Louis XVI vu par le marquis de La Franquerie

Les historiens du temps nous apprennent qu’à l’avènement de Louis XVI les cris de : Vive le Roi ! qui commencèrent le matin ne furent interrompus qu’au coucher du soleil. La joie de la France entière fut comme celle d’une famille. On s’arrêtait dans les rues, on se parlait sans se connaître, on embrassait les gens de sa connaissance. Cet avènement fut salué comme une brillante aurore. Les Provinces témoignèrent une sorte d’ivresse dont on n’avait jamais vu pareil exemple, et Paris manifesta un enthousiasme indicible lorsque le jeune roi, âgé de vingt ans, fit son entrée solennelle dans la capitale…

le 16 mai 1774. » Tous ces témoignages prouvent avec éclat que le peuple était toujours passionnément attaché à son Roi, que les manœuvres sataniques des sociétés secrètes n’étaient point encore parvenues à entamer le front populaire de la monarchie, à ce moment encore demeuré intact. Déjà, cependant, les sectes avaient arrêté leur plan ; le jour du Sacre à Reims, le 11 juin 1775, la franc-maçonnerie avait fait afficher sur tous les murs de la ville le placard suivant : « Sacré le 11, massacré le 12. »

Le premier acte du jeune Souverain fut la visite des pauvres et des malades de l’Hôtel-Dieu. Ayant constaté l’exiguïté des bâtiments, il les fait agrandir de trois mille lits ; puis, pour soulager la classe indigente, il institue dans les diverses provinces du royaume des ateliers de charité afin que les pauvres ne reste pas oisifs – grand exemple à méditer de nos jours où le chômage ne sévit que trop et où nombre d’ouvriers préfèrent toucher une allocation et ne rien faire.

« Nommer le roi : père du peuple, ce n’est pas faire son éloge, c’est sa définition », disait La Bruyère. Jamais définition ne fut plus exacte que pour Louis XVI.

Marquis de la Franquerie

http://www.democratie-royale.org/2015/03/louis-xvi-le-bienfaisant-marquis-de-la-franquerie.html

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action royaliste, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s