Samedi 21 septembre 2019. Fontevristes, venez et voyez les petits cailloux blancs déposés sur notre chemin par la Providence. Le Doyen Savy; Mon Maître à la Faculté de Droit et des Sciences économiquesde Limoges.

Un samedi  comme aujourd’hui  nous avons fêté au Domaine de Mestré ( Commune de Fontevraud l’Abbaye- 49590-) le 30 éme anniversaire de la fondation de la Charte de Fontevrault :

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/03/27/rencontres-fontevristes-du-jeudi-25-aout-2016-quelques-vues-du-domaine-de-mestre-35-km-de-fontevraud-lieu-du-repas-et-du-chapitre/

    Trente ans cela se fête et comment mieux le fêter qu’en rappelant – par morceaux choisis – tout ce que la Providence a daigné faire pour nous tout au long de ces années ?

.. . Et  comme  ces mises en  lignes successives, que  certains ont  bien voulu qualifier de   » mémoires » , ont trouvé leur public, et ont  eut  la fortune de  vous intéresser , nous ne les avons pas arrêté le  samedi 25 août mais les avons  continués de Samedi en Samedi.

—–

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/etat-des-lieux-severe-et-cinglant-de-robert-savy-sur-le-ps-de-haute-vienne-1083885.html

      Sans lui, ma vie  professionnelle aurait  assurément  été différente. J’ai rencontré le  doyen Robert Savy, Professeur des Facultés de Droit et des Sciences économiques ,  lors de l’année  universitaire 1968-1969 où il nous enseignait le Droit administratif en deuxième année de Droit dans les vénérables locaux de la Place du Présidial  sis sur la place homonyme de Limoges (N’hésitez pas, en activant le lien suivant,   à rechercher  la  vue à 360 ° de cette place  véritable  coeur battant  du Limoges d’Ancien régime). https://fr.mappy.com/poi/568bd1149191b07f00806b1a#/9/M1/TGeoentity/F568bd1149191b07f00806b1a/N-106.63275,-5.8,1.25698,45.83094/Z15

   Nous retrouvâmes avec plaisir le même professeur en Maîtrise ( Bac +4) pour nous enseigner l’urbanisme et  puis encore lors de notre DES (Diplôme d’Etudes Supérieures) de Droit public / . Les épreuves finales de  de cette année me  virent prendre la première place de  la promotion  avec  la mention Bien ( qui à l’époque nécessitait d’avoir 15 de moyenne – et non plus 14 comme maintenant -. Celle qui allait  devenir ma femme, Marie-Jeanne , était deuxième. Son écrit avait été meilleur  que le mien mais mon oral ( déjà….) me permit de passer en tête . Il y avait un poste d’assistant de droit public  à pourvoir , je le pris . Marie-Jeanne se retrouvant  collaboratrice technique du … Doyen Savy.

 Manifestement la fleur de lys  que j’arborai à ma boutonnière  à tous les cours depuis la licence ( Bac +3) ne m’avait pas nuit . Je n’ai jamais oublié  cette leçon confronté à l’oral à des étudiants  que je devais noter et qui ne partageaient pas mes options. J’aimerai d’ailleurs être sûr  que la même tolérance et ouverture d’esprit   » rêgne »  toujours en maître dans  l’enseignement supérieur.

Assistant  du Doyen Savy, je  choisis assez classiquement de faire ma thèse sous sa direction . Le sujet  était  aride   » La notion de profession  fermée en droit administratif »  et peut être  bien que mon directeur de thèse ne  veilla pas assez à une  correcte délimitation du sujet  et  que  s’il avait attiré mon attention sur ce point , je ne l’avais pas écouté assez.. La  faiblesse  ce cette étude  soutenue  à la fin du mois de juin 1998 couronnant mes études supérieures ne me permit  d’ailleurs pas de passer la première épreuve … et il y en avait trois derrière dont la fameuse leçon en loge de 24 heures  du concours de l’agrégation de l’enseignement  supérieur .

Mais heureusement en quelque sorte car  si j’avais accédé au « Professorat » , j’aurais dû diriger les travaux des autres , tâche astreignante  pour laquelle je n’étais d’ailleurs peut -être  pas fait ce qui m’aurait pris  presque tout mon temps.

La dizaine d’années  qui suivit me permit après un second DEA de Systême et  Structures politiques ( Science politique) soutenu à Paris X Nanterre.  d’être titularisé  comme Maître de  conférences après  un certain nombre de publications. Et dix ans plus tard , 25 août 1988, je  fondais la Charte de Fontevrault aprés avoir  sans  doute  cinq ans  avant porté sur les fonts baptismaux le CERMA ( Cercle d’Etudes et de Recherches Monarchiques d’Aguesseau) destiné  à permettre  une  action commune de tous les membres de la famille orléaniste, toujours ce désir d’unité…..et publié chez Tallandier « Qu’est ce que la Noblesse?  »

Voilà vous savez tout!


                   Alain TEXIER



 

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, Histoire d'une vie -Alain Texier-, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s