Quand en guise d’argumentation historique, M. Delorme répond en insultant la mémoire du roi de France Louis XVII.

QUAND, EN GUISE D’ARGUMENTATION HISTORIQUE, M. DELORME RÉPOND EN INSULTANT LA MÉMOIRE DU ROI DE FRANCE LOUIS XVII..
Amis(es) royalistes – ou non royalistes – on peut ne pas accepter la survivance de Louis XVII du Temple pour différents motifs dont essentiellement l’ignorance des Archives, des documents légaux et des jugements rendus par des Tribunaux qui confirment l’identité royale du pseudo Naundorff.
On peut ne pas l’accepter car illusionné par la propagande de certaines branches de la famille des Bourbons (qui ont craint de perdre argent et pouvoir et le craignent toujours) et de la famille Orléans, cette propagande continuant de plus belle de nos jours car elles craignent tellement la mise au grand jour de la vérité.
On peut aussi, comme Monsieur Delorme, être un faux historien en prenant d’office partie pour une branche latérale (Orléans) et en évitant de citer les Archives et de ne choisir que ce qui peut argumenter sa thèse négationniste.
M. Delorme est, finalement, libre d’écrire ce qu’il veut et de soutenir le parti qu’il veut mais ce qu’il est interdit à M. Delorme c’est insulter la mémoire du Roi de France, Louis XVII, Roi sur lequel il prétend s’attendrir et en faire la base de ses revenus…
On peut se demander si M. Delorme a conscience de la faute grave qu’il vient de commettre (dépassant de loin, les perpétuels injures et smileys grossiers qu’il balance sur les réseaux sociaux en guise de réponses argumentées) en publiant l’image que nous réaffichons, avec tristesse, ici ; cette image étant cette image étant pour lui une réponse à la non survivance de Louis XVII du Temple.
Page  FB Louis XVII Duc de Normandie à Aujourd’hui

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites survivantistes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quand en guise d’argumentation historique, M. Delorme répond en insultant la mémoire du roi de France Louis XVII.

  1. On peuti, comme Monsieur Delorme, prendre d’office partie pour une branche latérale (Orléans) et en évitant de citer les Archives et de ne choisir que ce qui peut argumenter sa thèse négationniste.
    M. Delorme est aussi, finalement, libre d’écrire ce qu’il veut et de soutenir le parti qu’il veut, parfois avec brio, mais ce qu’il est interdit à M. Delorme c’est insulter la mémoire du petit Louis XVII, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Enfant-Roi dès la mort de Louis XVI le 21 janvier 1793, et au nom de qui Vendéens et Chouans résistèrent et plièrent Bonaparte qui du rétablir le Concordat, Enfant-Roi prisonjier au temple sur lequel il prétend s’attendrir et… en faire la base de ses revenus !

  2. Irène Pincemaille dit :

    Très bonne réponse : nous répétons depuis toujours que les injures et autres bassesses ne sont pas des arguments et en sont même l’inverse ! Quand on en arrive là, c’est, justement, parce qu’on n’a rien à dire !!! c’est une attitude totalement négative.
    J’ai rédigé, il y a 6 ans, un court mémoire en 25 questions les plus courantes posées par des gens honnêtes (les autres ne nous intéressent pas) : mon petit travail a beaucoup circulé par moyens classiques et modernes – on m’en demandait encore récemment – hé bien, depuis 6 ans donc, personne n’a démonté un seul de mes arguments !!! dois-je dire qu’ils sont soigneusement référencés et prouvés !!! la pire réponse que j’ai pu avoir est, précisément, l’absence de réponse !!! donc « qui ne dit rien consent » ! les autres ont dit que, du coup, ils se re-posaient des questions, allaient ré-étudier l’affaire, que cela changeait leurs convictions, etc…
    Le dossier Naundorff est extrêmement solide et les preuves que nous avançons seraient, depuis longtemps, admises s’il s’agissait d’un autre sujet !!!
    HONTE AUX INSULTEURS ET AUX FAUSSAIRES DE L’HISTOIRE !
    Amitiés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s