monarchie en France. Dans un contexte de de crise majeure, de guerres civile et mondiale, le Roi sera pour nous le seul Salut dans ce cahos.

  3. 3- Il y a trois manières d’apréhender le Royalisme en France : la manière politique, la manière historico-mondaine, pardon people et la manière spirituelle.

    I. LE ROYALISME POLITIQUE.

    Pour l’école maurrassienne, le Royalisme est un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la patrie, c’est mourir pour la Salut de la société Française destabilisée par les idées républicaines d’origine protestanto-judéo-maçonnique. On croyait le Royalisme Français disparu depuis l’échec et la condamnation de Charles Maurras en 1945. En outre, les enjeux politiques de l’après-guerre (affrontement est-ouest, décolonisation, Mai 68, etc…) semblaient avoir relégué aux oubliettes de l’Histoire le débat entre les mérites comparès du Royalisme et du républicanisme. Jusqu’à la chute du Mur de Berlin -en plein évènement du Bicentenaire !- la seule question était de savoir s’il valait mieux avoir raiosn avec JP Sarthe que raison avec Raymon aron. Mais la chute du communisme, et plus généralement des idéologies de Gauche, ont libéré un espace idéologique permettant de reposer en France, la question des institutions : république ou Monarchie ?

    Si pour l’école maurassienne, reprise par les Orléanistes ou par des Phalengistes du Providentialiste Abbé Georges de Nantes, la Monarchie a celà de bien d’apporter la CONTINUITE dans la conduite des affaires, l’UNITE nationale et l’ARBITRAGE suprême au-dessus des factions, pour les Légitimistes et les Néo-Légitimistes -Survivantistes, Parmistes, Providentialistes- LE ROI EST SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU. Dans tous les cas, face à la violence sournoise qui s’exerce partout, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France, nous Royaliste, nous devons opposer SANS RELACHE nos valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques.

    II. LE ROYALISME PEOPLE.

    Les Légitimistes et les néo-Légitimistes (Parmistes, Survivantistes et Providentialistes), pour qui le Royalisme est tout d’abord une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition, ont raison : à l’heure où la France est en guerre, contre le terrorisme aunom de l’islam, contre la barbarie anti-sémite et anti-Chréyienne, contre l’aveuglement de nos élites Ripoux-blicaines parvenues et mécréantes dont le Président Macron prétend se démarquer, des foules nombreuses se present dans les galeries, les salons, les jardins des châteaux Royaux -Versailles, Chambord, son et lumière !- et au cinéma, dans la décoration, la parfumerie et l’édition, l’étiquette Royal fait MONAR-CHIC : on ne compte plus les magazines people et les émission de télé qui font le miel du mairage Royal et du baptême Princier !

    A l’époque où, grâce à la télé et internet, aux structures sociales qui, dans le politique, évoluent à l’envers du XIX° siècle vers une prépondérance donnée au visage de l’homme (Trump, Macron, Salvini, Poutine, Albert de Monaco, Elysabeth d’Angleterre, pape François) sur l’anonymat des insitutions, il n’est pas exclu que les peuples en général et le peuple Français en particulier, ne préfèrassent se mirer dans la face d’un Monarque héréditaire et Sacré plûtot que dans celui d’un quelconque VRP de la Pipolitique.

    III.LE ROYALISME SPIRITUEL.

    La Mission Divine de la France -être la Fille Aînèe de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples- fut définie au baptême de Clovis et affirmée dans le Testament de Saint Rémy et confirmée par les Miracles de Sainte-Clotilde, Saint-Louis, Sainte-Jeanne d’Arc, Apêtre et martyre de la Royauté Universlle de N.S. Seigneur Jésus-Christ et du caractère Sacré et Divin du Roi de France Son Lieutetant, trois personnes incarnant le coeur de notre Histoire. Les fausses lumières de la Révolution qui ont assis la République ont éloignèe la France, de sa mission sacrée : l’Occident est menacé, notre Etat est bradé, nos églises sont vidées, nos villes sont souillées, notre jeunese gachées, anbandonnée, livrée. Mais la France peut retrouver sa Mission Divine : elle le peut en retrouvant son manteau de Royauté que la République lui a arraché, en reconnaîsant la Royauté du Christ et en répondant aux demendes de Paray-le-Monial. CAR IL N’Y A PAS DE MISSION DIVINE DE LA FRANCE SANS CONTINUITE ROYALE. Et c’est bien cette continuité Royale, interrompue en 1830, qu’il faut restaurer, ce à quoi se prépare la Charte de Fontevrault, laissant humbolement à Dieu le choix du Roi à venir et DANS L’ATTENTE DU PRINCE, ne cessant pas de SERVIR LE PRINCIPE…

    Oui, il serait temps d’aller à Reims, le Roi étant peut être pret dans le secret et attendant ou l’appel de la France ou l’heure de Dieu…

  4. 4- CHARLES MAURRAS a démontré scientifiquement la supériorité de la monarchie sur toute
    autre forme de gouvernement. En France, il s’est placé au point de vue profane d’une
    physique du pouvoir. Le MARQUIS André Le sage DE LA FRANQUERIE, quand à lui, s’est
    attaché à définir la Royauté à l’aune et selon l’esprit de la tradition.

    Où Maurras et les néo-Monarchistes cherchent à convaincre, le Marquis de La
    Franquerie, à l’ombre de Joseph de maistre, entend faire voir et convertir. Son Royalisme
    est mystique.

    Le premier réclame à l’expérience historique, le second interroge l’anthropologie
    religieuse et l’exemplarité du Sacré-Coeur de Jésus, le Christ-Roi.

    Là, la raison des faits, ici la permanence en l’archétype Royal, partout, depuis toujours et
    d’en haut.

    Le XVIII° siècle et l’offensive nominaliste ont consommé le divorce entre foi et raison.

    Mais au service d’une même cause -ici la Royauté- et selon que le moment soit de foi ou
    de raison, il revient au Royaliste de porter en avant la Foi ou la raison et de parler le
    langage COMMUN d‘une France voulue Chrétienne dès les origines.

    Est-il possible de réconcilier le “POLITIQUE D’ABORD” de Charles Maurras et le “DIEU PREMIER SERVIR” de Sainte-Jeanne d’Arc? Le plus bel exemple que Maurras donnait de son
    “politique d’abord” était sainte Jeanne d’Arc portant le Roi Charles VII se faire sacrer à
    Reims, et elle le faisant en disant: “Dieu premier servi!”.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s